Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

effet venturi et effet de sol ?



  1. #1
    seb15

    Question effet venturi et effet de sol ?


    ------

    Bonjour,
    Je réalise un TIPE sur l'effet de sol et en particulier les avions à effet de sol. Et je n'arrive pas à comprendre la différence entre l'effet de sol qui empêche l'avion d'atterrir (en augmentant la portance) et l'effet venturi qui plaque une F1 au sol (en créant une déportance).

    Dans les deux cas il s'agit d'un étranglement de l'écoulement mais les effet sont totalement opposé !!

    J'ai d'abord penser que c'était une histoire de couche limite : lorsque l'avion approche du sol il se trouve dans la couche limite donc les effets de viscosité sont pris en compte et sont responsable de l'augmentation de pression (au lieu de la diminution de pression que prévoit l'effet venturi ). Mais dans ce cas pourquoi l'effet n'est pas le même pour une F1 ?

    Si quelqu'un pourrait résoudre ce cruel dilemme, je lui en serai éternellement reconnaissant

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    pat7111

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Pour comprendre l'effet de sol sur un avion, il faut d'abord aborder la difference entre l'aero 2D et 3D.
    L'aero 2D, c'est un ecoulement dans le plan du profil. C'est ce qu'on obtient sur le papier ou dans une soufflerie quand la vitre est au contact du profil. Dans les 2 cas, le profil n'a pas d'extremite.
    En 3D (une vraie aile d'envergure finie), au bout d'aile, la difference de pression a l'origine de la portance fait que l'air de l'intrados a envie de monter sur l'extrados, ce qui cree les tourbillons en bout d'aile. Avec une diminution de la difference de pression, on perd de la portance et la mise en rotation du tourbillon consomme de l'energie qu'on paie sous forme de trainee induite. Tout cela est etudie en detail dans la theorie de la ligne portante de Prantl-Glauert.

    Pres du sol, les tourbillons ne peuvent se developper et les caracteristiques aerodynmaique de l'aile se rapprochent de celles du profil : on perd moins de portance et on ajoute moins de trainee. C'est l'effet de sol qui n'a pas grand chose (voire rien) a voir avec l'effet Venturi.
    Plutôt appliquer son intelligence à des conneries que sa connerie à des choses intelligentes...

  4. #3
    seb15

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Merci beaucoup de m'avoir répondu, Pat.
    Seulement partout sur internet, on explique l'effet de sol par deux phénomènes:

    d'une part la proximité du sol qui diminue les tourbillons marginaux donc la trainée induite, ce qu'ils appellent l'effet de sol dominé par l'envergure

    d'autre part la proximité du sol provoque une accumulation d'air sous l'aile, une augmentation de la pression et donc de la portance c'est ce qu'ils appellent l'effet de sol dominé par la corde. C'est ce phénomène que je ne saisi pas d'après Bernoulli et l'effet Venturi c'est l'inverse qui devrait se produire.

    L'essentiel de mon TIPE(Travaux d'intérêt personnel encadré) est une expérience dans laquelle je mesure l'augmentation de portance en fonction de la proximité du sol et non la diminution de la trainé induite par conséquent le premier phénomène n'est pas suffisant dans mon exposé d'où mon problème

    J'ai déjà essayer de me renseigner sur la théorie de la ligne portante de Prantl-Glauert mais j'avoue que je suis un peu largué. Pourrais tu me dire si elle explique le phénomène d'augmentation de portance ou seulement la diminution de trainé et comment ? Merci d'avance

  5. #4
    pat7111

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Seulement partout sur internet, on explique l'effet de sol par deux phénomènes:
    C'est le probleme avec Internet : n'importe qui peut raconter n'importe quoi et ceux qui savent le moins de quoi ils parlent ne sont pas les derniers a proapager leurs (fausses) idees.
    Juste pour rire, fais une recherche Internet sur l'explication de la portance. Neuf resultats sur dix l'expliqueront par la difference des longueurs entre l'intrados et l'extrados, d'ou une difference de vitesse, d'ou de pression et gnagnagna (ce qui est grossierement faux)


    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    d'une part la proximité du sol qui diminue les tourbillons marginaux donc la trainée induite, ce qu'ils appellent l'effet de sol dominé par l'envergure
    OK, c'est ce que je decris mais le blocage du tourbillons limite aussi l'egalisation des pressions donc la perte de portance.

