Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Réfraction reflexion air eau



  1. #1
    misterhyde

    Réfraction reflexion air eau


    ------

    Bonsoir à tous, et tous mes voeux..

    J'ai imprudemment entrepris dans mon école de pêche d'expliquer aux gamins les mystères de la réfraction réflexion..etc ....des rayons lumineux qui véhiculent les informations entre le pêcheur et les poissons entre l'air et l'eau ...et l'un d'entre eux m'a "collé"....la question est la suivante:

    Si l'angle d'incidence dans le sens eau - air est de 48°, l'angle de transmission dans l'air est de 90°...au dela de 48° et des poussières on atteint l'angle de réflexion totale interne et il n'y a plus réfraction mais réflexion..OK!!

    Logiquement un angle d'incidence dans le sens air-eau devrait répondre aux mêmes chiffres à savoir qu'un un angle d'incidence de 90° dans l'air devrait aboutir à un angle de transmission de 48° dans l'eau...
    Or il est précisé "ailleurs" qu'à partir d'un angle d'incidence dans l'air de 80° (soit un rayon lumineux frappant très obliquement la surface de l'eau selon un angle de 10° ou moins), il y avait réflexion et non plus réfraction......!!

    Alors.....si à 80 degrés il y a réflexion....il ne peut y avoir réfraction au dela de 80° alors que devient dans le sens air -eau le couple : 48°-90° qui fonctionne dans le sens eau air??Il y a "divorce??

    Merci pour lui..et pour moi.....

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Ygo

    Re : refraction reflexion air eau

    Bonsoir

    Je prends tardivement connaissance de ce message, et la réponse exacte est loin d'être simple (formules de Fresnel, etc...)

    Je ne pratique pas la pêche à la ligne, mais je peux dire qu'il n'y a pas de "divorce".

    Quand l'angle d'incidence devient grand il y a toujours de la lumière qui est réfractée et qui pénètre dans l'eau. Mais le "pourcentage" de l'énergie lumineuse qui entre dans l'eau devient très faible, tellement faible que c'est la réflexion qui est largement majoritaire.

    C'est probablement pour cela que certains affirment un peu trop rapidement qu'il n'y a plus "que" cette réflexion. ce n'est pas tout à fait exact, mais c'est quand même assez proche de la réalité : les poissons ont peu de chance de percevoir le pêcheur allongé sur la rive !

    Cordialement

  4. #3
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    'il n'y a pas de "divorce".

    Dans l'énoncé que j'ai repris, car il n'est évidemment pas de moi il y a contradiction, et c'est bien le problème.....


    Quand l'angle d'incidence devient grand il y a toujours de la lumière qui est réfractée et qui pénètre dans l'eau. Mais le "pourcentage" de l'énergie lumineuse qui entre dans l'eau devient très faible, tellement faible que c'est la réflexion qui est largement majoritaire.

    OK, pas de problème


    C'est probablement pour cela que certains affirment un peu trop rapidement qu'il n'y a plus "que" cette réflexion, ce n'est pas tout à fait exact, ....
    OK, le divorce est donc bien consommé...non pas entre les règles de la physique mais entre deux affirmations contradictoires...dont l'une est fausse... pas "scientifiquement exacte"...c'est ce que je conclus de ta réponse....qui me satisfait...

    mais c'est quand même assez proche de la réalité : les poissons ont peu de chance de percevoir le pêcheur allongé sur la rive !

    Parce que la quantité d'énergie lumineuse qui leur parvient est trop faible, OK, mais elle leur parvient quand même....voila une "obscurité qui m'éclaire bien...merci à toi.....j'aurai un ou deux autres points à éclaircir pour sauver mon honneur face à ces gamins effrontés.......demain...
    Merci et bonne nuit..!

