Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes



  1. #1
    vanquish

    Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes


    ------

    Bonjour,

    Je suis totalement débutant mais fasciné depuis tout gamin par l'exploration de l'univers. Plus je me documente et moins j'arrive à comprendre comment elle est possible, tant les contraintes technologiques, physiques sont importantes.

    Comment, à l'époque de l'exploration lunaire avait on la technologie nécessaire alors que même aujourd'hui ça me paraît relever du rêve ?
    Comment les robots envoyés sur Mars dans les années 70 ont ils pu être conçu alors que nous n'en étions qu'aux balbutiement de l'informatique (grand public certes) ?

    Mes vraies questions :
    1) Comment étaient et son faites les transmissions d'information Lune -> Terre, Mars -> Terre, etc ? Par quel biais, quelle technologie ? Quel est la vitesse de transmission ? Et le délai pour recevoir les données entre l'émission et la réception ?
    2) Dès les années 70 les robots envoyés dans l'espace disposaient d'appareils photos numériques haute résolution ?? Si oui comment est ce possible ? Du CCD ? D'ailleurs, pourquoi n'utilise t on pas du CMOS ? Si non, quelle technologie ?
    3) Idem pour les caméras, comment a t on pu transmettre depuis une autre planète des vidéos ? Du numérique là aussi ?
    4) Où puis je trouver une fiche technique de la technologie embarquée dans les sondes viking ?
    5) Quid de la technologie utilisée pour leur batteries ?
    6) Comment la seule énergie puisée via des panneaux solaires a t elle pu alimenter un tel monstre de puissance pour l'époque ? Combien ces robots consomment ils ?

    Bon je sais, certaines doivent vous paraitre stupides, d'autres saugrenues, mais pardonnez mon ignorance je préfère me renseigner que de mourir con.

    Merci d'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Saint-Sandouz

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    Comment, à l'époque de l'exploration lunaire avait on la technologie nécessaire alors que même aujourd'hui ça me paraît relever du rêve ?
    L’exploration lunaire a cessé pour des raisons budgétaires et non techniques. Il est clair que la technologie a fait des progrès depuis les années 60, ce ne serait donc pas un problème. Cet objectif a été fixé par Kennedy pour des raisons essentiellement politiques : rattraper le retard pris sur l’URSS qui avait lancé le premier satellite artificiel, Spoutnik, le premier être vivant, Laïka, et le premier être humain, Gagarine.
    La seconde manche ayant été largement remporté par les USA, les budgets pharaoniques ont été coupés.

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    Comment les robots envoyés sur Mars dans les années 70 ont ils pu être conçu alors que nous n'en étions qu'aux balbutiement de l'informatique (grand public certes) ?
    Comme tout le reste, avec des planches à dessin et des règles à calcul. C’est dans ce genre de domaine que les ordinateurs étaient utilisés en premier.

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    1) Comment étaient et son faites les transmissions d'information Lune -> Terre, Mars -> Terre, etc ? Par quel biais, quelle technologie ? Quel est la vitesse de transmission ? Et le délai pour recevoir les données entre l'émission et la réception ?
    Par radio, on n’a pas trouvé mieux. Cela va à la vitesse de la lumière. La distance de Mars varie énormément selon les positions relatives. L’aller simple des ondes radio varie donc de l’ordre de 5mn à 15mn.

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    2) Dès les années 70 les robots envoyés dans l'espace disposaient d'appareils photos numériques haute résolution ?? Si oui comment est ce possible ?
    La technologie numérique est beaucoup plus récente. Les images étaient donc transmises en analogique. Sur la lune, les astronautes avaient des appareils photos argentiques et rapportaient donc les pellicules qui étaient développées sur terre.
    Il faudrait chercher à partir de quand le numérique a été adopté.

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    3) Idem pour les caméras, comment a t on pu transmettre depuis une autre planète des vidéos ? Du numérique là aussi ?
    4) Où puis je trouver une fiche technique de la technologie embarquée dans les sondes viking ?
    Toujours en analogique. Regarde sur le site de la NASA.

