Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs



  1. #1
    Cjordan

    Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs


    ------

    Bonsoir,

    Voila j'aimerais savoir si vous avez en téte un documents qui parle (énoncé et demonstration + discution serais l'idéal) de ce fameux théoréme de goldstone ?


    J'ai regardé rapidement sur internet et je trouve pas grand chose (voir rien mis a part le wikipédia qui, et c'est peu de le dire, fait un rapide résumé !

    En rélalité je m'intéresse au mécanisme de higgs et j'ai vue que ce théoréme en ai la base donc j'aimerai le voir de plus prés.

    D'ailleurs et pour éviter de créer un autre sujet j'ai une petite question concernant ce mécanisme :

    Voila, on suppose l'existence d'un champs scalaire, et on étudi son états états fondamentale, je prend ici le potentiel générique (le chapeau mexicain), on a donc une infinité d'états fondamentale + celui avec phi=0( ou phi est notre champs de higgs) donc en fixant la phase on se retrouve avec un seul états fondamentale, ormis le cas ou phi est nul,.

    Donc ma question, pourquoi lorsqu'on vas coupler ce champs a nos champs fermionique, ou a nos bosons de masse nul, pourquoi est ce qu'on dévellope le champs comme une fluctuation autour de son états fondamentale ? Car c'est cela qui fait apparaitre nos bosons H (qui deviendras le higgs)

    Bon j'espere que je me suis fait comprendre sinon la réponse a ma premiere demande me suffiras amplement! merci

    -----

  2. #2
    Thwarn

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    Bonsoir,

    Voila j'aimerais savoir si vous avez en téte un documents qui parle (énoncé et demonstration + discution serais l'idéal) de ce fameux théoréme de goldstone ?


    J'ai regardé rapidement sur internet et je trouve pas grand chose (voir rien mis a part le wikipédia qui, et c'est peu de le dire, fait un rapide résumé !
    Il est assez difficile de trouver un texte qui traite tous les aspects du theoreme de Goldstone, helas. La plupart des livres de TQC traite du cas relativiste qui est le plus simple. Car en TQC non relativiste, il y a plein de subtilité, comme par exemple le comptage du nombre de boson. Pour une approche basique, n'importe quel livre post-70 en traitera.

    En rélalité je m'intéresse au mécanisme de higgs et j'ai vue que ce théoréme en ai la base donc j'aimerai le voir de plus prés.

    D'ailleurs et pour éviter de créer un autre sujet j'ai une petite question concernant ce mécanisme :

    Voila, on suppose l'existence d'un champs scalaire, et on étudi son états états fondamentale, je prend ici le potentiel générique (le chapeau mexicain), on a donc une infinité d'états fondamentale + celui avec phi=0( ou phi est notre champs de higgs) donc en fixant la phase on se retrouve avec un seul états fondamentale, ormis le cas ou phi est nul,.
    Plus precisement, tu auras soit un fondamental en phi=0 si il n'y a pas brisure. Si il a la forme d'un chapeau mexicain, tu choisiras la phase, etc...
    Une petite note au passage, la forme du potentiel en "chapeau mexicain" est en realité fausse, c'est un artefact du champ moyen. Un vrai potentiel est en realité convexe!
    Donc ma question, pourquoi lorsqu'on vas coupler ce champs a nos champs fermionique, ou a nos bosons de masse nul, pourquoi est ce qu'on dévellope le champs comme une fluctuation autour de son états fondamentale ? Car c'est cela qui fait apparaitre nos bosons H (qui deviendras le higgs)
    Tu prends les choses dans le mauvais ordre.
    On prend un champ scalaire, qu'on couple d'une certaine façon aux champs de matiere et de jauges.
    Puis on regarde ce qu'il se passe en fonction de la forme du potentiel.
    Si le fondemental est symetrique, il ne se passe rien de bien exitant.
    Si il brise la symetrie, on se rend compte qu'il arrive plein de chose. Il faut maintenant arriver à dire precisement ce qu'il se passe.

