Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

schizophrénie et hyperactivité



  1. #1
    Boglee

    schizophrénie et hyperactivité


    ------

    Bonjour à tous,

    Je voudrais évoquer le cas d'un ami atteind non seulement de skyzophrénie, mais aussi d'hyperactivitée et de sourdouisme ( QI de 150 ).

    Je le connais depuis environ 3 ans. J'ai commencé à bien le connaître lorsque j'ai intégré un groupe de jeunes dont nous faisons partis.

    Au début, il me paraissais juste un peu "fou-fou", maintenant, je comprend qu'il a vraiment besoin d'aide, son grand-frère me parle souvent de son état mental et me demande parfois d'essayer de le raisonner.

    Niveau caractère, il est vraiment sympa, attentif aux autres et disponible, mais parrallèlement, il a une nervosité complétement incroyable,
    De plus, il est sencé prendre des médicaments le matin qui le calment pour la journée, médicaments qui ont de l'effets sur lui mais qu'il ne prend pas.
    Il fume du cannabis comme nous tous, et tant qu'il est sous l'effet de la drogue, il ne lui arrive que très rarement de s'énerver.
    A l'inverse, l'alcool le rend complétement fou, une fois j'étais chez lui, et il a bu quelques verres, après quoi il frappais très violement tout ce qui lui tombais sous la main, il s'est brisé le poignet contre une armoire et coupé bras et avant bras avec du verre, il est ensuite entré dans une colère monstrueuse, descendu, il frappa ses parents et nous aussi ( son frère et moi ), finalement, pompiers et gendarmes ont débarqués et lui ont fait une piqure qui l'a endormi directement.
    Je précise que même sans prendre de l'alcool il pique des colères, toutefois moins violentes qu'avec de l'acool, mais violente quand même.
    Il a énormement de problèmes avec l'autorité, et n'hésitera pas à frapper avec extrème violence quiquonque essayera de le maitriser ( parents, amis, policiers, medecins ). Il est suivi par une assistante sociale et une juge pour enfants qu'il voit tous les mois.

    Seul à seul, il m'a déjà parlé de sa peine lorsqu'on lui a révélé ses problèmes cérébraux.

    Avec les filles aussi, c'est toute une histoire, la seule avec qui il est resté plus d'un jour était une fille à problème aussi, qui était dans notre lycée, elle le comprenait et acceptait même ses colères mais il l'a frappait parfois, et finalement elle est parti. Là aussi il est entré dans une colère énorme.


    J'aimerais savoir comment l'aider, si il peut se soigner ou même s'améliorer, je suis convaincu qu'il ne PEUT PAS se maitriser quand il rentre dans ses colères.

    Merci

    -----
    Dernière modification par Boglee ; 19/03/2006 à 17h18.

  2. Publicité
  3. #2
    Boglee

    Re : skyzophrénie et hyperactivitée

    Aucunes solutions ?

  4. #3
    jojo17

    Re : skyzophrénie et hyperactivitée

    bonjour,
    la prémière chose qui m'a interpellé dans ta question c'est le fait qu'il est était peiné qu'on lui révèle ses problème cérébraux. s'il à eu besoin d'une révélation c'est qu'il ne se sentait pas malade, c'est la première réaction du malade face à ce genre de maladie. pour moi cela induit qu'une partie (sa maladie) de lui est malade. s'il s'énerve c'est qu'il lutte contre ellle. à mon avis la seule chose à faire est (et cela est injuste pour lui) de lui faire prendre réellement conscience qu'il porte une maladie, qu'il faut qu'il se batte intéligeament, sans s'énerver, en arrétant l'alcool, en prenant ses médicaments. pour le canabis, si c'est un appaisement, usé sans en abusé !

    je parle comme je crois tu la compris avec une certaine expérience dont on ne sait pas la chance qu'on n'a de pas la connaître (au dédut) .
    A+

  5. #4
    jojo17

    Re : skyzophrénie et hyperactivitée

    je voulais ajouté un détail (d'importance). si tu veux l'aider :
    Nous n'avons que le droit de donner un conseil, auquel nous devons encore ajouter : "suis-le, si tu le trouves bon." Pierre Kropotkine (La morale anarchiste)

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Rhedae

    Re : skyzophrénie et hyperactivitée

    Citation Envoyé par jojo17
    pour le canabis, si c'est un appaisement, usé sans en abusé
    Salut,

    Le canabis a des effets nefastes sur la schizophrenie . Il est tres deconseillé de fumer quand on a cette pathologie, cela enfonce le malade . Je crois que le meilleur conseil qu'on puisse donner a ton amis , c'est qu'il prenne bien ses medicaments . Les neuroleptiques sont tres efficaces .

    Aussi tu peux demander conseil a un exelent psychiatre online , le doc Lars , sur le chat de ce site : ( http://www.schizolife.com ) tout les jeudi de 21 h 00 a 22 h 00 , je pense il te donnera de bons conseils, il faut s'inscrire pour avoir acces au chat et a la consultation gratuite.

    Un des symptomes de la schizo , c'est qu'on se sent pas malade , il est donc difficile de raisoner un schizo pour qu'il prenne ses medocs ..Moi aussi j'ai eu du mal au debut a accepter que j'etai malade , je pensai avoir des supers pouvoirs . Aujourd'hui je suis stabilisé grace au neuroleptiques que je prend tout les soirs .

