Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Mecanique des fluides



  1. #1
    xps1616

    Mecanique des fluides


    ------

    Bonjour,

    J'ai un problème avec un exercice de mécanique des fluides. Je dois calculer avec le principe ci dessous la vitesse du vent :



    Je dois utiliser dans un premier temps Bernouilli et dans un second temps, le principe de la statique avec la barometre. Mais je n'y arrive pas. Quels points dois-je considéré ? Merci

    -----

  2. Publicité
  3. 📣 Nouveau projet éditorial de Futura
    🔥🧠 Le Mag Futura est lancé, découvrez notre 1er magazine papier

    Une belle revue de plus de 200 pages et 4 dossiers scientifiques pour tout comprendre à la science qui fera le futur. Nous avons besoin de vous 🙏 pour nous aider à le lancer...

    👉 Je découvre le projet

    Quatre questions à explorer en 2022 :
    → Quels mystères nous cache encore la Lune 🌙 ?
    → Pourra-t-on bientôt tout guérir grâce aux gènes 👩‍⚕️?
    → Comment nourrir le monde sans le détruire 🌍 ?
    → L’intelligence artificielle peut-elle devenir vraiment intelligente 🤖 ?
  4. #2
    xps1616

    Re : Mecanique des fluides

    Si je considère deux points à le même hauteur dans le venturi avec Bernoulli, j'obtiens

    Pa +1/2ro,airVa² = Pb +1/2ro,airVb²

    Cependant, est ce que dans le barometre à l'interface air-eau sur la verticale du point A , il y a encore la même pression Pa ?

  5. #3
    Rhodes77

    Re : Mecanique des fluides

    Bonjour,

    La différence de pression entre les points A et B que vous avez considérés est donné par le manomètre grâce à la différence de hauteur d'eau.
    Enfin, si vous supposez qu'il y a conservation du débit, vous obtenez une relation supplémentaire entre S, v, S' et v'.
    Avec tout ça, vous devriez pouvoir exprimer V à l'aide de rho(eau), rho(air), h, S et S'.

    Bon courage.
    Etre professionnel ne donne pas le droit d'être pédant

  6. #4
    arrial

    Re : Mecanique des fluides

    Salut,



    Je suppose que tu utilise l'équation de Bernoulli non généralisée, donc pour un fluide parfait.

    On suppose que :
    - il n'y a pas de perte d'énergie par frottement le long du tube.
    - la vitesse et la pression sont constantes en tout point d'une même section.

    L'équation de BERNOULLI entre les 2 sections s'écrit alors :

    V²/(2g) + p/(ρ.g) = V'²/(2g) + p'/(ρ.g)

    et la conservation du débit :

    qv = V.S = V'.S'

    ce qui explique que ce déprimogène est utilisé pour mesurer les débits :

    qv = S'{2g/[1-(S'/S)²].(p-p')/(ρ.g)}½

    que l'on écrit généralement qv = A.√(h-h'), bien pratique pour de l'eau, puisque h-h'= δh est une hauteur manométrique en colonne d'eau.

    Ici, tu as de l'air, donc tu as un δp, visualisable en colonne de liquide.

    → δp = ρ(liquide).g.δh

    et qui traduit une aspiration au col [effet Venturi].



    @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #5
    xps1616

    Re : Mecanique des fluides

    Merci pour cette réponse complète, je me pose cependant une question. Quand est ce que l'on peut utiliser la conservation du débit volumique ?
    Car s'il l'on considère un tuyau de diamètre constant rattaché à un réservoir se trouvant au dessus et contenant de l'eau. La vitesse de chute de l'eau dans le tuyau ne sera pas constante donc le débit volumique ne va pas être le même en deux points du tuyau.
    Dernière modification par xps1616 ; 24/05/2010 à 17h27.

  9. #6
    arrial

    Re : Mecanique des fluides

    Citation Envoyé par xps1616 Voir le message
    Merci pour cette réponse complète, je me pose cependant une question. Quand est ce que l'on peut utiliser la conservation du débit volumique ?
    Car s'il l'on considère un tuyau de diamètre constant rattaché à un réservoir se trouvant au dessus et contenant de l'eau. La vitesse de chute de l'eau dans le tuyau ne sera pas constante donc le débit volumique ne va pas être le même en deux points du tuyau.
    La conservation du débit massique est toujours vraie : cela correspond à la conservation de la matière. Cela n'est équivalent à celle du débit volumique que pour un fluide incompressible.
    Si l'eau occupe tout le volume du tuyau [absence d'air], ça le fait grave : l'eau n'est pas compressible. En revanche, si on observe un écoulement laminaire à l'air libre, le jet s'étrécit quand la vitesse augmente, jusqu'au régime turbulent …

    @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »

  10. Publicité

Discussions similaires

  1. Mécanique des fluides
    Par soumautc dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/03/2010, 01h19
  2. mécanique des fluides
    Par LogiqueFormelle dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/04/2009, 15h53
  3. Mecanique des fluides et statique des fluides
    Par Azuriel dans le forum Physique
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/12/2007, 13h25
  4. mecanique des fluides
    Par ericydlb dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 24/05/2007, 22h44
  5. mécanique des fluides
    Par ivan1885 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 11/10/2006, 15h09