Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 17 sur 17

Rapport force,vitesse et endurance musculaire.



  1. #1
    terrdala

    Rapport force,vitesse et endurance musculaire.


    ------

    Salut a tous.

    Voila récemment un débat a été ouvert entre moi et ma soeur.


    On parle ici de comparer une force,de l'endurance et de la vitesse.

    Elle prétendrais que pour avoir de l’accélération (pour courir par exemple) tous dépendrais de la force musculaire uniquement pour y parvenir.

    Moi je prétend que pour accéder a une certaine vitesse en accélérant celas dépend d'une force donné exercer dans le temps (c'est a dire l'endurance).

    Exemple pour une personne pesant 70 kilo devras poussé 100Nm pendant 50 seconde pour atteindre 25 kmh. (donnée fausse juste pour exemple)

    En gros peut t-on battre une personne endurante sur une courte distance si nous somme pas endurant et celas grâce a la force pure?

    Je lui ai également dit que si 2 personne de même poids mais avec 2 endurance différente que la personne endurante a la capacité de garder un peut d'énergie pour la déployer 3 mètre avant la fin pour gagné.


    J'espère que j'ai bien expliqué,sinon dite moi quoi mdr.

    Cordialement.

    -----
    <<La détermination mène a la satisfaction>>

  2. Publicité
  3. #2
    Julien_Leconte

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Bonsoir,

    C' est un débat intéressant et je n' apporterai qu' un léger et humble avis le concernant ; lequel est que de ma vision des choses, l' endurance la plus efficace des deux protagonistes est la capacité de conserver cette "force pure" dont vous parlez, le plus régulièrement possible durant l' action, ou bien, effectivement, de garder un peu de cette "force pure" pour la fin de la course mais ce cas relève de la biologie...

    Pour résumer, je pense que toutes les disciplines "linéaires" (cyclisme, course à pieds, natation) sont basées sur l' endurance même sur des efforts très courts.

    Mais pour l' exemple des 2 personnes de différente endurance, je ne peux pas affirmer que si l' une des 2 a une "capacité de force pure" plus importante il lui serait plus difficile d' exercer cette force pure tout au long de l' effort : autrement dit " est-ce que quand la force pure est plus importante, l' endurance doit être également plus importante (on pourrait dire "proportionnelle"), pour l' appliquer pendant la course.

    Donc, si on "associe" la force pure aux muscles et l' endurance au cœur, ces deux parties du corps devront donc être "travaillées" en partenariat pour - dans l' absolu- être "le plus fort"

    Bonne chance pour le débat et espérons un passage d' un spécialiste ^^
    Dernière modification par Julien_Leconte ; 04/09/2015 à 23h16.

  4. #3
    Dynamix

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Citation Envoyé par terrdala Voir le message
    1_Elle prétendrais que pour avoir de l’accélération (pour courir par exemple) tous dépendrais de la force musculaire uniquement pour y parvenir.
    2_Moi je prétend que pour accéder a une certaine vitesse en accélérant celas dépend d'une force donné exercer dans le temps (c'est a dire l'endurance).
    Les 2 sont vrai .
    1_l' accélération est proportionnelle à la masse .
    2_la vitesse est fonction de l' accélération , donc de la force , et de la durée de cette accélération . Mais on ne parle pas d' endurance pour des courtes distances .

  5. #4
    Garion

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Je pense que ce que l'on appelle l'endurance n'a que peu d'effet sur des courtes distances.
    Plus la distance est courte, plus cela dépend que la puissance, plus, elle est longue, plus cela dépend de l'endurance. Car, si on prend l'exemple d'une course de 60m, les coureurs peuvent donner toute leur puissance sur la distance sans réelle baisse.
    Au niveau physiologique, cela correspond à de l'effort anaérobie (on utilise le glycogène présent dans le corps qui n'a pas besoin d'oxygène pour fournir la force).
    Quand on dépasse (en moyenne) 340m, il faut faire appel à des processus aérobie qui nécessitent de l'oxygène pour continuer et c'est là que ce qu'on appelle l'endurance intervient vraiment.
    C'est pour ça qu'un sprinter de 100m peut être bon sur un 200m, mais n'est pas capable de gagner un 400m. Dans ce cas, il faut faire appel à une bonne capacité anaérobique, mais aussi à une capacité avec de l'oxygène (ce qui nécessite un entrainement de des capacités différentes).

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    terrdala

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Oui je vois.

    Moi je pensais que pour exercer une force donné quelle que soit le temps pendant que cette force même est appliquée que l'endurance rentrais en compte un minimum.