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    d'autre part la proximité du sol provoque une accumulation d'air sous l'aile, une augmentation de la pression et donc de la portance c'est ce qu'ils appellent l'effet de sol dominé par la corde. C'est ce phénomène que je ne saisi pas d'après Bernoulli et l'effet Venturi c'est l'inverse qui devrait se produire.
    Je suis aussi sceptique que la fosse. L'explication "coussin d'air comprime" n'est pas stupide a priori mais il me semble bien l'avoir entendu se faire demonter comme l'explication courante et fausse de l'effet de sol. Toutefois, je n'ai pas d'argument percutant me venant immediatement a l'esprit. Peut-etre qu'apres un peu coup d'oeil dans les polys que j'ai encore sous la main ?...

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    L'essentiel de mon TIPE(Travaux d'intérêt personnel encadré) est une expérience dans laquelle je mesure l'augmentation de portance en fonction de la proximité du sol et non la diminution de la trainé induite par conséquent le premier phénomène n'est pas suffisant dans mon exposé d'où mon problème
    Sans prejuger de la pertinence du deuxieme argument, le blocage des tourbillons permet d'expliquer une diminution de la trainee induite (le sol agit comme un winglet) et une augmentation de la portance par rapport au vol en altitude.

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    J'ai déjà essayer de me renseigner sur la théorie de la ligne portante de Prantl-Glauert mais j'avoue que je suis un peu largué.
    en effet, c'est pas simple.

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Pourrais tu me dire si elle explique le phénomène d'augmentation de portance ou seulement la diminution de trainé (...)
    Et bien en fait, aucun... La ligne portante est la theorie qui modelise l'aerodynamique d'une aile (3D) avec les tourbillons de bout d'aile et les perturbations que cela engendre sur toute l'aile. C'est avec cela qu'on met en evidence la trainee induite, la modification du , le caractere optimale d'une aile a corde elliptique (le spitfire par ex) ou la possibilite pour une aile plate d'obtenir le meme resultat en vrillant intelligemment l'aile. Mais a ma connaissance, toute la theorie se place loin du sol
    Plutôt appliquer son intelligence à des conneries que sa connerie à des choses intelligentes...

  6. #5
    seb15

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Neuf resultats sur dix l'expliqueront par la difference des longueurs entre l'intrados et l'extrados, d'ou une difference de vitesse, d'ou de pression et gnagnagna (ce qui est grossierement faux)
    Ce que tu dit m'inquiétes. La portance est bien dut à une différence de pression entre l'intrados et l'extrados ?
    Est-ce que tu connaitrais un bouquin ou je pourrait avoir des infos sur l'aérodynamique du vol, portance trainé et tous çà, d'un bon niveau scientifique mais accessible pour un taupin ?

    OK, c'est ce que je decris mais le blocage du tourbillons limite aussi l'egalisation des pressions donc la perte de portance.
    Si j'ai bien compris l'effet de sol agirait essentiellement à l'extrémité des ailes donc. Dans ma doc j'ai les résultats d'une expérience de l'ONERA sur l'effet de sol et ils obtienne une augmentation de portance de l'ordre de 50%, j'ai l'impression que c'est beaucoup pour un phénomène localisé juste aux extrémités des ailes mais je n'ais aucune idée, non plus de l'influence de la trainée induite sur la portance je me trompe certainement.

    L'explication "coussin d'air comprime" n'est pas stupide a priori mais il me semble bien l'avoir entendu se faire demonter comme l'explication courante et fausse de l'effet de sol
    L'effet venturi ne serait pas un argument crédible pour rejeter cette explication ?

