Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.



  1. #1
    skeptikos

    Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.


    ------

    Bonjour.
    La rubrique "vos publications" limite le débat aux seuls articles parus dans des revues à comité de lecture. Il pourrait être plus intéressant de débattre aussi sur des articles parus par exemple sur arXiv dans la mesure ou ceux-ci sont plus "hors des sentiers battus".
    C'est pourquoi je propose de débattre à titre d'expérience sur l'article:
    http://arxiv.org/PS_cache/hep-ph/pdf/0503/0503213v2.pdf
    et sur sa suite:
    http://www.newscientist.com/article/mg19125645.800
    qui proposent une représentation imagée des particules élémentaires du modèle standard.
    La première question pourrait être: "Est-il bien raisonnable de proposer une représentation des particules élémentaires, alors qu'elles sont supposées ponctuelles?"
    A titre de première réponse citons Jean Iliopoulos, S&V mars2010, dans l'article "Quelle est la forme des particules élémentaires":
    --On les considère sans dimensions pour une bonne raison, elles sont plus petites que ce que l'on peut mesurer! Mais peut-être leur trouvera-t-on un jour une structure interne.--
    Et cela pose naturellement une deuxième question: "Faut-il mesurer pour déterminer une structure". Si on parvient par l'imagination à trouver une structure spatiale qui respecte les règles et les symétries du modèle standard, (la clef qui rentre dans la serrure en quelque sorte) ne doit-on pas la considérer comme juste?
    A vous.
    @+

    -----

  2. #2
    Karibou Blanc

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    "Est-il bien raisonnable de proposer une représentation des particules élémentaires, alors qu'elles sont supposées ponctuelles?"
    Pour completer la reponse de JI, ce n'est du moins pas interdit pourvu que la taille considérée soit inférieure à environ 1/100 de fermi (~ 10^(-17)m). Dans le cas contraire cela aurait modifié les prédictions du Modele Standard (qui les supposent ponctuelles) de manière à le rendre incompatible avec les mesures, ce qui n'est pas le cas.

    "Faut-il mesurer pour déterminer une structure". Si on parvient par l'imagination à trouver une structure spatiale qui respecte les règles et les symétries du modèle standard, (la clef qui rentre dans la serrure en quelque sorte) ne doit-on pas la considérer comme juste?
    Oui, mais pas plus (+) juste.
    Si une théorie plus compliquée (ie particules avec une structure interne) fait seulement les memes prédictions qu'une théorie plus simple (ie particules ponctuelles) alors le rasoir d'Ockham s'applique; la théorie la plus simple sera considérée meilleure, notamment parce qu'elle est plus pratique à utiliser.


    ps

    Il pourrait être plus intéressant de débattre aussi sur des articles parus par exemple sur arXiv dans la mesure ou ceux-ci sont plus "hors des sentiers battus".
    L'arxiv n'est pas un journal, c'est un serveur public ou les chercheurs postent leur travaux avant soumission à un vrai journal, afin que les autres chercheurs puissent avoir acces "en temps reels" aux travaux de leur pairs. Sans avoir à attendre la fin du (long) processus de revue.
    Well, life is tough and then you graduate !

  3. #3
    Rincevent

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Bonjour,

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    Si on parvient par l'imagination à trouver une structure spatiale qui respecte les règles et les symétries du modèle standard, (la clef qui rentre dans la serrure en quelque sorte) ne doit-on pas la considérer comme juste?
    quelle que soit la serrure, si on prend un fil suffisamment fin on a un truc qui rentre dans la serrure... est-ce pour autant une clef ? non.

    pour la physique fondamentale, c'est grossièrement le même principe : "expliquer" avec les mains et avec 500 paramètres libres et en prédisant plein de trucs inobservés, c'est pas "expliquer".

    je n'ai pas regardé de près l'article dont tu parles. Mais si 5 ans plus tard il n'a toujours pas été publié dans une revue à comité de lecture alors que des centaines d'articles tout aussi spéculatifs le sont, c'est probablement pas un hasard...

    et si les modérateurs de FS ont décidé de se restreindre aux articles publiés dans la rubrique "publications", non plus... je peux te citer plusieurs trolls qui sont venus sur FS avec des théories délirantes qui ne tiennent pas la route une demi-seconde et qui ont déjà déposés plusieurs articles sur arxiv... articles jamais publiés dans des revues avec comité, évidemment... bref, tout ça pour dire : si tu veux élargir le spectre de lecture, faut faire attention pour ne pas partir dans le n'importe quoi tout en donnant aux profanes le sentiment que des "grands travaux" sont discutés... or, arxiv, c'est uniquement pour les adultes avertis

    [edit] croisement avec Karib
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  4. #4
    invite6754323456711
    Invité

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    qui proposent une représentation imagée des particules élémentaires du modèle standard.
    Est-ce vraiment l'entité naturelle, qui est modélisé par la notion de particule, qui est sans dimension ? Comment sont distingués les particules dans un état de superposition ?

