Répondre à la discussion
Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 157

Hyperactivité



  1. #1
    kolmalou

    Hyperactivité


    ------

    bonjour,
    je souffre d'hyperactivité mais pas physiquement.
    on l'a decouvert il y a 3 ans et pour cela j'utilise de la ritaline et les derivés concerta etc..voilà mon probleme c'est que je perds le sommeil et j'ai des impressions et envies bizarre en prenant ce medicaments, il me semble efficace mais j'ai peur d'en devenir dependant surtout que lorsque j'ai commencé le traitement je consomait de la marijuana j'ai arreté depuis presque 6 mois.
    j'ai donc peur qu'en arretant un jour je n'arrive plus à suivre mes etudes par exemple ou meme la vie autour de moi.
    je voulais avoir de vos conseils ou meme si elle existe une alternative

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Vinc

    Re : hyperactivité

    Bonjour!
    Je pense que la première chose à faire avant de poster ce genre de message sur un forum scientifique, c'est d'en parler à votre mèdecin traitant, et si c'est déjà fait, d'aller voir d'autres mèdecins qui sauront certainement quoi faire!
    Ne vous attendez pas à une consultation virtuelle. Par contre vous pouvez éventuellement recevoir les expériences d'autres personnes dans le même cas que vous!

    A+

    Vinc
    Primum non nocere.

  4. #3
    kolmalou

    Re : hyperactivité

    c'est en effet ce que j'attendais desole de m'etre mal exprimé

  5. #4
    Vinc

    Re : hyperactivité

    Ok! Pas de problèmes!

    A+

    Vinc
    Primum non nocere.

  6. #5
    triban

    Re : hyperactivité

    Bonjour

    J'ai pris ce fil qui traite de l'hyperactivité, j'ai vu cette nuit un sujet sur l'hyperactivité, qu'on découvre actuellement en FRANCE. Les intervenants soulignaient qu'un des problèmes et l'absence de dépistage de ces enfants ( ou adultes). Beaucoup d'enfants n'ont pas de traitement ( médicaments ou autres) qui permettrait de diminuer les difficultés qu'ils rencontrent.
    De plus les intervenants soulignent que ces enfants ont des comportements à risques beaucoup plus important (comportement avec l'alcool, les drogues le sida,sur la route,...).
    L'un des intervenants ce poser la question si ces comportement à risques ( surtout sur la route) n'était pas autre chose ( suicide).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    kinette

    Re : hyperactivité

    Bonjour,
    Attention tout de même aux excès: j'ai l'impression que la grande tendance aux USA est de donne des calmants à des gosses simplement un peu turbulents, parce qu'on est dans le cadre d'une société très normalisantes, et qu'on considère comme anormal un gosse qui bouge beaucoup (ils font grandir aussi artificiellement des gosses considérés comme trop petits, par des opérations qui ne doivent pas être des parties de plaisir...).
    D'autre part une activité importante d'un gosse n'est pas nécessairement lié à un désordre d'ordre physiologique mais peut provenir de manque d'attention de la part des parents, ou d'autres problèmes qu'il vaut mieux régler plutôt que d'assommer l'enfant à coups de médicaments.
    De plus c'est coller à l'enfant une étiquette d'enfant anormal, et je ne pense pas que ce soit très bon pour son développement.
    J'ai peur qu'on ait de plus trop peu de recul sur les conséquences de tels traitements pendant le développement d'un enfant...

    Evidemment, il y a peut-être effectivement un faible pourcentage d'enfants souffrant vraiment de désordres pour lesquels la seule solution soit un traitement médicamenteux... mais je n'ai pas tellement l'impression que les américains cherchent à distinguer ces problèmes réels de ceux de gosses dont eux, parents, n'arrivent pas à supporter les particularités (un enfant est un enfant, et ce n'est pas si étonnant qu'ils bougent parfois plus qu'un adulte!).

