Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

"anti énergie"?!



  1. #1
    NeoNavy

    "anti énergie"?!


    ------

    Bonjour,
    De ce que je vois de la science, à toutes choses il y a un opposé... la matière à l'antimatière, le chaud à le froid, la lumière à l'obscurité, etc...
    Aussi j'ai une question ("con"): quel est l'opposé de l'énergie?!
    En effet, quand on pense énergie on pense chaleur (une explosion nucléaire par exemple), y a-t-il un opposé à cette "force"? Y a-t-il une "anti-énergie" qui serait synonyme de froid? Est il possible d'avoir une "explosion de froid"?!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Dynamix

    Re : "anti énergie"?!

    Salut
    Le froid n' est pas l' opposé du chaud , comme la matière est l" opposée de l' antimatière . C' est une notion relative .
    Le froid est un chaud de faible valeur .
    De même que l' obscurité correspond à une faible lumière .
    Il n' y a pas de température négative en kelvin , de même qu' il n' y a pas de lumière négative .

  4. #3
    JPL
    Responsable des forums

    Re : "anti énergie"?!

    Ni d'anti-gravité.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    NeoNavy

    Re : "anti énergie"?!

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    Salut
    Le froid n' est pas l' opposé du chaud , comme la matière est l" opposée de l' antimatière . C' est une notion relative .
    Le froid est un chaud de faible valeur .
    De même que l' obscurité correspond à une faible lumière .
    Il n' y a pas de température négative en kelvin , de même qu' il n' y a pas de lumière négative .
    Effectivement, je n'avais pas vu les choses sous cet angle là.
    Mais alors pourquoi certaines choses ont un opposé et d'autres non?!
    Quand à l'énergie, en fait je viens d'avoir un début de réponse avec "l'énergie noir" ( http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89nergie_sombre ) dans un reportage, maintenant c'est encore quelque chose de très "mystérieux" et impossible à produire (contrairement à l'énergie "normal"), donc tout reste encore à découvrir pour arriver savoir comment exploiter cet énergie sombre.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    LPFR

    Re : "anti énergie"?!

    Citation Envoyé par NeoNavy Voir le message
    ...
    Mais alors pourquoi certaines choses ont un opposé et d'autres non?!
    ...
    Bonjour.
    La science ne s’occupe pas des « pourquoi » (elle ne peut pas répondre) mais uniquement des « comment ».
    Les « pourquoi » sont du domaine des religions, de la philosophie, de l’économie et de la psychologie.
    Au revoir.

  8. #6
    stefjm

    Re : "anti énergie"?!

    Citation Envoyé par Dynamix Voir le message
    de même qu' il n' y a pas de lumière négative .
    Ca peut se discuter vu les interférences destructrices.
    Moi ignare et moi pas comprendre langage avec «hasard», «réalité» et «existe».

  9. Publicité
  10. #7
    f6bes

    Re : "anti énergie"?!

    Citation Envoyé par NeoNavy Voir le message
    : quel est l'opposé de l'énergie?!
    En effet, quand on pense énergie on pense chaleur (une explosion nucléaire par exemple), y a-t-il un opposé à cette "force"? Y a-t-il une "anti-énergie" qui serait synonyme de froid? Est il possible d'avoir une "explosion de froid"?!
    Bjr à toi,
    Les notions " anti" ne sont que des préceptes ..humains. Pas plus.
    L'opposé de l'énergie ( je dirais plus tot son contraire) serait ...l'ABSENCE ..d' énergie.

    Tu dis : "..quand on pense énergie on pense chaleur.." c'est donc TOI qui "pense" cela. Cela n'en fait pas une " vérité".
    Lorsque je pense " énergie" , je ne pense pas QUE...chaleur.
    C'est donc une " conception" personnelle de tout un chacun.
    Bonne journée
    Ben ça marche!

