Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 11 sur 11

effet gyroscopique et "antigravité" ?



  1. #1
    enaphets

    effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Bonjour à tous, je n'ai pratiquement aucune bases sur les questions que je me pose, donc excusez mes termes "triviaux" en physique.
    En gros, est il possible théoriquement de créer une force contraire et supérieure à g en combinant des gyroscopes sur le plan vertical , disposés en cercle sur un plan horyzontal autour d'un axe qui tournerait à l'inverse du moment créé par les gyroscopes disposé en série?



    Cela pourrait t'il provoquer -g?ou est ce impossible? ou si oui, dans quelle mesure?
    cf taille minimum du dispositif général ( pas celle de la terre j'espere, quantité de masses en mouvement, vitesses de rotation de chacun des gyroscopes par rapport à l'axe central? et toujours si oui, est ce que des matériaux assez solides et assez légers pour la structure existent pour résister aux contraintes qui doivent etre énormes?

    ma question se base sur cette intuition: en se basant sur un référentiel galiléen, comme pour le pendule de Foucault, et sachant que dans l'absolu, la mécanique céleste est régies des lois qui interviennent sur Terre. La Terre peu elle, elle meme etre considérée comme un gyroscope, ainsi que toute les les planetes sur le meme plan éliptique autour du soleil forment un gyroscope à un degré supérieur, le systeme solaire, la voie lactée pourrait elle aussi etre considérée comme un gyroscope, est ce érronné?

    et donc puisque les systemes gyroscopiques relévent de forces dépassant le cadre de référence de la Terre, est ce fallacieux de penser que c'est théoriquement possible de de créer une force contraire voire supérieure à g( à minima cela à été fait "En 1989, l'équipe du professeur Hayakawa de l'université technologique de Tohoku au Japon, a identifié une réduction anormale du poids d'une masse en rotation gyroscopique à droite par rapport à l'axe vertical de la terre. Cette découverte a fait l'objet d'une publication" cf wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Antigravit%C3%A9 .
    Donc, que penser de tout ça j'avoue que je suis un peu perdu...Que manque il aux connaissances actuelles pour réaliser un tel prototype?

    merci d'avoir lu ce pavé, donnez moi vos avis, gentiment hein, je me doute que ce sujet peut diviser , ce ne sont que des questions d'un profane

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LPFR

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Bonjour.
    Les gens fantasment sur des sujets qu'ils ne comprennent pas, comme le magnétisme ou les gyroscopes.
    Un gyroscope ne génère pas de force mais un couple. Ce couple est dans le sens ordinaire de n'importe quel autre objet si on empêche le gyroscope de "précessionner". Et à 90° de l'intuition s'il peut "précessionner".
    La terre subit un couple à cause de son aplatissement qui la fait "précessionner" ce qui donne la "précession des équinoxes. La plupart des astres on ce type de précession du fait de "l'imperfection" de leur forme ou de leur orbite.
    Mais tout ça ne génère pas de force.
    "L'antigravité" est une chimère car elle permettrait de violer le principe de conservation de l'énergie. Et ce principe est celui qui a été le plus vérifié et mesuré et respecté depuis qu'on la découvert (avec l'adjonction de la masse dans E =mc² au début du 20ème siècle).

    Je vous rappelle que les théories personnelles ne sont pas admises dans ce forum.

    Au revoir.

  4. #3
    Deedee81

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Bonjour enaphets, bienvenue sur Futura,

    Pour en savoir plus sur les gyroscopes et les couples :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gyroscope
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Couple_%28physique%29
    et références incluses
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  5. #4
    enaphets

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    bonjour LFPR, j'avais bien précisé que je ne suis pas physicien de formation. Donc je me réexcuse de ne pas connaitre le jargon et d'employer un vocabulaire innaproprié. Cela ne m'empeche pas de m'y interresser.

    qu'entendez vous par " Et à 90° de l'intuition s'il peut "précessionner". J'espere mal comprendre....

    je respecte vos croyances basées "sur un principe qui a été le plus vérifié et mesuré et respecté" .
    MAIS, épistémologiquement, une théorie scientifique n'est valide que si elle est conditionnellement réfutable.
    Et un débat scientifique est stérile si un interlocuteur utilise un argument dit de "lhomme de paille" pour en gros dire à l'autre qu'il est ignorant et qu'il se la ferme...

    qu'entendez vous par " Et à 90° de l'intuition s'il peut "précessionner". J'espere mal comprendre....expliquer moi cette phrase svp


    Donc on a le droit d'en discuter, et il me semble que l'effet gyroscopique et la physique quantique créent des paradoxes dans cette théorie sans pour autant l'infirmer. il peuvent permettre de l'améliorer.
    Champ gravitométrique plutot que force, effectivement. de plus je parle de moment (donc de couple) et une seule fois de force, vous avez choisi de retenir "force", cqfd
    je garderais mes théories personnelles dorénavant. mais elles sont partagées par entre autre le proffesseur Eric Laithwaite ,et Henrywilliam Wallace qui a créé un champ gravimétrique similaire à l'effet Barnett en plus de l'expérience cité dans le premier post.