    Bon courage a toi et ton ami

    un schizo anonyme
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  8. #6
    jojo17

    Re : skyzophrénie et hyperactivitée

    salut rhedae,
    je suis d'accord avec toi en théorie, mais un sevrage radical et drastique demande un esprit du même ordre, et difficile (mais pas impossible) à mettre en pratique.
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  9. Publicité
  10. #7
    Boglee

    Re : skyzophrénie et hyperactivitée

    Citation Envoyé par jojo17
    la prémière chose qui m'a interpellé dans ta question c'est le fait qu'il est était peiné qu'on lui révèle ses problème cérébraux. s'il à eu besoin d'une révélation c'est qu'il ne se sentait pas malade, c'est la première réaction du malade face à ce genre de maladie.
    En fait il piquait déjà des colères quand il était petit, son grand frère m'avait raconté qu'une fois, il lui avait courrut après avec un couteau de cuisine à travers toute la maison, finalement il s'était réfugié dans une pièce qu'il a fermé à clef, et connaissant le petit frère il l'aurait planté sans hésité, je pense que c'est à cette époque qu'ils l'ont enmené voir un psy.
    Et c'est à ce moment là qu'il a appris qu'il était skyzo.
    Il m'a raconté que lorsqu'on lui avait dit qu'il était malade, ça lui avait fait beaucoup de peine.

    Sinon, ses parents sont deux médecins qui ont adoptés deux enfants, peut-être qu'une partie du traumatisme vient de là.

    Citation Envoyé par jojo17
    lui faire prendre réellement conscience qu'il porte une maladie, qu'il faut qu'il se batte intéligeament, sans s'énerver, en arrétant l'alcool, en prenant ses médicaments.
    Le problème ( et j'en ai déjà parlé avec lui ) c'est qu'il va en prendre conscience lorsqu'il est "normal", mais quand il va "passer" dans son "etat second" ( je ne sais pas bien comment expliquer ça ) il oublie tout et devient incontrôlable, là, il est sourd à n'importe quoi.
    Sachant qu'il est impossible de le calmer quand il fait ses crises ( en général il part on ne sait pas où et il revient calmé ).
    Dernière modification par Jiav ; 24/03/2006 à 04h22.

  11. #8
    jojo17

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    bojour,
    mon expérience ne me permet pas de t'aider d'avantage car je me suis aussi trouver dans la situation de ton ami, et comme lui, aucun moyen de me calmé sinon une injection, voir 2 ou 3. s'il arrive à se calmé seul, il devrait pouvoir diminué la fréquence de ses colères en suivant son traitement régulièrement. Après, il faut compté avec le temps, et aussi peut-être (ce fus mon cas) l'énergie du désespoir; on n'a rien à perdre et tout à gagné).
    les gens qui ont des montres n'ont pas le temps. Sagesse africaine

  12. #9
    jacktbold

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Salut,
    Le seule conseil que je peut te donné. Demeure si tu veux à l'écoute de ton ami. N'accepte pas l'innacseptable: la violence, l'automutilation. Si tu veux de l'aide, je te suggère d'en référer au psychiatre qui traite ton ami. Il pourra te guider dans ton rôle d'aidant naturel tu doit cependant avoir l'accord de ton ami pour ce faire. Dans le cas contraire le psy. Pourrait se retrouver dans un dilemme embarrassant en vertu du secret professionnel.
    L'autre conseil que je te donne. C'est de prendre conscience de tes limites comme individu. Le travail pour aider une personne atteinte de schizophrénie demande un travail d'équipe structuré et peut, si non, conduire à un épuisement sévère.

  13. #10
    anne-marie maur
    Invité

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Je viens réagir moi aussi au fait que ton ami fume du cannabis. C'est un fait notoire que les schizophrènes ont une appétence particulière au cannabis.
    Mais le cannabis leur fait énormément de mal.
    Le mieux est d'en parler avec ton ami, et de lui faire comprendre que cette drogue ne l'arrange pas.
    Petit à petit tu peux lui faire comprendre beaucoup de choses.
    Pareil, il faut l'aider à accepter sa maladie.
    Lui dire qu'il y a des gens qui ont des pathologies encore plus lourdes à gérer, et lui dire aussi que c'est une expérience douloureuse à vivre mais qu'il doit essayer de la vivre et de la supporter du mieux qu'il peut.
    Insister aussi sur le fait que les médicaments et l'aide des psychothérapeutes est très importante.
    Lui dire aussi que s'il avait un bras cassé, il ne resterait pas avec son bras comme ça, et que là c'est pareil, il a besoin d'aide et doit accepter de se laisser aider.
    L'encourager à mener une vie stable et régulière, pour se stabiliser, c'est important aussi.
    Je sais de quoi je parle car un de mes proches est atteint de cette maladie qui fait beaucoup souffrir.
    En tous cas c'est très gentil à toi de vouloir aider ton ami.
    J'espère que peu à peu il ira mieux.
    Le suivi, les médicaments, une vie régulière, ni drogue ni alcool... voici les bases pour une bonne stabilisation.
    Bon courage.

  14. #11
    invite73192618

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Citation Envoyé par anne-marie maur
    le cannabis leur fait énormément de mal.
    Tout à fait. Rhedae l'avait indiqué mais tu as raison de le souligner.

  15. #12
    CiTiZenEraSeD

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    En fait il piquait déjà des colères quand il était petit, son grand frère m'avait raconté qu'une fois, il lui avait courrut après avec un couteau de cuisine à travers toute la maison, finalement il s'était réfugié dans une pièce qu'il a fermé à clef, et connaissant le petit frère il l'aurait planté sans hésité, je pense que c'est à cette époque qu'ils l'ont enmené voir un psy.
    Et c'est à ce moment là qu'il a appris qu'il était skyzo.
    Ceci associé à ce que tu décrit me fais me questionner : ne s'agirait-il pas plutot d'autisme ? Mais d'un autisme particulier, type Asperger ?
    Parce que ce n'est pas chez un enfant en bas age que l'on peut diagnostiquer une schizophrénie !! Il faut attendre la fin de l'adolescence, le début de l'âge adulte...
    Ce pourquoi le QI élevé et l'hyperactivité me font penser à de l'autisme (vu que c'est régulièrement associé).

    Enfin bref, je ne t'aide pas bcp et je ne réponds pas vraiment a la question... et puis après tout, s'il est encore suivi je pense que son psychiatre connait son boulot !

    Enfin bref, je pense que les autres ont a peu près répondu a tes interrogations, donc bon courage !

