Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 21 sur 21

vapeur d'eau



  1. #1
    foulon

    vapeur d'eau


    ------

    bonjour à tous

    Je me pose une petite question, peut-être que quelqu'un peut m'aider.

    Tout le monde sait le l'eau est sous son état gazeux au delà de 100°C à pression atmosphérique et sous son état liquide à température ambiante. Pourtant l'air que nous respisons contient également de la vapeur d'eau, même à de faibles températures. Comment peut-on l'expliquer ?

    Merci d'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    philou21

    Re : vapeur d'eau

    Bonjour
    Non, c’est pas ça, l’eau liquide ne peut pas exister au delà de 100°C sous une pression de 1 Atmosphère. Mais la vapeur peut exister à toute température.

  4. #3
    élithan

    Re : vapeur d'eau

    En fait, la vapeur d'eau dont tu parles, c'est tout simplement de fines goutelettes d'eau.
    L'ébullition force en fait l'eau à se gazéifier (les bulles sue tu vois quand tu te fais tu thé, ou des pates).

  5. #4
    devilshadow

    Re : vapeur d'eau

    Comme le dit élithan, il s'agit en effet de très fines goutelettes d'eau en suspension dans l'air. C'est d'ailleurs exactement de cela que sont constitués les nuages.
    D'autre part, n'oublie pas ceci:
    Si tu prends l'exemple d'un verre d'eau, il existe un équilibre entre la phase liquide et la phase gazeuse, l'air au-dessus de ton verre. L'eau de ton verre se partage entre ces deux phases. Il y a donc toujours une petite proportion de ton eau qui passe sous forme gazeuse et vient enrichir l'air du dessus. C'est ce que l'on appelle la pression de vapeur saturante. La quantité d'eau qui passse en phase gazeuse dépend de la température mais aussi de la pression.
    Un exemple: Tu veux faire sécher du linge dans une pièce hermétiquement fermée. Au début l'eau s'évapore naturellement pour instaurer cet équilibre puis lorsque l'équilibre est établi tu n'as plus aucune évaporation, ton linge ne séchera jamais. En revanche dans une pièce aérée, cet équilibre n'est jamais atteint car tu renouvelles l'air en permanence donc l'eau ne cesse de s'évaporer.

  6. #5
    philou21

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par élithan
    En fait, la vapeur d'eau dont tu parles, c'est tout simplement de fines goutelettes d'eau...
    Non, la vapeur d'eau est un gaz... Je ne parle pas des nuages

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    jecario

    Re : vapeur d'eau

    La nature n'aime pas les changements brusques. Il n'y a jamais de coupure brutale. On ne voit pas, par exemple, une zone sombre à côté d'une zone lumineuse sans qu'il y ait une zone grise entre les deux.

    De la même façon, on ne trouve pas de zone humide (un verre d'eau, une flaque, un nuage..) en contact avec une zone parfaitement sèche (c'est à dire, sans aucune molécule d'eau). Entre les deux, il y a une zone de transition dans laquelle la concentration des molécules d'eau diminue avec la distance. Si l'air en contact est immobile (pas de vent), la quantité d'eau qui est présente sera proche de la pression de vapeur saturante. Au fur et à mesure qu'on s'éloignera de la zone humide, la concentration d'eau dans l'air diminuera.

    Pour donner une autre image, considérons une foule suffisamment importante (1 000 personnes) placées au milieu d'un champ immense. Les gens sont relativement serrés (comme les molécules du liquide). Au milieu de la foule, les gens n'ont pas le choix et restent à peu près immobiles, ils ne peuvent pas bouger.
    En revanche, au bord, ils voient qu'il y a la place et s'écartent un peu.
    C'est ainsi que se comporte une goutte de liquide placée brutalement dans un milieu sec. Les molécules de la surface s'évaporent spontanément pour compenser la faible concentration dans le milieu avoisinant.