  11. #8
    Thomas markley

    Re : "anti énergie"?!

    on peu reprendre le concept de chaleur... est-ce que le froid est vraiment l'inverse de la chaleur ? apparemment oui... mais sur un thermomètre le froid ne signe que l'absence de chaleur, ce n'est pas une autre donnée qui s'opposerait a la chaleur elle-même...

    donc dans le même ordre d'idée (puisque la chaleur/température est une forme de l'énergie)... l'énergie etant un concept fondateu d'une phénomène, il peut varier en quantité... mais e n'est pas pour autant que quelquechose s'y oppose, enfin surtout pas une forme de lui-même...

    le chaud et le froid sont mesuré en fonction du corps humain... mais ce n'est pas le plus sur des instruments de mesure.

  12. #9
    Deedee81
    Modérateur

    Re : "anti énergie"?!

    Salut,

    Citation Envoyé par stefjm Voir le message
    Ca peut se discuter vu les interférences destructrices.
    En fait, rien n'est vraiment détruit. Ca ne fait que redistribuer l'intensité lumineuse reçue sur l'écran.

    Mais ça en revient aux messages précédents, qu'est-ce qu'on entend vraiment par "anti" ?

    J'aurais tendance à le réserver aux termes dans lequel il est déjà utilisé comme "antimatière". Dans ce sens, il n'y a pas d'antiphoton (le photon est sa propre antiparticule). Tout comme il n'y a pas d'antipion neutre (mais "l'anti" du pion positif est le pion négatif, et vice versa).

    Pour ce qui est du concept d'énergie négative, ça existe bel et bien mais seulement dans trois sens (si je n'en oublie pas) qui ne correspondent sans doute pas au sens auquel NeoNavy doit s'attendre.
    - Ce qui est observé, c'est toujours des échanges d'énergie. Ainsi on fixe le 0 comme on veut. Dans le cas de l'énergie de liaison, on fixe habituellement le 0 à l'absence de liaison (par exemple, l'électron situé "à l'infini" de l'atome) et une énergie négative pour la liaison
    - Le seul cas où ce n'est plus vrai est lorsque la relativité intervient vu qu'il existe une échelle naturelle (E=mc²). Ainsi, en théorie quantique des champs, les états d'énergie négative sont réinterprété comme des états d'énergie positive d'antiparticules
    - Mais il reste encore des cas d'énergie négative mais uniquement quand la théorie quantique des champs est utilisée en présence d'un champ gravitationnel (ou dans un référentiel accéléré, cela suffit). Mais là, ça devient franchement exotique (et il existe une conjecture comme quoi cette énergie négative ne saurait être produite à volonté, ce qui se vérifie dans tous les cas étudiés... mais il n'y a pas de démonstration générale).
    Keep it simple stupid

  13. #10
    JPL
    Responsable des forums

    Re : "anti énergie"?!

    Quid des antineutrinos ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  14. #11
    Deedee81
    Modérateur

    Re : "anti énergie"?!

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Quid des antineutrinos ?
    La question reste posée. On ne sait toujours pas si l'antineutrino est différent du neutrino (neutrinos de Dirac) ou si c'est la même particule (neutrinos de Majorana).

    C'est extrêmement difficile à vérifier. Une des rares expériences permettant de le savoir est la double désintégration bêta. Les tests actuels ne sont pas en faveur de Majorana mais on peut considérer le problème encore ouvert car c'est incroyablement difficile à vérifier (double désintégration bêta sans émission de neutrino) et on est loin d'avoir des résultats en béton.
    Keep it simple stupid

  15. #12
    JPL
    Responsable des forums

    Re : "anti énergie"?!

    Oui mais comme les neutrinos sont neutres sur quelle propriété repose anti ?
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  16. Publicité
  17. #13
    coussin

    Re : "anti énergie"?!

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Oui mais comme les neutrinos sont neutres sur quelle propriété repose anti ?
    Il y a beaucoup de charges en physique des particules. L'une d'elles est la charge électrique. Une antiparticule prend l'opposée de toutes ces charges par rapport à sa particule.

  18. #14
    Deedee81
    Modérateur

    Re : "anti énergie"?!

    Pris de vitesse par coussin .

