Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Contextualisme et structuralisme de l'énergie totale



  1. #1
    MarioB

    Contextualisme et structuralisme de l'énergie totale


    ------

    L'approche classique de l'énergie totale de mode contextuel a abouti à l'expression de Pierre Simon Laplace qui, considérant le cadre mathématique de Gotfried von Leibniz et de Isaac Newton, détermine l'énergie potentielle Ep et l'énergie cinétique Ec en une somme telle que: Et = Ec + Ep.
    Cette approche, quoique séduisante en ce sens qu'elle admet implicitement que la variation de l'énergie totale est constamment nulle et conclut donc que l'énergie totale Et est constante, n'explique cependant pas l'énigme suivante consistant en l'observation théorique que si l'énergie totale est indépendante du milieu ou son potentiel V circule, cette énergie Et devrait etre infinie ! Ce que l'observation réelle contredit !

    Un progrés est réalisé quand la définition de l'énergie Et est exprimée en fonction du potentiel, soit: Et = V²*t / Z ou cette fois-ci l'énergie totale dépend du milieu d'impédance Z: on retrouve l'expression de Laplace quand la valeur de Z est constante; mais à présent, ce modéle dit structuraliste, est beaucoup plus riche puisqu'il décrit aussi le cas ou Z est variable ! On doit donc définir cette impédance du milieu comme une structure du modéle de l'énergie totale qui, dans le cas Z = variable, l'énergie totale ne peut plus etre tenue logiquement pour constante, ce progrés contredit donc le résultat de Laplace ! L'observation de la non infinitude de Et s'explique très bien par la valeur non-nulle de Z, ce qui est rassurant à posteriori.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Contextualisme et structuralisme de l'énergie totale

    Bonjour.
    Il est de bon ton de respecter les règles le plus élémentaires de politesse: Bonjour, Merci, Au revoir..

    Je crois que vous vous êtes trompé de forum. Ici nous ne sommes pas dans un forum de philosophie mais de physique.

    En Physique on ne définit pas l'énergie dans un cas général. On peut définir l'énergie suivant le type: mécanique, électrique, chimique, thermique, etc.
    Et on postule que l'énergie se conserve.

    La seule énergie que l'on peut exprimer en fonction d'une "impédance du milieu" est l'énergie électromagnétique. On peut pousser un peu et trouver une expression similaire pour l'énergie des ondes mécaniques, avec une bonne définition de l'impédance mécanique. L'énergie thermique ou chimique ne dépend certainement pas d'une quelconque impédance.

    Et quand "l'énergie circule", il serait plus approprié de parler de puissance par unité de surface.

    Non. Définitivement, je crois que vous n'êtes pas dans le bon forum.

    Au revoir.

  4. #3
    tempsreel1

    Re : Contextualisme et structuralisme de l'énergie totale

    Citation Envoyé par MarioB Voir le message
    i l'énergie totale est indépendante du milieu ou son potentiel V circule, cette énergie Et devrait etre infinie ! Ce que l'observation réelle contredit !
    l'énergie dite mecanique dépend de la valeur du potentiel V par l'intermédiaire du terme Ep

  5. #4
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Contextualisme et structuralisme de l'énergie totale

    Bonjour,

    La difficulté est que le concept d'énergie (en physique) semble très polymorphe. L'énergie a différente forme (cinétique, potentielle, électromagnétique, ... en existe t-il d'autres indépendante de ces trois ?) auquel s'applique la notion de relativité, différentes sources (solaire, chimique, thermique, .....).

    L'énergie est elle la représentation de "quelque chose" ou la conséquence de "quelque chose" de plus fondamental ?

    Quel sont les invariants qui la caractérise :

    - C'est une grandeur physique qui peut s'exprimer en joule ( ML2T−2 )
    - Elle se conserve
    - ... ?

    Patrick

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Contextualisme et structuralisme de l'énergie totale

    Bonjour,


    L’élaboration du concept d’énergie, un article de Roger Balian très intéressant de par son coté pédagogique : http://culturesciencesphysique.ens-l...gie_Balian.xml

    Patrick

  8. #6
    stefjm

    Re : Contextualisme et structuralisme de l'énergie totale

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    L'énergie est elle la représentation de "quelque chose" ou la conséquence de "quelque chose" de plus fondamental ?
    Quel sont les invariants qui la caractérise :
    - Elle se conserve
    Sauf dans un univers en expansion, mais il parait que c'est un problème seulement pour les tétus qui y voient un problème...
    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    - ... ?
    Plus fondamental, le moment cinétique : M L2 T-1.

    Cordialement.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Energie totale et grandeur de l'energie
    Par coco5 dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 10/11/2008, 16h33
  2. Réponses: 1
    Dernier message: 30/10/2008, 16h57
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 02/05/2008, 10h25
  4. Réponses: 3
    Dernier message: 21/03/2008, 09h49
  5. Réponses: 29
    Dernier message: 05/03/2005, 21h33