    Peut-etre qu'apres un peu coup d'oeil dans les polys que j'ai encore sous la main ?...
    Dsl de t'obliger à replonger dans tes cours . Merci à toi

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    pat7111

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Ce que tu dit m'inquiétes. La portance est bien dut à une différence de pression entre l'intrados et l'extrados ?
    En effet, mais ca ne dit pas comment se cree cette difference de pression. L'argument "internet", c'est la vitesse a l'extrados est plus grande qu'a l'intrados, donc d'apres Bernoulli la pression a l'extrados est inferieure a celle de l'intrados (ce qui est vrai) et cette difference de vitesse est due a la difference des longueurs (ce qui est une anerie). Or, si on n'explique pas la difference de vitesse, on explique rien...

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Est-ce que tu connaitrais un bouquin ou je pourrait avoir des infos sur l'aérodynamique du vol, portance trainé et tous çà, d'un bon niveau scientifique mais accessible pour un taupin ?
    Par le maitre de l'aero fluide parfait a SupAero (M. quinze pages de corrige...): http://personnel.supaero.fr/bonnet-a...t_Internet.pdf Ca arrache un peu mais tu n'auras pas plus d'acquis si tu etais dans l'amphi a Toulouse.

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Si j'ai bien compris l'effet de sol agirait essentiellement à l'extrémité des ailes donc.
    C'est en tout cas ce que j'en ai retenu

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    non plus de l'influence de la trainée induite sur la portance
    A mon sens, ce sont deux choses differentes. Maintenant sur l'effet que ca a sur un avion ou un planeur en finale, l'augmentation de la portance tout comme la diminution de la trainee augmente la finesse (portance/trainee) donc la capacite a planer.

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Dsl de t'obliger à replonger dans tes cours
    Un coup d'oeil rapide dans le poly de meca vol n'a rien donne. Il faudra que je voie ce que j'ai a la maison, le reste etant dans un garde-meubles a 8000km d'ici...
    Plutôt appliquer son intelligence à des conneries que sa connerie à des choses intelligentes...

  9. Publicité
  10. #7
    Scorp

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Pour moi, le phénomène n'est pas uniquement localisé en bout d'aile. Le sol modifie entièrement l'écoulement 3D autour de l'aile.

    Les tourbillons marginaux sont certes réduits, mais existent encore. Il y a forcément des interactions entre la circulation générée par ces troubillons, le sol et l'avion (autre que seulement réduction de la trainée induite due à une diminution des tourbillons marginaux).

    Je verrai également si j'ai de la doc sur le sujet...

  11. #8
    seb15

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    En effet, mais ca ne dit pas comment se cree cette difference de pression. L'argument "internet", c'est la vitesse a l'extrados est plus grande qu'a l'intrados, donc d'apres Bernoulli la pression a l'extrados est inferieure a celle de l'intrados (ce qui est vrai) et cette difference de vitesse est due a la difference des longueurs (ce qui est une anerie). Or, si on n'explique pas la difference de vitesse, on explique rien...
    T'a bien fait de me faire remarquer çà car je ne m'étais pas poser assez de questions sur l'origine de la résultante aérodynamique et en cherchant bien jsuis tomber sur ce site (très proche du cour que tu ma fait passer):
    http://j.haertig.free.fr/aerodyn_theorique/index.html
    On y explique la théorie de la ligne de Prandtl (au chap4)
    J'avoue que je partage entièrement ton point de vue sur Internet : plus les choses sont fausse plus elles sont présente sûr internet à tel point que çà deviendrait presque des vérités.

    En tout cas, çà m'a permis de comprendre un cour que j'aie reçut d'un prof de l'ONERA dans lequel il explique que pour modéliser l'effet de sol on fait la symétrie par rapport au sol de l'aile (d'envergure finie) modéliser par cette sorte de tourbillon en fer à cheval du coup la composante verticale de la vitesse de l'écoulement au niveau du profil est diminuée et par conséquent la trainée induite aussi.

