Les hyperons
Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 18 sur 18

Les hyperons



  1. #1
    invitec143d2c6

    Les hyperons


    ------

    Bonjours a tous,

    voila hièr alors que je naviguer sur le net en faisant divers recherche sur les particule élémentaire (surtout fermion et bosons) et je suis tomber sur un site:

    http://www.onversity.net/cgi-bin/pro...bgteob&P=a2005

    la en lisant la page je suis tomber (environs au milieu de la page...) sur un chémas représentant les différente fammille de particule (assez bien fait d'ailleur!) et la sous la famille des Baryons je vois "nucléons" (normale) et Hypérions la avec ma curiosité je vais sur google et fait une recherche dessus le néant oliger pour trouver quelque chose en raport avec les particule de mettre comme mots clés "physique quantique hyperions" la je tombe sur seulement deux site!! (dont un qui était celui écrit plus haut ) le deuxième :

    http://www.astrosurf.org/lombry/quan...es-tableau.htm

    et un tableau des particule élémentaire avec pas mal d'info et tout; plutot bien fait aussi celui la aussi; mais la pareille on parle d'hypérion mais personne n'explique se qu'ils (ou elles) sont !!!

    Donc je me tourne vers vous qu'est-ce qu'un hyperions dans la vie de tout les jours?? ou en trouve t'on??A quoi sa sert??? quand et qui les a découvert??

    -----

  2. #2
    mtheory

    Re : Les hyperions

    Salut,

    D'abord c'est hyperons .

    Ce sont des particules lourdes formées de trois quarks comme les protons et neutrons.
    Elles se désintègrent très rapidement en particules légères quand on les produit en accélérateurs.
    Elles contribuent aux forces liants protons et neutrons dans les noyaux.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  3. #3
    invitec143d2c6

    Re : Les hyperions

    d'abord merci!!

    mais bizard!! car sur les deux site que j'ai consulter c'est bien ecrit "hyperion"

    Elles contribuent aux forces liants protons et neutrons dans les noyaux
    tu peut expliquer un peu plus STP!!
    Et je rajoute une petite question suplémentaire!!:

    qu'est se que la "periode d'une particulle" ???

    Merci encore! Bastien

  4. #4
    mtheory

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par Bastien14
    d'abord merci!!

    mais bizard!! car sur les deux site que j'ai consulter c'est bien ecrit "hyperion"



    tu peut expliquer un peu plus STP!!
    Et je rajoute une petite question suplémentaire!!:

    qu'est se que la "periode d'une particulle" ???

    Merci encore! Bastien
    Le site dont tu parles est belge,c'est probablement une particularité de la dénomination des hypérons dans cette langue.
    Sinon in french et en anglais c'est hypéron/hyperon

    Les hyperons sont comme les photons pour l'électromagnétisme mais là pour les forces nucléaires à courte distance.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    invite8ef897e4

    Re : Les hyperions

    Bonjour,

    ceci n'est pas de la science-fiction
    vérifie, hypérion existe bien mais il s'agit d'une saga écrite par Dan Simmons

    Pour completer, les hyperons contiennent en particulier au moins un quark étrange (de valence).
    Citation Envoyé par mtheory
    Elles contribuent aux forces liants protons et neutrons dans les noyaux.
    Je dirais plutot que ces particules constituent un laboratoire privilégié pour étudier la cohésion des noyaux. A cette échelle, les hyperons vivent très longtemps et peuvent former des noyaux stables avec des nucléons "ordinaires". On les appelle les hypernoyaux. Ce qui est très interessant, c'est que l'hyperon dans un hypernoyau peut occuper un même état quantique qu'un nucléon.
    Citation Envoyé par Bastien14
    qu'est se que la "periode d'une particulle" ???
    Dans quel contexte as-ty trouvé ce terme ?

