Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Déplacement chimique RMN !



  1. #1
    cysto

    Exclamation Déplacement chimique RMN !


    ------

    Bonjour !
    Briévement svp, pourriez vous m'expliquer le déplacement chimique en RMN car je pige que dalle !! j'ai aussi quelques questions:
    - Que signifie chaque pic !
    - comment savoir que tel pic correspond à tel groupement !
    - Que représente l'intensité des pics !
    MErci

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : Déplacement chimique RMN !

    Bonjour.
    Sans aucune garantie:
    Les atomes d'hydrogène que se trouvent près des noyaux atomiques avec un spin (moment magnétique) voient un champ magnétique légèrement différent que les autres et leur fréquence de résonance se trouve déplacée. Ce qui donne un pic pour chaque groupe ayant cette propriété. L'amplitude du pic est une mesure de la concentration de ce groupe chimique.
    Peut-être que l'on connait la "signature" des groupes chimiques usuels. C'est à dire les pics décalés de chaque groupe.
    Rappel: sans aucune garantie.
    Au revoir.

  4. #3
    Rhodes77

    Re : Déplacement chimique RMN !

    Bonjour,

    Je viens confirmer ce qu'a proposé LPFR (que je salue).
    Le spin nucléaire tourne grâce aux champs magnétiquse imposés. On est capable d'enregistrer le signal généré par son mouvement.
    S'il tourne en désaccord avec les champs, peu de signal ; s'il tourne en accord avec les champs, gros signal , c'est pour cela qu'on parle de résonance.

    La fréquence de résonance d'un spin nucléaire de H dépend de son environnement (écrantage) : si d'autres spins cachent le champ extérieur, il ne se comportera pas comme s'il était tout seul.
    Les fréquences de résonances sont comparées à celle d'une molécule étalon, le tétraméthylsilane (TMS) de laquelle on tire le déplacement chimique en ppm (partie par million : l'écart relatif est si petit qu'on le compte en millionnième).
    Les déplacements chimiques sont donc tabulés par rapport au TMS et identifier un pic, avec une intégrale, et une multiplicité à un déplacement chimique donné, c'est identifier des noyaux H dans un environnement précis.

    Bonne continuation !
    Etre professionnel ne donne pas le droit d'être pédant

  5. #4
    LPFR

    Re : Déplacement chimique RMN !

    Bonjour Rhodes77.
    Merci pour vos explications.
    Mon "pif" n'était pas trop loin de la vérité. Ça fait plaisir.
    Cordialement,

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    CoucouHibou

    Re : Déplacement chimique RMN !

    Bonjour,

    Ouch ! Pardonnez cette remarque acerbe, mais heureusement que c'était sans aucune garantie parce que c'est complètement faux ! Le déplacement chimique n'a rien à voir avec les spins voisins ! C'est le couplage (scalaire ou dipolaire) qui est dû aux spins voisins (et il ne dépend pas du champ, contrairement au déplacement chimique).

    Donc les noyaux d'hydrogène (protons) ont un spin 1/2, ça tout le monde l'avait compris. Puisque ce sont des particules chargées, leur moment cinétique de spin est associé à un moment magnétique (via le rapport gyromagnétique ). Ces deux propriétés vont donner lieu au phénomène de résonance magnétique, à savoir, la précession du spin dans un plan perpendiculaire au champ magnétique dans lequel il se trouve.

    Cette précession se fait à une fréquence proportionnelle à et au champ magnétique au niveau du noyau. En première approximation (où B0 est le champ imposé).

    Jusque là, on était tous d'accord. La réalité qui rend la RMN intéressante est que le champ magnétique perçu par chaque noyau est légèrement différent en fonction de l'environnement chimique. Pourquoi ? Parce que le nuage électronique « cache » une partie du champ magnétique : en gros, le champ magnétique B0 induit des courants dans le nuage électronique, modifiant ainsi le champ local. Cet effet est proportionnel à B0 et, en première approximation (très grossière !) à la densité électronique autour du noyau considéré. C'est heureux parce que, puisque cet effet est proportionnel à B0, on peut mesurer sa valeur relativement à B0 pour n'importe quelle valeur de ce dernier (c'est à dire, le déplacement chimique ne dépend pas de la fréquence du spectromètre). Et donc puisque le champ local est modifié, la fréquence (et donc la position du pic) est elle aussi modifiée.

    Mais revenons à nos moutons. Suivant le groupement chimique que l'on regarde, ainsi que les voisins (un effet -I ou -M va beaucoup changer les choses), la densité électronique autour du noyau considéré peut beaucoup varier suivant les groupements. Et donc l'effet d'écran généré par les électrons va lui aussi changer beaucoup en fonction du groupement chimique. On peut donc caractériser un groupement chimique par son déplacement chimique, et c'est même plutôt intuitif si l'on connait les effets inductifs et mésomères dudit groupement.

    Voilà, j'espère que ça va mieux avec ça, cordialement,

    Hibou
    Dernière modification par CoucouHibou ; 15/04/2011 à 09h01.

  8. #6
    Rhodes77

    Re : Déplacement chimique RMN !

    Merci pour la correction, l'écrantage est électronique et ne tient pas aux spins voisins oui.
    Etre professionnel ne donne pas le droit d'être pédant

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Déplacement chimique et son unité?
    Par Vishnu dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 20/12/2009, 19h35
  2. Chimie : déplacement d'un équilibre chimique
    Par Elo54 dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/10/2009, 20h47
  3. Acidité/deplacement (spectre RMN 1H)
    Par Charlybili dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 05/05/2008, 16h11
  4. Déplacement chimique
    Par secret2007 dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 03/04/2008, 08h39
  5. Effet mésomère et déplacement chimique .
    Par chrome VI dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/05/2007, 13h28