Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Une histoire de longueur d'onde



  1. #1
    lekiwi

    Post Une histoire de longueur d'onde


    ------

    Bonjour à tous,

    J'ai un projet qui consiste a optimiser la croissance de cyanobactéries afin de les utiliser pour capturer le CO2 produit lors des chaînes de fabrication industrielle, et également dans le but de s'en servir comme bio-carburant.
    Le rapport avec le titre??? ça arrive..
    Pour se développer les cyanobactéries ont besoin d'énergie. Cette énergie est "récupérée" par la chlorophylle, et la chlorophylle absorbe principalement les longueurs d'ondes entre 670 et 700nm (la chlorophylle a)

    Mon but est de capter les longueurs d'ondes supérieures à 700nm et de les restituer dans le domaine souhaité.

    Je n'attend pas forcement des solutions mais des pistes de recherches sur différentes méthodes possibles.
    Toutes suppositions sont bonnes a prendre.

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Une histoire de longueur d'onde

    Bonjour.
    Il vous faudrait trouver les bons produits fluorescents qui émettent dans cette longueur d'onde. Je ne suis pas calé dans le domaine et ne pourrait pas vous mentionner un seul. Mais l'idée est peut-être intéressante.
    Restent d'autres problèmes comme celui de capter les autres longueurs d'onde sans atténuer les bonnes, puis celui de diriger la fluorescence dans la bonne direction.
    Le summum serait d'inclure la molécule fluorescente dans les bactéries elles mêmes. Mais si 2,8 milliards d'années d'évolution n'ont pas réussi à le faire, ça veut dire que c'est difficile.
    Au revoir.

  4. #3
    LPFR

    Re : Une histoire de longueur d'onde

    Re.
    Quelque chose de ce type.
    Ou celui- ci.

    A+
    Dernière modification par LPFR ; 13/10/2010 à 18h53.

  5. #4
    lekiwi

    Re : Une histoire de longueur d'onde

    Merci LPFR

    C'est une idée à laquelle je n'avais pas pensé mais après quelques recherches j'ai vu que les lumières émises ont soit la même longueur d'onde soit une longueur d'onde plus élevée (car il a pu y avoir une perte d'énergie par vibration ou émission de chaleur (déplacement de Stokes)).
    De plus, afin d'exiter les molécules, il faut (je crois) les soumettre à une lumières assez énergétique donc proche des UV, et le but est d'optimiser la croissance de cyanobactéries dans des régions peu ensoleillée.

    N'hésitez pas à proposer, ici toutes les idées sont bonnes.

  6. #5
    curieuxdenature

    Re : Une histoire de longueur d'onde

    Bonjour lekiwi

    je ne sais pas si cela correspond bien à ton problème, mais je pense aux diodes électroluminescentes rouges, certaines émettent sur 700 nm. Comme leur rendement est loin d'être négligeable, toute l'énergie sera centrée sur cette gamme.
    Il faut les choisir, la plupart des diodes ordinaires émettent surtout en 632 nm, parfait pour les plantes...

    http://www.lampehorticole.com/lampe_LED.htm
    L'electronique, c'est fantastique.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    lekiwi

    Re : Une histoire de longueur d'onde

    C'est le résultat que je recherche, mais à partir de la lumière 'blanche' du soleil.
    Le but est de produire une énergie 'verte' (c'est le cas de le dire) donc sans consommation électrique.

  9. Publicité
  10. #7
    LPFR

    Re : Une histoire de longueur d'onde

    Citation Envoyé par lekiwi Voir le message
    C'est le résultat que je recherche, mais à partir de la lumière 'blanche' du soleil.
    Le but est de produire une énergie 'verte' (c'est le cas de le dire) donc sans consommation électrique.
    Bonjour.
    J'ai l'impression que vous n'avez pas compris l'utilité des liens que je vous mis dans le post #3.
    Au revoir.

  11. #8
    curieuxdenature

    Re : Une histoire de longueur d'onde

    Citation Envoyé par lekiwi Voir le message
    Le but est de produire une énergie 'verte' (c'est le cas de le dire) donc sans consommation électrique.
    Bonjour lekiwi

    ça c'est le rêve impossible, les plantes nécessitent une énergie minimale par cm2, la nature s'est basée sur quelque chose comme 1000 W par m2, il n'y a donc pas de miracle à attendre du côté consommation, rien ne se perd, un kW = pas beaucoup de sucre produit.
    L'electronique, c'est fantastique.

Discussions similaires

  1. Réponses: 5
    Dernier message: 12/06/2010, 20h04
  2. Longueur D'onde
    Par lami_dta_femme dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 05/05/2009, 21h33
  3. longueur d'onde associée a une particule
    Par ririri dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 21/02/2008, 09h41
  4. Longueur de corde et longueur d'onde
    Par lgb_27 dans le forum Physique
    Réponses: 9
    Dernier message: 19/03/2007, 20h41
  5. mesurer une longueur d'onde
    Par dovalej2 dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 9
    Dernier message: 14/04/2005, 21h08