    Par contre çà n'explique pas l'augmentation de portance que je constate par l'expérience.
    Je te la décris : je mesure le poids d'un profil d'aile en polystyrène planté sur une baguette en bois et poser sur une balance. Le profil est placé à l'intérieur d'une mini-soufflerie tandis que la balance et placé sous la soufflerie grâce à un trou qui laisse passer la baguette. Pour faire varier la hauteur j'enfonce plus ou moins le profil dans la baguette en gardant à peu prés la même incidence.
    J'obtient une jolie courbe ou le poids diminue en approchant du sol, elle à la même gueule que celle d'une expérience réaliser à l'ONERA (à une autre échelle de taille et de précision bien sûr ) dont je me suis inspiré.

    l'augmentation de la portance tout comme la diminution de la trainee augmente la finesse (portance/trainee)
    Est-ce que sa voudrait dire que mon expèrience est à "finesse constante" ? (si çà veut dire quelque chose de dire çà)

    Il faudra que je voie ce que j'ai a la maison, le reste etant dans un garde-meubles a 8000km d'ici...
    Si c'est en France, vaut peut-être mieux que j'aille les chercher mois-même ça ira plus vite

  12. #9
    Scorp

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Par contre çà n'explique pas l'augmentation de portance que je constate par l'expérience.
    Je te la décris : je mesure le poids d'un profil d'aile en polystyrène planté sur une baguette en bois et poser sur une balance. Le profil est placé à l'intérieur d'une mini-soufflerie tandis que la balance et placé sous la soufflerie grâce à un trou qui laisse passer la baguette. Pour faire varier la hauteur j'enfonce plus ou moins le profil dans la baguette en gardant à peu prés la même incidence.
    J'obtient une jolie courbe ou le poids diminue en approchant du sol, elle à la même gueule que celle d'une expérience réaliser à l'ONERA (à une autre échelle de taille et de précision bien sûr ) dont je me suis inspiré.
    Comme je t'ai dit, l'interaction du fluide avec le sol va modifier entierement l'écoulement. Notamment, la déflection de l'écoulement par l'aile ne sera probablement plus la même. Il en sera donc de même pour la distribution de la portance le long de l'aile. A mon avis, cet effet n'est pas simple à expliquer (je ne suis même pas sûr qu'on sache faire de la CFD propre sur ce genre de configuration)

    Concernant les essais, tu devrais essayer de faire varier l'incidence, tu devrais obtenir des résultats intéressants en tracant le coefficient de portance Cl en fonction de l'angle d'incidence (il n'y a pas seulement augmentation de portance, mais modification des l'écoulement et donc du comportement globale de l'aile)


    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    Est-ce que sa voudrait dire que mon expèrience est à "finesse constante" ? (si çà veut dire quelque chose de dire çà)
    je ne pense pas. Il y a de fortes chances pour que, comme il a été dit, la finesse augmente (grosso modo, ton aile aura tendance à plus planer).

    Ici, tu peux voir les lignes de courant d'un avion avec effet de sol (CFD) : http://www.pointwise.com/images/b2jsf1.gif

    Tu dois pouvoir trouver de la doc (de la vrai doc scientifique) en anglais sur le net. Fait une recherche avec "ground effect" etc.

  13. #10
    seb15

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    J'ai déjà fait une recherche avec ground effect mais je suis une bille en anglais et les seuls sites anglais ou j'ai compris quelque chose c'est ceux dont s'inspirer les sites français et dont l'explication était assez vague.

    Mais je crois que j'ai trouvé la solution en relisant le lien de Pat et celui que j'ai donné au-dessu. Voilà ce que j'en est compris :

    Je vais essayer d'être le plus clair possible mais le mieux pour me comprendre c'est de lire les 2 doc.
    Dans l'hypothèse d'une aile d'envergure infini dans un écoulement incompressible, stationnaire et non-visqueux, la résultante des forces de pression et strictement perpendiculaire à la vitesse de l'écoulement à l'infini amont, c'est le paradoxe de d'Alembert.

