Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 20 sur 20

Définition de la personnalité et théories



  1. #1
    Merlin95

    Définition de la personnalité et théories


    ------

    Bonsoir,

    Jai assisté à une conférence où l'auteur a décrit le concept de personnalité et j'ai posé une question sur des possibilités que certains traits de la personnalité soient déjà "présente" à la naissance ou disons peut-être plutôt vers 2/3 ans.

    Mais il m'a sorti le laïus psychanalytique habituel sur le stade oral, le stade machin etc.

    (Il a même mis en relation le stadeviral avec la pathologie des anorexiques...)

    Bref il a compris que je lui demandais des infos sur la façon dont la personnalité se faisaient alors que je parlais plutôt d'autres théories.

    Donc mes questions sont : que pensez-vous de ce concept de personnalité est-il "opérant" ? Quelles sont les dernières infos scientifiques sur le sujet ?

    -----
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  2. Publicité
  3. #2
    vep
    Responsable des forums

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Bonjour

    En effet, vous pouvez oublier les théories psychanalytiques.
    Pour une approche plus scientifique vous pouvez vous intéresser aux travaux de Beck et Young, notamment sur les shémas.

  4. #3
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Ok je connais un peu la théorie de l'attachement mais pas les schémas.
    Sinon d'où vient le concept de personnalité ? De la psychanalyse surtout ? car il apparaît en clair dans le DSM par exemple il y a la catégorie "trouble de la personnalité" dans laquelle on trouve par exemple le trouble borderline si je ne me trompe pas.

    Sur les schémas j'ai teouvé ceci déjà : https://tccmontreal.files.wordpress....ma-final-1.pdf
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  5. #4
    Pterygoidien
    Animateur Biologie

    Re : Définition de la personnalité et théories

    De nombreux auteurs ont tenté de donner une définition de la personnalité (Eynseck, Cattell, Carl Gustav Jung, Allport, etc.). La réalité est qu'il n'y a pas vraiment de consensus sur le concept de personnalité, tant il y a de désaccords entre différents auteurs et différentes écoles de pensées. Pour la psychanalyse, il n'y a pas à proprement parler une prise en compte de la personnalité, mais on parle plutôt d'organisation de l'appareil psychique et de "structures" de personnalité (ou de pôles organisationnels). La structure de personnalité en psychanalyse repose sur la façon dont l'individu s'adapte à son monde extérieur (qui est construit au cours de son développement) : il dépend des mécanismes de défenses, des types d'angoisse, et des modalités de la relation objectale. La "personnalité pathologique" est alors vue comme une forme de décompensation par rapport à notre structure de personnalité. Tant que le sujet ne rencontre pas une situation qui dépasse ses capacités de traitement liées à ses modalités de défense, alors il est adapté et compensé. C'est un modèle que je trouve personnellement très réducteur et qui ne correspond pas à la réalité clinique puisqu'il néglige de nombreux facteurs, autant internes qu'externes.

    Un modèle de la personnalité assez répandu (et très populaire sur internet), qui n'est pas acceptable scientifiquement, est le Myers-Briggs. On parle alors de "type de personnalité", qui définit la personnalité en fonction de traits de caractère (introversion/extraversion, sensation/intuition, pensée/ressenti, etc.). C'est un modèle qui s'inspire de la typologie jungienne, donc on reste sur une perspective psychodynamique (néo-analytique). Si ce modèle n'est pas scientifique, je le trouve moins insultant que la vision dichotomique proposée par Bergeret et Roussillon issus de la psychanalyse freudo-lacanienne, mais il reste beaucoup à dire sur ce test et sur la vision de Carl Gustav Jung. Ca n'est pas un outil fiable en pratique clinique.

    La personnalité est en réalité une discipline intégrative qui tente de réunir des dimensions et des traits de caractère pour donner une description de la personnalité ; mais la personnalité, en tant que telle, n'est jamais qu'une réification arbitraire de ce que l'on peut observer ou déduire chez la personne (comportements et attitude, modalités d'adaptation, interprétation du monde, introversion/extraversion, etc...), et les éléments "primaires" qui la constituent sont sujet à débat. C'est l'un des concepts les moins bien définis en psychologie.