    [QUOTE=vanquish;1704486Bon je sais, certaines doivent vous paraitre stupides, d'autres saugrenues, mais pardonnez mon ignorance je préfère me renseigner que de mourir con. [/QUOTE]
    Tu as tout à fait raison. Il n’y a pas de questions stupides.
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  4. #3
    vanquish

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Merci beaucoup pour ces précisions !
    Mais ce que je ne comprends pas c'est comment on a pu, par exemple pour viking, envoyer via onde radio des photos argentiques... Un scanner ? Donc on retrouve le numérique. A moins que pour ces missions on ait du attendre le retour des engins pour les avoir ?

  5. #4
    f6bes

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Bjr vanquish,
    Penses tu que c'est vraiment un exploit que de faire tout cela !!
    Revenons qq milléniares en arriére:
    Comment des Pyramides ont elles pu etre construites SANS grues, SANS moyens de levage etc.............
    Itou pour les Romains (Aqueduc, Arénes .......) C'était un challenge ENCORE plus important.

    Transmettre des photos (ou autres) par RADIO n'a rien d'exceptionnel.
    La photo n'est pas transmise d'un "seul coup" (genre TV) mais elle est "découpée"
    en multitude de lignes qui sont transmises les unes aprés les autres.
    Ca prend du TEMPS, mais y a pas de raison d'etre ....................pressé !

    Renseigne par exemple sur transmission "SSTV" (Slow scan TV).
    A+

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    f6bes

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Remoi,
    Un détail : photos "argentiques".
    Penses tu que le DEVELOPPEMENT des photos se faisait la haut !!!
    A+

  8. #6
    Infra_Red

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    L’exploration lunaire a cessé pour des raisons budgétaires et non techniques. Il est clair que la technologie a fait des progrès depuis les années 60, ce ne serait donc pas un problème.
    j'ai entendu dire qu'aujourd'hui on pourrait plus aller sur la lune avec nos moyens.
    il faudrait revenir aux technologies des années 70-80 pour réitérer l'exploit.

  9. Publicité
  10. #7
    vanquish

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Citation Envoyé par f6bes Voir le message
    Bjr vanquish,
    Penses tu que c'est vraiment un exploit que de faire tout cela !!
    Revenons qq milléniares en arriére:
    Comment des Pyramides ont elles pu etre construites SANS grues, SANS moyens de levage etc.............
    Itou pour les Romains (Aqueduc, Arénes .......) C'était un challenge ENCORE plus important.

    Transmettre des photos (ou autres) par RADIO n'a rien d'exceptionnel.
    La photo n'est pas transmise d'un "seul coup" (genre TV) mais elle est "découpée"
    en multitude de lignes qui sont transmises les unes aprés les autres.
    Ca prend du TEMPS, mais y a pas de raison d'etre ....................pressé !

    Renseigne par exemple sur transmission "SSTV" (Slow scan TV).
    A+
    Ca m'épate moins, quoi que le coup de la clim naturelle (maisons autorégulées) des romains, les premiers systèmes d'égouts & co c'est fabuleux. Mais bon. Avec de la jugeote ça me paraît génialissime mais pas extraordinaire. Tu fais un essai en pratique, tu vois ce que ça donne, ce sont des principes mécaniques.

    Mais aller sur la lune ou dans l'espace alors que les seules données qu'on a sont des calculs, là chapeau bas

    Par contre pour les photos il faut m'expliquer la différence entre analogique et argentique. Comment peut on transmettre par onde radio une image non développée ?

    Et pour la conso électrique, ça aussi je suis sidéré. A moins que les rayonnements du soleil ne soient bcp plus puissants que sur terre ?

  11. #8
    vanquish

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    PS : pour moi photo analogique = photo argentique

  12. #9
    Infra_Red

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    a mon avis ils n'ont développé les photos que lors du retour sur Terre.

  13. #10
    vanquish

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    et viking ?

  14. #11
    Saint-Sandouz

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Les astronautes avaient des appareils photos argentiques (Haselbladt) dont les péllicules étaient développées au retour sur terre bien entendu.
    Il y avait aussi des caméras de télévision à l'intérieur et à l'extérieur du module et d'autres qui ont été posées sur le sol lunaire. Elles avaient la technologie analogique de l'époque et transmettaient des images en direct. On a ainsi pu voir l'alunissage avec un des pieds du module au premier plan. Elles avaient une assez mauvaise définition et étaient en noir et blanc.