    Ce qui nous permet de déplacer une charge c'est l’application d'un force dans un lapas de temps qu'il soit court ou long.C'est l'endurance des fibre musculaire (même si elle est infime) qui permet de les contracté assez longtemps pour transmettre la force.

    On va prendre 2 paramètre complètement faux pour illustré un exemple.

    Un muscle avec une endurance de 30% et le reste en force.Celui ci peut se contracter 30 seconde avant d'être fatigué.Celas nous permettrais de faire 1 pas en avant.

    Imaginons que l'endurance serais réduite a 10% avec le reste en force,il ne serais pas possible de faire le pas car le muscle n'est pas assez endurant pour appliqué la force assez longtemps pour transmettre l'énergie cinétique nécessaire au déplacement. Vous voyez ou le débats a commencer a prendre forme? mdr.

    Je vient poster ça ici car celas m’intéresse fortement et je trouve que c'est un bon débats a lancé .Vu que je ne sai spas tout je doute aussi sur ce que je dit,je préfère avoir des avis au connaisseur.
    Dernière modification par terrdala ; 05/09/2015 à 19h14.

  8. #6
    LPFR

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Bonjour.
    Je pense que la différence entre les coureurs de sprint et les coureurs de fond illustre ce qu’est l’endurance.
    Même leur morphologie aide à comprendre. Les coureurs de sprint ont une bonne musculation alors que, en général, les coureurs de fond n’ont que la peau sur les os (avec des sacrés petits muscles entre les deux ).
    Au revoir.

  9. Publicité
  10. #7
    le_STI

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    salut,

    pourrais-tu m'expliquer ce que veux dire cette phrase s'il te plait?
    Je n'arrive pas à saisir ce que tu veux dire:

    Citation Envoyé par terrdala Voir le message
    .....Un muscle avec une endurance de 30% et le reste en force.....
    Ces informations vous sont fournies sous réserve de vérification :)

  11. #8
    antek

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    En dehors de l'aspect mécanique de l'accélération, les muscles sont un peu spécialisés :
    - ceux qui sont à contraction "lente" (plus efficaces en aérobie)
    - ceux qui sont à contraction "rapide" (plus efficaces en anaérobie non lactique)
    C'est ce qu'il me reste de mes cours . . .

  12. #9
    erff

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Salut,

    Si ce qui t'intéresse est une réponse pratique, alors il ne suffit pas de se baser sur des bilans d'énergie mécanique. Il y a des facteurs biologiques bien plus importants.

    1- Déjà, sur le plan physique, un sprinteur n'est pas fort (relativement à un autre sportif "de force" hein), dans le sens où il développera bcp moins de newton qu'un bodybuilder. Il est par contre puissant : il génère beaucoup de watts, qui est le produit force*vitesse. Sur un être humain, le point de fonctionnement qui permet de générer le + de puissance est en général une charge modérée (poids du corps typiquement) associée à une vitesse très élevée. Au niveau cellulaire, ce sont essentiellement les facteurs neuronaux qui jouent (capacité à faire contracter tout le monde en même temps en un temps le plus court possible). Autre exemple, un boxeur de 70kg entraîné aura un punch nettement supérieur (mesuré en Joules à l'impact) à celui d'un bodybuildeur de 70kg qui lève 10*150kg au développé couché, sans pour autant être capable de lever une telle charge.

    2- Un endurant est énergique. Il est capable de générer beaucoup de Joules, mais à puissance relativement réduite ; ce sont les capacités à métaboliser l'oxygène et les sucres, et à évacuer les toxines générées par la contraction qui importent. La force et les facteurs neurologiques ont une influence moindre.

    Les processus sont très différents.

    Bref, si tu fais courir 5km à rythme moyen (75-80% de fréquence cardiaque max) à un endurant et un sprinteur entraînés (le sprinteur est relativement essoufflé, tandis que l'endurant est à l'aise car disons à 50% de son max mais se force à rester à côté du sprinteur) suivi d'un sprint de 50m, le sprinteur arrive devant car il mobilise ses neurones et ses fibres rapides mieux que l'endurant. Son essoufflement (s'il n'est pas insupportable) n'aura pas un impact très majeur sur sa perf.

  13. #10
    terrdala

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Oui je comprend ce que tu veut dire.


    Mais comme tu dit pour que le sprinter arrive avant il faut contracter les fibre rapide.Mais c'est fibre se contracte quand même un certain temps même si il est très court.

