Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

Ondes gravitationnelles et vitesse limite



  1. #1
    Atarax500mg

    Ondes gravitationnelles et vitesse limite

    Bonsoir à tous !

    Question nocturne :
    La vitesse de la lumière est la plus grande vitesse qui puisse être dans l'espace.
    Les ondes gravitationnelles qui ont été détectées allaient à la vitesse de la lumière.
    Mais les ondes gravitationnelles ne se déplacent pas dans l'espace, elles "déplacent" l'espace, non ?
    Si je ne dis pas de bêtise, il pourrait exister des ondes gravitationnelles plus rapides que la lumière. Cela ne violerait pas les lois de la physique ?

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    albanxiii

    Re : Ondes gravitationnelles et vitesse limite

    Bonjour,

    Citation Envoyé par Atarax500mg Voir le message
    Si je ne dis pas de bêtise, il pourrait exister des ondes gravitationnelles plus rapides que la lumière.
    Qu'est-ce qui vous fait penser cela ?

    En parallèle il faut aussi vous demander ce qu'est une vitesse et comment on la mesure.
    Not only is it not right, it's not even wrong!

  4. #3
    Deedee81

    Re : Ondes gravitationnelles et vitesse limite

    Salut,

    Citation Envoyé par Atarax500mg Voir le message
    Mais les ondes gravitationnelles ne se déplacent pas dans l'espace, elles "déplacent" l'espace, non ?
    Non.

    Les ondes gravitationnelles sont une perturbation de l'espace et c'est cette perturbation qui se propage.
    L'espace ne fait que de minuscule aller-retour à son passage (et en plus dans la direction perpendiculaire à la direction de propagation de l'onde, on parle d'onde transversale).

    Comme pour les vagues dans l'eau : c'est la vague qui se propage, pas l'eau (qui elle ne fait que monter et descendre, sauf sur la plage où elle avance un peu mais parce qu'on quitte le régime linéaire, avec les OG on reste dans ce régime).
    L'eau ne fait que des mouvements d'aller-retour, verticaux, perpendiculaires à la direction de propagation de la vague.

    Pour les puristes il y a une autre différence : l'OG est quadrupolaire, les oscillations sont perpendiculaires et alternativement dans une direction puis dans l'autre (il y a toujours deux droites perpendiculaires entre-elles et à une direction donnée, comme les trois axes d'un système de coordonnées). Mais ça de toute façon ça ne change pas notre discussion ici.

    Notons qu'avec LIGO/VIRGO, ce sont ces oscillations de l'espace qui sont détectées (elles ont une très basse fréquence, ce qui permet aux impulsions lumineuses de parcourir plusieurs fois les bras de l'interféromètre lors d'une seule oscillation et ainsi de mesurer les variations de longueur par interférométrie, la mesure se faisant dans deux directions perpendiculaires).
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  5. #4
    Atarax500mg

    Re : Ondes gravitationnelles et vitesse limite

    Qu'est-ce qui vous fait penser cela ?
    J'imagine que l'inflation cosmique s'est faite à une vitesse bien plus élevée que celle de la lumière. Et que cela ne remet pas en cause cette constante parce ce n'est pas un mouvement "dans" l'univers, mais "de" l'univers.
    Les ondes gravitationnelles étant également un mouvement de l'univers...

    En parallèle il faut aussi vous demander ce qu'est une vitesse et comment on la mesure.
    Je me questionne beaucoup en parallèle.
    La vitesse, c'est une distance parcourue sur le temps de parcours non ?
    Pourtant la vitesse d'expansion de l'univers est bien mesurable ? Or le phénomène d'expansion, ce n'est pas un objet qui parcours une distance par rapport à un autre dans un temps donné. C'est deux objets immobiles qui s'éloignent parce que l'espace entre les deux augmente.
    Cela me conforte dans l'idée qu'il n'est pas faux de dire que l'inflation cosmique s'est faite à une vitesse bien plus élevée que celle de la lumière.

    Néanmoins, en ce qui concerne les OG, Deedee m'a convaincu de mon erreur.

  6. #5
    Deedee81

    Re : Ondes gravitationnelles et vitesse limite

    Salut,

    En relativité générale, la notion de vitesse entre deux points éloignés est délicate (à cause de la courbure de l'espace-temps).
    Tout ce qu'on peut dire c'est que la vitesse locale (dans une zone très petite) est toujours inférieur à c.
    Sinon, tout ça n'est pas faux.
    Tout est relatif, et cela seul est absolu. (Auguste Comte)

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    ansset

    Re : Ondes gravitationnelles et vitesse limite

    Citation Envoyé par Atarax500mg Voir le message
    J'imagine que l'inflation cosmique s'est faite à une vitesse bien plus élevée que celle de la lumière. Et que cela ne remet pas en cause cette constante parce ce n'est pas un mouvement "dans" l'univers, mais "de" l'univers.
    Les ondes gravitationnelles étant également un mouvement de l'univers...
    j'ose m'avancer !
    l'inflation primordiale est plutôt quantique que relative à la RG.
    donc d'appliquer la RG à l'inflation initiale est une erreur de concept.
    ( d'autant qu'introduire "vitesse" est peut être déplacé )
    mais par ailleurs, les ondes gravitationnelles sont elles , bien prédites par la RG.
    le mélange des deux fait une drôle de soupe au choux.

    ps; et on sait que RG et PhysQ n'ont pas encore trouvé de corrélation claire.
    Dernière modification par ansset ; 03/12/2018 à 11h30.
    y'a quelque chose qui cloche là dedans, j'y retourne immédiatement !

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Ondes gravitationnelles : longueurs d'ondes
    Par benjgru dans le forum Physique
    Réponses: 17
    Dernier message: 21/01/2018, 11h08
  2. Ondes gravitationnelles.
    Par MisterH dans le forum Archives
    Réponses: 69
    Dernier message: 24/10/2017, 19h06
  3. les ondes gravitationnelles
    Par banankerdi dans le forum Archives
    Réponses: 5
    Dernier message: 12/09/2014, 09h57
  4. Ondes gravitationnelles
    Par KarmaStuff dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 03/11/2009, 15h41
  5. Ondes gravitationnelles
    Par Simon73 dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/10/2005, 23h48