  16. Publicité
  17. #13
    The Artist

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Citation Envoyé par Jiav Voir le message
    Tout à fait. Rhedae l'avait indiqué mais tu as raison de le souligner.

    Je fume de canabis régulièrement par paquet de 15 jours et pendant les autres 15 jours je ne fume pas pour relaxer mon esprit. Et par souci d'économie !!!
    Aux prémisses de ma schizophénie, cela était associer à une douleur précordialegique intense qui s'accompagnaient d'idée paranoiaques sur des gens qui voulaient ma mort.
    Je suis soigné par un traitement neuroleptique efficace (SOLIAN 400 mg) et ces idées ont disparue, ainsi que la précordialegie. Je n'ai jamais arreté le canabis par dépendance je pense. Et aujourd'hui je constate que ses effet sur ma psychologie sont plutot sympas : antidépresseurs et surtout excitant de la pensée. Enfin chez moi!! En effet, je me destine à l'écriture scientifique. Mon projet actuel c'est un cours de dynamique newtonnienne du point matériel. Et franchement, un bon bédo me booste pour me mettre au travail et les idées de génies fusent à une vitesse que j'arrive même pas à imaginer. Bon enfin vous en sachez mieux que moi sur ce sujet.

    On m'disait, j'veux être artiste, tu t'prends pour qui ? Oublie oublie !!!

  18. #14
    The Artist

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Un bédo = réserve de créativité
    On m'disait, j'veux être artiste, tu t'prends pour qui ? Oublie oublie !!!

  19. #15
    The Artist

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Par contre y a un petit effet néfaste : j'ai peur qu'on me pique mes idées !!! Mais enfin, n'est ce pas humain dans notre société économique dans laquelle il faut de l'argent pour se loger et se nourrir ?
    On m'disait, j'veux être artiste, tu t'prends pour qui ? Oublie oublie !!!

  20. #16
    invite73192618

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Citation Envoyé par The Artist Voir le message
    Un bédo = réserve de créativité
    Pour les personnes souffrant de schizophrénie, Un bédo = danger... . Il n'est pas du tout impossible que tu n'ai encore jamais eu de crise déclenchée par ce produit, mais c'est un peu comme si tu jouais à la roulette russe en disant "click click... vous voyez moi ça me fait rien! click click...".
    Tu devrais en parler avec ton médecin/prescripteur. Pas pour qu'il te dicte tes choix de vie, mais pour que ton propre choix soit fait en toute connaissance de cause (notamment des effets possibles de l'association SOLIAN/marijeanne).

  21. #17
    jacktbold

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Le fait de prendre des drogues, que ce soit canabis, cocaïne ou dérivé de morphines diverses vient fausser les observations de l'effet des médications psychiatriques.
    Il n'existe pas de moyens de contrôler la quantité et la fréquence de la prise des psychotropes qui sont sur le marcher noir et il est encore moins évident d'en savoir la composition exacte. Ces drogues sont couper avec toute sortes de produits plus toxiques les un que les autres.
    Le médecin obtient donc un diagnostique de co-morbidité contenant la Schizophrénie, la toxicomanie (parfois poly toxicomanies) et l'intoxication par des matières inconnues qui parfois ne se révèlent même pas dans les prélèvements sanguins ou urinaire.
    Dans l'équipe de réadaptation de schizophrènes atteints de formes persistante et sévère de la maladie, c'est à tout les jours que nous sommes confronté à cette réalité.
    Les personnes qui arrivent à une rémission, sont ceux qui s'en tiennent à la médication prescrite et ayant, évidement, accepter le fait d'être malade. Après cela, la seule limite est l'intelligence de l'individu et sa capacité de persévérance. Mais ça c'est vrais pour tout le monde malade ou pas.

  22. #18
    invite345678

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    C'est aussi ce que je pensais : bédo=réserve de créativité, voire le LSD aussi.(le pire psychodysleptique).On connait le LSD comme la drogue qui mène aux portes de la schizophrénie.En effet, c'est la plus réputée et la plus puissante pour créer des hallu sensorielles et une distorsion de la réalité.
    Mais des études récentes basées sur l'observation pratique montrent que le cannabis est le facteur N°1 (en terme de stat les services de psy en sont pleins) pour faire décompenser une schizophrénie.Personne n'est à l'abri, meme sans antecedent psy ou personnalité à risque (schizoide, ou schizotypique) d'une experience qui tourne mal (hallu, bad trip): la bouffée délirante aigue BDA.La BDA est le mode d'entrée dans la schizophrénie, 1 BDA nécessite 2 ans de traitement par neuroleptiques et seulement 1/3 ne rechutera jamais.
    Voilà, c'est dit, le message à faire passer c'est que si tu es vierge de tout antécédent psy et que tu consommes, tu joues avec le feu, et si tu as déjà fait une BDA ou que tu es schizophrène traité, tu dois savoir qu'il est tres difficile d'équilibrer un traitement et que cette équilibre peut étre facilement rompu, et une rechute (suivie d'une dépression post-BDA) peut s'avérer tres délétère pour l'évolution de cette maladie.
    Rien de tel que nos drogues endogènes...celles de l'orgasme: ocytocine, dopamine, phényléthylamine, et endorphines, introuvables sur le marché, elles sont en toi !

  23. Publicité
  24. #19
    fungi

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    La schizophrénie n'est pas une maladie, c'est une autre façon de vivre :

    Les punks génent? faut les interner ou les transformer en légumes pour qu'ils se la ferment?

    essayer de porter vos études sur la pensée punk (LA VRAIE pas le phénoméne de mode qui arrive )

    Vous comprendrez que les schizophrênes sont des gens comme les autres qui n'ont simplement pas de limites, pas de cadres :
    C'est à dire qu'ils n'ont pas de lois, ils n'ont pas la même définition du temps, ils ne voient pas la vie comme vous.

    Quant aux problêmes des schizophrênes, ils faudrais plutôt aller regarder du coté des persécutions.