    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  9. Publicité
  10. #7
    triban

    Re : hyperactivité

    Bonjour

    Dans mon intervention, j'ai cité une discussion et une situation en FRANCE, je suis d'accord qu'il fait faire attention sur le diagnostique ( lors de la discussion il est demandé un diagnostique précis). Un des problèmes rencontrés et le risque de confondre ces symptômes avec d'autre ( dépression entre autres). De plus j'ai cité les médicaments comme traitement possible mais il y a aussi d'autres traitements ( si les parents sont contre les médicaments ou si l'enfant ne réagie pas au traitement).
    Je pense qu'il serait intéressant d'aider ces enfants pour leurs biens et pour le bien de la société.

  11. #8
    kolmalou

    Re : hyperactivité

    bonjour,
    je suis content de vos reaction à ce sujet mais jsute ce qui confirme ce que disais triban, avant que j'utilise ce medicament je consommais de la drogue et j'etais dans une sorte de depression.mais aussi comme le soulignais kinette on a trop tendance à prescrire ces medicaments qui peunvent s'averrer dangeeureux et qui sont d'ailleurs des drogues reconnues. C'est pour cela qu'il y a ,je trouve, un probleme : pour nous eviter un comportement à risque, on fait avoir un comportement à risque (dependance, insomnies, etc...)

  12. #9
    Na+

    Red face Re : hyperactivité

    Je vais dire ce que je pense,

    Le problème avec les Hyperactifs, c'est qu'ils sont rejettés de la société et vivent mal dans leur peau. Les Français refusent pour la plupart de reconnaitre l'existance de l'Hyperactivité, c'est bien malheureux. Aux USA, c'est différent la maladie est très fréquente là-bas, on y est habitué. En France, on les méprisent, les traîtent de bon à rien,...

    On ignore d'où vient-elle, mais ce serait des mutations de gènes dès la naissance. Quels sont les facteurs qui provoqient ces mutations Personnellement, je crois que cela provient du mode de vie et de l'alimentation. En effet, il y a 50 ans, l'hyperactivité était moins élevée qu'actuellement.

    Evidemment, déjà, quand on voit un enfant agité, il faudrait d'abord se poser la question, pourquoi l'est-il En général, c'est lui qui ne sait pas se tenir tranquille, souvent, il n'a pas de traîtement donné.

    Autre solution: Pour le calmer, on lui prescrit des calmants, très mauvais pour la santé et pour sa croissance.

    Après, si on sait que l'enfant souffre d'hyperactivité, il faut lui trouver les traîtements appropriés à cette maladie, ce qui n'est pas évident. Pour l'hyperactivité, il n'existe actuellement que de la Ritaline et le Concerta LP.

    Vous me direz qui administre ce type de médicament. Je vais vous dire un exemple: En France, seule l'hôpital Robert Debré à Paris administre ce type de médicament et encore, les prescriptions sont très strictes.

    Au passage, les Hyperactifs à l'âge adolescent peuvent parfois faire des dépressions nerveuses, voire se suicider, à cause des autres(ce ne sont que des cons) qui le rejette, les parents peuvent y être pour quelque chose aussi. En vérité, ils sentent ne pas profiter de leur vie et ont du mal à accepter la société.

    Ensuite, toput dépend comment se manifeste la maladie .

  13. #10
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    bonjour, la ritaline est une amphétamine et comme les autres molécules de sa classe a des effets secondaires: insomnie, dépression, aggravation des tics et j'en passe. On a interdit la prescription d'amphétamines coupe-faim il y a dix ans pour cause de toxicomanie fréquente, et il semble qu'on remette cela et de plus chez les enfants.
    Ensuite je me rapelle qu'autrefois j'ai été mis sous urbanyl car ma mère avait dit au médecin que j'étais anxieux, et le médecin sans me questionner a fait la prescription. je suis sûr que cela arrive plus souvent qu'on ne pense dès lors qu'il s'agit de donner des psychotropes aux enfants. bonne journée

    ########## Merci de ne pas mettre l'adresse de votre site (ou blog) dans cette page.
    Un espace est réservé à la mise en évidence de votre site, dans votre profil personnel.
    Merci de votre compréhension.
    Pour la modération, Vinc.
    Dernière modification par Vinc ; 17/01/2006 à 18h28.