    D'une certaine manière, nous avons tous une idée de ce qu'est la personnalité parce qu'on grandit dans un monde où les gens partagent des traits communs, et s'en différencient sur d'autres, et nous avons appris que tels ou tels traits de caractères étaient des indices utiles pour prédire le comportement dans une situation ou une autre, et nous permet de nous y adapter (en changeant notre propre comportement par exemple). Tout individu a donc d'une certaine manière son propre répertoire de ce qui constitue une personnalité, et va tenter intuitivement de ranger ses pairs dans l'une ou l'autre catégorie. Il n'en demeure pas moins que, sur le plan théorique, la personnalité est une entité sui generis et que les définitions données jusqu'ici dépendent de la méthode et du point de vue de l'auteur qui l'a formulée.

    Pour ce qui est du modèle le plus "accepté", il s'agit probablement du modèle Big Five. De façon générale, on s'accorde à dire que la personnalité est stable dans la durée, bien installé chez l'individu, dont le développement dépend d'interactions complexes entre des facteurs génétiques et l'environnement. Les facteurs génétiques vont intervenir notamment au niveau du tempérament de l'enfant, ce qui va avoir un impact important sur la façon dont il réagit avec son monde extérieur, tolère la frustration, développe des affects, et donc influencer comment il se construit son interprétation du monde. Les facteurs environnementaux, davantage importants, vont mettre le jeune trotteur face à différentes situations au cours de son développement, et en fonction des outils dont il dispose à ce moment là (soutien, développement cognitif, expérience, etc.), il va pouvoir mettre des choses en place qui auront un impact sur sa personnalité adulte. On trouve par ailleurs de plus en plus de facteurs génétiques qui jouent un rôle important dans la prédisposition à certains troubles de la personnalité.

    Si vous êtes fort intéressés par la psychologie de la personnalité, alors je vous recommande l'ouvrage "Psychologie de la personnalité" de Michel Hansenne chez De Boeck.
    Dernière modification par Pterygoidien ; 11/04/2021 à 12h55.
    Bonjour et merci sont deux formules de politesse à la portée de tout le monde !

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Pterygoidien
    Animateur Biologie

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Je vous propose ici la lecture de cet article de M. Hansenne sur le modèle biosocial de la personnalité de Cloninger (https://www.persee.fr/doc/psy_0003-5...um_101_1_29720), où il y parle notamment des déterminants de la personnalité et de l'impact important de facteurs biologiques (notamment à travers le tempérament) sur la personnalité adulte.
    Bonjour et merci sont deux formules de politesse à la portée de tout le monde !

  8. #6
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Bonjour,

    Merci pour ce message fort détaillé.

    Je connais très bien Jung (je l'ai lu et pas ce qu'on peut en dire) notamment le livre où il présente sa théorie des types ainsi que sa biographie l'histoire de sa pensée. Il a introduit ses types face à une problématique très concrète pour lui qui était de comprendre la différence entre ses démarches et celles de Freud. Il a alors introduit la notion d'introverti et d'extraverti. Pour lui Freud est le caractère même de l'extraverti et lui plutôt l'introverti. Il n'a pas fait ces travaux dans une optique psychothérapeutique mais simplement pour aider introverti et extraverti à se comprendre mieux. Il introduit aussi sa définition de l'intuition, mais je ne trouve pas sa vision comme assez abouti, il part un peu dans le mystique sans avoir vraiment justifié scientifiquement pourquoi. C'est dommage mais comme déjà dit son objectif n'était pas thérapeutique mais pour tout le monde et c'est un dévoiement de sa démarche que de vouloir en faire une vérité absolue. Il mettait d'ailleurs en garde contre l'étiquetage.

    Par ailleurs on peut noter que l'on parle de jung et de ses types chez ceux qui parlent d'hypersensibilité ou de personnalité borderline. Ça me paraît plus intéressant qu'un étiquetage stérile.