    Comme on ne sait pas resoudre le probleme exactement, l'approche la plus basique est de faire de la perturbation. Pour cela il faut développer le potentiel et ne garder que les termes "renormalisables". Tu vois que si tu developpes le potentiel autours de phi=0, tu vas avoir des problemes, vu que tu developpes autours d'un état de haute energie qui va vouloir relaxer vers le fondamental. Il vaut donc mieux developper autours du minimum choisit.

    En resumé, le developpement est un peu une approche du pauvre mais qui en theorie n'est pas obligatoire. Dans des modeles plus simple de champ scalaire, on sait traiter le potentiel en entier, ce qui enleve ce coté artificiel de developpement, mais on y pert la vision de "particules" en tant qu'excitation de basse energie.
    Tes desirs sont desordres. (A. Damasio)

  3. #3
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Salut merci pour ta réponse,

    Donc si je comprend bien il faut que je trouve un livre de TQC d'avant 1970 ? j'ai le weinberg a porté de main mais j'ai pas pensé a regardé dedans mais bon c'est du relativiste je crois...


    Je n'ai pas encore étudié la renormalisation... mais si je comprend bien :

    Le mécanisme de higgs utilise un potentiel faux et mis a la main, fait une approximation pour étudié son couplage avec les autres champs, et repose sur un théoréme introuvable lol !!!

    C'est pas un peu une bonne recette de cuisine qui fonctionne parce qu'on la fait de tel facon a ce qu'il fonctionne ?

    Pour revenir un peu plus "scientifique", j'ai compris l'intéret de devellopper autour de l'états fondamentale c'est déja une bonne chose et aussi mon prof nous a dit que l'états phi=0 n'était pas intérréssante donc on l'abandonne, toi tu me dit que c'est parce que cet états n'est pas renormalisable (donc non physique je l'accorde) mais la justification est quand meme plus précise ^^ merci en tout cas.

  4. #4
    Magnétar

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Bonjour,

    Le mécanisme de higgs utilise un potentiel faux et mis a la main, fait une approximation pour étudié son couplage avec les autres champs, et repose sur un théoréme introuvable lol !!!
    N'exagérons rien le théorème de Goldstone se trouve dans tous les bons bouquins de TQC de base (il fallait comprendre après les années 70 dans la phrase de Thwarn) deux exemples au pif : Quantum Field Theory Itzykson-Zuber, Phénomènes critiques et champs de jauge Michel Le Bellac. Après un potentiel faux je ne vois pas ce que tu veux dire par là, qu'est-ce qu'un potentiel exact pour toi ? On fait une approche de champ moyen pour résoudre le problème (et comme toute approximation ça a des conséquences). Après effectivement c'est mis à la main.

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Thwarn

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Pour completer ce que dit Magnetar.
    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    Donc si je comprend bien il faut que je trouve un livre de TQC d'avant 1970 ? j'ai le weinberg a porté de main mais j'ai pas pensé a regardé dedans mais bon c'est du relativiste je crois...
    Post signifie apres. Et le Weinberg en parle forcement. Si c'est le cas relativiste qui t'interesse, c'est bien suffisant.
    Le mécanisme de higgs utilise un potentiel faux et mis a la main, fait une approximation pour étudié son couplage avec les autres champs, et repose sur un théoréme introuvable lol !!!
    N'en rajoute pas non plus
    Mais oui, le potentiel qu'on te presente generalement n'est pas correcte, c'est un artefact du champ moyen et l'inclusion des fluctuations quantique est sensé rendre le potentiel convexe. Mais je crois que la theorie de perturbation en est incapable (mais je n'ai pas de ref).
    C'est pas un peu une bonne recette de cuisine qui fonctionne parce qu'on la fait de tel facon a ce qu'il fonctionne ?
    Pour la brisure de symetrie et le couplage aux champs, si totalement. Et personne ne s'en cache. C'est totalement phénoménologiqie, et avant de tomber sur le bon modele, il y en a des centaines qui ont été étudié. Tout comme les thoeries post-MS qui attendent bien sagmeent de se faire abattre jusqu'a ce qu'il n'en reste plus qu'une.
    Pour revenir un peu plus "scientifique", j'ai compris l'intéret de devellopper autour de l'états fondamentale c'est déja une bonne chose et aussi mon prof nous a dit que l'états phi=0 n'était pas intérréssante donc on l'abandonne, toi tu me dit que c'est parce que cet états n'est pas renormalisable (donc non physique je l'accorde) mais la justification est quand meme plus précise ^^ merci en tout cas.
    Non, ce que je dis, c'est que faire de la theorie de perturbation autours de phi=0 sachant que le fondamentale brise la symetrie est voué à l'echec. Il est fort probable que ta theorie soit instable (ton etat phi s'echaperait de la zone perturbative pour partir vers phi=fondamental).
    Tes desirs sont desordres. (A. Damasio)