    L'élément sans dimension n'est-ce pas plutôt l'interraction qui serait un phénomène physique à part entière et non les entités physiques impliqués dans l'interraction ?

    Patrick

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message
    quelle que soit la serrure, si on prend un fil suffisamment fin on a un truc qui rentre dans la serrure... est-ce pour autant une clef ? non.
    C'est la remarque que j'espérais, il ne suffit pas que la clef rentre dans la serrure, il faut qu'elle ouvre la porte ==> éléments nouveaux "falsifiables".

    je n'ai pas regardé de près l'article dont tu parles. Mais si 5 ans plus tard il n'a toujours pas été publié dans une revue à comité de lecture alors que des centaines d'articles tout aussi spéculatifs le sont, c'est probablement pas un hasard...
    Nouvel article sur ce sujet plus récent mais toujours sur arXiv:
    http://arxiv.org/PS_cache/hep-th/pdf/0603/0603022v2.pdf


    et si les modérateurs de FS ont décidé de se restreindre aux articles publiés dans la rubrique "publications", non plus... je peux te citer plusieurs trolls qui sont venus sur FS avec des théories délirantes qui ne tiennent pas la route une demi-seconde et qui ont déjà déposés plusieurs articles sur arxiv... articles jamais publiés dans des revues avec comité, évidemment... bref, tout ça pour dire : si tu veux élargir le spectre de lecture, faut faire attention pour ne pas partir dans le n'importe quoi tout en donnant aux profanes le sentiment que des "grands travaux" sont discutés... or, arxiv, c'est uniquement pour les adultes avertis
    Oui je voudrais élargir le spectre de lecture, et comme les trolls et même d'autres se font descendre en flammes je ne vois pas où est le problème.
    @+

  7. #6
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par ù100fil Voir le message
    Est-ce vraiment l'entité naturelle, qui est modélisé par la notion de particule, qui est sans dimension ? Comment sont distingués les particules dans un état de superposition ?
    L'élément sans dimension n'est-ce pas plutôt l'interaction qui serait un phénomène physique à part entière et non les entités physiques impliqués dans l'interaction ?
    Certes il peut paraitre farfelu de vouloir représenter une particule qui est aussi une onde, mais comme une photo est une représentation à un instant donné nous pouvons envisager une représentation d'un système certes dynamique à un instant donné, à un instant privilégié.
    @+

  8. #7
    invite34596000666

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Y a une rubrique « Vos publications » ici ?

  9. #8
    erik

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Y a une rubrique « Vos publications » ici ?
    C'est récent :

    http://forums.futura-sciences.com/vo...ons-de-equipe/

  10. #9
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par Karibou Blanc Voir le message
    Si une théorie plus compliquée (ie particules avec une structure interne) fait seulement les mêmes prédictions qu'une théorie plus simple (ie particules ponctuelles) alors le rasoir d'Ockham s'applique; la théorie la plus simple sera considérée meilleure, notamment parce qu'elle est plus pratique à utiliser.
    Bien sur mais son auteur prétend qu'elle apporte une contribution significative à la gravitation quantique à boucles.(Remarques, cette contribution m'a parue un peu tirée par les cheveux)
    Supposons donc comme le suggère son auteur que la représentation (non réalisée à ce jour) des particules des 2ème et 3ème génération puisse expliquer la rupture de symétrie CP ou le déficit antimatière /matière, dans ce cas elle serait meilleure.
    @+

  11. #10
    Rincevent

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    C'est la remarque que j'espérais, il ne suffit pas que la clef rentre dans la serrure, il faut qu'elle ouvre la porte ==> éléments nouveaux "falsifiables".
    ouvrir la porte, c'est au minimum reproduire en détails tout ce qui est déjà connu... ce n'est donc pas aussi trivial que tu sembles le croire...

