Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Marées, effet non galiléen



  1. #1
    nash06

    Marées, effet non galiléen


    ------

    Bonjour à tous,

    Il y a déjà eu un topic sur les marées, mais comme je n'y ai pas trouvé réponse à ma question, je préfère ouvrir un nouveau sujet.


    Voilà, dans beaucoup de livres (en tête j'ai Mécanique classique de Taylor, les Tec et Doc de prépa, le Pérez de mécanique) les marées sont associées au caractère non galiléen du référentiel terrestre. Pourtant, aucune des explications ne me convainc.

    Par exemple, dans le Pérez que j'ai sous les yeux, on calcule d'abord la différence de champs de gravitation créé par un astre d'un côté et de l'autre de la Terre, puis on explique les marées par la rotation de la Terre (un point de la Terre passe successivement par des zones de faible ou de fort champ de gravitation).


    Sauf que je ne vois pas en quoi le caractère non-galiléen du référentiel terrestre apparaît ici. On pourrait penser à la rotation de la Terre, mais en soi, cette condition ne suffit pas. En effet, en théorie, on pourrait très bien imaginer que la Terre soit en rotation par rapport à un référentiel non-galiléen de telle sorte que les rotations se compenses et que le référentiel terrestre soit finalement galiléen.

    En particulier, dans notre cas, il faudrait que les forces d'inertie ressenties sur la Terre interviennent quelque part non ? Or, visiblement, les différents livres expliquent très bien le phénomènes des marées sans supposer le référentiel de Copernic ou le référentiel géocentrique comme galiléen, et donc sans calculer les forces d'inertie dans le référentiel terrestre...

    Si quelqu'un pouvait éclairer ma lanterne...

    Merci !

    -----

  2. #2
    phys4

    Re : Marées, effet non galiléen

    La notion de référentiel galiléen crée une énorme ambiguïté, car sur la Terre ce n'est pas une référentiel inertiel, puisqu'il existe la gravitation.

    L'effet de marée peut se comprendre par comparaison entre la gravitation exercée par un astre sur les différents points de la planète:
    Si nous comparons à la gravitation moyenne exercée sur l'ensemble de la planète, nous allons trouver que sur la face plus proche de l'astre extérieur il y aun excés d'attraction vers l'astre, donc tendance à créer un renflement.
    Et sur la face opposée, il y a un manque d'attraction relatif par rapport à la moyenne, donc également une tendance à créer un renflement vers l'extérieur.
    Vous trouvez donc ainsi le double renflement de chaque coté sans faire appel à un mouvement propre.
    Les forces en jeu sont indépendantes des rotations relatives, il faut seulement que l'un des astres tourne par rapport à l'autre pour que l'effet puisse être mis en évidence.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  3. #3
    nash06

    Re : Marées, effet non galiléen

    Oui, c'est ce qui me semblait... donc vous me confirmez que les marées seraient bien là, même si le référentiel terrestre était galiléen (à condition qu'il y ait toujours la même rotation relative des 2 astres en jeu), c'est bien ça ?

  4. #4
    mach3
    Modérateur

    Re : Marées, effet non galiléen

    Un peu de lecture sur le sujet, cela vous permettra peut-être de voir la chose sous un autre angle : https://www.av8n.com/physics/tides.htm

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    phys4

    Re : Marées, effet non galiléen

    Citation Envoyé par nash06 Voir le message
    Oui, c'est ce qui me semblait... donc vous me confirmez que les marées seraient bien là, même si le référentiel terrestre était galiléen (à condition qu'il y ait toujours la même rotation relative des 2 astres en jeu), c'est bien ça ?
    En effet, pour qu'il se produise des marées, il faut et il suffit d'avoir deux astres proches avec une rotation relative.
    La notion d'astres proches signifie par rapport à leur masse, dans ce cas.
    Comprendre c'est être capable de faire.

  7. #6
    LPFR

    Re : Marées, effet non galiléen

    Bonjour.
    Il est absurde d’attribuer un effet physique à un choix de repères.
    Le choix du repère change, éventuellement, l’étude du phénomène, mais non le phénomène.
    L’explication la plus simple est celle donnée par Phys4 dans le post #2.
    Je vous donne la même explication rédigée autrement :
    Pour chaque rayon d’orbite, il y a une vitesse qui correspond à l’égalité de la force d’attraction et de la force centripète.
    Pour un corps non ponctuel, seul le centre de gravité satisfait cette égalité. Les parties situées plus loin, tournent « trop vite » et il y a un excès de « force centrifuge ». Les parties plus proches tournent trop lentement et il y a un manque de « force centrifuge ».
    Au revoir.

  8. #7
    nash06

    Re : Marées, effet non galiléen

    Merci à tous pour vos réponses

Discussions similaires

  1. Mesure de l'effet d'attraction lunaire sur les marées ?
    Par Electrobiotique dans le forum Archives
    Réponses: 39
    Dernier message: 02/11/2015, 19h39
  2. Réponses: 2
    Dernier message: 06/05/2012, 14h18
  3. Référentiel galiléen
    Par kub dans le forum Physique
    Réponses: 20
    Dernier message: 14/06/2009, 10h20
  4. Réponses: 64
    Dernier message: 16/10/2008, 20h08
  5. Réponses: 1
    Dernier message: 14/05/2006, 19h22