  7. #6
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    D'accord merci a vous deux pour vos précision et explications.

    5j'ai lut trop vite lol (post=aprés...) donc je vais jeter un oeil sur le weinberg...

    Pour le reste je pense pas posseder suffisament de connaissance en théorie des champs pour bien comprendre toutes les subtilités, déja voir ce qu'est la renormalisation et peut etre aussi avoir un recul suffisant sur les notions de champs (scalaire, etc...) pour pouvoir critiqué ce mécanisme^^

    Et oui bien sur que j'exagere, d'ailleur ce n'est pas la seule chose en physique due l'on a construit ainsi mais il faut avouer que ce mécanisme est souvent critiquer (peut etre car le boson de higgs ce fait attendre...)

    Au fait j'y pense a l'instant, pourquoi ne peut on pas observé le higgs dans les rayonnement cosmique (qu'on appelle parfois les accélerateur de particule naturelle?) en effet les énergie atteintes sont largement suffisantes et donc ou est l'astuce qui explique qu'on doivent attendre le lhc pour avoir une réponse ? d'ailleur la questions peut aussi se poser concernant les supposé superparticules et toute les autres particules que l'on prédit avec les théorie POST- MS ?

    Est ce du a des difficulté technique ? ou a des histoire de bandes d'energie ? ou autre ?

    merci encore a vous deux

  8. #7
    Thwarn

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    C'est surtout que pour avoir une decouverte, il faut pouvoir reperer la particule de façon certaine et plusieurs fois. C'est la la difficulté.
    Le quark top est plus lourd que le Higgs, mais a été vu il y a 15 ans, car sa signature est plus simple a voir.
    Ce n'est pas tant la puissance qui est requise au LHC, que le nombre d'evenement ressamblant à un higgs.
    Tes desirs sont desordres. (A. Damasio)

  9. #8
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Salut,

    euh tu t'avance un peu en disant que le higgs est plus leger que le top non ?

    Le top fait 180 Gev, le higg lui et d'aprés les derniere contrainte devrais etre soit en dessous des 150 Gev soit au alentour de 200 Gev mais on penche plutot vers les 200 Gev... Mais oui c'est vraie que la rareté des événement doit jouer un role important !

    Bon, j'ai encore une question mais peut etre que je ne comprendrais pas la réponse lol ^^

    Voila le higgs apparait dans la théorie lorsque la symétrie SU(2)XU(1) se brise en U(1) et je sais aussi que les bosons acquiert une masse proche de la masse a laquelle c'est produite la brisure, soit pour la brisure electrofaible, 100Gev, d'ou la masse des W et Z mais voila pourquoi le higgs ne serais pas dans ces eaux la au niveau de la masse ? parce que en supposant qu'il soit de 200 Gev c'est quand meme le double !