  14. #11
    ptitbouchon08

    Re : hyperactivité

    Bonjour,
    Je rejoins le témoignage de docteur vincent. La ritaline est bien un dérivé des amphétamines et s'avère dangereux. Les chercheurs perdent souvent leur objectif premier, à savoir apporter des connaissances pour soigner les gens. Il n'est pas rare de voir des médicaments arrivés sur le marché puis être retirés du fait d'effets secondaires indésirables.Pourquoi? Pour l'argent. J'avais déjà entendu parler de la ritaline en mauvais terme dans un documentaire sur arte. Je vous mets ci-dessous le lien d'un article à consulter. Bien sûr, il est à prendre avec modération. Tout n'est peut-être pas fondé mais il vaut néanmoins le coup d'oeil.
    http://www.alterpsy.org/breggin.php

    cordialement.

  15. #12
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent
    bonjour, la ritaline est une amphétamine et comme les autres molécules de sa classe a des effets secondaires: insomnie, dépression, aggravation des tics et j'en passe. On a interdit la prescription d'amphétamines coupe-faim il y a dix ans pour cause de toxicomanie fréquente, et il semble qu'on remette cela et de plus chez les enfants.
    Bonjour
    Tous médicaments présentes des risques ( s'il y a médicament, il y a substance active), donc risque, cependant si les avantages prennent le pas sur les désavantages, je ne vois pas pourquoi ils ne seraient pas utiliser.
    ptitbouchon08
    J'avais déjà entendu parler de la ritaline en mauvais terme dans un documentaire sur arte
    J'ai regardé le reportage d'arte sur la ritaline, j'avoue ne pas avoir compris , ( ce que j'ai compris c'est que normalement il devrait y avoir une augmentation de l'hyperactivité avec ce produit, mais que c'est l'effet inverse qui se produit, )
    S'il y a une personne qui peut expliquer ce qui se passe avec l'absorption de la ritaline dans le cerveau, je suis preneur.
    J'ai regardé le site je suis d'accord avec les commentaires associés ( une volonté de faire peur sans aucunes preuves, beaucoup d'affirmations sans références de recherche), je n'aime pas beaucoup le site cité.

  16. Publicité
  17. #13
    triban

    Re : hyperactivité

    bonjour
    J'ai par curiosité continué des recherches ( merci Google), j'ai trouvé ce site ( que j'aime beaucoup)
    http://www.doctissimo.fr/html/psycho...ite_taille.htm

    je cite :
    Pour l’instant, le seul traitement actuellement utilisé dans l’hyperactivité est la Ritaline. Ce médicament est en fait un stimulant. Son action reste encore mal comprise, mais il semble paradoxalement calmer les bambins hyperactifs.
    paradoxe, paradoxe!!!
    J'ai trouvé des infos sur les "zones" du cerveau qui serai impliqués mais ce n'est pas le bon répertoire ( plutôt dans Neuropsychologie et Psychologies )

  18. #14
    Jiav

    Re : hyperactivité

    Aux USA, c'est différent la maladie est très fréquente là-bas, on y est habitué.
    C'est assez récent et tout simplement lié au fait que cette maladie n'est reconnue scientifiquement que depuis peu. Un peu comme si quelqu'un n'inventait qu'aujourdhui la prise de tension: on aurait une épidémie soudaine de haute tension!

    Pourquoi? Pour l'argent.
    Je ne suis pas un grand admirateur des pharmaceutiques, mais il faut pas virer parano non plus. Un retrait du marché coute beaucoup trop cher pour que ça en vaille la peine.

    Lors du processus d'évaluation d'un médicament, le produit commence à être testé chez un petit nombre, puis un plus gros. Mais quelle que soit la taille du groupe testé, il est toujours possible que des effets secondaires rares n'ai pas été vu. Un nouveau médicament est donc toujours quelque chose en partie expérimental. La justification (très réelle) pour le sortir est que ses bénéfices potentiels sont plus importants que ses risques (oubliez le risque zéro -ça n'existe pas).

    Après ça il y a toute sortes de choses nauséabondes au niveau de la pub et du pillage des recherches publiques, mais en inventer des chimériques ne fait qu'attiser les peurs, pas éclairer le débat.