    Oui je voudrais élargir le spectre de lecture, et comme les trolls et même d'autres se font descendre en flammes je ne vois pas où est le problème.
    le problème c'est que :

    - si les trolls se font descendre en flamme, c'est pas pour le plaisir et c'est pas pour leur ouvrir une grande avenue
    - sur arxiv y'a de tout
    - sauf pour une poignée d'experts, la plupart des articles sérieux sont incompréhensibles sans une étude poussée et longue [et je ne parle même pas de juger de leur valeur : le travail de referee n'est pas donnable au premier quidam qui passe]
    - sur un forum de vulgarisation, il est bien d'éviter de raconter trop de trucs délirants... or quand on ne maitrise pas parfaitement un domaine, ça arrive même en cherchant à être honnête et rigoureux... avec des articles très techniques et spéculatifs, le dérapage vers le trollisme [plus ou moins conscient ou volontaire] est extrèmement facilité... déjà sur des sujets bien définis comme le théorème de Fermat ou les décimales de pi les fils délirants sont légions... alors si en plus on commence à avoir un fil par papier délirant pondu sur arxiv, on aura jamais assez de modos...

    bref, pour résumer, je comprends pas le reproche initial que tu fais car discuter de trucs mis sur arxivb, ça se fait régulièrement depuis des années sur FS... mais il est normal et sain que cela ne soit pas systématique...

    Supposons donc comme le suggère son auteur que la représentation (non réalisée à ce jour) des particules des 2ème et 3ème génération puisse expliquer la rupture de symétrie CP ou le déficit antimatière /matière, dans ce cas elle serait meilleure.
    avec des si je suis le prochain pape et en même temps je deviens général en chef du Système solaire...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  12. #11
    stefjm

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par guerom00 Voir le message
    Y a une rubrique « Vos publications » ici ?
    voui.
    La rubrique n'a pas encore beaucoup de succès.
    T'y va ou j'y vais?
    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message
    ... alors si en plus on commence à avoir un fil par papier délirant pondu sur arxiv, on aura jamais assez de modos...

    Deep n'a d'ailleurs pas été remplacé?
    Heureusement qu'on revoit Rincevent plus souvent que passé un temps...
    Cordialement.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  13. #12
    Karibou Blanc

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Supposons donc comme le suggère son auteur que la représentation (non réalisée à ce jour) des particules des 2ème et 3ème génération puisse expliquer la rupture de symétrie CP ou le déficit antimatière /matière, dans ce cas elle serait meilleure.
    Je comprends pas la remarque. Dans le Modele Standard (donc particules ponctuelles) on explique tres bien la violation de CP. En fait c'est meme prouver expérimentalement que la source de violation de CP du MS est dominante sur n'importe qu'elle autre forme due à de la nouvelle physique au delà du MS.

    Pour ce qui est de l'asymétrie m/anti-m le MS ne permet pas d'en expliquer la valeur observée. En revanche de nombreux modeles de nouvelles physiques (toujours avec des particules ponctuelles) reproduisent sans probleme l'asymétrie observée (1 baryon pour 10 milliards de photons).



    Pour le reste, je suis entierement d'accord avec la remarque de Rincevent (cf. ci-dessous)

    pour la physique fondamentale, c'est grossièrement le même principe : "expliquer" avec les mains et avec 500 paramètres libres et en prédisant plein de trucs inobservés, c'est pas "expliquer".
    Well, life is tough and then you graduate !

  14. #13
    Rincevent

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par Karibou Blanc Voir le message
    Je comprends pas la remarque. Dans le Modele Standard (donc particules ponctuelles) on explique tres bien la violation de CP. En fait c'est meme prouver expérimentalement que la source de violation de CP du MS est dominante sur n'importe qu'elle autre forme due à de la nouvelle physique au delà du MS.
    je pense que l'idée c'est grossièrement de trouver un machin qui explique d'où vient la matrice CKM sans que celle-ci soit juste un truc mis à la main... un peu comme la théorie des cordes qui prétend relier les 3 générations à la topologie d'un Calabi-Yau ou bien Connes qui donne une interprétation de cette matrice en termes d'objets géométriques de NCG...

    m'enfin c'est plus facile à dire qu'à faire
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  15. #14
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Bonjour.
    Le but de cette expérience est de tester comment un auteur ( je me suis substitué à lui en toute modestie) pouvait recueillir des critiques et défendre une idée suffisamment originale pour qu'elle ne puisse être publiée ailleurs que sur arXiv.
    A titre d'information, le premier article de Bilson-Thompson (2006) a été remarqué par B. Smolin et a valu à son auteur d'entrer dans la communauté des chercheurs en QLG. Depuis environ 1 publication par an sur ce sujet, toujours sur arXiv.
    Je conclus des interventions précédentes que malgré les difficultés, vouloir représenter les particules élémentaires par autre chose que des points ou des sphères est possible, certainement intéressant ne serait-ce que dans le cadre de la vulgarisation, et peut être source de progrès.
    La gravitation quantique à boucles le fait, qu'en est-il des autres théories, les cordes en particulier, à quelle forme de corde vibrante correspond par exemple l'électron?
    Attention ne croyez surtout pas que je sois là pour défendre les boucles, ceux qui me connaissent savent que mon vote (c'est le jour) oscille entre CDT et la géométrie non commutative.
    Après ce prémices, si vous le voulez bien, nous étudierons plus en détail les formes proposées, leurs qualités, leurs défauts.
    @+

  16. #15
    stefjm

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    C'est le même Smolin que là?
    http://forums.futura-sciences.com/physique/368052-questions-physiques-basiques-theorie-cordesoe.html#post2902353

    Si oui, ça va être compliqué!