    D'ailleur, ce que je n'aime pas trop dans ce mécanisme de brisure c'est la facon de traiter les bosons de maniére unique pour chaqun, je m'explique:

    Avant brisure, on a 4 boson sans masse, aprés brisure on a 3 boson massifs, 1 boson sans masse et le higgs( qui lui est un peu a part je l'accorde) mais d'ou vient cette distinction entre les 3 W (W1 W2 et W3) et le "photon" (photon avant brisure) ? Pourquoi l'un reste sans masse et les 3 autre acquiert une masse par intéraction avec le champs de higgs ? Meme si c'est effectivement ce qu'on observe, qu'est ce qui explique cela ? Je sais que les calculs montre que le photon reste sans masse (j'ai vue la preuve) mais physiquement ? En effet l'interaction electrofaible est une force dont ces boson vecteur sont les 4 cité plus haut , alors qu'est ce que le photon a de ci spécial ?

    Merci pour vos réponses car cela me permet de me faire une meilleur idée de ce qui ce passe et ainsi ne plus supposer des choses fausses !

  10. #9
    Thwarn

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Avant brisure, il n'y a pas de photon, il y a trois W (les W1, W2 et W3) et un boson B.
    Apres brisure, il y a 3 bosons massif et un boson de masse nulle, qui est un melange entre le B et le W3. C'est ce nouveau boson qu'on appele photon.
    Tes desirs sont desordres. (A. Damasio)

  11. #10
    KilyBurny

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Bonjour,

    on passe d'un groupe de symétries de dimension 4 à un groupe de dimension 1, le photon correspond à cette symétrie résiduelle.

  12. #11
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par Thwarn Voir le message
    Avant brisure, il n'y a pas de photon, il y a trois W (les W1, W2 et W3) et un boson B.
    Apres brisure, il y a 3 bosons massif et un boson de masse nulle, qui est un melange entre le B et le W3. C'est ce nouveau boson qu'on appele photon.
    Oui je sais ça, mais je me demandais pourquoi le boson B ne devenais pas massif (ou plutot le mélange entre le B et le W3) ! Puisqu'il est de meme nature que les trois autres.

    La réponse me disant que le photon correspond a la symétrie résiduelle me parais plus adapté, car a chaque générateur d'un groupe de symétrie corespond un boson de masse nul, est ce que ça c'est vraie ? Je n'ai pas encore assez étudié l'intéraction forte mais SU(3) posséde 8 générateurs de plus il ne se brise pas donc est ce que cela veut dire que les 8 gluons sont de masse nul ? ce qui serais en accord avec la remarque que j'ai faite au dessus !

    Bon je comprend un peu mieux pour il faut qu'il reste un boson de masse nul, mais j'ai encore un peu de mal a comprendre physiquement cette particularité ? En effet qu'est ce qu'on les bosons W3 et B qui fait qu'il ne vont pas acquérir de masse, pourquoi ne se couple t'il pas au champs de higgs ? Je rappelle encore une fois que mathématiquement j'ai vue la démonstration (c'est une histoire d'invariance de l'état du vide sous la symétrie U(1) alors qu'il n'est pas invariant sous SU(2)XU(1)) mais ma question est vraiment physique !

    Bon sinon peut etre que je devrais attendre d'en savoir plus pour comprendre mais ça m'intrigue quand meme !

  13. #12
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Remarque, j'ai regardé dans le tome 1 du weinberg pour le théoréme de goldstone et il n'y a rien dessus, donc peut etre dans les autre tomes ou sinon comme dit plus haut, dans le "Le Bellac" a suivre...

  14. #13
    Magnétar

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Remarque, j'ai regardé dans le tome 1 du weinberg pour le théoréme de goldstone et il n'y a rien dessus, donc peut etre dans les autre tomes ou sinon comme dit plus haut, dans le "Le Bellac" a suivre..
    Dans le Le Bellac il y a un exercice sur le sujet, et il en traite (brièvement) dans le chapitre 13 paragraphe C.
    Je te conseille le Michio Kaku Quantum field theory chapitre 10 qui est vraiment très clair à mon avis.

  15. #14
    Thwarn

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    Oui je sais ça, mais je me demandais pourquoi le boson B ne devenais pas massif (ou plutot le mélange entre le B et le W3) ! Puisqu'il est de meme nature que les trois autres.