    Ce médicament est en fait un stimulant. Son action reste encore mal comprise, mais il semble paradoxalement calmer les bambins hyperactifs.
    Oui c'est ça. Savoir pourquoi par contre...

  19. #15
    aquilegia

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Na+

    On ignore d'où vient-elle, mais ce serait des mutations de gènes dès la naissance. Quels sont les facteurs qui provoqient ces mutations Personnellement, je crois que cela provient du mode de vie et de l'alimentation. En effet, il y a 50 ans, l'hyperactivité était moins élevée qu'actuellement.
    Bonjour,
    Concernant les mutations, il y a quelques points à préciser. Il faut savoir que les mutations qui ont un effet visible sur l'individu ne se produisent pas à la naissance, mais dans les cellules germinales des parents.
    Par ailleurs, les mutations sont généralement dues au plus parfait hasard (mais certains effets environementaux peuvent être mutagènes, comme les radiations, ou globalement tout ce qui est cancerigène, car les cancers sont aussi dus à des mutations).

    Et enfin, l'augmentation de la fréquence d'une maladie génétique n'est généralement pas due aux mutations pouvant provoquer cette maladie, mais juste à la transmission de l'allèle muté d'une génération à l'autre.

    Concernant l'augmentation de l'hyperactivité, je suis entièrement d'accord avec ce qui a été dit au dessus : la détection est simplement meilleure qu'avant.

  20. #16
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par kolmalou
    bonjour,
    je souffre d'hyperactivité mais pas physiquement.
    on l'a decouvert il y a 3 ans et pour cela j'utilise de la ritaline et les derivés concerta etc..voilà mon probleme c'est que je perds le sommeil et j'ai des impressions et envies bizarre en prenant ce medicaments, il me semble efficace mais j'ai peur d'en devenir dependant surtout que lorsque j'ai commencé le traitement je consomait de la marijuana j'ai arreté depuis presque 6 mois.
    j'ai donc peur qu'en arretant un jour je n'arrive plus à suivre mes etudes par exemple ou meme la vie autour de moi.
    je voulais avoir de vos conseils ou meme si elle existe une alternative
    Je suis moi-même hyperactif et j'ai fait un test une fois avec pilule d'un générique du ritalin ...je trouve un peu monstrueux ce qui m'est arrivé car je me suis mis à lire un livre pendant 10 heures de temps avec une concentration presque pathétique. Le lendemain, j'ai réalisé ce que j'avais fait (cette concentration particulière). J'avais réellement été drogué.

    Ce qu'il faut comprendre de ces médicaments, c'est que ce ne sont pas des calmants, au contraire. Ils aident à soutenir l'attention, donc il est effectivement possible que certaines personnes éprouvent des problèmes de sommeil pendant la prise de ce médicament. Personnellement, le médicament me faisait transpirer.

    Quant à l'hyperactivité comme telle, c'est certain qu'il est facile de la faire correspondre à un caractère pathologique, mais en grande partie du fait que l'on compare avec la "norme" qualitative et quantitative de la société. Je crois personnellement que le plus gros problème est dû à l'organisation de la société comme telle. Par exemple, même s'il est fortement utile pour l'enfant de recevoir une formation académique dès le plus jeune âge, il est quand même très contre-nature que de prendre un enfant et de l'asseoir sur une chaise dès l'âge de 5 ans jusqu'à l'âge adulte. Normal que certains individus ne répondent pas positivement à une telle inhibition. De plus, dans mon cas personnel, du primaire jusqu'au secondaire, j'ai trouvé les cours très ennuyeux et d'une platitude extrême; les professeurs et les programmes ne donnaient vraiment pas le goût d'apprendre et de découvrir la vie. Aucune stimulation physique et intellectuelle donc. L'école devient vite un cauchemar et une souffrance pour les hyperactifs. L'école a voulu me faire doubler des années, puis m'envoyer dans une classe spéciale pour les étudiants en difficulté majeure, sans avenir académique voire social. C'est la classe des sans espoirs, et il n'y a plus vraiment de cursus académique; la dernière étape avant une exlcusion du système scolaire pour débilité et envoi vers un centre particulier. J'ai donc dû décrocher l'école, comme plusieurs d'hyperactifs l'ont fait. Puis quelques années plus tard je me suis inscrit à des cours à l'université comme étudiant libre. Pour la première fois de ma vie, j'ai adoré l'école, car les cours étaient intéressants et stimulants. J'ai fini par être admis à mon premier programme universitaire, puis je suis arrivé 2e de mon département à la fin. Mais ca, je connais des hyperactifs qui ont connu la même chose, et qui ont fait des études supérieures très bien réussies. Pourtant, beaucoup de professeurs du niveau secondaire surtout, nous ont méprisé, nous ont souvent dit que l'on n'irait pas loin dans la vie etc... C'est la grosse souffance des hyperactifs, car le milieu dans lequel ils évoluent n'est pas fait pour eux, et des professeurs dénigrent l'étudiant pendant toutes ces années. Il me semble que c'est simple: les hyperactifs ont besoin d'une plus grande stimulation que les non hyperactifs. Or, l'école, du moins celle que j'ai connue, n'est pas en mesure d'offrir une telle stimulation si minime soit-elle.

