Répondre à la discussion
Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière
Affichage des résultats 91 à 120 sur 157

Hyperactivité



  1. #91
    marleneange

    Re : hyperactivité

    J'ai regardé le reportage d'arte sur la ritaline, j'avoue ne pas avoir compris , ( ce que j'ai compris c'est que normalement il devrait y avoir une augmentation de l'hyperactivité avec ce produit, mais que c'est l'effet inverse qui se produit, )
    S'il y a une personne qui peut expliquer ce qui se passe avec l'absorption de la ritaline dans le cerveau, je suis preneur.

    Il suffit de demander.

    Ce médicament a pour effet apparent de calmer les enfants atteints de TDAH parce qu'elle stimule les zones de leur cerveau qui sont sous alimenté en dopamine circulante

    L'effet du méthylphénidate qui améliore le fonctionnement des circuits de recapture de dopamine donne l'impression de ralentir l'enfant qui retrouve un niveau d'activité normal correspondant à son age. Cet effet calmant n'est en réalité qu'une impression donnée par l'obtention d'un niveau d'attention normal qui permet de nouveau à l'enfant de se contrôler, de réfléchir avant d'agir, de terminer une activité avant d'en commencer une autre. Cette molécule voisine d'une amphétamine ne contient aucun principe calmant.

    Elle permet :

    - la réflexion avant l'action (Impulsivité) ;
    - un meilleur fonctionnement des processus différenciés de cette mémoire de travail exécutive, qui de fait, sature moins et permet un contrôle attentionnel de meilleure qualité (attention sélective, attention partagée) ;
    - une augmentation de l'attention soutenue qui favorise les apprentissages et les rééducations ;
    - un meilleur contrôle émotionnel ayant pour conséquence un réajustement comportemental adapté qui aide l'intégration sociale ;
    - une réduction de l'hyperkinésie qui participe à l'amélioration des troubles comportementaux et favorise une bonne acquisition du schéma corporel. Elle entraîne une amélioration nette et immédiate du contrôle de la motricité fine et de l'écriture (dose dépendante).

    Bien a vous.

    MW

    -----


  2. Publicité
  3. #92
    marleneange

    Re : hyperactivité

    réponse au docteur Vincent ?

    Pourquoi depuis quelques années les ventes de ritaline ont-elles décuplé?

    Simplement parce qu'il n'y avait pas d' AMM , (autorisation de mise sur le marché).

    En France, le méthylphénidate a connu plusieurs statuts législatifs :
    - obtention d’un visa en 1959,
    - obtention d’une autorisation de mise sur le marché (A.M.M.) en 1975 dans le
    traitement des psychasthénies et des troubles du comportement de nature hyperkinétique chez l’enfant,
    - retrait de l’A.M.M. en 1986 et obtention d’une autorisation temporaire d’utilisation de 1986 à 1994,
    - procédure dérogatoire d’utilisation compassionnelle de juin 1994 à juillet 1995,

    il s'agit, de façon précise, de la mise à disposition pour les malades en situation d'impasse thérapeutique de produits, non encore complètement évalués, mais sur lesquels de sérieux espoirs sont fondés. Cette mise à disposition se fait au moyen d'une Autorisation Temporaire d'Utilisation (ATU) demandée par l'industriel et octroyée, si un certain nombre de conditions sont remplies, par l'Agence du Médicament avant l'Autorisation de Mise sur le Marché (AMM). Il y a 2 types d'ATU, l'ATU nominative et l'ATU de cohorte (soumise à réexamen périodique).

    La difusion du médicament est donc assez confidentielle et ne s'adresse pas à la majorité. On ne le trouve pas en pharmacie


    - obtention d’une A.M.M. en juillet 1995 dans la seule indication : « troubles
    déficitaires de l’attention avec hyperactivité (THADA) chez l’enfant de plus de 6 ans,
    sans limite supérieure d’âge ».

    - inscription sur la liste des médicaments remboursables en ville et délivrance en
    pharmacie de ville à partir de septembre 1996.