  7. #6
    mtheory

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par humanino
    Je dirais plutot que ces particules constituent un laboratoire privilégié pour étudier la cohésion des noyaux.
    Certes mais normallement ils jouent un rôle analogue aux mésons non?
    C'est pas aussi du 'Van der Waals' de la QCD ?
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  8. #7
    Jean-Luc P

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par humanino
    Bonjour,

    ceci n'est pas de la science-fiction
    vérifie, hypérion existe bien mais il s'agit d'une saga écrite par Dan Simmons

    <HS>
    Si as lu le bouquin, c'est inspiré des poèmes de Keats du même nom, qui s'inspire de mythologie grecque.
    </HS>

    FU2... zut je préfère le protocole nntp finalement.
    Jean-Luc
    La violence est le dernier refuge de l'incompétence.
    Salvor Hardin

  9. #8
    invite8ef897e4

    Re : Les hyperons

    Citation Envoyé par mtheory
    Certes mais normallement ils jouent un rôle analogue aux mésons non?
    C'est pas aussi du 'Van der Waals' de la QCD ?
    Absolument. L'étude des hypernoyaux permet de contraindre les differents modeles de type Skyrme de l'interaction nucleon-nucleon. Il existe également des modifications des interactions de type Skyrme pour prendre en compte l'interaction meson-hyperon dans les hypernoyaux. Il existe même des modeles qui tiennent en compte de l'interaction hyperon-nucleon directe, dans le cadre des théorie chirale effective (à basse énergie toujours). Par exemple, il y a cet article récent :

    Hyperon-nucleon interactions - a chiral effective field theory approach

    Je me suis mal exprimé en disant
    Citation Envoyé par humanino
    Citation Envoyé par mtheory
    Elles contribuent aux forces liants protons et neutrons dans les noyaux.
    Je dirais plutot que...
    comme si je n'étais pas d'accord ou que je trouvais que ton affirmation était fausse. Je voulais préciser la façon dont on étudie cette influence, via des modéles (de type Skyrme et/ou chiral) appliqués à des hypernoyaux.

  10. #9
    invitec143d2c6

    Re : Les hyperions

    moi je croyer que c'était les gluons qui était résponsable de la coesion du noyau!!! et quand mtheory dit que les hyperons sont comme les photons en chipotant on pourait dire que c'est faut car les photons sont des bosons donc il se raproche plus des gluons!

    mais alors quelle est la diférence entre les hyperons et les gluons mis a part leur constituent???

    pour la "periode d'une particule" le contexte est un tableau récapitulatif
    (le tableau donne [pour exemple]:

    Famille: Bosons; Symbole: y; Particule: Photons; Masse MeV/c²: 0; Charge: 0; Spin: 1 Période "infinit"

  11. #10
    mtheory

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par Bastien14
    moi je croyer que c'était les gluons qui était résponsable de la coesion du noyau!!! et quand mtheory dit que les hyperons sont comme les photons en chipotant on pourait dire que c'est faut car les photons sont des bosons donc il se raproche plus des gluons!

    mais alors quelle est la diférence entre les hyperons et les gluons mis a part leur constituent???

    pour la "periode d'une particule" le contexte est un tableau récapitulatif
    (le tableau donne [pour exemple]:

    Famille: Bosons; Symbole: y; Particule: Photons; Masse MeV/c²: 0; Charge: 0; Spin: 1 Période "infinit"
    Je n'ai pas fait d'erreur,les gluons sont responsables de la cohésion des quarks dans les hadrons=nucléons, mésons, baryons, hypérons.
    Les protons et les neutrons échangent des mésons et des hypérons pour tenir ensemble,mais ceux-ci à leur tour sont formés de quarks liés par des gluons

    la période est le temps de vie de la particule en gros
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  12. #11
    invitec143d2c6

    Re : Les hyperions

    aaaaah d'accord!!! bah merci beaucoup la je croit que tu vien de m'aider a résoudre l'enigme qui m'empecher de dormire ^^

    merci encore

    [pour Jean-Luc P ne t'inquiette pas moi aussi en faisant des recherche je suis tomber sur toute sorte de chose hyperion et un hero de mythologie et une lune de Jupiter!]

  13. #12
    invite8ef897e4

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par mtheory
    Les protons et les neutrons échangent des mésons et des hypérons pour tenir ensemble,mais ceux-ci à leur tour sont formés de quarks liés par des gluons
    Je ne suis pas sûr de comprendre quand même, il ne me semble pas que les nucléons échangent des hypérons directement. Ils peuvent fluctuer en hypérons, en emettant un méson étrange pour compenser.