    Quand je dit que c'est sur base d'endurance,je pense que l'endurance est d’appliqué une contraction(force) donnée qu'elle soit grosse ou infime dans le temps.Ici n'est pas question de fibre lente ou rapide car toute les 2 emploie une contraction mais a durée différente et a force différente.Mais la durée est la et cette durée dépend de base de la notion d'endurance non?

    Je parle donc de l'endurance d'une fibre lors de sa contraction,rapide ou non.

    Donc la vitesse ne dépend pas de la force seulement.La vitesse dépend de l'énergie cinétique transmit grâce au rapport force/durée pour permettre de parcourir une certaine distance en un certain temps.


    Enfin je trouve ça logique,et la logique c'est savoir regrouper des information connue pour arrivé a une conclusion ou solution.Donc ce que je dit n'est pas forcément vraie car mes connaissance ne permet peut être pas de trouvé la vraie conclusion qui est vraie .

    Cordialement.
    <<La détermination mène a la satisfaction>>

  14. #11
    terrdala

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Citation Envoyé par le_STI
    salut,

    pourrais-tu m'expliquer ce que veux dire cette phrase s'il te plait?
    Je n'arrive pas à saisir ce que tu veux dire:

    Citation Envoyé par Terrdala
    .....Un muscle avec une endurance de 30% et le reste en force.....
    Pour soulever une charge celas dépend en combien de temps il faut la soulever,plus il faut la soulever vite et plus il faut de fibre rapide recruté.Mais le muscle est pas composé a 100% de fibre rapide.Ce serais le cas ben tu va envoyer la patate donc toute les fibre vont se contracter mais peut être en 5ms et c'est insuffisant pour transmettre l'énergie cinétique nécessaire a mettre la charge en mouvement du bas vers la hauteur souhaité.Donc un partie de fibre lente son nécessaire tu vois ou je veut en venir? J'avoue avoir dur a expliqué celas mdr.
    Dernière modification par terrdala ; 13/09/2015 à 00h09.
    <<La détermination mène a la satisfaction>>

  15. #12
    terrdala

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Plus personne n'a d'information a donné sur ce débats??
    <<La détermination mène a la satisfaction>>

  16. Publicité
  17. #13
    antek

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Citation Envoyé par terrdala Voir le message
    Plus personne n'a d'information a donné sur ce débats??
    Je suppose que personne n'a envie de préciser ces approximations et rectifier ces erreurs.

  18. #14
    Dynamix

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    C' est plus un problème de physiologie que de physique .

  19. #15
    terrdala

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Citation Envoyé par Antek
    Je suppose que personne n'a envie de préciser ces approximations et rectifier ces erreurs.
    Si c'est pour dire ça tu peut partir car la c'est franchement un manque de motivation.

    En plus tu dit que je fait erreur mais tu dit pas pourquoi.Surtout que je ne dit pas que j'avais raison,je donne mon point de vue et ensuite j'écoute celuis des autres.Toi tu donne pas ton point de vue sur le sujet tu constate des choses inutile .... Surtout que je l'avais +- remarqué du pourquoi je up le sujet...


    Citation Envoyé par Dynamix
    C' est plus un problème de physiologie que de physique .
    Intéressant,Mais encore ? ....

    Développe ta pensé car la il n'y a rien comme info.


    Sérieusement ce débats est pas top top,je m’entendais a plus de commentaire enrichissant.Y en a des bon mais le mystère est pas franchement résolu.Il faudrait vous réveiller un peut car c'est mou.

    Alors je n'oblige personne mais ceux qui on commencé a donner leur idée et a les partagé,lâcher maintenant c'est pas franchement une bonne idée.

    Pourtant le sujet est quand même intéressant.Et j'ai pas été le seul a le dire.
    <<La détermination mène a la satisfaction>>

  20. #16
    Dynamix

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Citation Envoyé par terrdala Voir le message
    Intéressant,Mais encore ? ....
    Développe ta pensé car la il n'y a rien comme info.
    Tu as eut des réponses très détaillées comme celle de erff , que veux tu de plus ?

  21. #17
    terrdala

    Re : Rapport force,vitesse et endurance musculaire.

    Ben j'attend qu'il réponde a ce que je dit après son message.

    Il a donné des infos mais la solution reste floue sur le sujet donc pourquoi arrêter le débats maintenant.
    <<La détermination mène a la satisfaction>>

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 27/05/2012, 08h38
  2. [zoologie] Force musculaire des insectes
    Par weil dans le forum Biologie
    Réponses: 9
    Dernier message: 27/12/2006, 22h18
  3. LOI DE KLEBER: Force musculaire??
    Par ozzieabroad dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 30/09/2004, 10h33