  4. #93
    Puce1973

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent Voir le message
    bonjour, la ritaline est une amphétamine et comme les autres molécules de sa classe a des effets secondaires: insomnie, dépression, aggravation des tics et j'en passe. On a interdit la prescription d'amphétamines coupe-faim il y a dix ans pour cause de toxicomanie fréquente, et il semble qu'on remette cela et de plus chez les enfants.
    Ensuite je me rapelle qu'autrefois j'ai été mis sous urbanyl car ma mère avait dit au médecin que j'étais anxieux, et le médecin sans me questionner a fait la prescription. je suis sûr que cela arrive plus souvent qu'on ne pense dès lors qu'il s'agit de donner des psychotropes aux enfants. bonne journée

    ########## Merci de ne pas mettre l'adresse de votre site (ou blog) dans cette page.
    Un espace est réservé à la mise en évidence de votre site, dans votre profil personnel.
    Merci de votre compréhension.
    Pour la modération, Vinc.
    Le ritalin, comme on l'appelle ici au Canada, est en fait un stimulant psychique (classe pharmacologique) et un dérivé de la pipéridine (classe chimique). Son action est d'augmenter la libération de norépinéphrine et dopamine au niveau du cortex cérébral et et du système réticulé activateur.
    Oui, il y a des effets secondaires tels que l'insomnie et la perte d'appétit. Mais...
    Voyez-vous, les enfants souffrant de TDAH, comme ma fille, ont des cellules "déficientes". Il y a un problème au niveau de la recapture de la dopamine et de la norépinéphrine, ce qui cause chez ces enfants, et chez certains adultes, des symptômes tels que le manque de concentration, l'impulsivité, et l'hyperactivité. Ce ne sont pas juste des enfants qui bougent trop... Ils sont atteints d'une maladie.

    Merci d'eviter les attaques personnelles. Yoyo
    Dernière modification par Yoyo ; 21/10/2006 à 09h14.

  5. #94
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    Peut-être est-ce davantage vrai en ce qui concerne les maladies à caractère psychiatriques. Je sais entre autres que les personnes souffrant d'agoraphobie ont eu maille à partir avec les généralistes pendant bon nombre d'années, et encore aujourd'hui. Il est difficile d'en vouloir aux omnipatriciens, car ils sont au front et doivent tout connaître, alors que la chose est totalement impossible.

    Mais règle générale, pratiquer la médecine nécessite une connaissance profonde des sciences fondamentales, et un patient ou les parents d'un patient ne peuvent vraiment discuter de la chose médicale au même niveau qu'un médecin. Quand bien même que la personne lira plein de trucs sur internet, il reste que biologiquement, elle ne sait pas du tout de quoi elle parle, alors que le médecin est mieux placé pour en comprendre tous les mécanismes biologiques (dont le patient ignore totalement l'existence) et faire les liens qui s'imposent, si liens il y a à faire.

    Medecin sans etre antimedecin, je ne suis pas d'accord. Des patients, apres s'etre bien informes peuvent etre a la hauteur scientifique du medecin ds un domaine precis. Les asso de malades, souvent formees presque exclusivement de non medecins contribuent souvent a l'education medicale, souvent en retard (voir la TDAH, cqfd)

  6. #95
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par kinette Voir le message
    Bonjour,
    Attention tout de même aux excès: j'ai l'impression que la grande tendance aux USA est de donne des calmants à des gosses simplement un peu turbulents, parce qu'on est dans le cadre d'une société très normalisantes, et qu'on considère comme anormal un gosse qui bouge beaucoup (ils font grandir aussi artificiellement des gosses considérés comme trop petits, par des opérations qui ne doivent pas être des parties de plaisir...).
    D'autre part une activité importante d'un gosse n'est pas nécessairement lié à un désordre d'ordre physiologique mais peut provenir de manque d'attention de la part des parents, ou d'autres problèmes qu'il vaut mieux régler plutôt que d'assommer l'enfant à coups de médicaments.
    De plus c'est coller à l'enfant une étiquette d'enfant anormal, et je ne pense pas que ce soit très bon pour son développement.
    J'ai peur qu'on ait de plus trop peu de recul sur les conséquences de tels traitements pendant le développement d'un enfant...