    D'ailleurs, histoire d'enrichir mon vocabulaire, quelle est la différence entre un crank et un crackpot?

    Cordialement.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  17. #16
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    C'est le même Smolin que là?
    Si oui, ça va être compliqué!
    Oui c'est bien Lee Smolin.
    Mais évitons les polémiques et surtout les injures. Le fait que ce soit ce Smolin n'a aucune incidence dans ce débat d'idées.
    @+

  18. #17
    stefjm

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    Oui c'est bien Lee Smolin.
    Mais évitons les polémiques et surtout les injures. Le fait que ce soit ce Smolin n'a aucune incidence dans ce débat d'idées.
    J'avais le doute à cause de la faute de frappe "B. Smolin".
    Visiblement, personne ne se fait de cadeau pour avoir des sous. Il n'y a guère de raison que cela soit mieux sur FSG.
    Mais je suis d'accord qu'on peut l'espérer et essayer.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  19. #18
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Bonsoir.
    Les cordistes (ou sympathisants) sont pourtant nombreux sur ce forum. L'absence de réponse constitue peut être leur réponse, l'abstention est d'actualité.
    Entrons dans le vif du sujet.
    Page8 de la dernière référence citée, figures 18 et 19,
    http://arxiv.org/PS_cache/hep-th/pdf/0603/0603022v2.pdf
    nous pouvons voir des dessins représentant les 3 couleurs du quark up et de l'antiquark down. (Si quelqu'un pouvait les faire apparaitre sur ce forum en pièce jointe, merci)
    On y note que les trois couleurs sont apparues naturellement dans cette approche et qu'elle correspondent à la position sur les rubans des charges représentées par des torsades.
    1. Par le fait qu'elles soient apparues naturellement, faut-il considérer ceci comme un indice d'être sur la bonne voie?
    2. Est-il autorisé de considérer que la "couleur" d'un quark soit liée à une "isomérie" de position.
    3.Selon le MS, le Pion positif est l'association d'un quark up et d'un antiquark down de couleurs opposées. Selon ces représentations il serait composé de quark et antiquark de même couleur.
    Qu'en pense la QCD? Ce n'est peut être qu'une question de formalisme,le principe d'exclusion de Pauli ne s'appliquant pas dans ce cas.
    Bonne nuit. @+

  20. #19
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    >Bonjour.
    Cette expérience est un échec puisque, quand on entre dans le vif du sujet, il n'y a plus aucune réponse.
    Je ne sais quelle conclusion en tirer.
    Néanmoins je remercie chaleureusement tous ceux qui ont participé jusque là.
    @+

  21. #20
    stefjm

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Bonjour skeptikos,
    C'est une constante sur les forums scientifiques.
    On préfère chasser le troll plutôt que de débattre de sujets intéressants.

    Il est très difficile de maintenir un équilibre entre la provocation qui permet d'obtenir des réponses intéressantes mais qu'il faut ensuite trier et le calme plat et absolu qui offre un intérêt de tri indéniable mais bon...

    Cordialement.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  22. #21
    Rincevent

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Bonjour,

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    Cette expérience est un échec puisque, quand on entre dans le vif du sujet, il n'y a plus aucune réponse.
    la raison principale est que le sujet n'a pas été très vif...

    Je ne sais quelle conclusion en tirer.
    peut-être tout simplement que de discuter d'un article très spéculatif ne se fait pas en 5 minutes et ne peut pas se faire avec n'importe qui...

    quelques commentaires sur les posts précédents...

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    On y note que les trois couleurs sont apparues naturellement dans cette approche et qu'elle correspondent à la position sur les rubans des charges représentées par des torsades.
    1. Par le fait qu'elles soient apparues naturellement, faut-il considérer ceci comme un indice d'être sur la bonne voie?
    je ne vois pas pourquoi on le devrait. Si on remplace les couleurs de la QCD par des couleurs visuelles, on retrouve plusieurs propriétés communes. Cela ne veut pourtant absolument pas dire que la QCD est juste de l'optique.

    2. Est-il autorisé de considérer que la "couleur" d'un quark soit liée à une "isomérie" de position.
    on peut tout considérer du moment que cela reste en accord avec les expériences et théories validées...

