Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Décélération lors d'un choc.



  1. #1
    PhSc

    Décélération lors d'un choc.


    ------

    Bonjour,

    Je fais une étude sur les crashs automobiles. Je souhaite montrer l'influence de la géométrie du parechoc sur la décélération subie par les passagers lors d'un crash contre un arbre.


    Je considère les parechocs comme étant indéformable, la RDM n'étant pas étudiée dans mon problème.

    J'étudie trois géométries de parechoc, une droite, une bombée et une triangulaire.
    Je souhaite paramétrer les trois crashs pour pouvoir faire une confrontation réel/modèle. Le problème se trouve au niveau du modèle, j'ai un peu de mal à savoir par où commencer et quelle méthode employer pour relier la masse du véhicule, sa vitesse, la géométrie du parechoc et les frottements entre le parechoc et l'arbre pour calculer la décélération subie par les passagers.


    Merci pour vos réponses,

    PhSc

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    calculair

    Re : Décélération lors d'un choc.

    Bonjour,

    Si rien n'est indeformable, l'acceleraton ou la decceleration est infinie....!!!

    Il faut connaitre la vitesse initiale
    la vitesse finale aprés le choc, est je suppose " 0 "
    La durée du choc, ou la distance d'arrêt.

  4. #3
    PhSc

    Re : Décélération lors d'un choc.

    La vitesse initiale va dépendre des paramètres de la maquette.
    La vitesse finale dépendra du parechoc, si le véhicule est dévié on prend la vitesse juste après l'impact donc pas forcement nul.
    La distance d'arrêt n'est pas un des paramètres à calculer. Je ne m'intéresse qu'aux efforts exercés lors de l'impact, le freinage qui peut s'en suivre n'est pas pris en compte étant donné que cette décélération est largement inférieure à celle causée par le crash.

    Je ne m'intéresse qu'au crash en lui même.

  5. #4
    curieuxdenature

    Re : Décélération lors d'un choc.

    Bonjour PhSc

    ne trouves-tu pas une contradiction entre ces 2 choses:
    Je considère les parechocs comme étant indéformable, la RDM n'étant pas étudiée dans mon problème.

    J'étudie trois géométries de parechoc, une droite, une bombée et une triangulaire.
    a mon sens, si le parechoc est indéformable il ne sert à rien d'en proposer 3 types.
    Pour pouvoir servir de tampon ralentisseur il doit forcément s'écraser sous l'impact, c'est ça qui donne du temps au crash et une décélération mesurable.

    Si ta modélisation ne s'occupe pas de la déformation des parechocs alors ce ne sont que leurs supports amarés au chassis qui entrent en ligne de compte en pliant.
    Est-ce bien le but de la manoeuvre ?
    L'electronique, c'est fantastique.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    PhSc

    Re : Décélération lors d'un choc.

    Je ne souhaite pas mettre en évidence l'effet tampon du parechoc qui dépend de la résistance des matériaux. Mais l'effet de déviation qui permet de diminuer la décélération subie lors du choc.
    L'effet tampon peut être ajouté à cette structure «indéformable», mais elle ne rentre pas dans l'étude.

  8. #6
    LPFR

    Re : Décélération lors d'un choc.

    Citation Envoyé par PhSc Voir le message
    Mais l'effet de déviation qui permet de diminuer la décélération subie lors du choc.
    Bonjour.
    Pas si le parechoc est indéformable.
    Même ainsi, l'accélération sera infinie. Ou plus exactement (infini*cosθ).
    Le modèle indéformable est absurde parce qu'impossible. Autant supposer que les passagers sont indéformables et le problème est résolu.
    Au revoir.

  9. Publicité
  10. #7
    calculair

    Re : Décélération lors d'un choc.

    bonjour

    Lors d'un choc, une paetie de l'energie est aborbée par la deformation des objets qui se choquent.
    Dans le cas ou ii n'y a pas de deformation, les equations du choc sont

    Conservation de l'energie cinetique
    M la masse du vehicule et m masse de l'obstacle
    V vitesse du vehicule et v vitesees de l'obstacle
    1 indice avant le choc, 2 indice aprés le choc

    Conservation de l'energie
    1/2 ( MV1²+ mv1²) = 1/2( MV2² + mv2²)

    Conservation de la quantité de mouvement ( les vitesses sont ici des vecteurs)

    MV1+ mv1 = MV2 + mv2

    donc selon l'angle d'impact les quantités de mouvements et les energies se distribuent differement

  11. #8
    mécano41

    Re : Décélération lors d'un choc.

    Boujour à tous,

    Je suppose qu'il veut dire que, la voiture étant vue de dessus :

    - le pare-choc 1 est plat et donc l'arbre vient le tangenter auquel cas la voiture tend à tourner autour de l'arbre avec des décélérations différentes selon qu'elle tape l'arbre près de l'extrémité du pare-choc ou près du milieu (décélération infinie),

    - le pare-choc 2 présente une forme en arc de cercle - Mêmes choses mais avec des composantes de décélération différentes

    - le pare-choc 2 présente une forme en V pointe en avant - Mêmes choses mais avec des composantes de décélération encore différentes

    Cordialement

  12. #9
    Jeanpaul

    Re : Décélération lors d'un choc.

    Citation Envoyé par PhSc Voir le message
    Je ne souhaite pas mettre en évidence l'effet tampon du parechoc qui dépend de la résistance des matériaux. Mais l'effet de déviation qui permet de diminuer la décélération subie lors du choc.
    Cette idée n'est pas neuve, elle a été proposée à plusieurs reprises par des inventeurs qui partaient du principe que si les voitures avaient des formes ovales, elles rebondiraient au lieu de s'arrêter, ce qui atténuerait les dégâts. En fait, l'idée s'est avérée impraticable pour au moins 3 raisons :
    1) Le fait que la vitesse change de direction correspond à une accélération (la vitesse est un vecteur !) et cette accélération est en partie latérale : les passagers sont jetés sur les côtés, ce qui est bien plus dangereux que d'être stoppé par les ceintures et l'air-bag : il y a de la place devant et pas sur les côtés.
    2) Jeter le véhicule sur les côtés augmente le risque d'accident secondaire (véhicule sur d'autres files)
    3) La force requise pour dévier le véhicule est énorme, bien plus forte que ce que la structure peut encaisser, la déformation est inévitable, alors autant la contrôler.

  13. #10
    PhSc

    Re : Décélération lors d'un choc.

    Merci pour votre aide à tous et vos critiques qui me permettent d'avancer*!

    Pour ceux qui se posent la question*: Pourquoi ne pas prendre en compte les déformations*? La réponse est simple, les équations de RDM lors d'un choc ne sont pas abordables à mon niveau.

    Si d'autres personnes ont des idées ou des critiques, je suis preneur.

    Mécano41, ta supposition est bonne, je n'étais pas très clair au sujet de la vue employée.

Discussions similaires

  1. Transferts énergétiques lors d'un choc
    Par maddy59 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 26/02/2009, 12h44
  2. constitution d'un pare choc
    Par BERE dans le forum Technologies
    Réponses: 6
    Dernier message: 13/10/2008, 17h29
  3. Violence d'un choc
    Par millionsdollar dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 02/03/2008, 15h34
  4. Régulation de la décélération d'un train
    Par Logan05 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 19
    Dernier message: 06/03/2006, 00h08