  5. #4
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    J'y reviens car je m'interroge toujours:

    Je transmets ci dessous un extrait du site qui me parait sérieux et dont voici le lien

    http://www2.fsg.ulaval.ca/opus/physi...umes/13a.shtml

    "Lors du passage d'un rayon lumineux d'un milieu à un autre dont l'indice de réfraction est inférieur, on remarque qu'il s'éloigne de la normale à l'interface. Ainsi, l'angle de transmission est plus grand que l'angle d'incidence lorsque la lumière passe d'un milieu dense à un milieu moins dense. Aussi, plus l'angle d'incidence est grand, plus l'angle de transmission est grand aussi. Cependant, la variation de t en fonction de i n'est pas linéaire, l'angle de transmission variant plus rapidement que l'angle d'incidence. On peut donc se retrouver dans la situation où le rayon réfracté est perpendiculaire à la normale ( t = 90°). L'angle d'incidence provoquant cette situation est appelé « angle critique ».

    Sachant que lorsque l'angle d'incidence est égal à l'angle critique, l'angle de transmission est de 90°, on peut calculer l'angle critique....
    .........(48,75.....en l'occurence)
    Si l'angle d'incidence est supérieur à l'angle critique, le rayon incident n'est pas transmis, mais est plutôt réfléchi selon les lois de la réflexion (voir La réflexion). L'angle critique est ainsi l'angle d'incidence maximal permettant à un rayon incident d'être transmis d'un milieu transparent à un autre, d'indice de réfraction inférieur. Ce phénomène s'appelle « réflexion totale interne »".


    Ta réponse à ma question est intellectuellement satisfaisante car réfléchie (sans jeu de mot) intelligente et nuancée

    Quand l'angle d'incidence devient grand il y a toujours de la lumière qui est réfractée et qui pénètre dans l'eau. Mais le "pourcentage" de l'énergie lumineuse qui entre dans l'eau devient très faible, tellement faible que c'est la réflexion qui est largement majoritaire.

    C'est probablement pour cela que certains affirment un peu trop rapidement qu'il n'y a plus "que" cette réflexion. ce n'est pas tout à fait exact, mais c'est quand même assez proche de la réalité : les poissons ont peu de chance de percevoir le pêcheur allongé sur la rive !




    …mais justement…les termes de … »probablement »…« pas tout à fait exact »….. « assez proche de la réalité »….et « ont peu de chances »… ne relèvent pas de la rigueur scientifique..et mon problème persiste :

    1/Soit le principe de la réflexion totale interne est une vérité scientifique et le poisson doit voir les pâquerettes dans l’herbe de la rive…et le pêcheur qui y est vautré..

    2/Soit ce principe est trop « rigoureux » et il faut le nuancer comme tu l’as fait…ce qui expliquerait que le poisson ne verra pas les pâquerettes….comme cela est expliqué et « vulgarisé » au nom de la réfraction à l’aide de figures géométriques matérialisant les angles et les rayons lumineux, (tout ceci généralement très exagéré comme j’ai pu le vérifier en travaillant à l’échelle,…,)
    mais surtout sans ces nuances et en faisant état d’un véritable « angle mort » (d'ailleurs plus important quand le poisson est plus proche de la surface....tu sais cela mieux que moi) d’où le conseil au pêcheur de s’accroupir…pour rester dans cet angle mort « aveugle » d’où ne pourrait se propager sous la surface pas un seul rayon à réfracter.. et la contradiction est patente !!

    je formule ma question autrement : est ce que la réflexion totale interne ne serait pas vraiment totale…(ce que tu as évoqué) ?? Mais dans ce cas pourquoi n’y a- t-il pas de chiffrage ??

    J’aimerais naïvement pouvoir penser qu’il y a une réflexion interne non pas totale mais « subtotale » (ce que tu évoques) dans le sens eau air correspondant dans le sens air eau à un angle d’incidence (80° par exemple ??) à partir duquel l’œil devient aveugle par défaut d’énergie lumineuse , quoiqu’il en reste un peu.. !Mais cela ne figure nulle part.. !!

    Alors est ce que c’est la la vulgarisation qui dit des bêtises ou est-ce que c’est la physique qui manquerait de rigueur par défaut de cette précision chiffrée??

    Mon schéma, je le refais comment??

    Je sais que je suis un peu « limité » en matière de connaissances physiques et mathématiques, mais ma question de candide, n’est elle cependant pas logique et légitime ??