    Pour passer à une aile d'envergure finie on doit prendre en compte la formation de tourbillons marginaux aux 2 extrémités de de l'aile, s'enroulant autour d'un axe parallèle à la direction de l'écoulement dut à la différence de pression intrados/extrados. On forme un espèce de tourbillon en fer à cheval. Ces tourbillons apportent une composante verticale dirigée vers le bas à la vitesse locale de l'écoulement au niveau de l'aile fonction de la distance entre le point ou s'applique la vitesse et l'extrémité de l'aile.

    Par conséquent au voisinage de ce point la vitesse de l'écoulement n'est plus horizontale mais légèrement inclinée vers le bas on peut alors appliquée localement la théorie d'une aile d'envergure infini qui nous dit que la résultante des forces de pression est strictement perpendiculaire à la direction de l'écoulement.
    Cette résultante une fois projeté perpendiculairement (définition de la portance ) et parallèlement (définition de la trainée) à la direction de l'écoulement à l'infini amont (donc pas modifié par les tourbillons marginaux) on obtient la portance( inférieur à celle calculé dans la théorie d'une aile infini) et la trainée induite.

    Maintenant dans le cas de l'effet de sol, le doc que m'a passé un prof
    dit que l'on peut modéliser l'effet de sol en ajoutant au premier tourbillon en fer à cheval un tourbillon en fer à cheval image symétrique du tourbillon supérieur par rapport au plan qui forme le sol.
    Dans ce cas les deux tourbillons ajoutés vont eux aussi apporté une composante à la vitesse locale le long du profil qui nous intéresse, mais cette fois dirigée vers le haut elle va donc diminuer les effets de la première et "redresser" la résultante diminuant la trainé et augmentant la portance.
    Ainsi si on imagine que l'aile se situe à une hauteur nulle les deux tourbillons marginaux et leurs image se superposent et s'annule on se trouve dans le cas idéale d'une résultante aérodynamique strictement perpendiculaire à l'écoulement.

    Je m'exprime tellement mal que je ne suis pas sur que quelqu'un comprenne un seul mot de tout ce que je vient de dire.
    Mais bon...
    Pour moi cela explique l'effet de sol en dehors de toute viscosité.
    J'attends vos remarques :

  14. #11
    Scorp

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Citation Envoyé par seb15 Voir le message
    J'ai déjà fait une recherche avec ground effect mais je suis une bille en anglais et les seuls sites anglais ou j'ai compris quelque chose c'est ceux dont s'inspirer les sites français et dont l'explication était assez vague.

    Mais je crois que j'ai trouvé la solution en relisant le lien de Pat et celui que j'ai donné au-dessu. Voilà ce que j'en est compris :

    Je vais essayer d'être le plus clair possible mais le mieux pour me comprendre c'est de lire les 2 doc.
    Dans l'hypothèse d'une aile d'envergure infini dans un écoulement incompressible, stationnaire et non-visqueux, la résultante des forces de pression et strictement perpendiculaire à la vitesse de l'écoulement à l'infini amont, c'est le paradoxe de d'Alembert.

    Pour passer à une aile d'envergure finie on doit prendre en compte la formation de tourbillons marginaux aux 2 extrémités de de l'aile, s'enroulant autour d'un axe parallèle à la direction de l'écoulement dut à la différence de pression intrados/extrados. On forme un espèce de tourbillon en fer à cheval. Ces tourbillons apportent une composante verticale dirigée vers le bas à la vitesse locale de l'écoulement au niveau de l'aile fonction de la distance entre le point ou s'applique la vitesse et l'extrémité de l'aile.

