Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

absorption du photon



  1. #1
    quetzal

    absorption du photon

    salut, j'ai un vieux problème que je n'arrive pas trop à saisir a propos de l'absorbtion des photons par la matière

    les quanta de photon sont sencé être très petit, et surtout ce qu'il y a de plus rapide

    la matière est composé d'atome, composé eux-même d'un noyau et d'électron. mais en proportion de distance et de taille, les électrons dans une interprétation particulaire comme des pamplemousse a coté de la terre, des pamplemousse situé au environ de Jupiter.

    bref, comment comprendre qu'un grain de poussière photon puisse-être capté par un pamplemousse en traversant quelques chose de la taille du système solaire...

    j'arrive à saisir qu'il y a une brouetté au cube de photon, et que certains puisse-être capté, mais je n'arrive pas à saisir que la matière ne soit pas simplement transparente, au vu des proportions et des probabilité d'absorption...

    autres choses, si l'électron possède une "vitesse" propre, cette vitesse est au moins inférieurs de 1000km/s a celui du photon, soit quand un photon passe, pour lui tout "chose" semble-être à l'arrêt

    bon c'est une description très naïve et simplifié du problème, mais qui j'espère permet tout de même de saisir "ma" difficulté a ne pas comprendre comment l'électron parvient a absorber un photon?

    merci d'avance

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    gatsu

    Re : absorption du photon

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    salut, j'ai un vieux problème que je n'arrive pas trop à saisir a propos de l'absorbtion des photons par la matière

    les quanta de photon sont sencé être très petit, et surtout ce qu'il y a de plus rapide

    la matière est composé d'atome, composé eux-même d'un noyau et d'électron. mais en proportion de distance et de taille, les électrons dans une interprétation particulaire comme des pamplemousse a coté de la terre, des pamplemousse situé au environ de Jupiter.

    bref, comment comprendre qu'un grain de poussière photon puisse-être capté par un pamplemousse en traversant quelques chose de la taille du système solaire...

    j'arrive à saisir qu'il y a une brouetté au cube de photon, et que certains puisse-être capté, mais je n'arrive pas à saisir que la matière ne soit pas simplement transparente, au vu des proportions et des probabilité d'absorption...

    autres choses, si l'électron possède une "vitesse" propre, cette vitesse est au moins inférieurs de 1000km/s a celui du photon, soit quand un photon passe, pour lui tout "chose" semble-être à l'arrêt

    bon c'est une description très naïve et simplifié du problème, mais qui j'espère permet tout de même de saisir "ma" difficulté a ne pas comprendre comment l'électron parvient a absorber un photon?

    merci d'avance
    Salut,

    Un photon pur et dur n'a pas de taille (ou a plutot une extension infinie dans le plan perpendiculaire au vecteur d'onde) donc à partir de là ta question n'a pas vraiment de sens.
    "Au fond..la musique si on la prend note par note c'est assez nul". Geluck

  4. #3
    mach3

    Re : absorption du photon

    Ton problème, Quetzal, se pose uniquement parce que tu as une vision 100% classique du phénomène, alors qu'il est intrinsèquement quantique:
    -pas de taille
    -pas de trajectoire (ou en tout cas pas de trajectoire unique, ça dépend de la vision des choses -probabiliste ou intégrales des chemins-)
    -pas d'espace vraiment vide (l'espace est rempli que champ EM généré par le système noyau+électron, et les photon sont des excitation de ce même champ EM...)

    Je te conseille "lumière et matière" de Feynman. C'est court, très facile à lire et pas cher (c'est la transcription de conférences qu'il a faites pour initier monsieur-tout-le-monde à la quantique).

    Lis-le et tu constateras qu'aucune de tes questions ne fait sens au bout du compte.

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  5. #4
    quetzal

    Re : absorption du photon

    j'ai volontairement simplifié... donc vos réponses ne m'étonne pas trop...


    c'est le coté "pas de taille" associé à une trajectoire en fait qui me posait problème... ces deux concepts ne peuvent pas être associé(enfin normalement)

    le concept de trajectoire ne serait-il pas un reste de physique classique ? (valide pour une bille) mais non pour un quanta d'energie ?

    toujours le même problème onde/particule (ici l'on a donc qu'une onde, et suite a l'effondrement de la fonction d'onde, une particule ?)

    je m'énerve pas trop sur le sujet, la quantique n'ayant jamais eut grand sens pour moi c'était juste pour voir...