    La réponse me disant que le photon correspond a la symétrie résiduelle me parais plus adapté, car a chaque générateur d'un groupe de symétrie corespond un boson de masse nul, est ce que ça c'est vraie ? Je n'ai pas encore assez étudié l'intéraction forte mais SU(3) posséde 8 générateurs de plus il ne se brise pas donc est ce que cela veut dire que les 8 gluons sont de masse nul ? ce qui serais en accord avec la remarque que j'ai faite au dessus !

    Bon je comprend un peu mieux pour il faut qu'il reste un boson de masse nul, mais j'ai encore un peu de mal a comprendre physiquement cette particularité ? En effet qu'est ce qu'on les bosons W3 et B qui fait qu'il ne vont pas acquérir de masse, pourquoi ne se couple t'il pas au champs de higgs ? Je rappelle encore une fois que mathématiquement j'ai vue la démonstration (c'est une histoire d'invariance de l'état du vide sous la symétrie U(1) alors qu'il n'est pas invariant sous SU(2)XU(1)) mais ma question est vraiment physique !

    Bon sinon peut etre que je devrais attendre d'en savoir plus pour comprendre mais ça m'intrigue quand meme !
    A ce niveau, tu prends les choses dans mauvais sens à mon avis.
    On a un certain nombre de champs massif, et d'autre non. On cherche le mecanisme le plus simple pour reproduire tout cela. Celui du model standard marche plutot bien, meme si il manque toujours le higgs (plus autres details). Il n'y a pas d'autres raisons physiques que la volonté de reproduire l'experience. Si on ne trouve pas le higgs, on trouvera un autre modele!
    Tes desirs sont desordres. (A. Damasio)

  16. #15
    KilyBurny

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    a chaque générateur d'un groupe de symétrie corespond un boson de masse nul, est ce que ça c'est vraie ?
    Oui quand tu impose à cette symétrie globale d'être locale. (Champ de jauge)

    Une brisure de symétrie global (des champs scalaires) donne autant de bosons de Goldstone sans masse qu'il y a de symétrie brisées.

    Le mécanisme de Higgs, permet aux "bosons de jauge" d'acquérir de la masse au détriment des bosons de Goldstone. (En les "mangeant")

    Avant brisure le champ de Higgs est un doublet pour SU(2) -> 4 champs scalaires réels, après il ne reste qu'un champ réel.

  17. #16
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par KilyBurny Voir le message
    Oui quand tu impose à cette symétrie globale d'être locale. (Champ de jauge)
    Oui c'est vraie, lorsqu'on redéfinit la dérivé covariante, on ajoute autant de termes qu'il y a de générateurs merci...
    Citation Envoyé par KilyBurny Voir le message
    Une brisure de symétrie global (des champs scalaires) donne autant de bosons de Goldstone sans masse qu'il y a de symétrie brisées.
    ça c'est le théoréme que je cherche...
    Citation Envoyé par KilyBurny Voir le message
    Le mécanisme de Higgs, permet aux "bosons de jauge" d'acquérir de la masse au détriment des bosons de Goldstone. (En les "mangeant")
    ça explique pourquoi il reste un boson sans masse (le photon) car a la base ce n'est pas un boson de goldstone (enfin c'est trés mal dit mais je me suis compris)
    Citation Envoyé par KilyBurny Voir le message

    Avant brisure le champ de Higgs est un doublet pour SU(2) -> 4 champs scalaires réels, après il ne reste qu'un champ réel.
    Faut que je réfléchisse sur cette derniere partie (pourquoi est ce un doublet de SU(2) ? a cause du fait qu'il etre invaraint sous SU(2)XU(1)? )

    Merci j'avance, j'avance dans ma compréhension, c'est toujours mieux que de reculer

  18. #17
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par Thwarn Voir le message
    A ce niveau, tu prends les choses dans mauvais sens à mon avis.
    On a un certain nombre de champs massif, et d'autre non. On cherche le mecanisme le plus simple pour reproduire tout cela. Celui du model standard marche plutot bien, meme si il manque toujours le higgs (plus autres details). Il n'y a pas d'autres raisons physiques que la volonté de reproduire l'experience. Si on ne trouve pas le higgs, on trouvera un autre modele!
    Daccord j'ai bien compris que c'est empirique et que ça fonctionne bien, mais je pense quand meme qu'il y a raison profonde a ce que la combinaison lineaire de W3 et B "réagisse" différemment aux champs de higgs pour plusieur raisons !