    Meyers briggs ce n'est pas Jung c'est le contraire ils n'ont rien compris à Jung ou lui font dire beaucoup plus que ce qu'il voulait pas exprimer, c'est juste du marketing accolé au nom d'un psychiatre. Même si on est loin du scientifique il est quand même resté plus "actuel" que d'autres (on peut citer aussi son livre sur la synchronicité écrit avec un "vrai" physicien Pauli dans une méthode scientifique, travaux qui inspirent encore certains physiciens actuels).

    Sinon en effet je suis d'accord avec vous sur la démarche de la psychanalyse, pour celle ci comme vous le dîtes, à la naissance, le nourrisson est comme un matière brute qui va se modéler en fonction de l'environnement et de "dogme" ce qui est un modèle très réducteur je trouve aussi.

    Je vais lire l'ouvrage que vous me présentez je pense qu'il correspond à ce que je cherche.

    Merci !
    Dernière modification par Merlin95 ; 11/04/2021 à 16h36.
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  9. Publicité
  10. #7
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Citation Envoyé par Pterygoidien Voir le message
    Je vous propose ici la lecture de cet article de M. Hansenne sur le modèle biosocial de la personnalité de Cloninger (https://www.persee.fr/doc/psy_0003-5...um_101_1_29720), où il y parle notamment des déterminants de la personnalité et de l'impact important de facteurs biologiques (notamment à travers le tempérament) sur la personnalité adulte.
    Merci je vais lire en détail, j'ai lu la conclusion vite fait et ça me paraît prometteuse et laisse présager des choses intéressantes.
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  11. #8
    aygline

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Bonjour,

    Caractère, personnalité, tempérament : la personnalité serait « la partie émergée de l’iceberg » et le caractère, « la partie immergée » :

    https://www.santemagazine.fr/psycho-...nnalite-188515 :

    "La personnalité est la manière dont on se comporte, pense et décode la réalité de manière habituelle dans différents contextes.

    Elle se définit par des traits de personnalité, comme la chaleur, la sympathie, la sociabilité, la tolérance, l’inquiétude, la recherche de sensation, traits pour lesquels il existe de nombreuses différences entre les personnes, chacun pouvant se situer sur tous ces traits", continue Michel Hansenne.

    En gros, si le terme caractère était utilisé par les psychologues, il constituerait la partie cachée de l’iceberg, tandis que la personnalité serait la partie à l’extérieur.

    Sur le dictionnaire Larousse, le caractère est défini en tant qu’ensemble des dispositions affectives constantes selon lesquelles un sujet réagit à son milieu, et qui composent sa personnalité.

    En génétique d’ailleurs, ces caractéristiques individuelles se transmettent de manière héréditaire. La personnalité, elle, serait une manifestation concrète, dans les comportements, de ces traits.
    Au reste les DRH se trompent rarement sur les personnalités des individus qu’ils « font parler » en quelque sorte, via des tests et d’autres.

    D’autant que si en plus des tests qu’ils font passer, « mécaniquement » en quelque sorte, ils sont eux-mêmes psychologues (de tempérament) (les DRH), ils se trompent encore plus rarement.

    Nonobstant le fait que les personnalités des individus peuvent évoluer avec le temps et qu’à hauteur de 40% elles seraient inexpliquées :

    https://www.psychologue.net/articles...-selon-le-mbti :

    Selon la scientifique Judith Rich Harris, notre personnalité serait innée à hauteur de 50% (on parle de tempérament), acquise dans l'environnement familial à hauteur de 10% (on parle de caractère), et serait composée à 40% de facteurs inexpliqués.
    Au final force est-il de constater qu’au for externe le caractère d’un individu ou ses traits de personnalité peuvent être dévoilés et utilisés en vue de le recruter, ou pas selon les postes proposés.

    Quant au tempérament ce serait la part d’inné qui constituerait la personnalité d’un individu, à hauteur de 50%.