    Merci à toi..!

  6. #5
    Ygo

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par misterhyde Voir le message
    …mais justement…les termes de … »probablement »…« pas tout à fait exact »….. « assez proche de la réalité »….et « ont peu de chances »… ne relèvent pas de la rigueur scientifique..
    Bonsoir

    La pêche à la ligne n'est pas une science, c'est un ART !

    L'explication que j'ai donnée était volontairement dépourvue de formules et de calculs. De toute façon, ces calculs n'auraient de sens que pour une surface de l'eau parfaitement plane et immobile, ce qui se rencontre rarement...
    De plus, comme les autres vertébrés, les poissons sont sensibles aux vibrations et aux changements de luminosité qui trahissent les mouvements : ils n'ont pas besoin d'avoir une vision "nette" du pêcheur pour prendre la fuite. Ils sont muets, mais pas idiots
    … Soit le principe de la réflexion totale interne est une vérité scientifique (...) soit ce principe est trop rigoureux ..
    Le principe de réflexion totale dans le sens eau-air EST rigoureux pour une surface de l'eau plane et immobile, aucun doute là-dessus, pas de nuance à apporter. Mais s'il y a des vaguelettes, des rayons lumineux provenant de l'environnement pourront atteindre par intermittence la position de notre poisson-observateur, où qu'il se trouve.
    … dans le sens air eau à un angle d’incidence (80° par exemple ??) à partir duquel l’œil devient aveugle par défaut d’énergie lumineuse , quoiqu’il en reste un peu.. Mais cela ne figure nulle part.. !!
    Pratiquement, tout va dépendre
    a) de la capacité du poisson à apprécier les variations dans une faible lumière (et là, je n'ai pas d'informations précises...)
    b) des vaguelettes (et là, c'est imprévisible...)
    Pas étonnant que ce genre de problème ne soit chiffré "nulle part" !
    …Alors est ce que c’est la la vulgarisation qui dit des bêtises ou est-ce que c’est la physique qui manquerait de rigueur par défaut de cette précision chiffrée?? (...)
    Ou un peu des deux ?

    ma question de candide, n’est elle cependant pas logique et légitime ??
    Si, bien sûr, elle est légitime ! Et elle fait toucher du doigt le fossé qui sépare la théorie physique, appliquée sagement dans des conditions bien précises, et la réalité dans laquelle interviennent de (très) nombreux facteurs qui sont (très) difficiles à chiffrer...

    J'espère que tout cela n'empêchera pas les passionnés de faire une bonne pêche !

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par Ygo Voir le message

    La pêche à la ligne n'est pas une science, c'est un ART ! .!

    Merci à toi, tu ne sais à quel point tu me fais plaisir..et si tu connaissais la mouche sèche....

    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    ces calculs n'auraient de sens que pour une surface de l'eau parfaitement plane et immobile, ce qui se rencontre rarement...... .......
    De plus, comme les autres vertébrés, les poissons ..n'ont pas besoin d'avoir une vision "nette" du pêcheur pour prendre la fuite. Ils sont muets, mais pas idiots ............
    Mais s'il y a des vaguelettes, des rayons lumineux provenant de l'environnement pourront atteindre par intermittence la position de notre poisson-observateur, où qu'il se trouve.!
    Tu es incorrigible, tu raisonnes à nouveau comme un homme intelligent...alors que je voudrais une réponse de "calculatrice"...toutes les contingences que tu m'opposes sont à éliminer car nous nous plaçons dans les conditions "de base"...nous sommes dans un labo et non dans la nature, température, pression atmosphérique OK... la surface de l'eau est parfaitement lisse et immobile et le poisson est idiot..je te rappelle que c'est moi le pêcheur...et toi le "savant"...chacun son truc!!...et donc dans ces conditions de labo..tu dis bien que ce principe de la réfraction totale interne est



    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    rigoureux pour une surface de l'eau plane et immobile, aucun doute là-dessus, pas de nuance à apporter.

