Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

toutes mes questions sur la lumière



  1. #1
    equation

    toutes mes questions sur la lumière


    ------

    même si là je n'est qu'une question pour l'instant je crée se topic ou je poserais toute mes question sur la lumiére.

    j'aimerais savoir quel est la vitesse lumiere lorque l'on avance à cette vitesse?
    ( sur terre 300000Km/s mes lorque je me déplace le temps ralentis donc quel est le nombre de km parcouru par la lumiére pour une seconde de temps lumiére)

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    deep_turtle

    Re : toute mes question sur lumiére

    Bonjour,

    Cette question a été abordée un grand nombre de fois, et une petite sunthèse est proposée ici, dans la FAQ de physique (question #4).
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  4. #3
    equation

    Re : toute mes question sur lumiére

    je trouve pas que sa repondre à ma question

  5. #4
    deep_turtle

    Re : toute mes question sur lumiére

    Citation Envoyé par ta question
    j'aimerais savoir quel est la vitesse lumiere lorque l'on avance à cette vitesse?
    Citation Envoyé par questoin #4 de la FAQ
    Que se passerait-il si j'avais une vitesse nulle par rapport à un photon?
    C'est pas la même question ? Je ne comprends pas ta question, dans ce cas...
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    equation

    Re : toute mes question sur lumiére

    je vais être plus claire car c'est vrai que parfois j'explique comme un pied

    imaginons je mesure la vitesse lumiére , j'ai pour résultat 300000Km en une seconde.

    maintenant je voyage une seconde à la vitesse lumiére combien de km j'aurrais effectuer sachant que comme le temps ralentie une seconde en vitesse lumiére c''est plusieur de nos heure

  8. #6
    deep_turtle

    Re : toute mes question sur lumiére

    Tu ne peux pas voyager à la vitesse de la lumière (lis quand même le lien indiqué plus haut, c'est expliqué en détail), donc ta question n'a pas de sens.

    On ne peut pas se placer du point de vue du photon, car nous avons une masse, ce qui nous interdit de nous déplacer à sa vitesse.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  9. Publicité
  10. #7
    equation

    Re : toute mes question sur lumiére

    bon si tu prefere je prend comme exemple la vitesse de 275000Km/s (dans notre temps)

    et quel opération vous faite pour obtenire le résultat

    sinon j'ai lu une partie c'est interressant mes sa ne repond pas à ma question.

  11. #8
    alain C

    Re : toute mes question sur lumiére

    Je pense que ce lien répondra, au moins partiellement à ta question.

  12. #9
    deep_turtle

    Re : toute mes question sur lumiére

    bon si tu prefere je prend comme exemple la vitesse de 275000Km/s (dans notre temps)
    OK, dans ce cas le temps semble s'écouler moins vite d'un facteur dans le vaisseau, pour quelqu'un qui le regarde passer à la vitesse v... Avec le nombre que tu proposes, ça fait environ 2,5. Le temps semble s'écouler 2 fois et demie moins vite dans le vaisseau pour le gars qui le regarde passer...
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  13. #10
    equation

    Re : toute mes question sur lumiére

    ok merci c'est exactement ça que je voulais

    par contre je suis surprit du résultat, la vitesse que j'ai donnée en exemple est comme même proche de la vitesse lumiére, je pençais qu'il y aurrait un décalage plus grand.

  14. #11
    stein_junior

    Re : toute mes question sur lumiére

    Citation Envoyé par deep_turtle
    OK, dans ce cas le temps semble s'écouler moins vite d'un facteur dans le vaisseau, pour quelqu'un qui le regarde passer à la vitesse v... Avec le nombre que tu proposes, ça fait environ 2,5. Le temps semble s'écouler 2 fois et demie moins vite dans le vaisseau pour le gars qui le regarde passer...
    la formule que vous avez écrite m'a rappelé quelque chose que je voulais vous dire:
    en regardant attentivement les équations de transformations de Lorentz, j'ai remarqué que si on remplaçait à chaque fois c par l'infini (donc pas de limite de vitesse) on obtient exactement les équation de la transformation classique. est-ce que les equations de Lorentz sont parties de cette hypothèse où alors c'est par hasard?