  6. #5
    boullette

    Re : absorption du photon

    bonjour,
    sachez que les photons sont des rayons. Nous les etres vivants nous sommes toujour éxposés à des rayonnements, comme la lumière par exemple.
    C'est la meme chose pour intéraction des photons avec la matière (éléctron, nayou).
    Et pour que tu sache ça, il y a différents types de rayonnement (Alpha, Beta+et-, qui sont des particules chargés), et les photon (gamma, et rayon X).
    Et j'espère tu vas trouvé d'autre réponse, qui sera convaincu
    Bonne chance,

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Amanuensis

    Re : absorption du photon

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message
    c'est le coté "pas de taille" associé à une trajectoire en fait qui me posait problème... ces deux concepts ne peuvent pas être associé(enfin normalement)
    La question de la taille est facile à régler : ce qui interagit avec l'atome, ce n'est pas "un photon", mais tout le champ électro-magnétique, qui est partout.

    La trajectoire c'est un peu plus compliqué, mais pas besoin de la mécanique quantique pour voir comment peut être associée une trajectoire à "quelque chose" qui n'est pas ponctuel du tout : toute description ondulatoire classique le permet. Cela ne soulève pas de difficulté à parler par exemple de trajectoire du son dans le cas d'un écho : on dira bien que le son a rebondi, et on calculera un temps aller-retour.

    Dès qu'on a un milieu avec propagation d'ondes qui concernent tout le milieu, on peut modéliser pas mal de chose avec des "trajectoires" d'aspects particulier de l'onde.

    Bref, les questions posées ont des réponses simples en s'intéressant au champ électro-magnétique plutôt qu'aux photons.

    Si
    la quantique n'ayant jamais eut grand sens pour moi
    alors le plus simple est d'oublier la notion de photon (qui ne peut alors que être source de confusion) et d'utiliser les concepts classiques (dans l'état fin XIXe) pour se faire un modèle du monde. À bien regarder il suffit à la très grande majorité des cas d'applications.

  9. Publicité
  10. #7
    boullette

    Re : absorption du photon

    Donc;
    Tu cherche a savoir qu'elle est le traject vas prendre l'éléctron apres avoir absorbé l'énérgie (totale ou moin).
    explique toi bien , j'espère que je peux t'aider parceque ces jour la je suis entrain d'étudier la physiue et tous se qui conserne l'atome.
    j'aimerai bien changer les aides avec toi.
    merci

  11. #8
    lionelod

    Re : absorption du photon

    Citation Envoyé par quetzal Voir le message


    le concept de trajectoire ne serait-il pas un reste de physique classique ? (valide pour une bille) mais non pour un quanta d'energie ?

    toujours le même problème onde/particule (ici l'on a donc qu'une onde, et suite a l'effondrement de la fonction d'onde, une particule ?)

    je m'énerve pas trop sur le sujet, la quantique n'ayant jamais eut grand sens pour moi c'était juste pour voir...
    Bon il faut aussi démystifier la dualité/onde du photon par une "expérience de pensée".

    On peut supposer un canon à électron, devant lequel on positionne une paroi avec deux trous. Derrière cette paroi, on place un détecteur mobile.
    Comment cette expérience peut mettre en évidence la dualité?

    Voila comment tout se passe... Le détecteur compte le nombre d'électrons le frappant. On le laisse brancher pendant 2 minutes et on compte le nombre d'électrons : disons 240 en deux minutes soit à quelque chose près 2 en 1 seconde ou avec une fréquence de 2 Hz.

    Maintenant on déplace un peu le détecteur et on recompte, on déplace, on compte, on déplace, on compte, etc ..

    Et lorsqu'on estime avoir assez de points pour effectuer une cartographie de la fréquence en fonction de la position du détecteur, on constate une chose incroyable, extraordinaire, inimaginable: La densité de répartition des électrons manifeste des interférences caractéristique d'un phénomène ondulatoire.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Photon+fréquence+absorption
    Par Jack Burner dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/03/2010, 16h50
  2. absorption d'un photon
    Par chrisomega dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 26/05/2008, 18h24
  3. Absorption Cd Se Au
    Par mkadic dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 01/06/2007, 20h48
  4. absorption
    Par cchamw dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 07/11/2006, 21h29
  5. absorption
    Par maktouati dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/03/2006, 08h35