    Pratiquement, tout va dépendre
    a) de la capacité du poisson à apprécier les variations dans une faible lumière (et là, je n'ai pas d'informations précises...)!

    Moi si: il est très myope(60cm!!) en raison d'un cristallin très arrondi incapable d'accomoder... mais possède beaucoup de batonnets répartis sur toute la surface de la rétine et non localisés comme nous et il est donc très réceptif aux variations de contrastes même dans la pénombre et dans ce seul contexte 'il nous est supérieur en matière de vision...mais ça n'est pas non plus le problème qui est: "les rayons lumineux lui parviennent ils ou pas...peu importe ce qu'il en fait..."


    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    Si, bien sûr, ta question est légitime ! Et elle fait toucher du doigt le fossé qui sépare la théorie physique, appliquée sagement dans des conditions bien précises, !
    C'est ce que je demande précisément

    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    et la réalité dans laquelle interviennent de (très) nombreux facteurs qui sont (très) difficiles à chiffrer......J'espère que tout cela n'empêchera pas les passionnés de faire une bonne pêche !
    Je connais la réalité du bord de l'eau, bien sûr...mais aucun intérêt pour moi dans ma quète actuelle dont le but est de faire une "bonne pêche"...aux informations purement théoriques!!

    Je redeviens totalement sérieux:
    1/donc ce principe de la réfraction totale interne est rigoureux et en deça de l'angle limite les rayons pénètrent bien en direction du poisson..(Peux tu me confirmer que ce qui est vrai dans le sens eau -air est strictement réversible dans le sens air -eau??)
    2/ Dans ce cas la "vulgarisation" qui traine dans tous les écrits sur la pêche viole ce principe rigoureux en créant de toutes pièces ce fameux angle mort qui fait ramper le pêcheur au bord de l'eau mais qui n'a rien à voir avec l'optique mais dériverait alors de considérations plus "bucolique" que scientifiques"....' (Balzac disait bien qu'on pouvait violer l'histoire à condition de lui faire un enfant...ce dont il ne s'est pas privé comme en témoigne le volume de sa "production littéraire", alors on peut peut être, sous les mêmes conditions de productivité..d'angles morts en la circonstance, violer également la science...mais ça reste un viol )
    3/Alors je fais comment moi pour réaliser mon schéma d'optique géométrique: je viole pour créer un angle mort illégitime et perpétuer une erreur constamment reprise..., ou je reste au, nom de la science, incorruptible et je déments alors tout ce qui a été dessiné pour faire bien inutilement ramper les pêcheurs devant des poisson hilares??

    PS: je me pose vraiment sérieusement la question( de plus je me demande ce qu'il en est réellement de cette réflexion, alléguée sur un autre écrit d'optique qui ne me paraissait pas fantaisiste..., du rayon incident air-eau de 80° , donc oblique de 10° à la surface, qui "ricocherait" complètement..) alors n'hésite pas à "enfoncer le clou" si tu le peux, ça me rendra vraiment service!

    Bonne nuit , en espérant te retrouver demain..et de toutes façons, très grand merci..!

  9. Publicité
  10. #7
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Je viens de trouver le moyen de transmettre cette image avec ce foutu angle de 10° (incident=80°) et qui sort en fait d'un ouvrage anglais considéré un peu comme une bible de la pêche à la mouche....mais pas forcément de physique! De plus il n'y a aucune explication!
    PS:Le violeur de l'histoire, c'est Alexandre Dumas, pas Balzac, l'heure tardive..ou très matutinale de mon message explique la confusion faite par mon cerveau alors très perturbé par Morphée...j'espère que c'est la seule bêtise que j'ai commise....impossible à corriger puisqu'on ne peut pas "éditer" ses propre messages pour ce faire..!

    [IMG][/IMG]

  11. #8
    Ygo

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Bonsoir, Ô grand artiste de la pêche à la mouche !