    Evidemment, il y a peut-être effectivement un faible pourcentage d'enfants souffrant vraiment de désordres pour lesquels la seule solution soit un traitement médicamenteux... mais je n'ai pas tellement l'impression que les américains cherchent à distinguer ces problèmes réels de ceux de gosses dont eux, parents, n'arrivent pas à supporter les particularités (un enfant est un enfant, et ce n'est pas si étonnant qu'ils bougent parfois plus qu'un adulte!).

    K.
    Ouais?
    Francais aux US, psychiatre et ayant une TDAH moi meme je reste sceptique sur ce genre de critique. Les Americains sont moins friands de tranquilisant que les francais, premiers consommateurs au monde. C'est surtout qu'en France on est en RETARD par rapport, non seulement aux US, mais a plein d'autres pays, sur le depistage et le traitment dy TDAH dont il est maintenant prouve qu'il a une origine neurophysiologique.

    Si vous avez un diabete, l'insuline c'est OK non? Avec le tdah on remonte la dopamine ds le cerveau.

  7. #96
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    Oui mais la question éthique dans tout ca, c'est: "pour qui donner du ritalin"? Je crois que l'on donne du ritalin pour satisfaire non pas l'enfant, mais les gens qui en ont la charge (parents, éducateurs, professeurs, etc). On drogue l'enfant pour que son comportement ne déborde pas d'un système trop plate pour lui. A quelque part, c'est une non acceptation de son état par les gens qui l'entourent. Jamais le système scolaire et sa platitude paralysante (au québec du moins) n'est remis en question.

    Je suis certain que la plupart des jeunes hyperactifs peuvent suivre un cursus académique égal sinon supérieur aux autres élèves, si seulement ils pouvaient bénéficier d'une école spécialisée ou d'une classe spécialisée, et dont l'enseignement prendrait en considération leur grand besoin de stimulation, voire leur grande envie d'apprendre et d'être actifs.

    Quant à la catégorisation de l'hyperactivité en tant que "trouble", sur fondement d'une dynamique différente impliquant variables neurologiques et biochimiques, il serait facile de se questionner si, d'un point de vue méthodologique, l'on peut automatiquement affirmer qu'il s'agisse d'un trouble (neurologique et donc biochimique) sur simple fait que cette dynamique est différente de celle de la majorité.

    Il semble en outre que plusieurs intervenants concluent au caractère "trouble" de l'hyperactivité de manière purement déductive, et comme seul référant de départ, le "système" (en l'occurence le système d'éducation), comme si il allait de soi que la qualité du psychisme de tout enfant soit mesurable qu'à partir de son degré d'adaptation ou non au dit système.
    Moi je suis adulte avec une TADH seulement recemment diagnostiquee. J'ai souffert en tant qu'enfant et toute ma vie, horriblement souffert. Les amphetes, au contraire de vous, gens "normaux", ca me calme, cela me soulage. Alors, bonjour les analyses sociologiques de ce type.

  8. Publicité
  9. #97
    amphete

    Re : hyperactivité

    Que ce soit une maladie ou un trouble peu importe. On peut eprouver une SOUFFRANCE psychique qui est soignable. Ceux qui s'y opposent ne sont pas obliges de se faire soigner s'ils en souffrent, mais merci de nous laisser le choix.

  10. #98
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent Voir le message
    si il y a des effets dangeureux, il y a depuis 2 semaines une recommendation spéciale concernant la ritaline: elle provoque des décès et des maladies cardio-vasculaires!
    Ca c'est savoir de quoi on parle... Effectivement la FDA a connaissance de 3 deces subits sur plusieurs millions d'enfants traites (j'ai plus les chiffres en tete a cause de ma TDAH). Mais la FDA tout comme nous sommes conscients que ce taux est plus BAS que ds la pouplation generale.... Quant au risque d'hypertension, so what, on sait la surveiller la tension.