    3.Selon le MS, le Pion positif est l'association d'un quark up et d'un antiquark down de couleurs opposées. Selon ces représentations il serait composé de quark et antiquark de même couleur.
    Qu'en pense la QCD?
    la QCD dit que si cette représentation dit qu'un pion est colorée, alors cette représentation n'a aucune valeur scientifique.

    Ce n'est peut être qu'une question de formalisme,le principe d'exclusion de Pauli ne s'appliquant pas dans ce cas.
    non-sens total...

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    Je conclus des interventions précédentes que malgré les difficultés, vouloir représenter les particules élémentaires par autre chose que des points ou des sphères est possible, certainement intéressant ne serait-ce que dans le cadre de la vulgarisation, et peut être source de progrès.
    La gravitation quantique à boucles le fait, qu'en est-il des autres théories, les cordes en particulier, à quelle forme de corde vibrante correspond par exemple l'électron?
    ça dépend de la théorie des cordes... mais si tu veux le savoir, prends un bouquin de théorie des cordes. Ce n'est pas vulgarisable, ou alors juste avec des mots techniques qui ne t'apporteront aucune information et feront juste "poésie scientifique" pour ceux qui n'ont pas étudié le sujet de près...

    Attention ne croyez surtout pas que je sois là pour défendre les boucles, ceux qui me connaissent savent que mon vote (c'est le jour) oscille entre CDT et la géométrie non commutative.
    Après ce prémices, si vous le voulez bien, nous étudierons plus en détail les formes proposées, leurs qualités, leurs défauts.
    sans vouloir te vexer, tu me sembles à des années-lumière de réaliser ce que tu prétends vouloir faire ici...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  23. #22
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Bonjour.
    Bien merci à Rincevent pour avoir relancé le débat.
    En conclusion, cet article prétend avoir identifié les 30 particules élémentaires correspondant aux symétries SU(3)xSU(2)xU(1) de la 1ère famille du modèle standard:
    2 neutrino/antineutrino, l'un R, l'autre L.
    2x2 électron/positron R et L.
    2x3x2 quark/antiquark up en 3 couleurs et R, L.
    2x3x2 quark/antiquark down en 3 couleurs et R, L.
    Passons sur le terme identifié qui prouve un certain manque de modestie, représenté correspond à mon avis mieux.
    Ce que prétend cet article parait sensé et former un ensemble cohérent, comment se fait-il que cette représentation n'ait pas fait le tour de la planète, n'ait pas été reprise par les journaux de vulgarisation, et que même dans S&V de mars on déclare ne pas connaitre la forme de ces particules le tout appuyé d'une citation de Jean Iliopoulos.
    Il n'y a pas eu, à ma connaissance, d'attaque en règle contre cette représentation, est-elle dérangeante qu'on cherche à l'ignorer?
    @+

  24. #23
    mariposa

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    Bonjour.
    La rubrique "vos publications" limite le débat aux seuls articles parus dans des revues à comité de lecture. Il pourrait être plus intéressant de débattre aussi sur des articles parus par exemple sur arXiv dans la mesure ou ceux-ci sont plus "hors des sentiers battus".

    Bonjour,


    Cela me parait une excellente idée et je suis preneur, mais je crains que les discussions autour d'un article tourne court rapidement au regard du profil général des interventions. Comme tout le monde peut intervenir je crains que le rapport signal à bruit soit très faible. Mais je veux bien essayer.

    C'est pourquoi je propose de débattre à titre d'expérience sur l'article:
    http://arxiv.org/PS_cache/hep-ph/pdf/0503/0503213v2.pdf
    OK,

    j'ai fait une première lecture rapide. Et maintenant que fais-t-on?

    et sur sa suite:
    http://www.newscientist.com/article/mg19125645.800
    qui proposent une représentation imagée des particules élémentaires du modèle standard.
    Je n'ai pas accès à cet article.

    La première question pourrait être: "Est-il bien raisonnable de proposer une représentation des particules élémentaires, alors qu'elles sont supposées ponctuelles?"
    A condition de mettre "ponctuelles" entre-guillemets car les particules en MQ ne sont pas des points mais des vecteurs. un vecteur peut-être lui-même issu d'un produit tensoriel de vecteurs et donc une particule "ponctuelle" peut-être representée par des composantes.

    A titre de première réponse citons Jean Iliopoulos, S&V mars2010, dans l'article "Quelle est la forme des particules élémentaires":
    --On les considère sans dimensions pour une bonne raison, elles sont plus petites que ce que l'on peut mesurer! Mais peut-être leur trouvera-t-on un jour une structure interne.--
    il faut acheter le revue ou trouve-t-on, une trace sur le net?