    (Hors sujet : ton expression "les poissons hilares" m'a fait penser à ma première (et dernière) expérience de pêche à la ligne, c'était il y a 42 ans, j'étais moniteur d'une équipe de gamins dans une colonie de vacances. Donc : hameçons accroché dans les branches, lancer de cailloux, asticots récalcitrants, équilibre sur les rochers glissants, chute, pansement, et UN poisson de 5 cm (probablement suicidaire) pour dix enfants surexcités. Fin d'une carrière de pêcheur. )

    Tu dis que je suis incorrigible : hélas, tu n'es pas le premier...
    Citation Envoyé par misterhyde Voir le message
    (...) nous sommes dans un labo et non dans la nature, température, pression atmosphérique OK... la surface de l'eau est parfaitement lisse et immobile et le poisson est idiot..je te rappelle que c'est moi le pêcheur...et toi le "savant"...
    Bon, admettons...
    (... le poisson) est donc très réceptif aux variations de contrastes même dans la pénombre et dans ce seul contexte 'il nous est supérieur en matière de vision...mais ça n'est pas non plus le problème qui est: "les rayons lumineux lui parviennent ils ou pas...peu importe ce qu'il en fait..." C'est ce que je demande précisément
    Oui, des rayons lumineux lui parviennent, en faible quantité, provenant de directions aussi proches que l'on veut de l'horizontale.
    Bien sûr, je suppose que l'eau est parfaitement transparente, comme il se doit pour une rivière à truites

    A ce propos, le schéma que tu joins à ton dernier post est très bien fait. Juste un détail, pour un angle de 10° par rapport à l'horizontale, il faudrait juste écrire (à la place de 97,6°) que l'angle du "cône de vision" du poisson doit être de 95,5°. (C'est pour des rayons horizontaux dans l'air que l'angle serait 97,6°.)
    Peux tu me confirmer que ce qui est vrai dans le sens eau -air est strictement réversible dans le sens air -eau??)
    Oui ! c'est le "principe du retour inverse de la lumière", solidement établi. Un rayon quasi-horizontal dans l'air est réfracté dans l'eau selon l'angle limite (48,7°) ; un rayon qui "remonte" dans l'eau à 48,7° par rapport à la verticale sera réfracté horizontalement dans l'air.
    MAIS je rappelle que tout cela est théorique, et que dans la pratique ces rayons voisins de la limite seront en très grande partie réfléchis.
    (...) Dans ce cas la "vulgarisation" qui traine dans tous les écrits sur la pêche viole ce principe rigoureux en créant de toutes pièces ce fameux angle mort qui fait ramper le pêcheur au bord de l'eau mais qui n'a rien à voir avec l'optique mais dériverait alors de considérations plus "bucolique" que scientifiques"....
    Je serai moins abrupt que toi : même dans des conditions "idéales" l'importance de la réflexion est telle que le pêcheur rampant a plus de chances de passer inaperçu que le pêcheur debout, puisque la quantité de lumière passant dans l'eau est alors faible. Mais c'est vrai, le pêcheur ne peut en aucun cas jouer à l'homme invisible !
    PS: je me pose vraiment sérieusement la question( de plus je me demande ce qu'il en est réellement de cette réflexion, alléguée sur un autre écrit d'optique qui ne me paraissait pas fantaisiste..., du rayon incident air-eau de 80° , donc oblique de 10° à la surface, qui "ricocherait" complètement..) alors n'hésite pas à "enfoncer le clou" si tu le peux, ça me rendra vraiment service!
    Dde toute façon, en toute rigueur physique, un rayon arrivant à 10° de l'horizontale n'est pas totalement réfléchi.
    Veux-tu que je fasse le calcul du pourcentage de l'intensité lumineuse transmise / réfléchie pour différents angles ? Je ne connais pas les formules par coeur, mais je dois pouvoir les retrouver facilement.

    A suivre...

    A monn tour de poser une question : pour t'endormir, comptes-tu des moutons ou des poisssons ?

  12. #9
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    Bonsoir, Ô grand artiste de la pêche à la mouche !:
    Excellente introduction....continuez, vous êtes en dans la bonne voie..!!


    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    Fin d'une carrière de pêcheur. !!
    Il n'est pas nécessaire d'espérer pour entreprendre, ni de réussir pour persévérer... a dit je ne sais qui...mais c' était forcément un pêcheur à la mouche sèche..car il y a du vécu la dedans!!




