Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 10 sur 10

Roue de Barlow



  1. #1
    ZOZO
    Lorsqu'on soumet une roue conductrice à un champ magnétique constant et qu'on applique un courant entre l'axe et la périphérie de cette roue, elle se met théoriquement à tourner. L'inverse est-il vrai, à savoir est-ce qu'une roue conductrice qu'on fait tourner dans un champ magnétique isotrope génère t'elle un courant ? si oui dans le même sens ou en sens inverse du courant du 1er cas ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Coincoin
    Salut,
    une roue conductrice qu'on fait tourner dans un champ magnétique isotrope génère t'elle un courant
    Oui... Je connaissais d'ailleurs la roue de Barlow plutôt sous la version "roue qui tourne dans un champ constant et qui est freinée à cause des pertes par effet Joule". Etant donné que le courant que tu appliques toi permet de mettre en mouvement la roue alors que dans ce cas-là il la freine, on peut dire que les deux courants sont de sens opposé.
    Ce principe est d'ailleurs utilisé me semble-t-il pour des "ralentisseurs" sur les poids-lourds (ça n'a pas la même efficacité qu'un frein habituel (ça agit comme une sorte de frottement fluide) mais ça ne s'use pas au moins).
    Encore une victoire de Canard !

  4. #3
    ZOZO
    J'avoue n'avoir pas compris tourne t'elle ou pas sous l'effet d'un courant, et dans ce cas le courant de commande est donc "plus fort" qu'un frein éventuel ?

    D'autre part je croyais qu'il n'y avait freinage par induction que dans le cas d'un champ variable, pas constant ?

  5. #4
    Coincoin
    Il peut y avoir deux causes pour l'induction: champ variable ou bien mouvement dans un champ constant... Si la roue tourne dans un champ magnétique, il y a des courants induits (courants de Foucault), et si tu branches une résistance à ta roue, celle-ci va dissiper l'énergie cinétique par effet Joule et donc la roue ralentit.

    Par contre, je n'avais jamais vu ce que tu fais toi: imposer un courant. Dans ce cas, un conducteur parcouru par un courant dans un champ magnétique est soumis à des forces dites de Laplace, ta roue tourne. Elle atteint une vitesse limite (qui correspond à la vitesse de la roue dans "mon" expérience pour laquelle le courant est égal à ton courant de commande, mais de sens opposé)

    J'ai l'impression que plus j'en dis, moins je suis clair
    Encore une victoire de Canard !

  6. #5
    ZOZO
    Dans cette réflexion il me vient une idée : faut-il nécessairement un courant électrique pour mobiliser des électrons, la force centrifuge ne devrait-elle pas suffire, pourvu qu'on entretienne une différence de potentiel en fermant le circuit entre la périphérie du disque conducteur et son axe ? de fait j'ai constaté un courant résiduel dans un disque de ferrite (magnétique donc) qu'on fait tourner

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    Coincoin
    Ta force centrifuge n'entraîne rien d'autre que le déplacement des électrons. Or un courant électrique électrique n'est rien d'autre qu'un déplacement d'électrons...
    Ceci dit, je pense que cette force est négligeable devant les forces électriques.
    Encore une victoire de Canard !

  9. Publicité
  10. #7
    Louis 83

    Re : Roue de Barlow

    Bonjour

    Voilà je suis un étudiant en première scientifique option Science de L'ingénieur. De plus je m'intéresse beaucoup aux rôles des moteurs dans la vie courante, dans l'industrie.... Cet année j'ai choisit de faire mon TPE sur les moteurs électriques et en naviguant sur ce site j'ai vu que vous abordiez un sujet sur la roue de Barlow; j'ai justement une question à ce propos: j'ai entendu dire que la roue de Barlow était l'ancêtre du moteur électrique, cependant j'aimerais savoir comment fonctionne t'elle. Je demande l'avis d'experts. C'est bien beau de lire des bouquins mais si on ne les comprend pas ça ne sert à rien!!!! Merci de votre compréhension, j'attend vos réponses avec impatience.
    Merci d'avance. Louis
    Dernière modification par Louis 83 ; 21/01/2006 à 23h51.

  11. #8
    Louis 83

    Re : Roue de Barlow

    Tant qu'on parle des moteurs pourriez -vous me dire quels sont les inconvénients d'un moteur pas à pas? et
    Pourquoi est ce un incovénient d’utiliser un réseau polyphasé ? Merci

  12. #9
    FC05

    Re : Roue de Barlow

    Pour la roue de Barlow, un bouquin ou un site (gogol est ton ami) avec des dessins, par ce que avec du texte ...

    Pour le moteur pas à pas : électronique de commande "complexe" qui limite de fait les courants employés et donc le couple et la puissance (de moins en moins vrai avec les progrès de l'électronique de puissance).

    De plus le fait que ce soit pas à pas entraîne de vibrations inacceptable su le mouvement doit être régulier (mise en mouvement de télescope par exemple).


    Pour le polyphasé ... je ne vois pas vraiment, les moteurs triphasés sont plus compacts et on un meilleur rendement que les monophasés (à moins que je me trompe ).
    L'électronique de puissance pour le contrôle est plus compliquée ... et encore, c'est la même chose, il y en a juste plus ...
    "La réalité c'est ce qui reste quand on refuse d'y croire" P.K. Dick

  13. #10
    Louis 83

    Re : Roue de Barlow

    Merci pour tes informations. je pense qu'avec un réseau polyphasé il y a des pertes!?! c'est pour cela qu'il est préférable d'utiliser un réseau monophasé.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. roue de vélo ?
    Par Cisko dans le forum Physique
    Réponses: 34
    Dernier message: 17/06/2014, 21h07
  2. [ Exo ] Roue de Barlow
    Par oxmose68 dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 10/12/2007, 17h25
  3. [Divers] dévoilage roue
    Par salsrock dans le forum Dépannage
    Réponses: 2
    Dernier message: 02/04/2007, 17h50
  4. Roue-moteur
    Par Eurole dans le forum Technologies
    Réponses: 8
    Dernier message: 05/03/2006, 16h58
  5. La roue
    Par [RV] dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 23/04/2004, 17h25