    Au revoir.

    merci Deedee81 pour les liens

  6. #5
    obi76

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Bonjour,

    Citation Envoyé par enaphets Voir le message
    le proffesseur Eric Laithwaite ,et Henrywilliam Wallace
    Merci de ne pas attribuer des titres à ceux qui ne le sont pas. Être professeur [des Universités] est nettement plus difficile qu'être ingénieur. En l'occurence, Eric Laithwaite est ingénieur, et Henrywilliam Wallace n'as pas la moindre pertinence scientifique : il n'apparait que sur des sites d'ovnis, de conspirationnisme, et n'a pas la moindre publication à son actif. Quant à vos reflexions, ne pas savoir comment marche un gyroscope et dire à des scientifiques (des vrais, eux) ici que ce qu'ils disent est faux, je suis navré, mais c'est un manque de modestie assez manifeste (pour rester poli).

    Ca sent la fermeture tout ça.
    Dernière modification par obi76 ; 29/05/2013 à 13h11.
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Deedee81

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Salut,

    EDIT croisement avec Obi, effectivement ça sent la fermeture.

    Olà, attention, du calme.

    Merci,

    Deedee81 pour la modération,


    Citation Envoyé par enaphets Voir le message
    Et à 90° de l'intuition s'il peut "précessionner".
    La phrase est en effet bizarre De ce que je la comprend c'est "les résultats physiques sont souvent contraire à l'intuition donc celle-ci n'est que rarement fiable".

    Citation Envoyé par enaphets Voir le message
    et il me semble que l'effet gyroscopique et la physique quantique créent des paradoxes
    Paradoxe ici doit être compris comme :
    "mal compris par le néophyte" (beaucoup de "paradoxe" sont de ce type) ou "application erronée de la théorie" (typiquement le paradoxe des jumeaux ou le paradoxe du sous-marin) ou "contraire à l'intuition" (l'intuition basée sur le quotidien, c'est assez proche du premier sens).

    Dans ce sens, le gyroscope ne crée pas vraiment de paradoxe.

    La mécanique quantique crée par contre beaucoup de paradoxe du premier type (et peut même tromper une personne ayant déjà des connaissances approfondies dans ce domaine). Et il y a pire (la théorie quantique des champs en espace-temps courbe).

    Citation Envoyé par enaphets Voir le message
    il peuvent permettre de l'améliorer.
    C'est ce genre de phrase qui risque de provoquer des réactions épidermiques voire pire. Redescend sur Terre.
    Il y a ici des gens (beaucoup) qui ont potassé la physique pendant des années, dans les bouquins, en laboratoire, sur le terrain, dans le but d'améliorer les théories (c'est une grande partie du travail des physiciens). C'est un travail extrêmement difficile qui demande des connaissances approfondies. Et puis voilà un "je ne suis pas physicien" qui vient ici en disant "je voudrais parler de quelque chose qui pourra peut-être permettre d'améliorer les théories". Ca, c'est le genre de chose qui risquent d'engendrer des coups de marteau.

    Franchement, tu dis que ça peut permettre d'améliorer la théorie. Pourtant de ton propre aveu, tu ne la connais pas du tout. Alors comment peux-tu même espérer qu'il y ait une chance sur un milliard que ce soit le cas ?

    J'espère que tu es capable de t'en rendre compte, sinon tu risques d'avoir des problèmes sur Futura. Tu t'imagines rentrer dans un hôpital et dire à un chirurgien du coeur "je voudrais vous parler de quelque chose qui pourra peut-être améliorer les opérations à coeur ouvert" ? Tu n'auras même pas le temps d'expliquer quoi que ce soit que tu seras sortu manu militari à coup de pied au postérieur.

    Te voilà prévenu : fait attention à la manière dont tu présentes les choses.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  9. Publicité
  10. #7
    mike.p

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Citation Envoyé par enaphets Voir le message
    créer une force contraire et supérieure à g en ... axe qui tournerait
    Bonjour

    excusez mon charcutage de votre queston , voulant juste souligner cette association.
    Si vous fournissez de l'énergie de rotation, elle peut être transformée par un dispostif savant en énergie "élévatrice". C'est un peu ce que font les ascenceurs tous les jours. Mais ce n'est pas ce que sous-tend le concept d'antigravité.