    Remarquez d'ailleurs que cette histoire de pression de vapeur saturante concerne aussi les solides. Ainsi, à proximité immédiate d'une surface métallique, on trouvera des atomes (ou des molécules) du métal en question en phase vapeur. Evidemment, cette quantité est largement inférieure à celle observée dans le cas du liquide.

  9. Publicité
  10. #7
    simbis

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par philou21
    Non, la vapeur d'eau est un gaz... Je ne parle pas des nuages
    c'est dautant plus vrai que beaucoup de nuages sont en cristaux de glace....
    quand au séchage du linge et à l'humidité de l'air il s'agit bien de gaz (vapeur sèche)

  11. #8
    Yoghourt

    Re : vapeur d'eau

    La vapeur d'eau est sèche. C'est l'eau liquide qui mouille.

    L'air est un corps composé.
    L'eau liquide est un corps pur.
    Un corps pur, hormi quand on le met à la limite de changement de phase, n'est à l'équilibre que sous 1 état et 1 seul.

    La nature, elle fait bien se qu'elle veut. Cf la mécanique quantique grâce à qui mon ordi fonctionne.

    Je ne sais pas s'il y a effectivement des molécules "vapeur" issues de solides qui se balladent. En tout cas, je n'ai pas l'impression que les solides qui m'entoure se vaporisent ou se liquéfient...
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  12. #9
    invité576543
    Invité

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    Un corps pur, hormi quand on le met à la limite de changement de phase, n'est à l'équilibre que sous 1 état et 1 seul.
    Peux-tu développer cette affirmation?

    Cdlt,

  13. #10
    mariposa

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Peux-tu développer cette affirmation?

    Cdlt,
    Bonjour,

    J'ai l'impression qu'il s'agit d'une évocation maladroite de la règle des phases de Gibbs.

  14. #11
    Thrr-Gilag

    Re : vapeur d'eau

    Et bien, un liquide (ou un solide), si on lui laisse le temps se mettra toujours à l'équlibre. D'après quoi on trouve de l'eau sous forme gaz quelque soit la température. L'eau, à l'équilibre, sera à sa pression de vapeur saturante.

    Lorsqu'on atteint 100°C, la pression de vapeur saturante de l'eau est égal à 1atm, l'eau liquide se vaporise donc.


    Cela se sent d'ailleur lorsque vous êtes mouillés.
    Dans un même milieu (air non saturé en eau), à même température, on aura toujours plus froid mouillé que sec. Pourquoi ? Parce que l'eau que l'on porte va se vaporiser pour atteindre son équilibre... evidemment cette vaporisation consomme de l'énergie qu'elle prend à son environnement... à savoir notre corps en l'occurence.

  15. #12
    Yoghourt

    Re : vapeur d'eau

    cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Diagramme_de_phase

    Il faut remarquer qu'un corps pur placé au contact de l'atmosphère ne constitue pas un système à un corps pur, ce qui explique, par exemple, que l'eau coexiste habituellement à l'état liquide et à l'état de vapeur à la température ambiante, très éloignée de sa température d'ébullition (100 °C à la pression atmosphérique normale).
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  16. Publicité
  17. #13
    invité576543
    Invité

    Re : vapeur d'eau

    Oui, mais si tu mets de l'eau et uniquement de l'eau dans une enceinte fermée thermostatée à température usuelle (et suffisamment grande, disons 2 litres pour 1 kg d'eau), tu auras aussi les deux phases, non?

    Le mot "explique" dans la citation est un peu bizarre d'ailleurs...

    Cordialement,

  18. #14
    mariposa

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    cf http://fr.wikipedia.org/wiki/Diagramme_de_phase

    Citation:
    Il faut remarquer qu'un corps pur placé au contact de l'atmosphère ne constitue pas un système à un corps pur, ce qui explique, par exemple, que l'eau coexiste habituellement à l'état liquide et à l'état de vapeur à la température ambiante, très éloignée de sa température d'ébullition (100 °C à la pression atmosphérique normale).
    .
    Ceci n'est pas correcte.
    .
    quant tu as uniquement un corps pur comme de l'eau
    .
    La variance s'écrit:

    v= c + 2 - phi

    Ici c=1

    Avec 1 phase (eau ou liquide) phi = 1 donne v= 2 il y a 2 variables intensives, classiquement T et P
    .
    Avec 2 phases (liquide + gaz) la variance vaut 1 on a donc une relation P(T) qui décrit l'équilibre liquide-vapeur en fonction de la température. L'atmosphère n'a rien à voir avec l'existence de l'équilibre liquide-vapeur.

