Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Chaleur latente/sesnsible dans un bilan de climatisation



  1. #1
    RussellD

    Chaleur latente/sesnsible dans un bilan de climatisation


    ------

    Bonjour à tous,

    je suis actuellement en train de développer 2 notes de calcul : une pour dimensionner la puissance de chauffage à déployer pour un bâtiment en hiver (en calculant l'ensemble des déperditions thermiques), et l'autre la puissance frigorifique pour climatiser ce même bâtiment l'été (en calculer les apports thermiques).

    Mon problème se situe au niveau des déperditions/apports dus au renouvellement de l'air (ventilation)

    Je me suis pas mal renseigné sur le net, et j'ai trouvé que :

    - Pour un bilan chauffage, on ne prend en compte que la chaleur sensible, due à la différence de température entre l'air extérieur introduit et l'air intérieur
    Formule Qs = Débit d'air X Cp air X (Ti - Te)

    -Pour un bilan clim, on prend cette chaleur sensible en compte, ET aussi la chaleur latente due à l'apport d'humidité par l'air introduit
    Formule Ql = Débit d'air X Chaleur Latente de Vaporisation de l'eau X (teneur en eau air extérieur - teneur en eau air intérieur)

    Cette chaleur latente est en règle général 2 à 3 fois plus élevée que la chaleur sensible

    1ere question : Est-ce normal?
    2eme question : Pourquoi ne prend on pas en compte la chaleur latente dans le bilan chauffage??

    C'est surtout cette 2eme question qui me trouble pas mal, et je n'arrive pas à trouver de réponse logique.

    Si quelqu'un a une idée, je le remercie d'avance !

    Cordialement

    PS : J'avais déjà posté ce post dans la forum habitat, mais j'ai jugé par la suite que le caractère plus "scientifique" de la question justifiait mieux sa place ici.

    -----

  2. #2
    arrial

    Re : Chaleur latente/sesnsible dans un bilan de climatisation

    Salut,






    Il faut que tu gogolise "diagramme psychrométrique" ou "diagramme de l'air humide": c'est indispensable en clim.


    ♦ pour un chauffage pur, l'évolution de l'air est une horizontale. L'humidité absolue est donc constante, et il n'y a que de la chaleur sensible de fournie par le banc.

    ♦ si on humidifie ou déshumidifie [climatisation évoluée], l'évolution a une pente. Il y a donc de la chaleur sensible et latente.

    Ceci pour un cycle sans renouvellement d'air.

    Avec un renouvellement d'air, il faut faire le bilan enthalpique du mélange, et il n'y a donc pas de règle systématique.

    À toi d'envisager les cas extrêmes si nécessaire …


    @+
    « le pire n'est jamais acquis … la dérision est une culture »

Discussions similaires

  1. Chaleur latente / sensible dans bilan climatisation
    Par RussellD dans le forum Habitat bioclimatique, isolation et chauffage
    Réponses: 1
    Dernier message: 27/05/2010, 23h32
  2. echanges par chaleur latente de l'eau dans les serres
    Par amino18 dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 23/11/2009, 07h32
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 05/08/2009, 09h07
  4. Chaleur latente
    Par ibiskus dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/11/2008, 16h23
  5. Chaleur latente
    Par Alexdu17 dans le forum Chimie
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/02/2007, 21h15