Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

forces d'inerties dont celle de Coriolis



  1. #1
    invite6754323456711
    Invité

    forces d'inerties dont celle de Coriolis

    Bonjour,

    Le mystère de la Baignoire étant explicité, quand est il de l'état actuel de nos connaissances sur le mystère de l'inertie et donc des forces d'inerties dont celle de Coriolis ?


    Citation Envoyé par H. Poincaré, La science et l’hypothèse
    Si le ciel était sans cesse couvert de nuages, si nous n’avions aucun moyen d’observer les astres, nous pourrions, néanmoins, conclure que la terre tourne ; nous en serions avertis par son aplatissement, ou bien encore par l’expérience du pendule de Foucault. Et pourtant, dans ce cas, dire que la Terre tourne, cela aurait-il un sens ? S’il n’y a pas d’espace absolu, peut-on tourner sans tourner par rapport à quelque chose, et d’autre part comment pourrions-nous admettre la conclusion de Newton et croire à l’espace absolu ?

    “ Cela n’empêche pas que l’espace absolu, c’est-à-dire le repère auquel il faudrait rapporter la Terre pour savoir si réellement elle tourne, n’a aucune existence objective. Dès lors, cette affirmation : “ la Terre tourne ”, n’a aucun sens, puisque aucune expérience ne permettra de la vérifier ; puisqu’une telle expérience, non seulement ne pourrait être réalisée, ni rêvée par le Jules Verne le plus hardi, mais ne peut être conçue sans contradiction ; ou plutôt ces deux propositions : “ la Terre tourne ”, et “ il est plus commode de supposer que la Terre tourne ”, ont un seul et même sens ; il n’y a rien de plus dans l’une que dans l’autre. ”
    La physique interprète les forces de la nature en termes d’interactions (gravitationnelles, électrostatiques, etc.). L’absence d’une telle description pour les forces d’inertie qu'elle approche ne peut être privilégiée ?

    Dans le cadre de la RG l'équivalence locale de l'accélération et de la gravitation semble interpréter cette dernière comme des forces d'inertie (on peut "engendrer" localement un champ gravitationnel par changement de référentiel) ce qui a conduit à lier intimement la gravitation à la géométrie de l'espace-temps. Le champ gravitationnel étant défini par la métrique qui le sous-tend.

    Patrick

    -----


  2. #2
    LPFR

    Re : forces d'inerties dont celle de Coriolis


    Bonjour.
    Ce message étant hors sujet dans la discussion où vous l'aviez mis, je l'ai déplacé vers une nouvelle discussion.
    Pour la modération.

  3. #3
    invite6754323456711
    Invité

    Re : forces d'inerties dont celle de Coriolis

    Bonjour,

    Dans le cadre d'une transformation par rotation est-il appliqué la même équivalence locale entre accélération et gravitation relatif à une transformation par translation (chute libre) ?

    Patrick

  4. #4
    Amanuensis

    Re : forces d'inerties dont celle de Coriolis

    À ce que j'en comprends, oui et non.

    Si on assimile la gravitation à une accélération, c'est une "force d'inertie", oui. Mais on assimile la gravitation aux effets de second ordre, non.

    Les champ d'accélération d'entraînement obtenus par des changements de référentiel comme une rotation uniforme sont "plats" (ils ne changent pas la courbure), il n'y a pas l'équivalent des effets de marée. Au premier ordre l'accélération due à la gravitation est de la même nature que les accélérations d'entraînement classique, mais pas au second ordre.

    Et ce sont les effets du second ordre qui amènent à choisir des référentiels accélérés pour se ramener à quelque chose d'euclidien. En effet, si on prend le cas de la gravitation de la Terre, le choix d'un référentiel de chute libre radiale valable partout amènerait une "contraction", incompatible avec une distance constante à la surface.

    L'interprétation est donc : gravitation=effet au second ordre ("courbure") => impossibilité d'un référentiel inertiel "euclidien" => choix d'un référentiel accéléré => accélération d'entraînement => force "fictive" au premier ordre
    Dernière modification par Amanuensis ; 23/09/2012 à 14h45.
    Pour toute question, il y a une réponse simple, évidente, et fausse.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Pseudos forces de Coriolis et d'inertie.
    Par guillaume1 dans le forum Physique
    Réponses: 12
    Dernier message: 13/11/2011, 19h09
  2. Deux évolutions celle de la vie et celle de l'atmosphère
    Par Cugyde dans le forum Exercices en biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 18/04/2011, 15h43
  3. Glissement et forces d'inerties
    Par Scamo dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/06/2010, 11h07
  4. Forces de Coriolis: problèmes d'échelles..
    Par Flogan dans le forum Physique
    Réponses: 6
    Dernier message: 25/05/2006, 01h58
  5. Forces d'inertie d'entrainement et de Coriolis
    Par benjy_star dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 15/05/2006, 20h45