  11. #99
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent Voir le message
    alors pourquoi cette maladie fleurit-elle soudainement?
    Pourquoi depuis quelques années les ventes de ritaline ont-elles décuplé?
    L'humanité mute-t-elle? qu'allons nous devenir?
    Ptet qu'elle etait la? Seulement plutot que de comprendre, et de soigner, on punissait. C'etait probablement mieux non!

  12. #100
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent Voir le message
    ça parait un peu simplet comme ça, on foctionne au coup par coup, chaque enfant est différent, il n'y a quand même pas un gène ou un virus qui est la cause de l'hyperactivité.
    Certainement pas un virus, le TDAH c'est genetique. Pas un gene ca c'est sur, mais probablement plusieurs comme la plupart des maladies. Il faut revoir ta biologie moleculaire.

  13. #101
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    Vous ne savez pas ce que des études en médecine implique. Et je maintiens que même si vous passez des milliers d'heures sur Internet, vous n'êtes pas encore au 1 millionième de la connaissance scientifique d'un médecin.

    Soit pour la "TDAH", il est vrai qu'il s'agit d'un phénomène observé relativement nouveau, et comme quelques autres maladies ou "troubles" du comportement. Mais reste que depuis votre internet vous ne pouvez pas vous comparer même de très très loin à un médecin.
    He bien je sais ce que c'est que des etudes de medecine. Je suis medecin malgre mon TDAH. Ce TDAH qui m'empeche de bien retenir les informations impressionnante que Marlene contribue. Effectivement elle certainement potasse la TDAH plus que la moyenne des psychiatres (4 heures de cours pour nous en Fac, aux US).

    Le bon medecin, c'est celui qui apprends de ses patients, des associations et qui travaille avec.

    Libre a vous d'aller voir un medecin top down.

  14. #102
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par amphete Voir le message
    Le bon medecin, c'est celui qui apprends de ses patients, des associations et qui travaille avec.
    ...qui apprend de l'expérience de ses patients...entièrement d'accord.

    He bien je sais ce que c'est que des etudes de medecine. Je suis medecin malgre mon TDAH. Ce TDAH qui m'empeche de bien retenir les informations impressionnante que Marlene contribue. Effectivement elle certainement potasse la TDAH plus que la moyenne des psychiatres (4 heures de cours pour nous en Fac, aux US).
    Si vous êtes réellement MD, je suis désolé de vous dire cela, mais je trouve vos propos douteux et irresponsables. Comment pouvez-vous associer la connaissance qu'ont les psychiatres de la TDAH à 4 heures de cours? Faites-vous partie de ces quelques médecins qui ferment leurs livres une fois qu'ils ont leur license? Sur quelle planète vivez-vous?...comprenez-vous réellement ce qu'est un médecin spécialiste? Croyez-vous vraiment que les psychiatres ne connaissent pas la TDAH en profondeur, qu'il n'en font pas de la recherche constamment, qu'ils ne se tiennent pas au fait des derniers développements, qu'ils ne participent pas aux conférences, etc? Vos propos, en plus d'être faux, sont une honte pour le milieu médical.

    Vous devriez aussi savoir que l'essentiel des connaissances d'un MD s'acquiert à l'extérieur de la "fac". Cela est d'autant plus vrai en ce qui concerne les spécialistes. La question du 4h de cours n'est pas pertinente ici.

    Vous êtes également sensé savoir qu'avant même pouvoir argumenter sur quelque question pharmacologique que ce soit, encore faut-il avoir une formation scientifique en biochimie, en biologie cellulaire et en biologie moléculaire.

  15. Publicité
  16. #103
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    ...qui apprend de l'expérience de ses patients...entièrement d'accord.



    Si vous êtes réellement MD, je suis désolé de vous dire cela, mais je trouve vos propos douteux et irresponsables. Comment pouvez-vous associer la connaissance qu'ont les psychiatres de la TDAH à 4 heures de cours? Faites-vous partie de ces quelques médecins qui ferment leurs livres une fois qu'ils ont leur license? Sur quelle planète vivez-vous?...comprenez-vous réellement ce qu'est un médecin spécialiste? Croyez-vous vraiment que les psychiatres ne connaissent pas la TDAH en profondeur, qu'il n'en font pas de la recherche constamment, qu'ils ne se tiennent pas au fait des derniers développements, qu'ils ne participent pas aux conférences, etc? Vos propos, en plus d'être faux, sont une honte pour le milieu médical.