    Et cela pose naturellement une deuxième question: "Faut-il mesurer pour déterminer une structure". Si on parvient par l'imagination à trouver une structure spatiale qui respecte les règles et les symétries du modèle standard, (la clef qui rentre dans la serrure en quelque sorte) ne doit-on pas la considérer comme juste?
    A vous.
    @+
    La réponse est qu'une théorie doit pouvoir expliquer les résultats de mesure et il ne pas confondre les concepts physiques et les mesures expérimentales. Personne n'a jamais vu un électron et personne ne verra jamais un électron. L'électron c'est un concept qui permet d'expliquer des mesures ce qui donne une certaine apparence (illusoire) de voir des électrons. De la même façon personne n'as jamais vu ou mesuré un phonon et pourtant ce phonon "existe". Si les phonons n'existaient pas on ne pourrait pas communiquer par ordinateur car sans phonons le transistor ne peut exister

  25. #24
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    il faut acheter le revue ou trouve-t-on, une trace sur le net?
    Si tu n'as pas S&V sous la main ce n'est pas grave, la citation résume tout.
    Personne n'a jamais vu un électron et personne ne verra jamais un électron. L'électron c'est un concept qui permet d'expliquer des mesures ce qui donne une certaine apparence (illusoire) de voir des électrons.
    C'est justement une des questions de ce débat.
    Dans l'article:
    http://arxiv.org/PS_cache/hep-th/pdf/0603/0603022v2.pdf
    page 8 nous avons des dessins représentant les neutrinos, les électrons/positrons, les quarks up et antiquarks down dans leurs trois couleurs.
    Donc on ne peut les voir mais on a suffisamment d'éléments pour pouvoir les représenter! Les symétries SU(3)xSU(2)xU(1) sont géométriquement représentables.
    Qu'en penses-tu?
    @+

  26. #25
    mariposa

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    Si tu n'as pas S&V sous la main ce n'est pas grave, la citation résume tout.

    C'est justement une des questions de ce débat.
    Dans l'article:
    http://arxiv.org/PS_cache/hep-th/pdf/0603/0603022v2.pdf
    page 8 nous avons des dessins représentant les neutrinos, les électrons/positrons, les quarks up et antiquarks down dans leurs trois couleurs.
    Donc on ne peut les voir mais on a suffisamment d'éléments pour pouvoir les représenter! Les symétries SU(3)xSU(2)xU(1) sont géométriquement représentables.
    Qu'en penses-tu?
    @+
    Bonjour,

    Dans la classification des particules élémentaires du modèle standard les particules sont des représentations irréductibles d'un produit directe de 3 groupes de Lie.

    Les articles que tu présentes cherche à représenter les particules élémentaires selon les représentations d'un groupe de tresses B3 (ce sont des généralisations des groupes de permutations). Quand tu boucles les 2 extrémités d'une tresse tu obtiens un noeud ce qui renvoie à la théorie des invariants des noeuds auxquels sont attachés des invariants géométriques.

    D'ailleurs dés l'introduction les auteurs écrivent:

    "
    Ever since the notion that geometry is dynamical was
    advanced in the 19th Century and, even more since that
    idea was realized in general relativity, there has been a
    dream: to unify matter with geometry and gravity by
    demonstrating that matter arises from singularities or
    topological defects in geometry. In this paper we find
    that this expectation may be realized in a certain class of
    quantum gravity theories
    ."


    En fait ce rève à été réalisé après la guerre de 39-45 en physique du solide où les défauts topologiques (par exemple les parois de domaines issus du ferromagnétisme) dans les transitions de phases s'expriment en termes de théorie d'homotopie, qui ne retient que les invariants topologiques.

    Il est donc absolument légitime, fondée sur des résultats effectifs avérés de penser les particules en termes de défauts topologiques. Les défauts topologiques peuvent réagir entre eux pour former un nouveau défaut topologique autrement dit 2 particules réagissent pour en former une autre.

    De la même façon 2 noeuds interagissent pour en former un autre et comme ces noeuds sont des tresses fermées ont peut par la mathématique de la représentation des tresses chercher à identifier une "particule" à une tresse.


    Tous ces genres de considérations ont été développées pour expliquer l'effet Hall quantique fractionnaire en termes d'invariants topologiques en termes de représentations de tresses et même exploité par X-G Wen pour développer une nouvelle stratégie. Sa conclusion est étonnante: les photons et les électrons ne sont que des excitations collectives de bosons localisés. Même si la conclusion n'est (probablement) pas juste, la méthode est excellente et reflète une tendance générale en physique théorique d'expliquer les phénomènes en invariants topologiques.