    Il faut rester prudent avec les découvertes dans le garage quand il s'agit d'une science fondamentale complexe décortiquée par des dizaines de milliers d'experts d'une grande diversité de formations et de modes de pensée et ... en compétition

  11. #8
    Deedee81

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Citation Envoyé par mike.p Voir le message
    Mais ce n'est pas ce que sous-tend le concept d'antigravité.
    Je ne peut qu'approuver tes propos.

    Ce que l'on réalise par contre, c'est la microgravité. Avec les avions en vol paraboliques. Mais ce n'est pas du tout la même chose.

    C'est l'ascenseur qui m'y a fait penser car dans un ascenseur qui se décroche on est en microgravité..... mais pas très longtemps
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  12. #9
    LPFR

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Citation Envoyé par enaphets Voir le message
    ...
    je respecte vos croyances basées "sur un principe qui a été le plus vérifié et mesuré et respecté" .
    MAIS, épistémologiquement, une théorie scientifique n'est valide que si elle est conditionnellement réfutable.
    Et un débat scientifique est stérile si un interlocuteur utilise un argument dit de "lhomme de paille" pour en gros dire à l'autre qu'il est ignorant et qu'il se la ferme...
    ...
    Re.
    Pour moi, avec ça, ça suffit.
    J'arrête.
    Vous pouvez garder vos convictions et croire ce que vous voudrez. Peu me chaut !
    A+

  13. #10
    enaphets

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    je pensais qu'on pouvais discuter mais je me suis trompé, les haters et les trolls sont partout.
    Mais j'ais compris certaines choses que je garde pour moi puisque qu'il n'y a d'échange bilatéral que dans les reproches.

    @ obi76 : "que ce qu'ils disent est faux";
    en sciences puisque vous etes "des scientifiques (des vrais, eux)" , ("manque de modestie assez manifeste", tiens on peut faire un lien entre ces deux assertions dans la meme phrase...) ,
    vous, vous savez sans doute que il n'y pas de vrai ou de faux mais seulement des paradigmes non réfutés. relisez, je n'ais jamais employé le mot faux.je n'ai rien réfuté, j'ai juste parlé.
    une personne se présente comme néophyte et s'en prend plein la tronche "L'ouverture d'esprit ne se limite pas toujours à une fracture du crâne..." , à méditer.

    @LPFR "Et à 90° de l'intuition s'il peut "précessionner".puisque l'interressé botte en touche, cela conforte un cetain mépris dans cette phrase.

    @Deedee81 : je comprends ce que tu m'expliques , que l'argument d'autorité prévaut sur tout, ok je ne redescents pas sur terre mais au moins merci de ton abcence de mépris et de ta pédagogie contrairement aux autres modos.De toute maniére je conchie cette condescendance voire mépris ambiant . Et la forme pourrait etre aussi de mise chez certains modos.

    @mike.p : non le dispositif dont je parle ne s'appuie que sur lui meme, bref je n'en parle pas puisque c'est interdit par la techno science. Et pourquoi la créativité ne peut venir d'un garage?? voila comment tuer la poule dans l'oeuf, chacun fait ce qu'il veut.

    ps : je n'ais pas à me justifier mais je suis de formation scientifique, non spécialisé dans les gyroscopes, et moi aussi certains propos provoquent chez moi des réactions épidermiques car il ne visent pas que des théorie mais ma personne.
    donc je modere sans modestie aucune certains modérateurs un peu projectifs de leur propre arrogance cachée dérriére leurs dogmes en carton, et je ferme le fil sur praeteritus-science.
    L'ouverture d'esprit, blablabla... je me marre( pour rester poli).peu me chaut!

  14. #11
    obi76

    Re : effet gyroscopique et "antigravité" ?

    Vous venez ici nous expliquer comment ça marche, alors que (je cite)
    je n'ai pratiquement aucune bases sur les questions que je me pose
    Les références que vous avancez n'ont elles non plus absolument rien de scientifique. Et vos assertions n'ont absolument aucun fondement, elles vont même à l'encontre de ce que l'on observe.

    Bref, Je ferme, pas besoin d'aller plus loin.

    Pour la modération,

    EDIT : l'ouverture d'esprit ne me ferra pas croire n'importe quoi. Il y a une nuance certaine entre ouverture d'esprit et naïveté. Si je vous dit que la lune est en fromage, ben prouvez moi le contraire et ouvrez un peu votre esprit...
    Paradoxalement, ce sont les débats stériles qui se reproduisent le plus.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. "fondamentales", "dures", "molles" ... : comment classer les sciences ?
    Par Arvirik dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/04/2017, 22h41
  2. Différences entre "assertion", "proposition", "théorème", ...
    Par Samaael dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 11
    Dernier message: 25/02/2010, 04h35