Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Semi-conducteur (phosphure d'indium)



  1. #1
    didier4242

    Semi-conducteur (phosphure d'indium)


    ------

    bonjour,

    -La jonction PN qui utilisée comme capteur de température est sensible à la lumière, mais J'aimerais savoir dans quel domaine de longueur d'ondes dans le cas de L'InP (phosphure d'indium pour qui l'énergie de bande interdite à 300K est Eg=1,35eV)).

    personellement, j'aurais tendance à dire dans le domaine des hautes fréquences (ce qui correspondrait aux faibles longueur d'ondes) parce que les électrons y circulent à grande vitesse, mais je ne suis pas sur

    -La polarisation est-elle la même en polarisation directe et inverse? pourquoi?
    --> quelle précaution technologique particulière faut-il alors prendre?

    à mon avis, la polarisation n'est pas la même en direct et en inverse, mais je ne vois pas du tout pourquoi, ni quelle précaution pourrait-on prendre.


    Je vous remercie de votre aide.

    Didier

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Semi-conducteur (phosphure d'indium)

    Bonjour.
    Seuls les photons avec plus d'énergie que le gap peuvent créer des paires électron-trou. Donc, en dessous la fréquence correspondante, les photons n'ont aucun effet.
    Et la fréquence est donnée par à E=hf.

    Par contre, à mesure que vous montez en énergie, les photons ont de plus en plus de probabilité de créer leurs paires en dehors de la zone de charge d'espace ce qui est une réaction "inutile".

    La polarisation directe n'a pas beaucoup d'intérêt car le photo-courant risque fort d'être caché dans le courant normal de la diode.
    Si la diode est polarisée en inverse, elle fonctionnera comme une photodiode et le photo courant sera détectable comme un courant inverse (s'il est plus grand que le courant inverse de la jonction).
    Si la diode n'est pas polarisée, elle fonctionnera comme une cellule solaire (pas très compétitive), et fournira de la puissance (courant dans le sens inverse, comme pour la photodiode).

    Je hais les enseignants qui posent des questions du genre: "quelle précaution technologique particulière faut-il alors prendre?". Ça correspond à "devinez ce que j'ai dans ma poche" (comme Bilbon).

    Je n'en vois aucune qui soit particulière à ce cas. Il faut prendre les précautions habituelles avec des jonctions polarisées en bloquant: s'assurer que la tension ne dépassera la tension de claquage ou, si c'est le cas, que le courant soit limité pour éviter que la diode crame.
    Au revoir.
    Dernière modification par LPFR ; 24/05/2009 à 16h59.

  4. #3
    didier4242

    Re : Semi-conducteur (phosphure d'indium)

    merci pour votre réponse qui m'a beacoup éclairée sur le sujet.

  5. #4
    didier4242

    Re : Semi-conducteur (phosphure d'indium)

    pour ce qui est du domaine de longueur d'onde, connait-on exactement s'il s'agit des UV par exemple?, (ou visible, ou IR)

  6. A voir en vidéo sur Futura

Discussions similaires

  1. semi conducteur
    Par cusa dans le forum Technologies
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/04/2009, 22h05
  2. Réponses: 3
    Dernier message: 15/06/2008, 09h03
  3. semi-conducteur extrinsèque
    Par asma83 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/10/2007, 23h40
  4. conducteur semi conducteur ds 1 reseau cristalin
    Par lio67 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 20/11/2005, 00h23
  5. cherche semi conducteur
    Par m2003 dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/01/2005, 17h25