    J'allais dire "il y a la charge faible (puisque le neutrino est sensible à l'interaction faible) mais à confirmer (car je ne connais pas les détails des différences entre neutrinos de Dirac et de Majorana)"
    Keep it simple stupid

  19. #15
    1max2

    Re : "anti énergie"?!

    Bonjour à tous.
    En fait l'équation E² = m²c4 + p²c² qui donne l'énergie d'une particule de quantité de mouvement p de masse m , peut donner une solution négative pour E , c'est ainsi que Dirac a postulé , je crois, l'existence d'antiparticules pour chaque particule , au lieu d'avoir une énergie négative pour une particule, il décréta que c'est une énergie positive (comme il se doit) pour une antiparticule .

  20. #16
    Deedee81
    Modérateur

    Re : "anti énergie"?!

    Salut,

    Citation Envoyé par 1max2 Voir le message
    Bonjour à tous.
    En fait l'équation E² = m²c4 + p²c² qui donne l'énergie d'une particule de quantité de mouvement p de masse m , peut donner une solution négative pour E , c'est ainsi que Dirac a postulé , je crois, l'existence d'antiparticules pour chaque particule , au lieu d'avoir une énergie négative pour une particule, il décréta que c'est une énergie positive (comme il se doit) pour une antiparticule .
    L'histoire est un peu plus compliquée que ça, mais oui.

    Pour info :

    - L'équation de Klein-Gordon ou l'équation de Dirac sont la version relativiste de l'équation de Schrödinger
    - Mais ces équations admettent des solutions avec énergie négative. Ce qui est effectivement une conséquence du E²=...
    - En physique classique, pas de problème. Ces solutions sont totalement découplée des solutions avec énergie positive. On peut simplement ignorer les solutions d'énergie négative. Ce n'est pas le cas en mécanique quantique car un électron pourrait sauter d'une orbite (dans un électron) d'énergie positive vers une d'énergie négative avec émission d'un photon. L'énergie n'est plus bornée vers le bas et les atomes ne sont plus stables.
    - Pour résoudre ce problème, Dirac a imaginé la "mer de Dirac" où tous les états d'énergie négative seraient occupés par des électrons. Les électrons ne peuvent descendre dans un état d'énergie négative car ils sont occupés (principe d'exclusion de Pauli).
    - Si on enlève un électron de la mer de Dirac (en lui communiquant de l'énergie), cela laisse un trou se comportant exactement comme un électron chargé positivement et d'énergie positive
    - Cette idée a plusieurs défaut : 1) une mer infiniment chargée, c'est bizarre. 2) Elle ne marche que pour les fermions, or les bosons ça existe (photons, pions,...) 3) Cela implique forcément des états à nombre variables de particules (ce qui est le cas dès que l'on a création de particules, ce qui est le cas dès que E > 2mc², ce qui est le cas ici car c'est justement la différence d'énergie entre l'état d'énergie positive la plus faible et les états d'énergie négative). Et les équations de Dirac, KG, Schrödinger sont à nombre variables de particules
    - Solution, considérer en fait la fonction d'onde comme un champ classique et le quantifier, les particules en nombre variables sont alors simplement les excitations des champs. Théorie très difficile, avec énormément de choses derrières (méthode perturbatives, ordre normal, régularisations, renormalisations, métrique de Gupta-Beuler, etc.... etc...)
    - L'équivalent du trou dans la mer de Dirac devient l'application des trois symétries C (charge), P (parité), T (renversement du temps) donnant des antiparticules identiques aux particules au signe des charges près (et au signe de la chiralité, ce qui peut être important pour les neutrinos s'ils sont bien différents des antineutrinos).
    Keep it simple stupid

Discussions similaires

  1. "fondamentales", "dures", "molles" ... : comment classer les sciences ?
    Par Arvirik dans le forum Epistémologie et Logique (archives)
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/04/2017, 22h41
  2. A propos de la maison "passive" ou à "énergie positive"
    Par hlbnet dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 84
    Dernier message: 27/01/2013, 23h51