Affichage des résultats 1 à 6 sur 6

question



  1. #1
    scholasticus

    Question question


    ------

    bonjour
    ma question que je me pose est que
    pourquoi des gens d' apès vous veulent se susuider ?

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    cuchu

    Re : question

    un million de décès annuels et peux être 1,5 millions en 2020
    source:
    http://www.who.int/mediacentre/news/.../2004/pr61/fr/
    ce qui représente plus que les guerres!

    selon ces soucres, ce sont les pays d'amérique latine, certain d'asie et les pays musulmans qui sont le moins touché par le suicide.
    http://www.who.int/mediacentre/news/.../2004/pr61/fr/

    On pourrait aussi dire que nos société et nos mode de vie ne nous sont pas du tout adapté, causant peur (chomage, guerre, violence, stress, envis et donc frustration.
    Enfin bon c'est un portrait un peu noir mais il faudrait se questionner la dessus. Plutôt que de venter nos société nous devrions reflechir si elle sont bien adapté pour la survie et le bonheur futu de l'être humain.

    Bref sinon je crois qu'on peux établir un lien entre la non-foie et le suicide. Les pays fortement croyant sont moins touché. En faite plutôt que de dire crois en dieu pour ne pas te suicider j'aimerais creuser un peu cela.
    Plus que Dieu je crois plutot que c'est notre partie irrationel de nos être qui se trouve refoulé, non exprimé, et qui est le cause de grand déséquilibre. Dans nos sociétés la partie rationel tand à tout dicter, avec elle, la peur est libéré. C'est peux être là le plus grand maux?

  4. #3
    fredj

    Re : question

    Salut. Il y surement beaucoup de mécanismes pour en arriver là. Il faudrait séparer la tentative de suicide, qui serait une forme d'appel au secours (qui peu mal tourner) à la volonté de mourir qui conduit plutôt à un apaisement. Décider d'en finir, c'est pour certains "reprendre la main" dans une existence où les problèmes parraissent insolubles, et les condamne à une impuissance qui les fait souffir. Dans ce cas, ce n'est pas de l'abandon mais bien un acte de pouvoir, même si c'est le dernier.

  5. #4
    invite73192618

    Re : question

    Citation Envoyé par cuchu
    Bref sinon je crois qu'on peux établir un lien entre la non-foie et le suicide. Les pays fortement croyant sont moins touché.
    Méfie toi de ce genre de stat: dans les pays très religieux une partie des suicides va être camouflée en accident. Regarde par exemple dans "Manon des sources": après le suicide d'Hugolin le papé dit que c'est un accident "à cause du curé qui voudra pas faire les choses comme il faut"... il n'y a pas si longtemps les suicidés n'avaient pas le droit à la terre consacrée en occident.

    Citation Envoyé par fredj
    Décider d'en finir, c'est pour certains "reprendre la main" dans une existence où les problèmes parraissent insolubles, et les condamne à une impuissance qui les fait souffir. Dans ce cas, ce n'est pas de l'abandon mais bien un acte de pouvoir, même si c'est le dernier.
    Sans faire trop d'interprétation, les expériences de H Laborit ont montré que le stress mène soit à des comportements d'agressions (quand c'est possible), soit à la dépression (quand les comportements d'aggression ne sont pas possible). Alors peut-être que la tolérance moins grande de la violence dans nos sociétés explique en partie le taux de dépression, et donc de suicide.

  6. #5
    fredj

    Re : question

    Citation Envoyé par Jiav
    Sans faire trop d'interprétation, les expériences de H Laborit ont montré que le stress mène soit à des comportements d'agressions (quand c'est possible), soit à la dépression (quand les comportements d'aggression ne sont pas possible). Alors peut-être que la tolérance moins grande de la violence dans nos sociétés explique en partie le taux de dépression, et donc de suicide.
    C'est vrai que ça fait longtemps que l'occident n'a pas eu une bonne guerre... malgré cela, je crois que la violence est omniprésente. La clinique montre que les positionnements agressifs sont souvent un évitement d'un noyau dépressif. Pour le stress, ça me semble une donnée importante. La dépression entraine une diminution du tonus psychique qui rend toute autre activité difficile, ce qui amplifie le stress lié aux obligations de performances que la société exige de nous. Une bonne façon de soigner la dépression, c'est de permettre aux dépressifs de ne faire rien d'autre que de traverser cette phase, par exemple en les hospitalisant et en prenant soin d'eux. Certainement pas en les "secouant".

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    invite73192618

    Re : question

    Citation Envoyé par fredj
    je crois que la violence est omniprésente
    Par rapport à la société précédente, je n'en suis pas sur (mais comment le tester?).

    Citation Envoyé par fredj
    Certainement pas en les "secouant".
    Tu fais référence aux électrochocs? Ça fait plusieurs psychiatres, de différents pays, qui m'assurent au contraire que c'est de loin le traitement le plus efficace contre la dépression. Problème: sans anesthésie générale, c'est quasiment de la torture; avec anesthésie générale, hé bien il y a tous les risques d'une anesthésie générale...

  9. Publicité

Discussions similaires

  1. Ptite question sur une question de géo3D : Asie 06
    Par anonymus dans le forum Mathématiques du collège et du lycée
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/06/2007, 13h51
  2. Question sur une question ( algèbre lin.)
    Par xMrDibbsx dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 13/10/2006, 23h39
  3. question
    Par ismael paulino dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 4
    Dernier message: 19/09/2006, 22h47
  4. question
    Par maribel dans le forum Mathématiques du supérieur
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/05/2006, 19h10
  5. Question sur VCO dans ce schéma (et autre question)
    Par freesbeep dans le forum Électronique
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/12/2005, 22h01