    Donc le caractère d’un individu serait ses traits de personnalité (sous la personne idem sous l’iceberg) qui mis bout à bout, définiraient sa personnalité.

    Nonobstant l'idée que les personnalités des individus évoluent avec le temps et qu’à hauteur de 40% elles seraient inexpliquées.

  12. #9
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Il y a une notion cardinale dans la notion de personnalité dont je parle. C'est la stabilité dans le temps, ou si ça ne semble pas exister, pourquoi ? Comment ? Etc.

    Ce sont ces questions qui m'intéressent et Pterygoidien a répondu parfaitement à ma question pour l'instant.

    Peut-on clore la discussion même temporairement ? Merci.
    Dernière modification par Merlin95 ; 12/04/2021 à 15h31.
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  13. #10
    Pterygoidien
    Animateur Biologie

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Citation Envoyé par Merlin95 Voir le message
    Ce sont ces questions qui m'intéressent et Pterygoidien a répondu parfaitement à ma question pour l'instant.

    Peut-on clore la discussion même temporairement ? Merci.
    Parce qu'un forum est contributif et que les échanges sont pour tout le monde, je ne pense pas qu'il soit raisonnable de clore la discussion parce que vous en avez décidé ainsi (tant qu'elle reste dans le respect de la charte évidemment). De plus, j'ajoute que je ne suis pas psychologue de formation (je suis étudiant en médecine et m'intéresse petit à petit à la psychiatrie) et donc il est très probable que je me trompe et des avis externes sont plus que bienvenus (que ce soit pour ajouter des pistes de réflexion à votre question, ou pour éventuellement rétablir une vérité). Je remarque par ailleurs qu'il y a une certaine confusion dans les termes que j'emploie, donc je ne peux que déléguer la tâche à des personnes plus qualifiées que moi.

    Pour la petite note, je m'amuse de voir que le Pr. Michel Hansenne est à nouveau mentionné dans la discussion (dans l'article de aygline) . Il s'agit d'un professeur à l'Université de Liège où j'entame actuellement mes études.
    Dernière modification par Pterygoidien ; 12/04/2021 à 16h58.
    Bonjour et merci sont deux formules de politesse à la portée de tout le monde !

  14. #11
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Citation Envoyé par Pterygoidien Voir le message

    Pour la petite note, je m'amuse de voir que le Pr. Michel Hansenne est à nouveau mentionné dans la discussion (dans l'article de aygline) . Il s'agit d'un professeur à l'Université de Liège où j'entame actuellement mes études.
    Donner des citations c'est parfois ne pas réfléchir (au pire ne pas vouloir réfléchir).

    D'ailleurs les articles parlent au nom de "Hansenne" que vous avez cité. Vous voyez ça moi j'évite, je lis les auteurs dans leur texte pas ailleurs ou je les lis pas. Ensuite j'adore le premier article mentionne une source bien connue au chevet de chaque médecin pour se former surtout à la psychologie, à savoir le Larousse (que je ne remets pas en cause par ailleurs).


    Et pour finir le 2même article mentionne exactement ce contre lequel vous vous êtes exprimé en mal. Pas que je veuille pas en discuter mais ça montre que la personne n'a apparemment pas très bien suivi les échanges en cours.
    en plus tout ça je ne le savais même pas avant d'avoir lu votre dernière réponse.


    Je réitère ma demande,ven permettant d'être un peu égoïste, c'est pourquoi si vous ne voulez pas, c'est comme voulez.
    Dernière modification par Merlin95 ; 12/04/2021 à 17h44.
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  15. #12
    Pterygoidien
    Animateur Biologie

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Citation Envoyé par Merlin95 Voir le message
    Donner des citations c'est parfois ne pas réfléchir (au pire ne pas vouloir réfléchir).