  21. #17
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Vésicule
    ... L'école devient vite un cauchemar et une souffrance pour les hyperactifs. L'école a voulu me faire doubler des années, puis m'envoyer dans une classe spéciale pour les étudiants en difficulté majeure, sans avenir académique voire social. C'est la classe des sans espoirs, et il n'y a plus vraiment de cursus académique; la dernière étape avant une exclusion du système scolaire pour débilité et envoi vers un centre particulier. J'ai donc dû décrocher l'école, comme plusieurs d'hyperactifs l'ont fait. ....
    Bonjour
    J'ai un site qui confirme malheureusement ce que tu as vécu
    http://www.tdah-france.fr/article.php3?id_article=22
    Les études menées au cours des 100 dernières années ont démontré que les symptômes du TDAH ont un impact négatif sur pratiquement tous les aspects de la vie sociale, affective, universitaire et professionnelle de l’individu.
    Il semble que tu as trouvé une solution qui te convienne, je ne suis pas sur que ce soit une solution universelle mais pour ton cas.

  22. #18
    Corazon

    Re : hyperactivité

    ...c'est certain que pour plusieurs, l'on traîne ca à l'âge adulte (pour la dépression cependant, j'aimerais bien avoir des chiffres, et surtout savoir si le lien est réellement causal ou plutôt de corrélation - à ne pas confonre avec des épisodes maniaques liés à la dépression bipolaire). Personnellement, je n'ai jamais été dépressif, au contraire. C'est certain par contre que toute personne dépressive, qu'elle soit hyperactive ou non, risque de connaître divers problèmes de fonctionnement social et professionnel.

    Cependant, il faut savoir utiliser l'hyperactivité à son avantage. Je suis tombé une fois sur un article sur Internet, qui faisait état de plusieurs grands noms de l'histoire contemporaine qui étaient hyperactifs (je n'ai plus le lien ni les noms en tête). Il faut accepter donc cette différence dans un premier temps, et faire en sorte qu'elle puisse nous aider à nous démarquer à d'autres niveaux.

  23. Publicité
  24. #19
    laramasse

    Re : hyperactivité

    Salut
    Prenant le post un peut tard mais ayant une (petite) expérience avec des enfants "diagnostiqués" hyperactifs ,il y a 2 ou 3 choses que j'aimerais partager
    - J' ai vu des enfants avant et "aprés" ritaline,leur comportement n'est plus le même
    - il n'y a pas qu' une ville en france où ce TTT est donné
    - Je pense que tout TTT chimique doit être accompagné ,et donné après plusieurs avis et non pas sur de simples contatations ( merci les USA)
    - Quant ' à la génétique dans ce genre de pathologie,même s' il semble y avoir certaines corrélations, aucune preuve pour l'instant n' a été aportée, dans un sens comme dans l' autre

    A+

  25. #20
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Oui mais la question éthique dans tout ca, c'est: "pour qui donner du ritalin"? Je crois que l'on donne du ritalin pour satisfaire non pas l'enfant, mais les gens qui en ont la charge (parents, éducateurs, professeurs, etc). On drogue l'enfant pour que son comportement ne déborde pas d'un système trop plate pour lui. A quelque part, c'est une non acceptation de son état par les gens qui l'entourent. Jamais le système scolaire et sa platitude paralysante (au québec du moins) n'est remis en question.