    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    A ce propos, le schéma que tu joins à ton dernier post est très bien fait. Juste un détail, pour un angle de 10° par rapport à l'horizontale, il faudrait juste écrire (à la place de 97,6°) que l'angle du "cône de vision" du poisson doit être de 95,5°. (C'est pour des rayons horizontaux dans l'air que l'angle serait 97,6°.)!!

    C'est bien la raison de mon trouble...car le cone bleu représentait pour moi le cone de vision maxi à 97°6 et je ne voyais pas ce que faisait là ce rayon à 10°...qu'il faudrait alors prolonger dans l'eau par un rayon réfracté à 95°5(divisé par 2 bien sur) si on veut garder le cone initial..d'accord!!!!



    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    MAIS je rappelle que tout cela est théorique, et que dans la pratique ces rayons voisins de la limite seront en très grande partie réfléchis.

    Je serai moins abrupt que toi : même dans des conditions "idéales" l'importance de la réflexion est telle que le pêcheur rampant a plus de chances de passer inaperçu que le pêcheur debout, puisque la quantité de lumière passant dans l'eau est alors faible. Mais c'est vrai, le pêcheur ne peut en aucun cas jouer à l'homme invisible !
    De toute façon, en toute rigueur physique, un rayon arrivant à 10° de l'horizontale n'est pas totalement réfléchi.
    Ben voila, parfait, donc il faut bien nuancer l'énoncé abrupt que je n'ai fait que reprendre (pour une fois, "l'abruptitude" n'est pas de mon fait :, )en considérant que plus l'angle d'incidence grandit, plus la part des rayons réfléchis est importante, véritable crépuscule avec pénombre progressive jusqu'à extinction et reflexion totale interne....la je comprends et c'est cela que je réclamais à la physique en demandant où était le chiffrage de cette diminution progressive de lumière...pourquoi n'est-il fait état nulle part, dans ce que j'ai lu, de cette diminution progressive que tu appliques sur mon coeur blessé comme une pommade cicatrisante?Je n'ai peut être pas lu "les bons auteurs"??

    vois cette petite "illustration" vidéo

    http://www.proftnj.com/opt-refl-tot.htm

    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    Veux-tu que je fasse le calcul du pourcentage de l'intensité lumineuse transmise / réfléchie pour différents angles ? Je ne connais pas les formules par coeur, mais je dois pouvoir les retrouver facilement
    .

    Ouiiiiiiii..bien sûr..ça serait répondre complètement à mes interrogations mais il me suffirait de quelques angles à titre d'exemple....si nous parlons de l'angle du rayon aérien incident: le 0° , vertical à la surface, où je suppose qu'il n'y a pas de réflexion(?), le 45° le 60° et le 80°, (ce foutu 10° à la surface qui m'a empêché de dormir)..et ...le 90 si ce n'est pas abuser......je me débrouillerai ensuite pour apprécier cette fois dans les conditions du bord de l'eau le moment ,( ou l'angle)à partir duquel on peut considérer que le pêcheur ne peut plus être discerné par le poisson......!!



    Citation Envoyé par Ygo Voir le message
    A mon tour de poser une question : pour t'endormir, comptes-tu des moutons ou des poisssons ?
    Des poissons, bien sur, mais ceux que je voudrais, prendre, pas ceux que je prends vraiment...

    Pour terminer en attendant la suite, as tu repéré cet autre sujet que j'avais initié et qui m'a apporté grace à un interlocuteur aussi sympa que toi, bien des satisfactions??

    http://forums.futura-sciences.com/ph...loptiq-ue.html

    Merci encore pour tout et à+

  13. #10
    LPFR

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Bonjour.
    Je vous ai préparé un tableau avec le rapport des amplitudes et des puissances transmises dans l'eau à partir de l'air.
    Il y a deux jeux de valeurs pour la lumière incidente polarisée avec E parallèle à la surface et pour la lumière polarisée à 90°, avec le champ magnétique parallèle à la surface.
    Au revoir.
    En attendant la validation:
    http://fs10n1.sendspace.com/dl/93462...ration_eau.jpg
    P.S.: la dernière colonne est B parallèle et non E parallèle.
    Images attachées Images attachées

  14. #11
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Bonjour.
    Je vous ai préparé un tableau.......... .
    Très sympa, j'attends avec impatience, merci infiniment..