    D'ailleurs les articles parlent au nom de "Hansenne" que vous avez cité. Vous voyez ça moi j'évite, je lis les auteurs dans leur texte pas ailleurs ou je les lis pas. Ensuite j'adore le premier article mentionne une source bien connue au chevet de chaque médecin pour se former surtout à la psychologie, à savoir le Larousse (que je ne remets pas en cause par ailleurs).
    Il serait peut être bien de ne pas généraliser une observation que vous faites. Mentionner juste un article, certes, c'est ne pas vraiment s'investir dans la réponse, mais il faut aussi comprendre que certaines personnes n'ont pas le temps ou les qualifications, et préfèrent s'en remettre à des experts plutôt que de répondre dans le risque de se tromper. Il faut aussi savoir accepter ça. Si vous voulez lire à la source, que grand bien vous fasse, mais ça n'est pas nécessaire pour résumer et comprendre les idées de ces auteurs. Tout comme en médecine personne n'ira lire les ouvrages de Laennec, il ne faut pas avoir lu obligatoirement Bourdieu et Alexis de Tocqueville pour avoir des notions de sociologie.

    Citation Envoyé par Merlin95 Voir le message
    Pas que je veuille pas en discuter mais ça montre que la personne n'a apparemment pas très bien suivi les échanges en cours.
    Vous pourriez clarifier ce que vous avez voulu dire dans cette phrase ?
    Comme je l'ai dit plus haut, il n'y a pas de définition universelle de la personnalité, donc il est évident que vous tombiez à un moment sur des opinions qui rentrent en conflits avec d'autres, ça ne veut pas dire que la personne n'a pas suivi. Je n'ai pas bien saisi le sens de cette remarque.
    Bonjour et merci sont deux formules de politesse à la portée de tout le monde !

  16. Publicité
  17. #13
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Citation Envoyé par Pterygoidien Voir le message
    Il serait peut être bien de ne pas généraliser une observation que vous faites. Mentionner juste un article, certes, c'est ne pas vraiment s'investir dans la réponse, mais il faut aussi comprendre que certaines personnes n'ont pas le temps ou les qualifications, et préfèrent s'en remettre à des experts plutôt que de répondre dans le risque de se tromper. Il faut aussi savoir accepter ça. Si vous voulez lire à la source, que grand bien vous fasse, mais ça n'est pas nécessaire pour résumer et comprendre les idées de ces auteurs. Tout comme en médecine personne n'ira lire les ouvrages de Laennec, il ne faut pas avoir lu obligatoirement Bourdieu et Alexis de Tocqueville pour avoir des notions de sociologie.
    Je dis juste que lire Tocqueville ce n'est pas lire ce qu'on a compris de Tocqueville. Difficile de dire le contraire. Moi ce qui m'intéresse en psychologie (ça serait un peu différent pour la physique) , c'est de lire l'auteur à moins que ce soit un auteur plus calé qui parle. Ce n'est rarement le cas de "santé magazine" et "psychologie.fr" ou je sais plus quoi. Dans ce cas si j'ai pas le temps de lire un auteur , le plus souvent je me tais (même si j'ai du déroger à la règle quelquefois). Après il y a des aphorismes maniable principe même des aphorismes c'est qu'ils se justifient à eux mêmes.

    Vous pourriez clarifier ce que vous avez voulu dire dans cette phrase ?
    Comme je l'ai dit plus haut, il n'y a pas de définition universelle de la personnalité, donc il est évident que vous tombiez à un moment sur des opinions qui rentrent en conflits avec d'autres, ça ne veut pas dire que la personne n'a pas suivi. Je n'ai pas bien saisi le sens de cette remarque.
    Rien de compliqué je faisais allusion à cà :