    Je suis certain que la plupart des jeunes hyperactifs peuvent suivre un cursus académique égal sinon supérieur aux autres élèves, si seulement ils pouvaient bénéficier d'une école spécialisée ou d'une classe spécialisée, et dont l'enseignement prendrait en considération leur grand besoin de stimulation, voire leur grande envie d'apprendre et d'être actifs.

    Quant à la catégorisation de l'hyperactivité en tant que "trouble", sur fondement d'une dynamique différente impliquant variables neurologiques et biochimiques, il serait facile de se questionner si, d'un point de vue méthodologique, l'on peut automatiquement affirmer qu'il s'agisse d'un trouble (neurologique et donc biochimique) sur simple fait que cette dynamique est différente de celle de la majorité.

    Il semble en outre que plusieurs intervenants concluent au caractère "trouble" de l'hyperactivité de manière purement déductive, et comme seul référant de départ, le "système" (en l'occurence le système d'éducation), comme si il allait de soi que la qualité du psychisme de tout enfant soit mesurable qu'à partir de son degré d'adaptation ou non au dit système.

  26. #21
    laramasse

    Re : hyperactivité

    Salut

    Tout à fait d'accord avec toi, la ritaline est plus souvent donnée pour satisfaire le "cadre" (famille,foyer,education) que pour le bien être de la personne.
    Mais il existe quand même en France des structures regroupant hôpital de jour &/ou de nuit,familles biologiques ou d'accueil et classes spécialisées qui essayent de suivre le sujet dans son intégralitée et de manière pluridisciplinaire

  27. #22
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Vésicule
    Je suis moi-même hyperactif et j'ai fait un test une fois avec pilule d'un générique du ritalin...
    .... J'avais réellement été drogué.

    Ce qu'il faut comprendre de ces médicaments, c'est que ce ne sont pas des calmants, au contraire. Ils aident à soutenir l'attention, donc il est effectivement possible que certaines personnes éprouvent des problèmes de sommeil pendant la prise de ce médicament. Personnellement, le médicament me faisait transpirer.
    Bonjour
    Il y a déjà une réponse, sur l'action de ce médicament
    http://www.doctissimo.fr/html/psycho...e_taille.h tm

    C'est un médicament, il ne faut pas le prendre sans avis médical ni suivi et si le médecin ou vous avec avis médical considére qu'il y a plus d'effet négatif que positif, il faut l'arreter.

    Oui mais la question éthique dans tout ca, c'est: "pour qui donner du ritalin"? ...
    .... Jamais le système scolaire et sa platitude paralysante (au québec du moins) n'est remis en question.
    Ce n'est pas uniquement un problème d'enfants hyperactifs, c'est un problème "générique" pour tout les enfants n'étant pas adaptés au système scolaire dans tout les pays.
    Tout à fait d'accord avec toi, la ritaline est plus souvent donnée pour satisfaire le "cadre" (famille,foyer,education) que pour le bien être de la personne.
    IL y a une réponse d'une maman ayant un enfant
    hyperactif
    http://www.alterpsy.org/forum/?p_lng...ry&p_entry=742

    En tant que maman, je m'en fou qu'il soit mauvais à l'école mais quand son frère à des copains et qu'il est seul , je ne sais pas quoi lui dire. Depuis que mon fils est sous ritaline et rééduqué, c'est un enfant épanoui et heureux, pas génial en classe 9 ans mais maintenant il écrit et il commence à lire des BD, Il est suivi en psychomotricité ( pas remboursé) et en orthophonie et j'ai de la chance pour le suivi parce que mon neuropédiatre n'est qu'a cent KM de la maison.