    Vous devriez aussi savoir que l'essentiel des connaissances d'un MD s'acquiert à l'extérieur de la "fac". Cela est d'autant plus vrai en ce qui concerne les spécialistes. La question du 4h de cours n'est pas pertinente ici.

    Vous êtes également sensé savoir qu'avant même pouvoir argumenter sur quelque question pharmacologique que ce soit, encore faut-il avoir une formation scientifique en biochimie, en biologie cellulaire et en biologie moléculaire.
    Alors la question des heures de cours est pertinente: c'est ce qui permet de structurer le savoir que l'on acquiert en clinique, aupres des pts. 4 heures de cours, c'est peu pour une maladie qu'on connait mal, qui touche plus de 5% dela pop alors qu'on a 12 heures pour la Schizophrenie (1% de la pop).

    Effectivement la plupart de nos profs ne connaissent pas bien la TDAH, je suis bien place pour le savoir, etant patient moi meme. Posez la question aux associations de patients (et c'est pire en France).

    En ce qui concerne la biologie moleculaire par exemple: Je vs defie d'aller voir un psychyiatre moyen et de lui demander de vous expliquer le cycle de Krebs. Faites le juste pour voir. Il vaut mieux d'ailleurs qu'il se concentre plus sur les effets secondaires des medocs qu'il precrit.

    J'estime qu'on utilise bien moins de 10% des connaissances de base enseignee en medecine. J'aimerai bien avoir l'avis d'autres medecins, je peux me tromper.

  17. #104
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Docteur, coyez-moi je sais bien cela. Il y a des notions de biochimie ou de biologie que l'on oublie en quelques semaines comme vous le savez. Mais en même temps, il demeure une compréhension, suite à une formation scientifique assez importante (dans le MD), qui ne peut pas être égalée, même de loin, en lisant des trucs sur internet. Ça je n'y crois pas. Moi je suis en premed (pour les usa comme vous) et j'étudie en biomédicale en plus de mon année premed. Je peux vous dire que les premeds, même quand on arrive dans une classe de biochimie ou de biocell, il faut que l'on soit meilleurs que ceux dont c'est leur spécialité. C'est ça le parcours du MD, à savoir acquiérir une profonde connaissance dans plusieurs champs scientifiques. Dans votre temps, internet n'existait pas. De nos jours, il fait partie du cursus de tout étudiant comme vous le savez. Mais même avec une formation scientifique et avec une compréhension subséquente, internet ne vient que compléter la formation académique. Internet aide un peu, point à la ligne. Déjà qu'il est impossible de faire une synthèse complète d'une discipline x à partir d'internet et ce, même avec une formation scientifique, il est bien évident qu'il est impossible de le faire sans formation scientifique, malgré ce que prétendait marlenne.

    Pour en revenir aux psychiatres, je maintiens mon désaccord. Oui c'est certainement vrai pour le cycle de Krebs lol . Mais quand même, la formation scientifique demeure, ne serait-ce que sur le plan épistémologique (c'est là selon moi le plus grand héritage d'une formation scientifique). Et je ne peux pas concevoir qu'un psychiatre en 2006 ne soit pas pleinement connaissant du TDAH au même titre qu'un cardiologue soit connaissant de la CIV congénitale par exemple.

    Par ailleurs, je suis aussi diagnostiqué TDAH. Je sais ce que cela implique, surtout en ce qui concerne les études.