    Citation Envoyé par Pterygoidien Voir le message

    Un modèle de la personnalité assez répandu (et très populaire sur internet), qui n'est pas acceptable scientifiquement, est le Myers-Briggs. On parle alors de "type de personnalité", qui définit la personnalité en fonction de traits de caractère (introversion/extraversion, sensation/intuition, pensée/ressenti, etc.). C'est un modèle qui s'inspire de la typologie jungienne, donc on reste sur une perspective psychodynamique (néo-analytique). Si ce modèle n'est pas scientifique, je le trouve moins insultant que la vision dichotomique proposée par Bergeret et Roussillon issus de la psychanalyse freudo-lacanienne, mais il reste beaucoup à dire sur ce test et sur la vision de Carl Gustav Jung. Ca n'est pas un outil fiable en pratique clinique.
    Je tiens juste à ne pas être impoli.
    Dernière modification par Merlin95 ; 12/04/2021 à 18h30.
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  18. #14
    Pterygoidien
    Animateur Biologie

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Pourtant, je tiens à relever que vous m'avez prêté des propos plus haut que je n'ai pas tenu

    Meyers briggs ce n'est pas Jung c'est le contraire ils n'ont rien compris à Jung ou lui font dire beaucoup plus que ce qu'il voulait pas exprimer, c'est juste du marketing accolé au nom d'un psychiatre.
    Par exemple là dessus. Je n'ai jamais rien dit à ce propos. J'ai dit qu'il était populaire mais n'avait pas de validité en pratique clinique. Mais le Myers-Briggs reste inspiré d'une typologie Jungienne, même s'ils ont changé des critères. Il faut faire attention à la manière dont vous sautez sur une phrase pour en tirer une interprétation, et il serait peut être préférable de d'abord interroger la personne ou de demander des clarifications, plutôt que de tirer des conclusions parfois hâtives.

    Encore une fois, si vous voulez vous infliger le travail de lire les auteurs à la source, c'est votre problème, les ressources sont à votre disposition. Il n'en demeure que la plupart des psychologues ne vont pas lire les auteurs à la source pour pouvoir comprendre les idées et les appliquer dans leur pratique : il serait en pratique impossible d'avoir lu l'ensemble des auteurs qui ont contribué à la psychologie pour avoir accès au titre de psychologue.

    Personne n'a prétendu avoir lu de Tocqueville. On peut parler de ses idées sans l'avoir lu. Tout comme on peut parler de la conception de l'ipséité selon Ricoeur ou Sartre sans avoir lu l'Être et le Néant. Par exemple si je vous parle du modèle biosocial de Cloninger, c'est à travers les écrits synthétiques de Hansenne dans son livre sur la psychologie de la personnalité, je le connais à travers les savoirs qui me sont transmis des enseignants, qui ont fait le tri et on pu confronter ces théories à leur propre pratique clinique ou au savoir actuel (de façon empirique). C'est ainsi que fonctionnent les choses et c'est tant mieux. Si vous êtes insatisfait de cette méthode plus pragmatique et tenez absolument à aller à la source pour définir la sémantique, non seulement ça va vous prendre une plombe, mais c'est au risque de vous accaparer de connaissances qui sont obsolètes.
    Dernière modification par Pterygoidien ; 12/04/2021 à 18h46.
    Bonjour et merci sont deux formules de politesse à la portée de tout le monde !

  19. #15
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Je ne vous ai pas fait tenir de propos je disais juste ce que j'en pense.
    Encore une fois, si vous voulez vous infliger le travail de lire les auteurs à la source, c'est votre problème, les ressources sont à votre disposition. Il n'en demeure que la plupart des psychologues ne vont pas lire les auteurs à la source pour pouvoir comprendre les idées et les appliquer dans leur pratique : il serait en pratique impossible d'avoir lu l'ensemble des auteurs qui ont contribué à la psychologie pour avoir accès au titre de psychologue.
    Non car il y'a des auteurs qui eux se sont investis à lire et comprendre un auteur, à eux on peut/doit dans une certaine mesure leur faire confiance mais c'est toujours conseillé de rester critique et rien n'interdit d'aller voir à la source. Je parle par rapport au sujet en question (et par rapport à l'auteur en question "Jung") pas dans les maths ou la physique par exemple (j'y reviendrai). Par exemple le pape de Jung français a tout lu Jung (cice coluche) mais je suis pas d'accord à ce qu'il lui fait dire parfois (souvent). De même j'ai parlé avec des psychologues Jungien qui n'avaient semble-t-il en commun avec Jung que son rapport soit disant au IIIème Reich... et j'ai vu un psychiatre qui a vu et connu Jung et vous voyez ça me parlait plus qu'avec l'autre par rapport à ce que j'avais lu de Jung... qui suis je pour dire que je détiens la vérité. Personne je me trompe peut-être chacun se fera son avis.