  28. #23
    pitchou

    Re : hyperactivité

    bonjour,
    les difficultés de sommeil sont un des effets secondaires du traitement par Ritaline. je ne suis pas du tout d'accord avec ceux qui sont indéniablement contre ce traitement. je travaille auprès d'enfants TDAH (Trouble d'Attention avec/sans Hyperactivité) qui sont parfois placés sous Ritaline et je peux vous assuré que c'est très efficace !! Vous avez des enfants qui sont rejetés à l'école, qui travaillent mal; et d'un coup ils sont calmes, font preuve d'attention et DONC peuvent exprimer pleinement leur compétences!!! je pense que parfois il faut être pragmatique!
    il faut également savoir que dans certains cas ce trouble s'atténue avec l'age donc il se peut que lorsque tu arretera tu n'en auras plus besoin. par ailleurs, il est aprfois nécessaire d'avoir un suivi psychologique pour accepter de vivre snas ce traitement car la dépendance psychologique peut exister chez certains patients, par peur de ne pas être capacble de vivre sans.
    pour explication la Ritaline est un psychostimulant qui en agit sur des zones qui ont un role inhibiteur, c'est donc pour cela qu'elle calme.
    Pitchou

  29. #24
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    l'hyperactivité alors, ne serait pas une maladie mais une particularité. (Robespierre était sûrement hyperactif)
    Ca me convient

  30. Publicité
  31. #25
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Le terme médical dans ce cas-ci est "trouble" et non "maladie".

  32. #26
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    On peut classer l'existence entière sous forme de trouble: on nous en a encore pondu un "l'orthorexie" qui est le trouble de s'alimenter correctement. Dans quelques dizaines d'années les futures générations rigoleront bien de toutes ces classifications qui auraient fait la joie de Molière.

  33. #27
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent
    On peut classer l'existence entière sous forme de trouble: on nous en a encore pondu un "l'orthorexie" qui est le trouble de s'alimenter correctement. Dans quelques dizaines d'années les futures générations rigoleront bien de toutes ces classifications qui auraient fait la joie de Molière.
    Oui effectivement dans une société conformiste et asceptisante, le concept de "trouble" est collé à tout ce qui ne cadre pas avec la norme, voire avec la norme désirée.

    Cependant, il demeure que l'hyperactivité ne répond pas au concept de "maladie".

  34. #28
    azoth

    Re : hyperactivité

    Bonsoir,

    Ca vous gratouille, ou ça vous chatouille?....

    Désolé j'ai pas pu m'en empêcher...

  35. #29
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par azoth
    Bonsoir,

    Ca vous gratouille, ou ça vous chatouille?....

    Désolé j'ai pas pu m'en empêcher...

    C'est le propre de la science que de voir l'importance de ses concepts ridiculisés par ceux qui pavannent leur ignorance sur la place publique.

    Mais heureusement, la science sait protéger son intégrité en demeurant éloignée et indifférente des ignorants.

    Moi non plus je n'ai pu m'empêcher. Et je ne suis pas désolé, et je reste.

  36. #30
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent
    Oui effectivement dans une société conformiste et asceptisante, le concept de "trouble" est collé à tout ce qui ne cadre pas avec la norme, voire avec la norme désirée...
    ...Dans quelques dizaines d'années les futures générations rigoleront bien de toutes ces classifications qui auraient fait la joie de Molière.
    Bonjour
    D'un autre coté, vouloir ignorer la souffrance de personnes n'est pas soutenable.
    Tous les troubles ( je ne parle plus uniquement d'hyperactivité) qui sont "découvert" actuellement peuvent dans le futur paraitre totalement risible et ridicule, mais ils peuvent aussi être traités avec beaucoup plus d'attention qu'actuellement (il me semble qu'actuellement dans le monde il n'y a pas beaucoup d'effort qui sont fait pour les "traiter").
    Par contre, je suis d'accord que l'hyperactivité, n'est pas une maladie ( mais je crois que personne n'a prétendu cela).

Sur le même thème :

Page 1 sur 6 12 3 4 5 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. hyperactivité
    Par woinie dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/10/2008, 19h05
  2. schizophrénie et hyperactivité
    Par Boglee dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 02/11/2006, 10h06
  3. hyperactivité et cerveau
    Par triban dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/01/2006, 11h11