  27. #26
    Rincevent

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    En conclusion, cet article prétend avoir identifié les 30 particules élémentaires correspondant aux symétries SU(3)xSU(2)xU(1) de la 1ère famille du modèle standard:
    quid des autres familles ? et des bosons ? et du mécanisme de Higgs ?

    si ça va pas plus loin que la 1er génération, ça n'a aucun sens...

    Ce que prétend cet article parait sensé et former un ensemble cohérent, comment se fait-il que cette représentation n'ait pas fait le tour de la planète,
    cohérent ne suffit pas... si tu as un modèle "cohérent" qui ne comprend que la première génération, tu ne parviens pas à expliquer grand chose en physique des particules et ton modèle est même rapidement contredit par toute mesure précise...

    n'ait pas été reprise par les journaux de vulgarisation, et que même dans S&V de mars on déclare ne pas connaitre la forme de ces particules le tout appuyé d'une citation de Jean Iliopoulos.
    si demain je mets sur arxiv un article disant que les particules sont des chewing-gum prémachés, tu crois que S&V fera un article ? je caricature à peine... le modèle de l'article est "élégant", mais si vraiment il ne prend en compte que la 1ere génération, il ne vaut rien... et je parie qu'il ne dit rien non plus sur (par exemple) la raison pour laquelle l'interaction électrofaible est chirale ou d'autres joyeuseries du genre qui sont pourtant des sujets nécessaires à aborder pour faire de la physique et pas juste de la zoologie...

    Il n'y a pas eu, à ma connaissance, d'attaque en règle contre cette représentation, est-elle dérangeante qu'on cherche à l'ignorer?
    hum... tu es sérieux quand tu dis ça ?

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    "Ever since the notion that geometry is dynamical was
    advanced in the 19th Century and, even more since that
    idea was realized in general relativity, there has been a
    dream: to unify matter with geometry and gravity by
    demonstrating that matter arises from singularities or
    topological defects in geometry. In this paper we find
    that this expectation may be realized in a certain class of
    quantum gravity theories
    ."


    En fait ce rève à été réalisé après la guerre de 39-45 en physique du solide où les défauts topologiques
    bah oui, c'est clair : dès les années 40 les physiciens du solide avaient intégré la relativité générale dans leurs travaux

    Il est donc absolument légitime, fondée sur des résultats effectifs avérés de penser les particules en termes de défauts topologiques.
    pour être un peu plus en rapport avec le sujet, tu aurais peut-être pu citer Wheeler et la géométricodynamique... ah, mince... il était pas physicien du solide...
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  28. #27
    mariposa

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message

    bah oui, c'est clair : dès les années 40 les physiciens du solide avaient intégré la relativité générale dans leurs travaux

    Au lieu de polémiquer ce serait raisonnable d'étayer tes arguments.

    La théorie des défauts d'homotopie a d'ailleurs été une spécialité française qui est dans la logique de la théorie des transitions de phase à la Landau. A ma connaissance et cela n'a rien à voir avec la RG.

    pour être un peu plus en rapport avec le sujet, tu aurais peut-être pu citer Wheeler et la géométricodynamique... ah, mince... il était pas physicien du solide...
    Pourrais-tu affirmer ici que la théorie géométrico-dynamique de Wheeler relève de l'apparition des défauts d'homotopie caractériser par une brisure de symétrie d'un groupe et de son sous-groupe.

    Si tu me fournis un moindre indice je serais amené à réécrire mon point de vue.


    Et puis lâche nous les basques avec la physique du solide. Pour attirer ton attention je te ferais remarquer que je n'ai pas écris pas plus de 10 interventions sur 6000 qui concerne la physique du solide et cela reflète le fait que personne ne parle de physique du solide, pas plus que personne de parle de physique de la turbulence et encore moins de la théorie des systèmes, ces derniers se faisant d'ailleurs régulièrement maltraités à chaque fois qu'ils interviennent de la part des gens qui n' y connaissent vraiment rien.

  29. #28
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    OK pour la topologie.
    Mais les charges sont représentées par une torsion des rubans dans un sens pour les charges positives et dans l'autre pour les charges négatives. Et ainsi la symétrie P change à la fois le signe des charges et la chiralité, et la symétrie CP uniquement la chiralité.
    Est-ce un défaut rédhibitoire?
    @+

  30. #29
    skeptikos

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par Rincevent Voir le message
    hum... tu es sérieux quand tu dis ça ?
    Bien vu, effectivement j'avais une vilaine arrière pensée en écrivant qu'on pouvait trouver dérangeant un article cosigné par Lee Smolin, surtout s'il se révèle intéressant.
    @+

  31. #30
    Rincevent

    Re : Expérience: débattre d'un article paru sur arXiv.