  18. #105
    amphete

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Vésicule Voir le message
    Docteur, coyez-moi je sais bien cela. Il y a des notions de biochimie ou de biologie que l'on oublie en quelques semaines comme vous le savez. Mais en même temps, il demeure une compréhension, suite à une formation scientifique assez importante (dans le MD), qui ne peut pas être égalée, même de loin, en lisant des trucs sur internet. Ça je n'y crois pas. Moi je suis en premed (pour les usa comme vous) et j'étudie en biomédicale en plus de mon année premed. Je peux vous dire que les premeds, même quand on arrive dans une classe de biochimie ou de biocell, il faut que l'on soit meilleurs que ceux dont c'est leur spécialité. C'est ça le parcours du MD, à savoir acquiérir une profonde connaissance dans plusieurs champs scientifiques. Dans votre temps, internet n'existait pas. De nos jours, il fait partie du cursus de tout étudiant comme vous le savez. Mais même avec une formation scientifique et avec une compréhension subséquente, internet ne vient que compléter la formation académique. Internet aide un peu, point à la ligne. Déjà qu'il est impossible de faire une synthèse complète d'une discipline x à partir d'internet et ce, même avec une formation scientifique, il est bien évident qu'il est impossible de le faire sans formation scientifique, malgré ce que prétendait marlenne.

    Pour en revenir aux psychiatres, je maintiens mon désaccord. Oui c'est certainement vrai pour le cycle de Krebs lol . Mais quand même, la formation scientifique demeure, ne serait-ce que sur le plan épistémologique (c'est là selon moi le plus grand héritage d'une formation scientifique). Et je ne peux pas concevoir qu'un psychiatre en 2006 ne soit pas pleinement connaissant du TDAH au même titre qu'un cardiologue soit connaissant de la CIV congénitale par exemple.

    Par ailleurs, je suis aussi diagnostiqué TDAH. Je sais ce que cela implique, surtout en ce qui concerne les études.

    Je rest tres sceptique, les psychiatres ne connaissent pas grand chose sur la TDAH. Je n'arrete pas de diagnostiquer des patients vu par des psy qui n'ont rien remarque.

    En ce qui concerne Internet. Je ne dis pas il suffit de lire internet, je dis, il y a des gens comme Marlene, qui, si je me souviens bien sont TDAH, ont des enfants TDAH et ont travaille avec des asso TDAH et qui s'y connaissent mieux que beaucoup de psy, surtout pour le diagnostic. Je maintiens.

  19. #106
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par amphete Voir le message
    Je rest tres sceptique, les psychiatres ne connaissent pas grand chose sur la TDAH. Je n'arrete pas de diagnostiquer des patients vu par des psy qui n'ont rien remarque.

    En ce qui concerne Internet. Je ne dis pas il suffit de lire internet, je dis, il y a des gens comme Marlene, qui, si je me souviens bien sont TDAH, ont des enfants TDAH et ont travaille avec des asso TDAH et qui s'y connaissent mieux que beaucoup de psy, surtout pour le diagnostic. Je maintiens.
    C'est pas grave. Simple divergence d'opinion. Je maintiens le fait qu'il y a peu de chances que Marlene puisse expliquer d'un point de vue moléculaire ce qu'une substance x peut avoir sur un trouble ou sur une pathologie y.

    Toutefois, je reconnais, puisque quelqu'un a donné l'exemple de l'agoraphobie, que la médecine a quelques fois de la misère à se "retourner de bord" si l'on veut.

  20. #107
    Truckin Joe

    Re : hyperactivité

    Né en 1948, j'ai été hospitalisé à l'âge de 25 ans pour «dépression psychotique réactionnelle, épisode schizophrénique et, par la suite, schizophrénie résiduelle». En 1999, autre diagnostique: «hyperactivité psychique avec grande distractibilité». Enfin «trouble schizoaffectif». Faites votre choix! J'ai survécu sans aucune médicamention (chanceux malgré tout!) en fréquentant des groupes de Pèlerins et Pèlerines anonymes inspirés des Alcooliques anonymes. En 1998, j'ai découvert l'internet et l'hyperactivité en même temps. Quand j'ai vu qu'il existait aux USA des groupes de ADD Anonymous, j'ai traduit en français le site des Déficients attentionnels anonymes en espérant être utile à d'autres survivants. Tout commentaire, positif de préférence, sera bien accueilli.