    ND
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  15. #12
    f6bes

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    PS : pour moi photo analogique = photo argentique
    Bjr à toi,
    Cela n' a rien à voir !
    reste à savoir à quelle époque tu te places !
    Une "photo" n'est pas forcément sous un format "palpable".
    Elle peut rester entiérement électronique (et analogique !)
    Un exemple d'image électronique de l'époque transmis depuis l'espace.
    http://upload.wikimedia.org/wikipedi...riner_4%29.jpg
    On peut y voir le balayage point par point.

    A+

  16. Publicité
  17. #13
    Saint-Sandouz

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    Ca m'épate moins, quoi que le coup de la clim naturelle (maisons autorégulées) des romains, les premiers systèmes d'égouts & co c'est fabuleux. Mais bon. Avec de la jugeote ça me paraît génialissime mais pas extraordinaire. Tu fais un essai en pratique, tu vois ce que ça donne, ce sont des principes mécaniques.

    Mais aller sur la lune ou dans l'espace alors que les seules données qu'on a sont des calculs, là chapeau bas
    La « clim naturelle » est basée sur des phénomènes d’observation courante : notre transpiration nous rafraichit, une cruche en terre cuite non vernie refroidit naturellement… à condition que l’atmosphère ne soit pas saturée d’humidité pour permettre l’évaporation. Toutes les techniques traditionnelles ont été développées de manière empirique jusqu’à ce que les sciences permettent de prévoir par le calcul. Il est clair qu’on n’aurait pas pu découvrir la mise en orbite terrestre puis la mise en orbite lunaire et enfin l’alunissage par essais et erreurs.
    Tu peux généraliser ton admiration à tous les objets les plus banals de ton quotidien : ton mobile, ton lecteur MP3, ton lecteur CD, tout, même les objets les moins spectaculaires, repose sur l’application de savoirs scientifiques.

    Citation Envoyé par vanquish Voir le message
    Et pour la conso électrique, ça aussi je suis sidéré. A moins que les rayonnements du soleil ne soient bcp plus puissants que sur terre ?
    Le rayonnement solaire qui parvient sur terre est en partie absorbé par l’atmosphère et il n’est pas constant : nuit, nuages, etc., alors que dans l’espace il est pratiquement ininterrompu.
    Mais on ne peut déployer les immenses panneaux que sur des sondes « fixes » car elles seraient endommagées par les accélérations.
    Les autres sondes sont alimentées en électricité par des piles à combustible hydrogène/oxygène, technique au point depuis longtemps.
    Beaucoup de vaisseaux non habités comme certains satellites espion, des sondes d’exploration du système solaires ont un générateur d’électricité nucléaire.
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

  18. #14
    vanquish

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Merci pour toutes ces réponses intéressantes.

    Seulement, comment peut on dire qu'une photo analogique est électronique ??
    Ca utilisait la mm technologie que la transmission en direct de la vidéo ?

    Mais pour Viking, c'était bien du numérique non ? Photos haute résolution et en couleurs !

  19. #15
    f6bes

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    Bjr Vanquish,
    Faut commençer par savoir ce qu'est "l'analogique" et ce qu'est le "numérique" !
    Une image de TV "classique" est ANALOGIQUE.
    C'est à dire que le "niveau" entre par exemple "blanc "et "noir" correspont à un niveau de tension : Blanc=5v Noir= 0v Gris=2.5 V.
    Il y a donc ANALOGIE entre la valeur de la tension et la "couleur" obtenue.

    C'est pas parce que "l'image" est ELECTRONIQUE quelle n'est pas analogique !