    Essayer de penser comme un punk à la préadolescence, âge ou les enfants sont cruels et te mettent de coté pasque tu penses autrement.
    Ensuite le punk se rend compte qu'il ne peux faire confiance qu'a lui même.
    Il s'enferme dans un cocon, pour se protêger, et apres cette phase, vint les premiers symptômes.
    Rigidité, on ne montre plus ses sentiments, négativisme...

    Ensuite si personne ne viens en aide, pour établir un dialogue, le punk ou "futur schizo", va se renfermer sur lui même et ne croire que lui même, et c'est la que vienne les troubles paranoïde (apparaissent vers 18/25ans) :
    Hallucinations, sentiments de persécutions, ...
    Les troubles paranoïde donnent l'impréssion qu'on vous en veux = self défence = violence.

    bien sûr, selon la nature et gravité des persécutions et la sensibilité du sujet sa peut aller beaucoup plus loin.


    Imaginer, qu'on vous mette de coté pasque vous êtes différent, pasque vous pensez différement.
    Que quand vous parlez, les gens ont l'impréssion que ce que vous dites n'a aucune valeur .
    Qu'on vous montre du doigt, pasque vous réponder au prof à 8ans.


    Donc + vous stigmatiserer les schizo, et + vous créerer des pathologies mentales sur eux.
    Une seule solution : De la tolérance.

  25. #20
    Rhedae

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Salut fungi,

    Je comprend ce que tu veux dire, mais on peut pas laisser dire sur un forum psycho, que la schizophrenie n'est pas une maladie, car c'est totalement infondé. Par contre ce qui est exact, c'est qu'un schizophrene qui n'est pas stabilisé ne ressent pas ses troubles comme la manifestation d'une maladie . Ensuite tu sembles faire l'amalgame entre les idées libertaires et schizophrenie . Je frequente beaucoups de schizophrenes , et je constate qu'il ne sont pas tous anarchistes . Et les anarchistes ne sont pas tous schizophrenes . En quelque sorte en tennant ce genre de propos , tu stigmatises ceux que tu veux défendre . On peut pas généraliser sur cette maladie , car de toute facon chaque schizophrenes vat vivre une schizophrénie differente .

    Aussi tu sembles attribuer les sentiments de persecution des schizos , a la stigmatistion de cette maladie , ce qui est inexact . Par contre je pense que la plupart des scientifiques qui etudient serieusement le sujet, attribu , une part, sociale et un part hereditaire a cette maladie. Mais malheureusement ce trouble n'a pas livré tous ses secrets. D'ailleur il a plusieurs forme de schizophrenie et certaines ne sont pas de forme paranoiaques, mais affectives. Tu avouheras qu'un schizophrene paranoiaque qui est persuadé d'etre observé par des extra-terrestres , qui ressent le sentiment d'un viol de sa pensé , cela n'a rien a voir avec la stigmatisation sociale de cette maladie . Mais c'est un reel trouble mental tres handicapant

    Tu sembles defendre des gens qui pensent differements
    , je suis tout a fait d'accord avec toi qu'il faut faire preuve de tolerance , mais quand la maladie s'installe, les consequence ne sont pas a propement parlé ideologique, mais une incoherence , une derealisation , des bouffées delirantes, une desocialisation ,etc .. Cela n'a rien a voir avec une ideologie, mais c'est des symptomes graves de maladies mentales . Penser que les schizos veulent tous vivre totalement desocialisés comme Antonin Artau , c'est assez reducteur . Tout ceux que je frequente luttent pour s'inserer socialement .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  26. #21
    fungi

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Essaie de revenir en arriêre avec eux, la clef se retrouve dans leur passé, leur enfance.

    Je vais essayer de te transporter :
    Imagine que au moment de ta vie, ou tu apprends la vie, les rêgles, la signification des choses et surtout LES LIMITES (limites morales, par la loi)
    Tu n'as pas trouvé de "maître à penser", ton papa, ta maman.
    Donc les limites que tes parents t'apprennent, tu ne les as pas, tu dois donc les trouver tout seul.
    Et tes parents te disent, ne fais confiance à personne, dans chaque homme il y a peut-être un violeur etc etc.
    Et apres ils te disent, Fais ce que tu veux tant que tu nous fait pas chier.

    Donc la tu découvres la vie, TouT SeuL, donc les limites ne sont pas les mêmes que une personne dîtes "normal" et sa se ressent.

    Apres dans la phase ou tu découvres la vie, tu dévellopes ton filtre .
    Filtre d'une personne normal : Vérification de la source ( personne de confiance ou pas) => si la personne est de confiance HOP c appris.
    Filtre d'une personne comme sa : Observation critique de la phrase => Vérification par soi-même => comparaison avec les phénomênes éxistants => (et la le défaut) vraisemblable ou pas? => Assimilation

    Bon et la on en viens aux troubles.
    Imaginer que vous ne croyez que ce que vous ressentez, soit pasque vous avez perdu la confiance de vos parents, soit pasque vous n'avez pas de parents, ou ils sont la mais absents.
    Ensuite vous prenez une drogue, et ce que vous ressentez pendant cette prise, bin c'est inexplicable, alors vous essayer de l'expliquer.


    Ensuite voila le problême, le schizophrêne ou punk se fait sa propre vision du monde suivant son mode de réfléxion, différent de la majorité.
    Le problême c'est que sa peut déborder, par exemple, si il fait un cauchemar éveillé, ou dans ce cauchemar vous vous faites enlever par des extra terrestres.
    Bin, vous allez vraiment y croire, alors qu'il faut être rationnel.

    Je pense que la clef du problême se trouve dans la relation de confiance, si vous connaissez un schizophrêne, il faut que vous montrer qu'il peut vous faire confiance, et surtout éssayer de ne pas le décevoir :
    SURTOUT NE PAS MENTIR, ne pas fouiller dans ses affaires, ne pas lui cacher des choses, c'est sa qui aggrave les cas, + il va croire qu'il ne peut pas vous faire confiance, et + il va retourner dans son monde.
    La relation de confiance totale est primordiale.
    Ensuite essayer de retrouver pourquoi vous pensez comme sa, par rapport à vos parents. Retrouvez vos souvenirs, est-ce que vous faites confiance à votre maman, est-ce que vous faites confiance à votre papa?
    Je suppose que non, et il faut avoir la maturité de leur pardonner, et surtout donner une chance à chacun,leur faire confiance.