    La premiere c'est que cette combinaison vas donner le photon, qui tiens une place un peu spécial dans la physique, et deuxiément parce que ce sera le médiateur de l'interaction electromag! En cgros et pour essayer de faire comprendre mon intterogation :

    L'interaction electrofaible (ou plutot ces bosons vecteur) vont agir différement au champs de higgs selon vers qu'elle symétrie (force,interaction) elle vas arrriver. bref laisser tomber je crois que c'est pltutot du ressort de la philo que de la physique^^

    Par contre en réfléchissant je pensez (encore) a quelque chose:

    Suppossons que l'on arrive a décrire l'interaction forte et electrofaible dans un seul groupe ( ce qui donnerai donc une super force), dans ce cas il faudrais encore une brisure de symétrie, par exemple, on passerai de SU(5) à SU(3)XSU(2)XU(1) (je prend SU(5) car ça devrais vous rappelez des chose ), donc si on ne veut pas faire de la "physique bricolage" il faudrais décrire le mécanisme de cette brisure par un systéme qui ressemble au mécanisme de higgs, ce pendant cette fois-ci, il faudrais que aucun des bosons de notre super force acquiert une masse ! Est ce que cette particularité ce vérifi aisément ? Nous faudras t'il un boson de higgs N°2 ? Et dans ce cas on verrais que aucun des bosons n'ai traiter différement (contraiment a l'autre brisure !).

    D'ou vient la réelle dificulté de décrire cette super force ? Peut etre trouver le bon groupe de jauge ?

    Merci de répondre aux question c'est sympa, pis ça fait jamais de mal de réfléchir un eu ou d'expliquer, surtout que comme on dit souvent, il n'y a pas de question bête (jusqu'a une certaine limite).

  19. #18
    mariposa

    Unhappy Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    Bonsoir,

    Voila j'aimerais savoir si vous avez en téte un documents qui parle (énoncé et demonstration + discution serais l'idéal) de ce fameux théoréme de goldstone ?


    J'ai regardé rapidement sur internet et je trouve pas grand chose (voir rien mis a part le wikipédia qui, et c'est peu de le dire, fait un rapide résumé !

    En rélalité je m'intéresse au mécanisme de higgs et j'ai vue que ce théoréme en ai la base donc j'aimerai le voir de plus prés.

    D'ailleurs et pour éviter de créer un autre sujet j'ai une petite question concernant ce mécanisme :

    Voila, on suppose l'existence d'un champs scalaire, et on étudi son états états fondamentale, je prend ici le potentiel générique (le chapeau mexicain), on a donc une infinité d'états fondamentale + celui avec phi=0( ou phi est notre champs de higgs) donc en fixant la phase on se retrouve avec un seul états fondamentale, ormis le cas ou phi est nul,.

    Donc ma question, pourquoi lorsqu'on vas coupler ce champs a nos champs fermionique, ou a nos bosons de masse nul, pourquoi est ce qu'on dévellope le champs comme une fluctuation autour de son états fondamentale ? Car c'est cela qui fait apparaitre nos bosons H (qui deviendras le higgs)

    Bon j'espere que je me suis fait comprendre sinon la réponse a ma premiere demande me suffiras amplement! merci
    Bonjour,


    Il y a beaucoup de questions, mais cela tourne autour des transitions de phase.


    Si tu veux comprendre le pourquoi du mécanisme de Higgs, il faut commencer par le mécanisme de brisure de symétrie "standard", ce qui doit t'amener à comprendre le rapport entre représentations d'un groupe et de ses sous-groupes.