    HAUTE RESOLUTION ne veut pas dire FORCEMENT numérique.
    Cela veut dire FINESSE des détails d'une image.
    Si tu décomposes une image en "cases" par 8x8 cases tu vas obtenir une
    image de 64 cases. C'est pas trés net pour discerner qq chose.
    Si tu décomposes ton images en "cases" 800x800=640 000 cases., tu y verras beaucoup plus de détails.
    Mais cela peut trés bien etre "analogique" ou "numérique"!
    Lorsqu'a t'as une "photo" (papier) tu ne peux savoir si sa "réalisation" a été analogique ou numérique ou.............classiquement argentique.
    A+

  20. #16
    Saint-Sandouz

    Re : Matériel photo, radio, transmission & co des robots explorateurs de planètes

    En terme général :
    Il ne faut pas confondre la question de la (haute) résolution et la question de la technique d’acquisition.

    Toute forme d’acquisition d’image est sous forme de points.
    Notre rétine est constituée de cônes et de bâtonnets qui donnent la résolution maximum de notre vision. Une pellicule argentique est couverte de minuscules grains de sels d’argent photosensibles. Quand on agrandit une photo au-delà d’un certain facteur on commence à voir le « grain ».
    Une image numérique est constituée de pixels. Si tu zoomes une page Web dans ton navigateur tu les distingues rapidement en fonction de la résolution de l’image. C’est le même effet que le grain de la photo argentique. L’affichage sur un moniteur est en général de 72ppp (points par pouce carré), qui est grosso modo le minimum acceptable pour notre vision, mais le fichier lui-même peut être à une autre résolution. Les images jpg ou tif sont souvent de l’ordre de 300ppp qui est un bon compromis entre résolution satisfaisante et taille acceptable de fichier.

    Jusque-là il n’y a pas de différence fondamentale entre analogique et numérique. Dans les deux on peut avoir de très hautes résolutions (finesse du grain ou du pixel) ou de faibles résolutions.

    Dans le cas de l’analogique : le noircissement des grains argentiques est proportionnel à l’intensité de lumière reçue. Il y a analogie entre les deux.
    Pour le numérique l’intensité de la lumière reçue par chaque pixel est convertie et enregistrée comme un nombre. Comme toujours en informatique, ce nombre est compris dans des bornes. Si c’est 8 bits par exemple, le nombre est compris entre 0 et 255, tout à fait correct en terme de niveaux de gris mais archi minimum pour la couleur. Quand on parle de « millions de couleurs » on fait référence en général au 24 bits.

    Pour conclure : numérique n’est pas synonyme de haute définition. Si tu prends une photo avec un téléphone mobile tu vois tout de suite la différence avec celle d’un appareil numérique de bonne qualité : plus de pixels et meilleure définition. Les photos des appareils numériques médiocres peuvent être moins bonnes que des photos argentiques de bonne qualité.
    La télévision non numérique procède aussi par points, qui sont rangés sur des lignes, et transmet un signal proportionnel, donc analogique, à la lumière reçue sur chaque point. C’est électronique mais pas numérique.
    La qualité de l’image ne tient pas à la technique employée. Par contre le numérique a une supériorité intrinsèque sur l’analogique dans la fidélité de l’enregistrement et de la transmission. A chaque copie en analogique le signal subit une distorsion qui s’amplifie au fur et à mesure des copies de copies. On observe ça avec les photocopies.
    Par contre, en numérique la transmission des données est en mode tout ou rien grâce aux contrôles d’erreur. C’est ce qui rend le piratage techniquement viable : la millionième copie de copie d’un fichier MP3 ou jpg est strictement identique à l’original. A l’inverse, si tu fais des copies de copies d'une bande VHS, la dégradation est très rapide.


    Dans le cas particulier de la mission Viking, je dois dire que je ne sais pas quelle était la technique des caméras.
    Travailler dur n'a jamais tué personne, mais je préfère ne pas prendre de risques.

Discussions similaires

  1. Transmission d'info par radio
    Par black_is_beautiful dans le forum Électronique
    Réponses: 9
    Dernier message: 26/08/2007, 15h59
  2. transmission par onde radio
    Par hnayna dans le forum Électronique
    Réponses: 8
    Dernier message: 20/06/2007, 12h10
  3. question pour les experts en transmission radio
    Par DDE30 dans le forum Électronique
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/02/2007, 12h16
  4. la souris et la transmission radio risque ?
    Par didactique dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 0
    Dernier message: 15/02/2005, 09h36
  5. transmission de donnees par radio
    Par pobs dans le forum Électronique
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/11/2003, 09h07