    Ou alors il y a encore la possibilité d'aller voir un psychanaliste et faire une psychanalyse, mais choisissez bien, un bon psychanalyste qui connais bien le sujet.(y'a eu pas mal de guérison )

    et bien sûr, le schizo peut tres bien vivre dans la société, il faut juste qu'il assume le fait d'être différent, c'est à dire, qu'il a des avantages et des inconvéniants par rapport aux autres.
    Différent mais pas inférieur ni supérieur.
    Et qu'il fasse des choses bien, et qu'il dédramatise, faut pas faire attention aux détails, en fait je vous conseille à tous d'étudier la subjéctivité du regard.
    Jeter un coup d'oeil aux travaux d'études sur la subjéctivité du regard, par exemple les tours que le cerveau nous joue, on vois ce qu'on veux voir. Comme sa sa vous apprends à faire la part des choses, le réel de l'iréel.
    Car le vraisemblable n'est pas forcément le vrai !!!
    C'est valable pour la beauté par exemple, une belle femme pour qq1 n'est pas la même pr qq1 d'autre.
    C'est pour sa qu'il faut faire confiance aux hommes, ou au moins aux hommes de confiance.
    Sinon éviter un MAXIMUM les doubles vies, par exemple, essayer d'être le même au boulot, avec votre femme, dans la rue etc.


    Voila voila, sinon pour la petite histoire je suis schizo(et la boum je perd 90% de ma crédibilité à cause des préjugés que vous avez) et je suis tres sociable, je suis intégré, j'suis heureux de vivre, et j'ai trouver une passion, un but, un amour, j'commence à me dérigidifié, à faire confiance aux gens autour de moi, les gens me font confiance, y'en a même beaucoup qui se confient à moi, et sa me fait du bien.
    Les sentiments reviennent, j'ai pardonné à mes parents (ou presque, c'est en cours), j'ai même failli pleurer quand j'ai pensé à toute ses années que j'ai perdu pasque je croyais que j'était différent donc que je pouvais pas vivre avec les autres, alors que c'était ridicule.
    Le problême viens des gens qui font la relation schizo = fou = raconte des conneries.
    Aie Aie Aie, c'est tres tres mauvais, non il faut jouer le jeu, si vous etes pas d'accord sur un point et bien, prouver le.
    Les problêmes c'est les gens qui disent :
    -C'est comme sa !!!
    -Pourquoi ?
    -Bin pasque c comme sa !!!

    Bin non désolé quand on pense quelque chose il faut le prouver.

    Donc ce que je vous conseille, c'est de vous orienter vers les étude de la subjéctivité du cerveau, les tests psychométriques etc, pour voir ô combien notre cerveau nous jouent des tours, mais de source sûre
    Ensuite quand vous aurez vu, tout ce que notre cerveau nous joue comme tour, vous comprendrez que ces voix dans la tête, les hallucinations sonores etc etc etc, ce sont des trucs que tout le monde as, mais que vous n'avez pas expliquer, bin faites des recherches la dessus, et quand vous aurez appris toute la subjéctivité des sens, bin apres faîtes la part des choses : Réel Imaginaire.

    Voila j'ai un peu trop écrit xD

  27. #22
    invite73192618

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Citation Envoyé par Rhedae Voir le message
    Salut fungi,

    Je comprend ce que tu veux dire, mais on peut pas laisser dire sur un forum psycho, que la schizophrenie n'est pas une maladie, car c'est totalement infondé.
    Oui Rhedae, tu as raison de le rappeler.

  28. #23
    Rhedae

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Salut fungi,

    Je pense que la plupart des gens sur ce forum n'affirment rien sans argumenter de facon rationelle voir souvent de facon scientifique , en s'appuyant sur des experiences ,et des theories eprouvées par l'observation . C'est d'ailleur pour cette raison que ce forum se demarque des autres par sa qualité . Si tu continues a frequenter ce forum, tu t'appercevras qu'il est malvenu de theoriser sans apporter de preuve , ni references (liens , litterature, plubication etc ..). Et c'est tres bien comme ca !

    Ton experience personnelle et tes messages son interessant au titre de temoignage, mais n'on aucune valeur theorique . Car ton experience personnelle t'es propre et tu ne peux pas la genéraliser aux autres schizophrènes . Je suis moi meme schizophrene (forme affectivo-paranoiaque) et je me reconnai pas dans ce que tu dits . Par exemple mes parents m'on donné une education et j'ai toujours eu des repères. J'ai pas l'impression que cette maladie soit la resultante d'un manque educatif ou affectif , ni meme d'ailleur a mon adhesion a certaine idées libertaires. D'ailleur cette maladie touche toute les classes sociales, tout les millieux .

    Si tu veux eviter d'etre stigmatisé , evite de dire que tu es schizophrene . Moi je le dit uniquement aux gens de confiance quand je sais qu'ils seront pret a en parler avec moi .Ou alors sur ce forum , car de toute facon je suis totalement anonyme, et donc cela n'a pas de repercution sur ma vie sociale .