  19. #15
    Yoghourt

    Re : vapeur d'eau

    @Mariposa: à l'école, on m'a appris que l'espace en haut d'un baromètre à colonne (à eau ou mercure) est effectivement vide. On m'aurait menti? Si oui, quelle est la pression dans ce "vide"?
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  20. #16
    invité576543
    Invité

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    @Mariposa: à l'école, on m'a appris que l'espace en haut d'un baromètre à colonne (à eau ou mercure) est effectivement vide. On m'aurait menti? Si oui, quelle est la pression dans ce "vide"?
    Celle de la vapeur saturante à la température du baromètre.

    L'erreur est négligeable pour le mercure, c'est la hauteur qu'aurait sous forme de liquide ce qui est sous forme de vapeur.

    Cordialement,

  21. #17
    invité576543
    Invité

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par Yoghourt Voir le message
    à l'école, on m'a appris que l'espace en haut d'un baromètre à colonne (à eau ou mercure) est effectivement vide. On m'aurait menti?
    A l'école on ne "ment" pas. On se contente d'omettre dans les formules les détails du deuxième ordre ou plus... et on ne les mentionne pas non plus, pour éviter tout trouble dans les petites têtes, en particulier sur ce qu'il faut chercher à mémoriser pour l'examen ou non...

    Cordialement,

  22. #18
    mach3

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par mmy Voir le message
    Oui, mais si tu mets de l'eau et uniquement de l'eau dans une enceinte fermée thermostatée à température usuelle (et suffisamment grande, disons 2 litres pour 1 kg d'eau), tu auras aussi les deux phases, non?
    ben oui, mais si ton enceinte de 2 litres ne contient que 1kg d'eau et rien d'autre (pas d'air, pas de gaz autre que l'eau), elle est en dépression et donc il n'y a rien de choquant à ce qu'elle contienne de l'eau liquide et de l'eau à l'état gazeux à température ambiante...

    par contre de l'eau et uniquement de l'eau, dans une enceinte à volume variable (un cylindre et un piston) où on maintient une pression égale à la pression atmosphèrique, sera liquide entre 0 et 100°, sans formation de vapeur

    pour avoir de la vapeur d'eau en dessous de 100° il faut soit créer une dépression (pour se placer sur la ligne d'équilibre liquide-vapeur du diagramme unaire), soit ajouter un ou plusieurs autres constituants, gazeux de préférence (pour se placer dans un domaine d'équilibre liquide-vapeur dans le diagramme binaire, ou ternaire ou plus).

    Je ne sais pas s'il y a effectivement des molécules "vapeur" issues de solides qui se balladent. En tout cas, je n'ai pas l'impression que les solides qui m'entoure se vaporisent ou se liquéfient...
    et bien c'est bel et bien le cas tous les solides qui t'entourent s'évaporent pour se mettre en équilibre avec l'air, mais la plupart des solides ont une pression de vapeur saturante très faible, ce qui fait que ce phénomène d'évaporation est très lent, voire imperceptible. en revanche il ne se liquéfient pas, sauf si on remplace l'air par un solvant.

    En fait l'évaporation des solides et des liquides dans l'air est parfaitement analogue au phénomène de dissolution des corps solides dans un solvant : les solides se dissolvent jusqu'a ce que le solvant soit saturé (ou qu'il n'y ait plus de solide), cette saturation pouvant etre atteinte très rapidement si le solide est très peu soluble (mais ils le sont toujours un peu dans l'absolu, meme si c'est une histoire de ppm ou encore plus petit). Pour l'air c'est pareil, les solides et les liquides en contact avec l'air vont s'évaporer jusqu'à ce que l'air en soit saturé (ou qu'il n'y ai plus de solide ou de liquide à évaporer...)