    Par conséquent au voisinage de ce point la vitesse de l'écoulement n'est plus horizontale mais légèrement inclinée vers le bas on peut alors appliquée localement la théorie d'une aile d'envergure infini qui nous dit que la résultante des forces de pression est strictement perpendiculaire à la direction de l'écoulement.
    Cette résultante une fois projeté perpendiculairement (définition de la portance ) et parallèlement (définition de la trainée) à la direction de l'écoulement à l'infini amont (donc pas modifié par les tourbillons marginaux) on obtient la portance( inférieur à celle calculé dans la théorie d'une aile infini) et la trainée induite.

    Maintenant dans le cas de l'effet de sol, le doc que m'a passé un prof
    dit que l'on peut modéliser l'effet de sol en ajoutant au premier tourbillon en fer à cheval un tourbillon en fer à cheval image symétrique du tourbillon supérieur par rapport au plan qui forme le sol.
    Dans ce cas les deux tourbillons ajoutés vont eux aussi apporté une composante à la vitesse locale le long du profil qui nous intéresse, mais cette fois dirigée vers le haut elle va donc diminuer les effets de la première et "redresser" la résultante diminuant la trainé et augmentant la portance.
    Ainsi si on imagine que l'aile se situe à une hauteur nulle les deux tourbillons marginaux et leurs image se superposent et s'annule on se trouve dans le cas idéale d'une résultante aérodynamique strictement perpendiculaire à l'écoulement.

    Je m'exprime tellement mal que je ne suis pas sur que quelqu'un comprenne un seul mot de tout ce que je vient de dire.
    Mais bon...
    Pour moi cela explique l'effet de sol en dehors de toute viscosité.
    J'attends vos remarques :
    Tu peux faire des schémas, c'est parfois plus explicatifs que des mots.

    je suis un peu en manque de temps, donc je lirai ton message attentivement plus tard. Cependant, je me demande après une lecture rapide si tu ne confonds pas les tourbillons marginaux (tourbillons réels) avec les tourbillons de modélisation qu'on utilise en théorie des potentiels en mécanique des fluides parfait (cf. Théorème de Kutta-Jukowsky pour la modélisation de la résultante portante par exemple)

    P.S : j'ai regardé dans ma doc d'aérodyn, on parle bien d'effet de sol, mais très très brièvement.

  15. #12
    seb15

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Dans l'hypothèse d'une aile d'envergure infini dans un écoulement incompressible, stationnaire et non-visqueux, la résultante des forces de pression et strictement perpendiculaire à la vitesse de l'écoulement à l'infini amont, c'est le paradoxe de d'Alembert.
    Pour modéliser une aile infini, on commence par étudier l'écoulement autour d'un cylindre infini. On trouve que la résultante des forces de pression sur le cylindre est nulle car le système est symétrique et réversible. Pour changer cela on ajoute un tourbillon autour du cylindre,on trouve alors une résultante perpendiculaire à l'écoulement(Parad. de d'Alembert). Par la suite on peut par des transformations "géométrique" dîtes conformes appliqué ces calculs à n'importe quel profil d'aile.

    Paradoxe de d'Alembert : Considérons un solide immobile dans un fluide parfait, stationnaire et incompressible ayant pour vitesse Uoo, il n'y a pas de résistance à l'avancement du solide dans le fluide.

    (cf tranche d'aile dans la théorie 2D.GIF )

    Pour passer à une aile d'envergure on modélise l'aile par une sorte de tourbillon en fer à cheval. (cf tourbillon en fer à cheval.GIF )

    En fait on ajoute ces tourbillons, car une ligne tourbillon suit les mêmes règles qu'un courant électrique, le circuit doit être fermé. Ici les deux tourbillons se rejoignent à l'infini aval.

    Ces tourbillons apportent une composante verticale dirigée vers le bas à la vitesse locale de l'écoulement au niveau de l'aile fonction de la distance entre le point ou s'applique la vitesse et l'extrémité de l'aile.
    Le V(y) sur le schéma.