    Pour les troubles , effectivement la plupart des gens ont des hallucinations , par exemple au moment du l'endormissement ou du reveil, ca arrive souvent, mais ce n'est pas pathologique a proprement parlé , puisqu'il il n'y a pas de consequence sur le psychisme des sujets . Cela n'a rien a voir avec un schizophrene qui est sujet a des hallucinations en pleine journée sans avoir absorbé de toxique et qui vat faire un voyage pathologique. Tu dits toi meme que ces troubles sont un "bug" du cerveau, donc finalement tu te contre-dit, car ce bug est bien de nature pathologique puisqu'il altere la raison. Les hallucinations conduisent souvent a une alteration du raisonnement: bouffés delirante, paranoia , etc ... ce qui est logique . LA premiere fois que tu as ce genre de sensation "surnaturelle" , tu essais de te l'expliquer , ca peut etre les extra-terrestres , dieu, le diable , etc .. Et c'est la que tu developpes une forme de paranoia car a priori tu ne sais pas que c'est due a une stimulation anormale des zones de l'audition du cerveau (pour les hallus auditives).l'explication psychanalitique des hallucinations, est une une remonté parcélisé de l'inconscient. Je crois que tant qu'un schizo tente d'expliquer ce qu'il ressent en faisant appel au paranormal, il restera pathologique . Je pense que le processus de guerrison ne peut s'enclencher que si le sujet prend du recul sur ses sensations et les prend pour ce qu'elles sont vraiment.

    Cela n'empeche qu'on peu aussi tirer un enseignement et un avantage cognitif de ce genre trouble . PAr exemple la plupart des schizos sont des etres tres sensibles , trop dirons certain ... Tu as raison de dire que la schizophrenie n'affecte pas l'intelligence a proprement parlé , car beaucoups ont developpé des capacité hors du commun surtout dans les mathematiques . Tous n'on pas un Qi hors norme , mais la plupart on plus de neurones que la moyenne . Par contre il y a une défaillance dans ce qu'on appelle l'intelligence emotionelle , c'est a dire les relations sociales qui ont souvent mediocres chez les schizos .

    Avec les autres schizos que je frequente (tous stabilisés) , dailleur il nous arrive souvent d'ironiser sur des sensation qu'on a en commun , par exemple avec la TV et la radio. Je crois que tous on a eu cette sensation que la tv s'adressait a nous directement . Et souvent on lui repondait ! Aujourd'hui ca nous fait rire ... Et d'ailleur la sensation n'est pas desagreable .

    Moi personnelement j'ai jamais eu de sensation desagreable, ce serait meme plutot le contraire , surtout quand j'ai eu des hallucination tactiles , ce que j'appelle un mega-orgasme non sexuel . Et puis d'apres ce que j'ai pu lire sur le nirvana boudhiste, mes sensation etait semblable a cette experience . MAis bon difficile d'expliquer a ceux qui on jamais eu la chance d'eprouver ce genre de plaisir extreme . Pareilement avec les hallus auditives et visuelles, cela etait pour moi tres agreable et ressemblait en tout point a des descriptions du nirvana. Les delires qui on suivi ne m'on pas derangé non plus , encore une fois c'etait agreable . MAis je peu pas genraliser mon cas a d'autres schizos , qui ont des delires satanistes , qui se font insulter par leur petite voix interieures , pour eux c'est un cauchemard qu'ils vivent au quotidien , surtout quand les neuroleptiques ne font pas effet.(1/3 n'arrivent pas a etre stabilisés et s'enfoncent dans leur maladie) En fait j'insiste sur le fait que meme si la sensation peut etre agreable , elle n'en est pas moins pathologique . C'est la meme chose avec l'addiction a certaine drogue . Tout les spychiatres te dirons que l'addiction a des toxiques est une maladie .

    D'apres ce que tu dits , la psychanalyse est un moyen de guérrir de la schysophrenie . D'apres ce que je sais cela n'est pas exact . MAis si tu as des informations sur le sujet , je suis ouvert a la discution . Apparement meme une psychotherapie ne serait pas efficace . D'apres ce que je sais les meilleurs resultats sont duent a des therapie cognitives et comportementales . Et surtout l'element a ne pas ignorer est la prise de neuroleptiques , dont l'action a largement prouvé son efficacité . Ils contribuent dans la majorité des cas a stopper les hallucinations , et sont aussi relativement efficaces dans les troubles paranoiaques .

    J'avai ouvert un sujet sur dans la section ethique :
    Faut il stigmatiser les schizophrenes ?

    Puisque que ce sujet t'interesse , alors hesite pas a participer...

    Pour resumer , au depart je postulé que stigmatiser les schizo etait un non sens , car il n'etaient pas plus violents que l'ensemle de la population . Au départ de la discution,il y avait beaucoups de septiques, d'idées recues , et d'a priori de la part des participants qui en fait n'etait pas informés . D'ailleur la stigmatisation vient la plupart du temps d'un manque d'information, et ce n'est pas propre a la schizophrenie . Cela n'empeche que certain media mettent encore de l'huile sur le feu malheureusement en montrant les schizos comme des fous dangereux dans des centres fermés. Mais a force d'enquete sur le web, on a pu prouvé qu'effectivement les schizos ne sont pas plus dangereu que le commun des mortels . Donc definitevement non, il ne faut pas stigmatiser les schizophrenes
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  29. #24
    fungi

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Vi j'avais répondu au forum sur la stigmatisation mais mon pc a bugué, et étant donné que j'écris des pavés, j'avais pas envie de tout réécrire xD

    Je vais alors donner mes liens

    "L'être-là du schizophrène" de Gisela Pankow
    Un excelent livre sur la guérison de deux patientes ateinte de schizophrénie par la psychanalyse.

    Il es bien spécifié qu'une récupération psychique d'un schizophrêne en stade avancé ( on peut dire guérison presque) arrive deux à trois fois par spécialiste (psychanalystes spécialisés dans les troubles de la personnalité) en moyenne.

    Ensuite y'a tout les sites qui parlent de schizophrénie dont je m'intéresse depuis qqs semaines, j'ai lu je pense une 30aine de témoignage.
    http://alainriouxpq.iquebec.com/shztxt3.htm
    http://www.schizosedire.com/front/Home/index.jsp
    http://psycho.5axe.com/portal.php
    Voir aussi les liens pour tout les sites similaires
    Ensuite j'ai regarder les stades à l'enfance.