    Ensuite il faut comprendre le même mécanisme dans le contexte des brisures "spontanées", cad les transitions de phase. Dans ce cas il y a apparition à la transition de phase des modes sans gap ce sont les modes de goldstone.


    Ensuite on passe aux brisures de symétries de champ de jauge qui apportent quelquechose de nouveau, à savoir que les modes de Goldstone peuvent être éliminés par une transformation de jauge. (Les transformations de jauge sont non physique).

    Ensuite tu peux entreprendre la brisure SU(2)¤U(1)y vers U(1)e .

    Là il faut commencer par décrire le contenu physique de SU(2)¤ U(1) et de U(1) sans quoi il est impossible de comprendre quoi que ce soit.

  20. #19
    Thwarn

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Citation Envoyé par Cjordan Voir le message
    Daccord j'ai bien compris que c'est empirique et que ça fonctionne bien, mais je pense quand meme qu'il y a raison profonde a ce que la combinaison lineaire de W3 et B "réagisse" différemment aux champs de higgs pour plusieur raisons !

    La premiere c'est que cette combinaison vas donner le photon, qui tiens une place un peu spécial dans la physique, et deuxiément parce que ce sera le médiateur de l'interaction electromag! En cgros et pour essayer de faire comprendre mon intterogation :

    L'interaction electrofaible (ou plutot ces bosons vecteur) vont agir différement au champs de higgs selon vers qu'elle symétrie (force,interaction) elle vas arrriver. bref laisser tomber je crois que c'est pltutot du ressort de la philo que de la physique^^
    Tu prends encore les choses dans le mauvais sens, a mon avis.
    Tu donnes un place privilegié au photon, qui ne la merite pas. Il n'y a pas de raison profonde à la forme de l'interaction. Si il n'y avait pas de courant neutre, et pendant longtemps les gens rejetaient les modeles à courant neutre, on aurait mit le MS (qui ne serait pas standard mais juste un de GSW) à la poubelle.
    Si il y a un boson vecteur de masse nulle, c'est parce qu'on sait qu'il en faut un.
    Tes desirs sont desordres. (A. Damasio)

  21. #20
    Cjordan

    Re : Théoreme de Goldstone et mécanisme de higgs

    Merci a tous pour vos réponse encore une fois et oui thwarn j'ai compris ma confusion, c'est pour cela que j'ai abrégé en disant que c'est plutot du ressort de la philo, en écrivant ma question j'ai compris... bref merci a mariposa pour sa rigueur ^^ je me doute bien que ça a voir avec les transition de phase mais pour l'instant et pour avancer je me limite au mecanisme lui meme sans étudier en profondeur toute la théorie qu'il y a derriere, si je me spécialise dans ce domaine je pourrais approfondir !

    Peut etre que c'est la le probleme et que c'est pour ça que je me pose des question parce que je ne maitrise pas les fondement de la théorie pourtant si vous saviez de quelle maniére on nous introduit ça en cour vous prendriez peur...

    Bon j'ai encore une question, le champs de higgs est un doublet de SU(2), que l'on peut écrire avec une composante chargé, phi+ et une composantes neutre phi0, lorsqu'on veut garder une masse nul pour le photon, on CHOISI de mettre l'états fondamentale dans la composante neutre, sans quoi, le photon aurais une masse, càd qu'on choisi, phi+=0 et phi0=quelque chose(états fondamentale ??!!).

    Ma question : quelle conséquence ce choix a sur les propriété du champ de higgs ? Et aussi si vous pouviez me faire un bref topo de ce choix, qui je l'avoue je comprend mal, ce serais sympa.

    Merci.

Discussions similaires

  1. Mecanisme de higgs
    Par arthur254 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 27/02/2010, 11h33
  2. theorème des résidus et theorème de gauss
    Par question de principe dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/03/2009, 11h14
  3. Actu - Peter Higgs en est sûr : le LHC détectera le boson... de Higgs
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 10
    Dernier message: 12/05/2008, 21h54
  4. mode de goldstone
    Par KOZAC dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/12/2005, 17h39