  15. #12
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Bonjour.
    Je vous ai préparé un tableau avec le rapport des amplitudes et des puissances transmises dans l'eau à partir de l'air.......................
    .
    Je suis venu, j'ai vu, et je fus vaincu
    Je ne doute pas que ce tableau réponde aux questions que je me pose sur l'augmentation progressive de la réflexion parallèlement à la diminution de la réfraction jusqu'à aboutir à la réflexion totale interne quand croît l'angle d'incidence...mais mes compétences insuffisantes en matière de science physique ne me donnent pas la clé pour l'interpréter!
    La seule info qui me manque est le chiffrage, ou l'estimation, de la perte d'énergie lumineuse par réflection pénalisant d'autant la quantité restante réfractée jusqu'au au moment où cette quantité devient trop faible pour permettre au poisson de distinguer le pêcheur "au bord de l'eau"....., avant que l'angle d'incidence égale puis dépasse l'angle critique..!
    Comment interpréter ...pour y trouver la réponse, ce tableau en fonction des angles de la première colonne...??.. Que représentent exactement, dans mon langage à moi, thèta, les amplitudes et les puissances?.
    ....et fasse le ciel que vous acceptiez de descendre un instant à mon niveau...

  16. Publicité
  17. #13
    LPFR

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Bonjour.
    Prenons une des lignes: celle de 88° sur la colonne de gauche (ligne 24).
    Ceci correspond à un rayon de lumière qui frappe l'eau en formant un angle de 88° avec la verticale et de 2° avec la surface de l'eau.
    Regardez maintenant les deux colonnes de droite. Suivant que la polarisation soit avec E parallèle à la surface (avant dernière colonne) ou avec B parallèle à la surface (dernière colonne), la fraction de l'intensité de la lumière qui traverse sera de 0,00778 ou 0,01299. Comme la lumière "courante" n'est pas polarisée (ou très peu), on peut prendre la moyenne: 0,0104, soit 1% de la lumière incidente.
    La fraction de l'intensité lumineuse qui traverse passe progressivement de 98% pour une incidence verticale à 0% pour une incidence horizontale en passant par 1% pour une incidence à 88° de la verticale.
    Au revoir.

  18. #14
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Bonjour.
    Prenons une des lignes: celle de 88° sur la colonne de gauche (ligne 24)........................... ..................
    .......progressivement de 98% pour une incidence verticale à 0% pour une incidence horizontale en passant par 1% pour une incidence à 88° de la verticale.
    Au revoir.
    Bonjour à vous,
    Merci d'avoir accédé à ma demande, c'est désormais assez clair pour ce que veux en faire, ..., même si , j'ose l'avouer, je ne comprends pas pourquoi vous faites référence à de la lumière polarisée, ni ce que signifie E parallèle..ni B parallèle..., mais je comprends par vos chiffres la décroissance qui préside à l'extinction progressive, (et non pas brutale comme généralement "vulgarisé"dans les revues de pêche) , de l'image véhiculée ..à moi de démontrer maintenant que je la "conçois" bien en "l'énonçant clairement"... à ces foutus gamins apprentis pêcheurs qui me persécutent avec leurs questions ..pertinentes...
    Merci à vous et à ygo de m'avoir tiré d'embarras , question résolue pour moi!

  19. #15
    LPFR

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Re.
    J'ai fait un graphique avec le pourcentage de lumière transmisse en fonction de l'angle. C'es peut être plus clair.