  15. #12
    gatsu

    Re : toute mes question sur lumiére

    Citation Envoyé par stein_junior
    la formule que vous avez écrite m'a rappelé quelque chose que je voulais vous dire:
    en regardant attentivement les équations de transformations de Lorentz, j'ai remarqué que si on remplaçait à chaque fois c par l'infini (donc pas de limite de vitesse) on obtient exactement les équation de la transformation classique.
    La même chose se passe si on regarde les cas où (ce qui correspond presque, en effet, à dire que c est infini PAR RAPPORT à v...mais rigoureusement cette terminologie n'est pas tres correcte )
    A ce moment là le rapport est négligeable devant 1 et on retrouve les expressions classiques. C'est pour cela qu'experimentalement nous n'avions pas accès aux résultats relativistes avec les vitesses de la mécanique habituelle.

  16. Publicité
  17. #13
    stein_junior

    Re : toute mes question sur lumiére

    d'accord mais vous n'avez pas répondu à ma question... est-ce que les transformations de Lorentz ont été établies pour satisfaire ces proppriétées ou non?

  18. #14
    deep_turtle

    Re : toute mes questions sur lumière

    Non, c'est un bonus. Les transformations de Lorentz ont été écrites pour que les équations de l'électromagnétisme restent inchangées par cette transfo.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  19. #15
    equation

    Re : toutes mes questions sur la lumière

    OK, dans ce cas le temps semble s'écouler moins vite d'un facteur dans le vaisseau, pour quelqu'un qui le regarde passer à la vitesse v... Avec le nombre que tu proposes, ça fait environ 2,5. Le temps semble s'écouler 2
    euh c'est moi ou ma calculette qui va mal, je trouve pas 2.5 ta fait comment pour trouver se résulat comment?

  20. #16
    deep_turtle

    Re : toutes mes questions sur la lumière

    (275 000/300 000)^2, puis je fais 1 - ça, puis je prends la racine carrée, puis je prends l'inverse.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  21. #17
    equation

    Re : toutes mes questions sur la lumière

    Oui c’est ce que j’ai fait et je ne trouve pas ça ??

    Autre question :
    Le problème de dépassement de c vient du faite que l'on reçeverai l'information avant qu'elle ne soit envoyé, si j'ai bien comprit mes pourquoi ne peut ton pas suggérer que au delà de c le temps est imaginaire ?

    c pourrait être alors une simple limite de temps mais pas de vitesse?

    Pour donner un exemple
    Je part de la terre jusqu’à une autre planète situer a 1 milliard d’année lumière
    Mon vaisseau va a une vitesse de 1 milliard de fois la vitesse lumière, je dépasse donc la limite de notre temps et j’entre dans un temps imaginaire, dans le vaisseaux il se passera 1 an de voyage et dans notre temps le vaisseaux se sera comme téléporter d’un point A vers B

    Bien que purement hypothétique cela est t-il possible ?

  22. #18
    deep_turtle

    Re : toutes mes questions sur la lumière

    Je ne vois pas trop en quoi ça résoud le problème : tout le monde vit dans le même univers et on ne peut pas attribuer un temps à chacun. Si le vaisseau va plus vite que la lumière, il viole la causalité et pour certains observateurs, les causes surviendront avant les effets, ce qui est gênant.

    c pourrait être alors une simple limite de temps mais pas de vitesse?
    Non, c est une vitesse, pas un temps.
    « D'avoir rejeté le néant, j'ai découvert le vide» -- Yves Klein

  23. Publicité
  24. #19
    equation

    Re : toutes mes questions sur la lumière

    j'aimerai comprendre un peu mieux sur le fait que de se déplacer plus vite que la lumiére violerait le principe de causalité merci

    des info des lien le plus shématiser possible svp

  25. #20
    chaverondier

    Re : toutes mes questions sur la lumière

    Citation Envoyé par equation
    j'aimerais comprendre un peu mieux le fait que de se déplacer plus vite que la lumiére violerait le principe de causalité
    Ce n'est pas se déplacer plus vite que la lumière ou transmettre une information à vitesse supraluminique qui viole le principe de causalité, mais supposer l'existence d'interactions se propageant à vitesse supraluminique tout en supposant cependant valide le principe de relativité du mouvement.

    En effet, deux événements se produisant l'un avant l'autre au sens de la chronologie relative ayant cours dans un référentiel inertiel (définie par l'envoi de signaux lumineux) peuvent se produire au contraire l'un après l'autre dans un autre référentiel inertiel au sens de la chronologie relative basée sur l'envoi de signaux lumineux dans cet autre référentiel.

