Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

imagerie fonctionnelle, neuroscience



  1. #1
    vasilovee

    imagerie fonctionnelle, neuroscience


    ------

    Bonjour,

    dans le cadre de mon projet de d'étude je travaille dans le domaine de l'imagerie fonctionnelle (IRMf) et je n'arrive pas à comprendre la signification des mots " réponse hémodynamique" et "paradigme"

    si quelqu'un pouvait me donner un petit coup de pouce merci d'avance

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    [PSO] David V

    Re : imagerie fonctionnelle, neuroscience

    Des psychophysiologistes répondront mieux que moi, mais "hémodynamique" doit faire référence aux flux sanguins. Si je ne me trompe pas (à confirmer) l'IRMf présente par des moyens indirecte les afflux sanguins dans les différentes zones du cerveau. je pense que c'est la réponse hémodynamique ?

    Pour paradigme, ce n'est pas toujours évident. Je te propose la définition suivante : c'est une utilisation théorique dans lequel s'inscrit une procédure et un pattern de résultat. En gros une théorie peut donne lieux à différent paradigmes qui se reconnaissent car ils mettent les mêmes moyens en oeuvre pour tester leurs hypothèses et retrouvent les mêmes résultats.

    Autrement, tu regardes dans le dico ça y est. Un fil existe à ce sujet sur PSO

  4. #3
    [PSO] David V

    Re : imagerie fonctionnelle, neuroscience


  5. #4
    invite73192618

    Re : imagerie fonctionnelle, neuroscience

    Tout à fait David. L'IRM fonctionnelle est basée sur le fait que l'hémodynamique (les changements dans la circulation du sang) est liée à l'activité neurale: lorsqu'une zone est active, il y a dilatation locale des artères/artérioles qui provoque un afflux de sang oxygéné sur une période d'une dizaine de seconde. Comme l'afflux est plus rapide que l'augmentation de la consommation d'oxygène par les tissus nerveux, il y a alors une augmentation du rapport oxyhémoglobine/désoxyhémoglobine avec un pic à environ 3-5 secondes. C'est cela qui est physiquement enregistré par l'IRM.

    Au sujet du paradigme: en IRM cela désigne tout simplement des façons de faire des expériences. Les deux paradigmes les plus utilisées sont les paradigmes en bloc et évènementiel.

    Dans le premier cas, on enregistre des long blocs d'une condition, et ensuite on soustrait l'activité dans un bloc de l'activité dans un autre bloc. C'est efficace en terme de facilité à détecter des changements, mais pas très précis: on a forcément une mixture d'activité diverses et il n'est alors pas toujours facile de savoir si les activités qu'on voit sont réellement liées à notre variable d'intérêt.

    Dans le paradigme événementiel on est plus subtile: on utilise le fait qu'on connaît (ou qu'on croit connaître...) le profil temporel des réponses hémodynamiques pour les détecter en utilisant des modèles de régression linéaires. Note qu'on peut très bien faire des expériences un peu futé où on pourra à la fois faire de l'événementiel et du bloc, puisque la différence essentielle est au niveau des analyses.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    vasilovee

    Re : imagerie fonctionnelle, neuroscience

    merci beaucoup pour ces réponses

Discussions similaires

  1. les etudes en neuroscience
    Par zeraldius dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 24
    Dernier message: 04/01/2013, 20h12
  2. neuroscience orientation
    Par kherty dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 26
    Dernier message: 10/12/2006, 09h13
  3. Orientation Neuroscience
    Par kherty dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 2
    Dernier message: 17/11/2006, 21h56
  4. neuroscience, imagerie fonctionnelle
    Par vasilovee dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 3
    Dernier message: 14/03/2006, 08h30
  5. Neurosciences et imagerie fonctionnelle
    Par juissse dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 20/12/2005, 04h06