    Pour ce qui est de la polarisation, la lumière est une onde transversale formée par deux champs: magnétique (B) et électrique (E), perpendiculaires en eux et à la direction de propagation (c'est pour cela qu'ils sont transversaux).
    Les ondes qui se propagent le long d'une corde quand vous secouez une extrémité, sont aussi des ondes transversales (le déplacement de la corde est perpendiculaire au sens d'avancement des ondes).
    La direction des champs peut être quelconque (mais toujours perpendiculaires entre eux). Si le champ électrique est vertical, horizontal ou à 30° on dira que la lumière est polarisée horizontalement, verticalement ou à 30°.

    Mais la lumière "courante" n'est pas polarisée, ou très peu. C'est à dire que c'est un mélange uniforme de lumières polarisées dans toutes les directions. Un filtre polarisant ne laisse passer que la lumière polarisée dans une seule direction. C'est la méthode choisie pour les films 3D comme l'actuel "Avatar". On a deux projecteurs chacun avec un filtre qui ne laisse passer que de la lumière polarisée à +45° pou l'un et -45° pour l'autre. Les spectateurs utilisent des lunettes avec les mêmes orientations +45° pour un œil et -45° pour l'autre, ce qui fait que chaque œil voir une image d'un seul des projecteurs.

    Le comportement de la lumière qui arrive à l'interface entre deux milieux dépend de la polarisation par rapport à la surface.
    A+
    Images attachées Images attachées

  20. #16
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message
    Re.
    J'ai fait un graphique avec le pourcentage de lumière transmisse en fonction de l'angle. C'es peut être plus clair..... dépend de la polarisation par rapport à la surface+

    C'est trop, mais j'en suis ravi et j'attends la validation!

    Merci pour les exlications complémentaire très claires sur les champs et la polarisation, ...or les pêcheurs utilisent des lunettes polarisantes et je sens venir mon prochain sujet concernant ce matériel ....en espérant que vous serez toujours la...mais j'en profite aujourd'hui pour vous poser une autre petite question qui va vous paraitre naïve: on voit un objet bleu car il nous réfléchit uniquement la lumière bleue, mais si cet objet est un verre transparent bleu, on le voit bleu par réflexion, mais si on regarde à travers on voit le monde extérieur en bleu également..donc les rayons bleus sont réfléchis mais traversent également, qu'en est -il des autres longueurs d'ondes....sont elles totalement absorbées??

  21. #17
    LPFR

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Re.
    Le verre bleu n'est pas un bon exemple. Faites la manip en mettant derrière le verre un surface noire, de préférence inclinée par rapport au verre pour éviter le reflet de la surface noire (qui n'est jamais vraiment noire). Regardez la réflexion spéculaire du verre: elle ne sera pas colorée.
    La raison est que l'absorption se passe dans le volume et la réflexion juste à la surface (elle ne peut pas savoir ce qui se passe à l'intérieur).
    En dehors de la réflexion spéculaire, le verre ne réfléchit rien. Ce que vous voyez bleu par réflexion est la lumière qui a traversée deux fois après s'entre réfléchie sur des surfaces de l'autre côté.
    Mais il y a certaines substances pour lequel on peut constater que la lumière qu'elles réfléchissent et le complémentaire (grosso modo) de la lumière par transparence. C'est le cas de certains cristaux de colorant et de certaines huiles (de mécanique) qui sont rouges par transparence et vertes par réflexion.
    A+

  22. #18
    misterhyde

    Re : Réfraction reflexion air eau

    Citation Envoyé par LPFR Voir le message

    La raison est que l'absorption se passe dans le volume et la réflexion juste à la surface (elle ne peut pas savoir ce qui se passe à l'intérieur)+
    .

    exact!!Je n'y aurais pas pensé..
    La PJ a été validée, tout est Ok...merci, encore!

  23. Publicité

Discussions similaires

  1. Réflexion, Réfraction et Prisme
    Par ch0co dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 06/10/2014, 17h59
  2. Réfraction réflexion air eau et vice versa...
    Par misterhyde dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 03/01/2010, 20h19
  3. angles limites de reflexion et de refraction
    Par meedio dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 27/03/2009, 21h28
  4. Réfraction sans réflexion
    Par Patapof dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2008, 07h21
  5. Propagation EM - Réflexion et réfraction
    Par jamily dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/11/2008, 14h19