    On appelle ça la relativité de la simultanéité. Elle repose sur l'hypothèse, à ce jour solidement confirmée par les faits d'observation, selon laquelle les lois de la physique décrites par un observateur au repos dans un référentiel inertiel restent les mêmes quelque soit ce référentiel inertiel d'observation (relativité du mouvement de translation à vitesse constante). Cela rend impossible d'accorder plus de valeur à la simultanéité relative entre événements telle qu'elle est définie dans un référentiel inertiel par rapport à la simultanéité relative entre évènements telle qu'elle est définie dans un autre référentiel inertiel.

    Sans rentrer dans des détails un peu calculatoire (basés sur la transformation de Lorentz)
    * en considérant un dispositif censé être apte à transmettre des informations à une même vitesse supraluminique C supposée être identique et isotrope dans tous les référentiels inertiels,
    * en considérant un événement quelconque z0,
    * en choisissant un référentiel inertiel R1 se déplaçant à une vitesse v "suffisamment grande" (1) par rapport au référentiel inertiel R0,
    * en mettant un dispositif D0 transmettant des informations à vitesse supraluminique C > c au repos dans R0 à l'emplacement et à l'instant correspondant à l'évènement z0,
    * en mettant un dispositif D1 transmettant des informations à vitesse supraluminique C > c dans R1 à un emplacement aproprié,
    * en émettant en z0 (grâce au dispositif D0) un signal se propageant à vitesse supraluminique, ce signal étant reçu en l'événement z1 à l'emplacement de l'émetteur D1 au repos dans le référentiel R1 (z1 se produisant après z0 au sens de la simultanéité ayant cours dans R0 mais avant z0 au sens de la simultanéité ayant cours dans R1),
    * en renvoyant instantanément (grâce au dispositif D1) un signal se propageant à vitesse supraluminique en direction de l'emplacement occupé par le dispositif D0,

    il est possible de recevoir une réponse au signal supraluminique émis en z0 avant que ce signal n'ait été émis par le dispositif D0.

    Ce conflit avec le principe de causalité disparaît si l'on admet qu'un signal supraluminique envoyé par un tel dispositif n'est plus perçu comme se propageant à une vitesse isotrope dans les référentiels en mouvement par rapport à une famille de référentiels inertiels privilégiés immobiles les uns par rapport aux autres.

    Dans ces référentiels inertiels privilégiés (qu'on peut dès lors qualifier de référentiels inertiels immobiles), la synchronisation des horloges distantes par envoi de signaux se propageant à vitesse supraluminique et la synchronisation des horloges distantes par envoi de signaux lumineux donne le même résultat. La chronologie relative ayant cours dans ces référentiels inertiels privilégiés est alors une chronologie universelle qui ordonne tous les événements dans le sens cause-effet sans conflit avec le principe de causalité.

    C'est très similaire à la synchronisation de deux horloges équidistantes d'un même klaxon par la récéption d'un signal sonore émis par ce klaxon. Quand il n'y a pas de vent le procédé de synchronisation par envoi de signaux sonores donne des résultats qui s'avèrent identiques à la synchronisation de ces horloges par envoi de signaux se propageant à vitesse "suprasonore" (des signaux lumineux par exemple). BC

    (1) u doit être supérieure à 2 c^2 C/(c^2+C^2) si mes souvenirs sont bons.

  26. #21
    equation

    Re : toutes mes questions sur la lumière

    merci de vos réponce mais j'en ai encors d'autre.

    quel est la taille de l'univers pour un photon?

Discussions similaires

  1. gêne due à la lumière
    Par dudu17 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 6
    Dernier message: 15/02/2006, 19h29
  2. le cercle et la vitesse de la lumière
    Par equation dans le forum Physique
    Réponses: 114
    Dernier message: 08/12/2005, 20h22
  3. Réfraction de la lumière
    Par audrey31 dans le forum Physique
    Réponses: 22
    Dernier message: 07/12/2005, 21h56
  4. Première détection de la lumière émise par des planètes extrasolaires
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/03/2005, 14h19
  5. Lumière sur les polluants : l'oscillateur paramétrique optique au combat
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/02/2005, 10h00