    Voila et la une petite révision de Freud :
    http://tecfa.unige.ch/tecfa/teaching...in29/Freud.htm

    Je m'arrête sur :
    Stade des opérations formelles (11/12 15/16ans)

    Je reprends ce qui es écrit :
    "Avant ce stade, l'enfant avait besoin d'un support concret pour raisonner, alors qu'à cet âge là, il peut raisonner sur des hypothèses, sur le possible sans savoir si c'est vrai ou faux. L'enfant peut désormais utiliser des schèmes de pensée beaucoup plus complexes : les schèmes combinatoires, les schèmes de proportion, les schèmes de coordination, les schèmes d'équilibre, les schèmes de probabilité, les schèmes de compensation et le dépassement de l'expérience qui est la faculté de passer à une généralité absolue où la réalité n'est pas forcément observable"

    Je suis en train de émettre pas mal d'hypothêse la dessus.
    Si en effet l'enfant n'a pas son support concret pour raisonner, il va devoir lui même, tout seul raisonner sans support concret, et c'est la que vont les dérives.
    Si tu dois te construire ton univers, bin y'a de fortes chances que cet univers ne corrésponde pas forcément à l'univers de la société.
    Tu es déviant par la pensée, donc pas forcément accepté.
    Ensuite à mon avis, pour se créer un monde tout seul il faut utiliser sa faculté de cognition à outrance, et c'est pour sa je pense qu'il surdévellope notre inconscient, qui peut prendre une place tellement importante qu'il peut avoir autant de place que le conscient ( 2 voix complêtement différentes dans la tête), et si on le laisse faire, il prends le dessus, et la commencent les pathologies.
    Et aussi à mon avis c'est de la que viens notre génie créatif, d'ailleurs j'ai peur qu'en suivant une psychanalyse réussie, je gagne d'être normal et je perde mon génie créatif xD

    Ce qui me fait bien rire aussi, c'est de voir que les schizos ont "l'impréssion d'avoir un don" enfin des capacités que les autres n'ont pas alors que c'est la vérité, et bien sûr la majorité détient la raison donc nous avons tort puisqu'on a une étiquette de maladie mentale

    C'est con à dire mais on va finir par être d'accord avec Michel achard "il vaut mieux se tromper avec tout le monde que d'être intéligent tout seul"

    Plutôt que ma citation préférée :
    "L'erreur ne devient pas vérité parce qu'elle se propage et se multiplie; la vérité ne devient pas erreur parce que nul ne la voit." (Gandhi)

    J'ai toujours été fasciné par la culture punk et la crise identitaire, j'ai lu les livres de chuck palwaniuk, j'ai vu "fight club" 8 fois de suite la premiere fois que j'ai appris son existence. je m'interesse à la philosophie punk aux courants punk(surtout ne pas confondre idéologie punk et star commerciale qui se prend pr un punk)
    J'aimerais que vous lisiez l'idéologie punk ( celle de l'époque réactionnaire, les punks sont morts depuis qu'ils ont eu une étiquette. ) et avoir votre avis, c'est tres important pour la suite de mes études .

  30. Publicité
  31. #25
    Rhedae

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Citation Envoyé par fungi
    "L'être-là du schizophrène" de Gisela Pankow
    Un excelent livre sur la guérison de deux patientes ateinte de schizophrénie par la psychanalyse.

    Il es bien spécifié qu'une récupération psychique d'un schizophrêne en stade avancé ( on peut dire guérison presque) arrive deux à trois fois par spécialiste (psychanalystes spécialisés dans les troubles de la personnalité) en moyenne.
    Je dit pas que c'est impossible, mais je trouve pas que les resultats soient tres signifiquatifs comparé a la spychiatrie et sa pharmacopé qui arrive a soigner les 2/3 des schizos .. Il faudrait savoir si les patients prennent ou non des neuroleptiques par exemple. Finalement rien ne prouve que ce soit l'action de la psychanalyse qui "soigne" les schizos . De plus j'ai l'impression que la technique utilisée est assez specifique et que tout les psychanalistes n'ont pas les techniques necessaires pour traiter ce genre de pathologie lourde ..

    Le jour ou je suis allé voir un psychanalyste il m'a orienté vers un psychiatre qui a les competences et m'a clairement dit qu'il pouvait rien pour moi, donc c'est pour ca que suis etonné et septique. Etant donné que les spychanalystes n'ont pas de formation medicale (psychiatrique) ; j'ai d'ennorme doutes quand a leur potentiel de soins pour ce trouble psychique particulier.

    Je trouve pas que ce soit une bonne idées par exemple d'insiter les schizos d'abandonner leur traitement medicamenteux , pour entamer une demarche psychanalytique . En theorie , il ont 1/3 de chance de faire une rechute , qui peut etre plus ou moins grave .

    Dans les liens que tu as donné il y avait un article interessant d'une femme schizophrene qui a eu reussi a passer un doctora pour devenir therapeute . Apparement elle n'est pas vraiment adepte des traitements a vie , mais prefere une approche plus cognitiviste.Mais l'un nempeche pas l'autre.
    http://www.rehab-infoweb.net/SocProA...ent_deegan.pdf


    Ensuite à mon avis, pour se créer un monde tout seul il faut utiliser sa faculté de cognition à outrance, et c'est pour sa je pense qu'il surdévellope notre inconscient
    C'est un aspect de la pathologie de vouloir se créer un monde, non ? Ensuite je pense c'est un peu maladroit de parler du developpement de l'inconcsience , puisqu'a priori l'emergence de l'inconscience est plutot subite quand elle se manifeste dans des hallucinations par exemple . D'ailleur je suis pas sur que ce soit tres bon de vouloir prendre conscience de l'inconscient surtout de facon aussi violente . D'ailleur c'est toujours tres destabilisant , meme si c'est par le biais de la psychanalyse qui est une methode plus douce.

    Et aussi à mon avis c'est de la que viens notre génie créatif, d'ailleurs j'ai peur qu'en suivant une psychanalyse réussie, je gagne d'être normal et je perde mon génie créatif xD
    Attention, les schizos ne font pas tous preuve de genie creatif ! Par contre ils peuvent enter dans d'intense phase d'euphorie , qui leur font croire . Avec mes amis schizos on parle de nos "super-pouvoir" , mais je te rassure c'est par ironie , quoi que ...