    C'est comme lire Freud en gros si vous n'avez pas les faits authentiques vous ne pouvez pas vous exprimez au nom de.
    C'est pourquoi les auteurs qui font eux mêmes leurs autobiographie c'est un énorme plus quand à votre compréhension de ce qu'exprime l'auteur. D'autant plus en néo-psychanalyse ou plutôt en psychologie dynamique où on a tendance historiquement et intrinsèquement (les maths ne sont pas là pour aider à transmettre roujours fidèlement) à avoir moins de marqueurs expérimentaux qu'en neuro-sciences par exemple ou même qu'en psychologie sociale ou TCC. De plus il y a un biais étant que l'auteur à sa propre vision des choses et que ça peut l'influencer sans s'en rendre compte.

    Je préfère donc lire un auteur dans ce domaine dans le texte même une phrase pour exagérer plutôt que quelqu'un qui m'en parle et surtout quelqu'un dont les compétences ne sont pas garanties.

    Certaines critiques portent aussi sur le fait que Isabel Briggs Myers et Katherine Cook Briggs, les deux co-créatrices du questionnaire officiel, n'ont pas eu de formation en psychologie.
    La mère est romencière fille de statisticien (non ça sert à rien de savoir tout ça...) et l'autre est ... sa fille...
    Source : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Myer...Type_Indicator
    C'est au risque de vous accaparez des connaissances qui sont obsolètes
    Le problème n'est pas d'acquérir de sa connaissances qui sont obsolètes dans ce domaine mais d'avoir de bonnes informations.
    D'ailleurs le meyer briggs on peut pas lui reprocher d'être ancien. Et si c'est obsolète il a été au moins valable à une époque ce n'est peut-être pas rien... mais je pense qu'on sera d'accord...
    Dernière modification par Merlin95 ; 12/04/2021 à 19h40.
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  20. #16
    vep
    Responsable des forums

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Le modèle le plus utilisé chez les professionnels et qui a une valeur scientifique véritable c'est le modèle du big five qui donne lieu au questionnaire de personnalité, le NEO PI. Ce type de questionnaire a une validité psychométrique réelle, contrairement au MBTI qui n'est pas un test et dont les résultats sont très biaisés (il y a notamment un effet barnum très important qui fait que les professionnels le comparent souvent à l'horoscope).

    Edit, je rajoute une source : https://www.sciencedirect.com/scienc...aHVE-LEP6g-Dlk
    Dernière modification par vep ; 13/04/2021 à 08h31.

  21. #17
    aygline

    Re : Définition de la personnalité et théories

    La personnalité est en réalité une discipline intégrative qui tente de réunir des dimensions et des traits de caractère pour donner une description de la personnalité ; mais la personnalité, en tant que telle, n'est jamais qu'une réification arbitraire de ce que l'on peut observer ou déduire chez la personne (comportements et attitude, modalités d'adaptation, interprétation du monde, introversion/extraversion, etc...), et les éléments "primaires" qui la constituent sont sujet à débat. C'est l'un des concepts les moins bien définis en psychologie.
    Sûr qu’avec 50% d’inné ou d’inexpliqué (scientifiquement) dedans, le phénomène de la personnalité d’un individu, en tant qu’objet scientifique, reste sujet à débat !

    En gros, si le terme caractère était utilisé par les psychologues, il constituerait la partie cachée de l’iceberg, tandis que la personnalité serait la partie à l’extérieur.
    En tout cas je trouve plutôt seyante cette histoire de caractères sous-jacents qui en s’agrégeant ou en se « congratulant » en quelque sorte, produiraient « la partie émergée de l’iceberg » d’un individu.