    Le doute dans mon esprit fait rage

  14. #13
    Rincevent

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par humanino
    il ne me semble pas que les nucléons échangent des hypérons directement. Ils peuvent fluctuer en hypérons, en emettant un méson étrange pour compenser.
    ouaip. Une façon simple de s'en convaincre, c'est le fait que les hypérons sont des fermions. En physique nucléaire à hautes énergies on met les nucléons et hypérons dans le même terme du lagrangien, celui des baryons. Les mésons sont des bosons et apparaissent donc dans le dit lagrangien comme champs de couplage en plus de le faire "pour eux-mêmes" via des termes d'auto-interactions.

    voir par exemple :

    http://xxx.arxiv.org/abs/nucl-th/9509019
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  15. #14
    mtheory

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par Rincevent
    ouaip. Une façon simple de s'en convaincre, c'est le fait que les hypérons sont des fermions. En physique nucléaire à hautes énergies on met les nucléons et hypérons dans le même terme du lagrangien, celui des baryons. Les mésons sont des bosons et apparaissent donc dans le dit lagrangien comme champs de couplage en plus de le faire "pour eux-mêmes" via des termes d'auto-interactions.

    voir par exemple :

    http://xxx.arxiv.org/abs/nucl-th/9509019

    Ok,j'avais dans l'idée qu'ils contribuaient aux interactions nucléaires à plus courtes distances que celles associées aux mésons
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  16. #15
    Rincevent

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par mtheory
    Ok,j'avais dans l'idée qu'ils contribuaient aux interactions nucléaires à plus courtes distances que celles associées aux mésons
    tu as têt confondu avec le fait que ce sont divers types de mésons qui interviennent selon l'énergie. A basse énergie, on peut ne considérer que les pions, mais à plus haute densité/énergie, ce sont des mésons plus lourds (et donc de portée moindre) qui deviennent importants.
    Ceux qui manquent de courage ont toujours une philosophie pour le justifier. A.C.

  17. #16
    mtheory

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par Rincevent
    tu as têt confondu avec le fait que ce sont divers types de mésons qui interviennent selon l'énergie. A basse énergie, on peut ne considérer que les pions, mais à plus haute densité/énergie, ce sont des mésons plus lourds (et donc de portée moindre) qui deviennent importants.
    C'est exactement ça,et je pensais que les hyperons intervenaient aussi à ces énergies puisqu'ils sont plus lourds que les pions.
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  18. #17
    mtheory

    Re : Les hyperions

    Citation Envoyé par mtheory
    Je n'ai pas fait d'erreur,les gluons sont responsables de la cohésion des quarks dans les hadrons=nucléons, mésons, baryons, hypérons.
    Les protons et les neutrons échangent des mésons et des hypérons pour tenir ensemble,mais ceux-ci à leur tour sont formés de quarks liés par des gluons

    la période est le temps de vie de la particule en gros

    Donc en fait si,j'en ai fait une
    “I'm smart enough to know that I'm dumb.” Richard Feynman

  19. #18
    invite8ef897e4

    Re : Les hyperions

    (Re)Bonjour,

    d'abord merci Rincevent pour ton aide, et la reference

    Ensuite, merci Mtheory, car tout cela me donne matière à réfléchir ! J'avais en gros l'image suivante dans la tête : les pions sont légers (relativement) et facile à produire, donc à échanger. En fait, à la surface du nucléon il y a toutes sortes de pions. En revanche, les baryons sont lourds et leur mécanisme de production procède en plusieurs étapes. En particulier, pour créer un hypéron, il faut non-seulement avoir le contenu de valence mais encore que ce contenu soit suffisamment éloigné de tout autre hadron plus léger pour que l'hyperon "existe". Bien que dans un nucléon il y ait de nombreuses fluctuations d'étrangeté, celle-ci ne se "cristalisent" jamais en hypéron, au mieux elles "fuient" vers l'extérieur sous forme de méson.

    Mais après cette discussion je me demande. N'y a-t-il pas une objection plus fondamentale à un échange de spin 1/2 ? Car dans un lagrangien (dans les termes d'interaction qui nous interessent), les fermions apparaissent toujours par paires (simplement pour avoir la bonne dimension à la fin) alors que les bosons peuvent coupler à un courant de fermion. Donc globalement, on ne peut pas faire de vertex fermion/fermion, que des vertex courant fermionique/boson. Non ?

Discussions similaires

  1. Les questions les plus fréquentes sur les rêves
    Par invite332f5cbe dans le forum Biologie
    Réponses: 5
    Dernier message: 07/04/2007, 14h58
  2. Comment les gènes interragissent-ils les uns avec les autres ?
    Par invitef31b56f9 dans le forum Biologie
    Réponses: 19
    Dernier message: 26/02/2005, 11h48