    Par conséquent au voisinage de ce point la vitesse de l'écoulement n'est plus horizontale mais légèrement inclinée vers le bas on peut alors appliquée localement la théorie d'une aile d'envergure infini qui nous dit que la résultante des forces de pression est strictement perpendiculaire à la direction de l'écoulement.
    Cette résultante une fois projeté perpendiculairement (définition de la portance ) et parallèlement (définition de la trainée) à la direction de l'écoulement à l'infini amont (donc pas modifié par les tourbillons marginaux) on obtient la portance( inférieur à celle calculé dans la théorie d'une aile infini) et la trainée induite.
    ( cf : apparition de la trainée.GIF ) Dans les calculs, on passe par une intégrale le long de l'aile vu que V dépend de y. Mais en supposant que V<<Uoo, cela revient en gros à faire pivoter la résultante autour du profil d'un angle a tel que tg(a)=V/Uoo. Y a de gros calcul derrière tous çà et je simplifie beaucoup. Pour ceux qui aime se triturer la cervelle les calculs sont là : http://j.haertig.free.fr/aerodyn_the...ortante_3D.pdf

    Maintenant dans le cas de l'effet de sol, le doc que m'a passé un prof
    dit que l'on peut modéliser l'effet de sol en ajoutant au premier tourbillon en fer à cheval un tourbillon en fer à cheval image symétrique du tourbillon supérieur par rapport au plan qui forme le sol.
    Dans ce cas les deux tourbillons ajoutés vont eux aussi apporté une composante à la vitesse locale le long du profil qui nous intéresse, mais cette fois dirigée vers le haut elle va donc diminuer les effets de la première et "redresser" la résultante diminuant la trainé et augmentant la portance.
    (cf : effet de sol.GIF ) Ajouter le tourbillon symétrique permet d'obtenir une vitesse verticale nulle au niveau du sol.
    Images attachées Images attachées

  16. Publicité
  17. #13
    plug

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Bonjour,

    La discussion est-elle toujours active?

    Je voulais savoir, d'ou vient le tourbillon fer a cheval du sol? Si j'ai bien compris vous dites que dans l'effet de sol, il y a un tourbillon symmetrique... Mais d'ou sort-il?

  18. #14
    seb15

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    La discussion est toujours active (enfin je l'espère).

    En fait, c'est une modélisation. Dans la réalité le 2éme tourbillon n'existe pas mais dans le modèle il permet de faire en sorte que la condition limite au niveau du sol soit respecter autrement dit que la composante de la vitesse verticale au niveau du sol soit nulle.

    C'est le même principe qui est utilisé pour des essais en soufflerie, on place deux maquettes d'avion disposé symétriquement pour ne pas avoir à représenter le sol ( qui devrait en théorie être en mouvement par rapport à la maquette ce qui n'est pas facilement réalisable techniquement)

  19. #15
    plug

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Mais comment peut-on intellectuellement creer un tourbillon-image?
    Je veux dire, ok, je comprends que ca permette d'expliquer mais... si ca n'est pas physique, c'est juste inventé?
    ca me parait etrange...

    Vous voulez-dire que pres du sol, le tourbillon de l'aile n'induit pas un tourbillon contraire au niveau du sol et donc vous l'inventez?

  20. #16
    XxcroiseusexX

    Re : effet venturi et effet de sol ?

    Bonjour je fait un TIPE aussi sur l'effet de sol mais est du mal à trouver un modèle théorique avez vous réussis a faire quelque chose de bien aussi (meme si ca remonte a longtemps ca m'intéresserai énormément de discuter avec vous).

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Effet Venturi
    Par THOUF dans le forum Physique
    Réponses: 22
    Dernier message: 02/02/2010, 10h06
  2. Effet venturi ?
    Par merak dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 20/01/2010, 00h02
  3. Effet venturi et système vasculaire
    Par Desmots dans le forum Physique
    Réponses: 30
    Dernier message: 18/05/2008, 09h47
  4. Effet Venturi et résistance artérielle
    Par Desmots dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 18/05/2008, 09h43
  5. Effet venturi
    Par chewie dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/05/2008, 16h21