    Au fond ce serait comme un texte, donc des « caractères » (d’imprimerie genre l’alphabet) qui en se « congratulant » en quelque sorte mais selon l’idée de l’auteur, produisent ou permettent que se réalise le texte qui en fin de compte, a une sorte de « personnalité » genre genré, agressif, bien ou mal écrit, clair ou obscur etc. (le texte) : au final du final mais en lisant adéquatement le texte, il serait possible de se faire quelqu’idée(s) de la personnalité, non du texte en tant que tel mais, de son auteur.

    Exple sur plusieurs romans la personnalité d’un romancier peut transparaître, se dévoiler de mieux en mieux et même au-delà ou en-dessous pour reprendre l'alégorie de l'iceberg, de la personnalité de l’auteur peut parfois se laisser deviner quelque tempérament, genre si le romancier fait des « fixettes » répétitives etc.
    Dernière modification par aygline ; 13/04/2021 à 11h50.

  22. #18
    GBo

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Citation Envoyé par vep Voir le message
    Le modèle le plus utilisé chez les professionnels et qui a une valeur scientifique véritable c'est le modèle du big five qui donne lieu au questionnaire de personnalité, le NEO PI. Ce type de questionnaire a une validité psychométrique réelle, contrairement au MBTI qui n'est pas un test et dont les résultats sont très biaisés (il y a notamment un effet barnum très important qui fait que les professionnels le comparent souvent à l'horoscope).

    Edit, je rajoute une source : https://www.sciencedirect.com/scienc...aHVE-LEP6g-Dlk
    Merci vep je ne connaissais pas, comme quoi "on" a eu raison de ne pas fermer le fil, cela aurait été prématuré.
    Je viens de trouver cet article voisin qui comprend une introduction un peu plus plus diserte sur ce que ce sont ces 5 grandes dimensions:
    https://www.sciencedirect.com/scienc...03448715002346

    merci encore,
    GBo
    Dernière modification par GBo ; 13/04/2021 à 12h03.

  23. Publicité
  24. #19
    Merlin95

    Re : Définition de la personnalité et théories

    Merci vep de confirmer, compléter ce que Pterygoidien a indiqué.

    Content que ça serve à d'autres.
    « Il y a 3 sortes de gens au monde : ceux qui savent compter et ceux qui ne savent pas. »

  25. #20
    aygline

    Re : Définition de la personnalité et théories

    … l’occasion de souligner la différence qui peut exister entre un caractère (sous l’iceberg) et un trait de caractère (de personnalité, partie émergée.

    Donc je soupçonne tel auteur d’avoir telles fixettes ou lubies sous-jacentes, et donc pour m’en convaincre je lis un de ses livres et là direct si je tombe sur un passage qui corrobore mes soupçons direct je le souligne, genre en rouge.

    Donc ensuite, lecture terminée, je feuillette l’ouvrage et visite les passages soulignés et là bingo si j’ai du rouge à toute page ou pas loin …

    Donc le trait de caractère est un élément de personnalité qui se voit, au for externe ou sur la « partie émergée de l’iceberg » et donc est objet de science.

    Mais le caractère est par nature invisible, muet genre quand je rédige un texte ou lis un texte, je ne l’épelle pas.

    Idem dans l’expression orale donc j’ai des soupçons sur Zemmour et maintenant si j’entends Zemmour sur Cnews là direct je dis Zemmour fait des fixettes, a des lubies.

    Et donc dans ce qu’il raconte et dans la façon dont il cause, en aval donc ça ne peut que confirmer ce qu’en amont, je pensais peu ou prou sur Zemmour

Discussions similaires

  1. Double personnalité
    Par houlakelly dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 7
    Dernier message: 18/01/2011, 20h13
  2. developpement de la personnalité
    Par elle2402 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 8
    Dernier message: 24/12/2010, 11h50
  3. Double personnalité
    Par Steph99 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 10
    Dernier message: 06/08/2010, 16h44