    Citation Envoyé par mariposa Voir le message
    Au lieu de polémiquer ce serait raisonnable d'étayer tes arguments.


    La théorie des défauts d'homotopie a d'ailleurs été une spécialité française qui est dans la logique de la théorie des transitions de phase à la Landau. A ma connaissance et cela n'a rien à voir avec la RG.
    as-tu lu ce que tu as cité ?

    Citation Envoyé par mariposa
    there has been a dream: to unify matter with geometry and gravity
    tu m'amuses à dire que les physiciens du solide ont unifié les particules avec la géométrie ET LA GRAVITÉ dès les années 40 et à ensuite prétendre que je polémique en disant que tu as raconté n'importe quoi... une fois de plus, pas de discussion possible avec toi donc je quitte le navire une fois ce message posté... j'ai mieux à faire que polémiquer avec des gens qui ont toujours raison...

    Pourrais-tu affirmer ici que la théorie géométrico-dynamique de Wheeler relève de l'apparition des défauts d'homotopie caractériser par une brisure de symétrie d'un groupe et de son sous-groupe.
    ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit, stp... même si c'est une habitude chez toi, je n'en suis pas fan...

    je n'ai jamais dit que la théorie de Wheeler avait un rapport avec les brisures de symétrie [bien qu'en fait cela soit le cas même si ce n'était pas l'approche de Wheeler]... mais ce qui est certain, c'est qu'elle relève de l'interprétation des particules en terme de géométrie de l'espace-temps [et donc de gravité]... ce qui est bien plus près du sujet initial que les choses auxquelles tu fais référence et qui ne concernent absolument pas la gravité... mais bon, tu vas certainement m'expliquer pourquoi je me trompe et tu as comme d'habitude raison...

    Et puis lâche nous les basques avec la physique du solide. Pour attirer ton attention je te ferais remarquer que je n'ai pas écris pas plus de 10 interventions sur 6000 qui concerne la physique du solide
    tu en as écrit au moins 5000 où tu expliques que les physiciens du solide ont résolu tous les problèmes de l'univers [pour les trouver, c'est pas dur : dans la plupart tu parles d'effet Hall fractionnaire, d'homotopie, etc...]... comme tu viens de le faire une fois encore... ça serait bien plus intéressant si au lieu de pondre des interventions de ce genre tu avais fait des messages un peu plus humbles et réalistes qui illustrent en quoi la physique de la matière condensée est effectivement intéressante... parce qu'avec des interventions comme la plupart des tiennes, je comprends que la matière condensée n'ait pas le vent en poupe auprès du grand public et des étudiants [ce dont je me désole depuis longtemps, bien avant même que tu ne viennes sur FS...]


    et cela reflète le fait que personne ne parle de physique du solide, pas plus que personne de parle de physique de la turbulence et encore moins de la théorie des systèmes, ces derniers se faisant d'ailleurs régulièrement maltraités à chaque fois qu'ils interviennent de la part des gens qui n' y connaissent vraiment rien.
    heureusement pour faire une moyenne on a ici des gens comme toi qui connaissent tout sur tout et beaucoup mieux que les autres... les gens qui sont maltraités comme tu dis, le sont quand ils prétendent avoir résolu tous les problèmes de l'univers et qu'ils prennent les autres de haut tout en illustrant leur incompétence... et si tu suivais de plus près les choses, tu verrais qu'ils sont entre autres "maltraités" par des gens qui bossent en matière condensée mais ne prétendent pas, eux, que leurs collègues ont tout résolu et tout compris...

    Citation Envoyé par skeptikos Voir le message
    Mais les charges sont représentées par une torsion des rubans dans un sens pour les charges positives et dans l'autre pour les charges négatives. Et ainsi la symétrie P change à la fois le signe des charges et la chiralité, et la symétrie CP uniquement la chiralité.
    Est-ce un défaut rédhibitoire?
    euh... c'est un non-sens... par définition P ne touche pas aux charges et CP les change... t'es sûr d'avoir bien lu ?
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. [Divers] Interprétation d'un article: question sur les cellules HEK293
    Par t0yt0y dans le forum Biologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 21/02/2009, 13h52
  2. Endorssment sur ARXIV
    Par champunitaire dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/12/2008, 11h04
  3. [Biotechnologie] [licence]explication d'un article sur la culture cellulaire
    Par omi dans le forum Biologie
    Réponses: 7
    Dernier message: 12/11/2008, 20h05
  4. Infos sur un papier de arXiv [Boson de Higgs]
    Par Gwyddon dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/09/2005, 01h41