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

  23. Publicité
  24. #19
    sue1087

    Re : vapeur d'eau

    Bonjour tout le monde !
    J'ai un petit souci de compréhension dans mon cours, et je poste ici parceque ça se rapproche du sujet.

    - en premier lieu on suppose une enceinte close avec de l'eau pure, il y a passage eau-->vapeur jusqu'à ce qu'il y ait un équilibre, on a alors une pression mesurable dite tension de vapeur saturante. les potentiels chimiques de l'eau liquide et gaseuze sont égaux. Jusque là je comprends. Tout se complique dans ma petite tête lorsque
    - l'on considère une enceinte close avec de l'eau + un gaz insoluble. on me dit que l'équilibre est plus lent a s'établir bon ok mais pourquoi?
    ensuite on me dit que la pression de vapeur saturante reste la même, pourquoi?
    je ne comprends pas, car pour moi, la pression qu'il existe au dessus de l'eau dans l'enceinte est plus grande puisque l'on ajoute un gaz et qu'il est insolubre, du coup pour rétablir l'équilibre, je croyais que la pression de vapeur saturante diminuait et qu'il y avait passage vapeur--> eau. mais je crois que j'ai rien compris
    est ce que quelqu'un peut m'aider. d'avance merci.


    Ah j'oubliais il y a encore quelque chose que je ne comprends pas, c'est pourquoi si la tension de vapeur saturante est supérieure à la pression atmosphérique il y a ébullition ?

    Merci.

  25. #20
    invité576543
    Invité

    Re : vapeur d'eau

    Citation Envoyé par mach3 Voir le message
    mais la plupart des solides ont une pression de vapeur saturante très faible, ce qui fait que ce phénomène d'évaporation est très lent, voire imperceptible.
    Comment peut-on expliquer la persistance de poussières dans le "vide" interplanétaire pendant des millairds d'années?

    Difficile de penser que la gravité d'une poussière est suffisante pour garder autour d'elle le gaz à vapeur saturante, non?

    Ou alors la sublimation est vraiment très très lente!

    Cordialement,

  26. #21
    mach3

    Re : vapeur d'eau

    il fait très froid dans l'espace, les tensions de vapeurs de ces solides sont extremement faibles (et surement inférieure à la pression, meme si elle est très faible, qui règne dans le vide spatial).

    en tout cas rien ne peut les empecher de s'évaporer, il y a une probabilité non nulle pour que pendant un laps de temps donné, une molécule ou un atome rompe ses liaisons avec les autres et partent vivre sa vie loin de la poussière considérée, on ne peut rien contre ça, c'est l'agitation thermique (mais elle est très faible dans notre cas!!). l'explication pour le fait qu'elle ne s'évaporent pas, c'est surement qu'il est surement aussi probable qu'une molécule s'agrège sur la poussière que de voir une molécule s'en évaporer (c'est ainsi que ce définit l'équilibre en fait...).

    Tout ça en plus dans un milieu plongé dans des radiations plutôt énergétiques, qui vont augmenter la probabilité d'éjection de molécules d'une poussière, mais aussi charger ces poussières électriquement, les rendant ainsi plus attractives pour les molécules de passage...

    m@ch3
    Never feed the troll after midnight!

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Chaleur sensible de la vapeur d'eau
    Par azertylr dans le forum Chimie
    Réponses: 8
    Dernier message: 07/09/2009, 12h59
  2. Compression vapeur d'eau
    Par christian12b dans le forum Technologies
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/04/2007, 16h55
  3. masse de la vapeur d'eau
    Par pittrez dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/03/2007, 20h25
  4. Zinc et vapeur d'eau
    Par alopex dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 12/12/2006, 11h00
  5. ionisation de la vapeur d'eau
    Par bob_isat dans le forum Chimie
    Réponses: 3
    Dernier message: 30/11/2005, 16h40