Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

frottement solide-solide



  1. #1
    yonyon

    frottement solide-solide


    ------

    Bonjour, j'ai un problème pour comprendre mon cours de méca sur les frottements solides, je ne comprends pas pourquoi il y a glissement entre deux solides si T=fN avec T composante tangentielle de la reaction, N composante normale et f coefficient de frottement dynamique et il n'y a pas glissement lorsque T<fN. Je ne le comprends pas trop, puisque T s'oppose au glissement entre les deux solides, je ne vois donc pas pourquoi si T diminue, on passe donc du cas T=fn au cas T<fN, il y a arrêt du glissement et non glissement. Je ne sais pas si je m'exprime clairement, je me pose peut-être trop de questions mais j'aimerais qd même comprendre.
    Merci d'avance

    -----

  2. #2
    zoup1

    Re : frottement solide-solide

    Salut,

    Je crois que tu prends les choses du mauvais coté...

    Imagine simplement un objet solide posé sur une surface (horizontale) solide.
    Exerce une force F horizontale sur l'objet. Si F reste petit alors l'objet ne bouge pas, il reste immobile. Si maintenant F devient important, l'objet va se mettre à bouger. On peut donc dire qu'il y a une valeur limite Fc que l'on peut appliquer à l'objet alors qu'il reste immobile.
    Il se trouve que cette force critique Fc est d'autant plus grande que la force normale N qui s'exerce sur l'objet est grande et qu'il ne dépend de rien d'autre que de la nature des matériaux qui sont en contact. On écrit cela Fc = fs.N où fs est un coefficient de proportionnalité (ou encore coefficient de frottement). Je l'ai appelé fs car il correspond à un coefficient de frottement statique (lorsque l'objet et la surface sont immobile l'un par rapport à l'autre).
    Par ailleurs, si l'objet reste immobile c'est que la surface exerce sur l'objet une force de frottement horizontale T opposée à F.

    Donc pour un objet immobile on peut écrire T < fs.N


    Si maintenant on considère l'objet en mouvement, du fait du contact entre la surface et l'objet, la surface va exercée sur l'objet une force horizontale T qui va s'opposer au mouvement. Comme dans le cas précédent, il se trouve que cette force horizontale T ne dépend que de la force normale N qui s'exerce sur l'objet et des matériaux en contact. Par exemple cette force ne dépend pas de la vitesse de l'objet.

    On peut résumer cela en disant que T=fd.N où fd est le coefficient de frottement dynamique.

    Par rapport à ce que tu disais, il n'y a pas 1 coefficient de frottement f, mais 2 coefficients de frottement fd et fs.

    Généralement fd <fs.


    Cette description des choses n'explique absolument rien, c'est juste une description d'observations expérimentale. Ces lois portent un nom, ce sont les lois d'Amonton-Coulomb.

    On peut après discuter de la raison pour laquelle ces lois permettent une description correcte du contact entre 2 solides, mais il faut savoir que beaucoup de choses restent encore à comprendre dans ce domaine.
    Je te donne une idée, tu me donnes une idée, nous avons chacun deux idées.

Discussions similaires

  1. Eau solide?
    Par Koranten dans le forum Chimie
    Réponses: 14
    Dernier message: 16/04/2007, 23h40
  2. mécanique du solide
    Par dim756 dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 15/04/2007, 18h11
  3. Réaction solide-solide
    Par franzis dans le forum Chimie
    Réponses: 5
    Dernier message: 16/02/2007, 14h23
  4. solide
    Par theo2059 dans le forum Physique
    Réponses: 19
    Dernier message: 31/01/2006, 22h13
  5. Frottement solide
    Par Amidala dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/11/2004, 11h49