Physique quantique: intrication quantique, double fente, point de vue informatique
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Physique quantique: intrication quantique, double fente, point de vue informatique



  1. #1
    bohemien100

    Physique quantique: intrication quantique, double fente, point de vue informatique


    ------

    Bonjour à tous,

    Je suis programmeur informatique, mais je suis très intéressé à la physique quantique. L'expérience de la double fente est assez intrigante, là où la matière est à la fois onde et particule. Aussi l'intrication quantique, là où semble l'information puisse se transmettre plus rapidement que la lumière. À ce que j'ai compris, on n'a pas encore trouvé d'explications satisfaisantes pour expliquer ces phénomènes.

    Je me suis mis à penser comment on pourrait expliquer ces phénomènes du point de vue informatique. Un programme informatique comprend un ensemble de données, et un algorithme. L'état des données est toujours déterminé à chaque itération de l'algorithme. On symbolise chaque particule existante dans l'univers par un objet avec chacun un ensemble d'attributs déterminés (position, spin, etc). Ainsi à chaque point dans le temps, la valeur de chaque attribut de chaque particule est déterminée. L'algorithme, à chaque point dans le temps, modifie l'état de chaque particule, dépendamment de l'état précédent de l'ensemble des particules.

    Si un tel système correspond à la réalité de la physique quantique, cela présuppose que le temps a une limite dans l'infiniment petit, un ensemble de points temporels discontinus séparés par des quantums temporels. Et aussi il existe un algorithme où une particule pourrait sembler se trouver à deux endroits en même temps; la moitié des points de temps à un point A, et l'autre moitié à un point B. Cela pourrait expliquer l'expérience de la double fente et de l'intrication quantique. Si on semble voir deux particules qui sont intriqués quantiquement, informatiquement on peut concevoir que ces deux particules sont en fait la même particule, qui passe 50% de son temps à un point A et l'autre 50% à un point B; si on interagit avec cette particule à un point A, cela expliquera raisonnablement le comportement de cette particule au point B. On peut concevoir aussi qu'un particule puisse passer par les deux fentes à la fois. On peut déterminer une fonction qui détermine l'onde de probabilité de chaque particule à partir de tous ses attributs. Si la position suivante de la particule est déterminée par cette onde de probabilité, alors de l'extérieur, la particule semblera passer par les deux fentes à la fois.

    Je ne sais pas si ma théorie est compréhensible, ou bien si une explication semblable a déjà été envisagée. Qu'en pensez-vous? En informatique on a trouvé des règles qui permettent de créer des programmes, et ces règles sont déterminées directement par la physique. Je me dis qu'on peut trouver des règles de la physique par ce qu'on a trouvé par l'informatique.

    Martin

    -----

  2. #2
    Anta.C

    Re : Physique quantique: intrication quantique, double fente, point de vue informatique

    Bonjour ,
    vous n'avez pas lu la charte et allez vous faire allumer ...

    Citation Envoyé par bohemien100 Voir le message
    L'état des données est toujours déterminé à chaque itération de l'algorithme.
    Ainsi à chaque point dans le temps, la valeur de chaque attribut de chaque particule est déterminée.
    non, il y a des états superposés qui ne peuvent s'exprimer par des bits. C'est une des caractéristiques de la MQ.
    Ca change tout.

    L'algorithme, à chaque point dans le temps, modifie l'état de chaque particule, dépendamment de l'état précédent de l'ensemble des particules.
    le temps à cette échelle , ce n'est pas du tout évident.

    Sinon, pour les classes d'objets, oui bien sûr. C'est intéressant de revenir à la théorie , elle offre toutes les structures , fonctions , opérations. Une recherche sur github ( par ex ) devrait donner quelques résultats, au moins pour quelques exercices types.

  3. #3
    Deedee81
    Modérateur

    Re : Physique quantique: intrication quantique, double fente, point de vue informatique

    Citation Envoyé par bohemien100 Voir le message
    Je ne sais pas si ma théorie est compréhensible, ou bien si une explication semblable a déjà été envisagée. Qu'en pensez-vous? En informatique on a trouvé des règles qui permettent de créer des programmes, et ces règles sont déterminées directement par la physique. Je me dis qu'on peut trouver des règles de la physique par ce qu'on a trouvé par l'informatique.
    Bonjour,

    Bienvenue sur Futura.

    Je rappelle (charte) que les théories personnelles ne sont pas autorisées sur Futura. Même quand elles sont valides. Dans ce dernier cas, il existe d'autres forums sur le net ou encore mieux des revues sous reférée permettant la publication et dans ce cas on est heureux d'en parler ici.

    Je ne ferme pas (ou n'archive pas) suite à la très bonne réponse de Anta.C. En espérant ne pas devoir le faire.

    Merci,


    Quelques petites précisions.

    - En gravité quantique, il semblerait que l'espace-temps soit quantifié. Dans ce cas, on pourrait penser que tout phénomène devient fini (du genre automate fini) et que dans ce cas on peut le considérer équivalent à un "calcul sur ordinateur classique". Et non, pas de chance, car même là on a des superpositions quantiques d'espace-temps. Et donc une infinité continue de possibilités.
    - Il est possible de simuler un calul quantique sur un ordinateur classique. Mais, sauf exception, ça ne peut pas se faire de manière numérique et exacte (il faut, par exemple, utiliser le calcul symbolique). En outre il faut avoir le temps (dans certains cas un algorithme quantique est beaucoup plus rapide, ce qui est leur intérêt en fait. Ce qui montre que la physique derrière est bien différente).
    - Pour comprendre les interférences de Young il y a un moyen très simple : il suffit de considérer que les particules ne sont pas des corpuscules mais des ondes (à mort la dualité onde - corpuscule, pendez là haut et court ). Même si ce ne sont pas tout à fait des ondes classiques (pour deux raisons : les interactions sont ponctuelles, d'où l'aspect beeeeeek corpusculaire, mais même ça on peut le contourner en utilisant une interprétation sans réduction de la fonction d'onde, et enfin, il y a le phénomène d'intrication quantique qui cette fois est non contournable, absolument fondamental et totalement non classique).
    Dernière modification par Deedee81 ; 30/03/2015 à 08h31.
    "Il ne suffit pas d'être persécuté pour être Galilée, encore faut-il avoir raison." (Gould)

Discussions similaires

  1. Réponses: 11
    Dernier message: 29/08/2015, 21h28
  2. intrication quantique
    Par hdufo dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 04/06/2014, 23h34
  3. Physique quantique : intrication
    Par invitef769c825 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/08/2010, 10h18
  4. Gomme quantique dans une fente de Young
    Par godvicien dans le forum Physique
    Réponses: 28
    Dernier message: 15/01/2010, 03h30
  5. Intrication quantique
    Par inviteb47b278a dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 25/06/2007, 01h44