    Sinon je pense t'a tout interet a devenir paucisymptomatique c'est a dire de perdre la plupart de tes symptomes pour aller vers la remission . Mais pour cela il faut evidement je pense se sentir malade et donc accepter d'etre aidé ...
    Pour la question de la perte de creativité , c'est un sujet effectivement un peu tabou en spychiatrie, car les neuroleptiques, surtout quand ils sont associés a des entidepresseurs,(c'est le cas chez les schysos en general) peuvent effectivement emousser les emotions, et donc on peut se sentir moins creatif . MAis je pense le mieu c'est d'en parler au medecin prescripteur pour qu'il adapte le traitement soit en enlevant l'antidepresseur, soit en sous dosant le neuroleptique . MAis bon si tu arrive a guerrir sans avoir recours au medicaments ce en quoi j'ai quelque doute , je pense le probleme se pose pas .
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  32. #26
    fungi

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Il es évident que les médicaments doivent être pris, mais ce que j'essaie de vous expliquer c'est que les médicaments ne "soignent" pas, ils atrophie les symptômes, ils anésthésient les symptomes, mais en aucun cas ne guérissent, et c'est la que viens l'échelle de la maladie, + on attends et + on va loin et apres c'est trop tard.
    En imaginant c'est comme si débranchais le courant de la machine infernale mais qu'on ne la détruisais pas.
    Si la machine infernale est dangereuse, les médicaments sont indispensable, si la machine infernale est instable, il faut en profiter pour aller voir un psychanaliste.

    Ensuite pour les psychanalistes, la psychanalyse est extrêmement complexe, ce qui fait que les psychanalistes sont tres tres spécialisé par exemple, certains refusent certaines pathologies, et plutôt que d'avouer qu'ils ne "savent" pas les soigner, leur dise que c'est pas guérissable, mais ce qu'il faut c'est rechercher un spécialiste de cette pathologie, un passioné.

    Et surtout il ne faut pas confondre le psychanaliste de mémé (celui que la mamie bourgeoise va voir pasque "pépétte" son chihuahua est mort) qui n'est intéréssé que par le fric, et le réel passionné de psychanalise qui s'intéresse à son métier.
    Le mieux c'est le bouche à oreille, et la réputation etc.

    Il es clair que les schizos ne doivent pas arrêter leur traitement sous risque de rechutes inévitable, puisque toute façon le traitement ne guéri pas mais évite simplement les rechutes inévitables.
    Sa explique que 90% des schizos qui prennent leurs médocs, s'imaginent qu'en prenant le traitements ils se soignent et apres s'être habitué à ne plus avoir de rechute, l'arrête, et la BAM, rechute INEVITABLE.
    D'ailleurs je me souviens pas avoir dit à qui que ce soit d'arrêter son traitement... et je pense pas que c'est 1/3 qui a une chance de faire une rechute, mais 3/3.

    "C'est un aspect de la pathologie de vouloir se créer un monde, non ? "
    Tout le monde se créer un monde, le seul aspect de la "pathologie" c'est de croire en ce monde.

    Sinon il es vrai que d'aller voir un psychanaliste c'est tres tres dur, car tu vas découvrir les souvenirs enfouis que t'as voulu oublier car ils étaient trop dur, et on y arrive pas tous, mais à la fin, c'est la guérison.
    Ensuite si un jour tu vas voir un psychanaliste, il faut que tu es 100% confiance en lui, mais pas aveuglément, il faut qu'il te prouve que tu peux lui faire confiance, si jamais tu doutes de lui et que tu ne lui en parles pas, etc c foutu
    Faut avoir un état d'esprit, et surtout si tu ne crois pas en cette guérison bin c'est pas la peine non plus, c'est pour sa que je te conseille de lire ce livre.
    La premiere moitié illustre objectivement la guérison des deux patients, mais la deuxieme moitié du bouquin explique tout et tu pourras peut-être même te reconnaitre dedans.

    C'est comme tout, je pense que tu devrais t'y intéresser et quand tu auras lu et cerné le sujet, que tu te seras débarassé de tes préjugés, et bin hop tu m'donnes ton avis

    (Petite parenthêse, sur la femme schizo qui es devenu thérapeute, elle auras un concurant dans 6/7 ans, c'est mon rêve et personne pourras m'en empêcher )

  33. #27
    Rhedae

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    Salut,

    Apres m'etre documenté plus avant , il semblerait en effet que la spychanalyse soit utilisée pour soigner ce trouble ... Mea culpa

    Pour les risques de rechuttes les chiffres sont variables , par exemple les sociétés qui produisent les medicaments indiquent un chiffre de 80 % , alors que les psy constatent 1/3 . Aussi pour etre totalement honnete dans les statistiques, il y a la theorie et la pratique . Par exemple il est consensuel de parler de 1 % de la population atteinte par cette maladie . Alors que dans la réalité il est probable qu'elle touche 2 % si on compte tous ceux qui n'on pas etaient diagnostiqués .

    Pour ton projet d'etude, renseigne-toi avant aupres de l'administration , car je crois qu'en France on refuse certain diplomes , meme si tu es brillant, a des personnes qui ont un passé psychiatrique , je crois que c'est systematique dans les professions de santé en tout cas en France.
    "Le monde contient bien assez pour les besoins de chacun, mais pas assez pour la cupidité de tous."

  34. #28
    (PSO)Clémentine

    Re : schizophrénie et hyperactivité

    on dérive, non?
    Quoi!? Z'avez plus de jus de goyave!? Bah euh, chais pas... papaye alors?

Discussions similaires

  1. Hyperactivité
    Par kolmalou dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 156
    Dernier message: 22/08/2011, 22h08
  2. hyperactivité et cerveau
    Par triban dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/01/2006, 11h11