    -- Truckin Joe, pèlerin devant l'Éternel...
    Dernière modification par Yoyo ; 09/03/2007 à 21h29.
    Truckin Joe, pèlerin devant l'Éternel

  21. #108
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    Super votre site! Avez-vous beaucoup de membres?

  22. Publicité
  23. #109
    Truckin Joe

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent Voir le message
    Super votre site! Avez-vous beaucoup de membres?
    Merci. J'ai conçu le site des Déficients attentionnels anonymes dans l'espoir de voir naître de tels groupes éventuellement mais il n'en existe pas encore à ce moment-ci, en français tout au moins. C'est en août 1998 que j'ai découvert l'internet et l'hyperactivité en même temps et par la suite, en septembre 1999, j'ai obtenu un diagnostique de «hyperactivité psychique avec grande distractibilité». Ce que je crois comprendre à ce moment-ci, c'est que le TDA des adultes n'est, ni plus ni moins, qu'un symptome «cognitif» de la schizophrénie (résiduelle dans mon cas). C'est mon impression actuelle, à moins que je me trompe. Je maintiens le site actif à cause des commentaires positifs que j'en reçois; il semble constituer une fenêtre d'information intéressante sur ce sujet du TDA des adultes. Je suis heureux que vous l'appréciez. Salutations fraternelles,
    Truckin Joe, pèlerin devant l'Éternel

  24. #110
    jeanaularge

    Smile Re : hyperactivité

    J'ai lu votre texte et y rouve un intérêt particulier. Mais quid d'une déficience attentionnelle chez l'adulte? Je n'ai pas encore consulté un psy mais je suis convaincu que je souffres de cela.
    A l'école, quand j'étais jeune, je ne parlais qu'à mes parents, enseignants et amis. Et j'étais plutôt dans un mutisme séléectif, même avec mes camarades. Avec les intimes cependant, j'étais très bavard. Mes parents, pas très cultivés, ne me puissaient pas, me comprenaient et me respectaient ainsi. Je n'ai commencé à parler avec tout le monde qu'autour des 10 ans.
    J'étais brillant à l'école et mes enseignants en étaient fiers malgré tout. A l'adolescence puis plutard, des problèmes: le sentiment de solitude, la timidité... Aujourd'hui, il me faut des efforts considérables pour avancer: je doutes, j'ai tout le temps besoin d'être "coaché", alors même que j'ai un Bac+5.
    Côté amour, un réveil tardif, timidité toujours, détours, alors que intérieurement, j'ai beaucoup à donner.
    Si quelqu'un connait des problèmes analogues ou si quelqu'un peut m'aider àme documenter, me conseiller à consulter tel ou tel psy ou service, ça m'aidera dans les efforts personnels que je dois entreprendre car j'ai l'impression que je peux beaucoup mieux faire.

  25. #111
    chapeou

    Re : hyperactivité

    Existe-il un syndrome d'hypoactivité avec déficit d'attention ?

    Autrement dit, j'ai toujours été un inattentif chronique depuis mon enfance sans avoir le cortège de symptôme que l'on voit dans les reportages TV, tel que couper la parole aux instits, répondre de façon insolente aux adultes, agitation extrême etc...

    Heureux québécois chez qui un adulte peut trouver un spécialiste...

  26. #112
    Grabotte

    Re : hyperactivité

    Tutrice d'un enfant hyper-actif, j'ai remarqué quand modifiant son alimentation son état s'est amélioré radicalement.
    Il suffit d'oter de son alimentation certains additifs alimentaires. Une piste à explorer avant le passage aux amphétamines ?

    Voici un lien : http://www.javance.org/alimentation.htm

    Courage à tous ceux qui sont concernés par ce probème

    Grabotte

  27. #113
    Truckin Joe

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Grabotte Voir le message
    Tutrice d'un enfant hyper-actif, j'ai remarqué quand modifiant son alimentation son état s'est amélioré radicalement.
    Il suffit d'oter de son alimentation certains additifs alimentaires. Une piste à explorer avant le passage aux amphétamines ?

    Grabotte
    Le déficit d'attention des enfants comme des adultes avec ou sans hyperactivité est une dysfonction neurologique héréditaire. Au mieux on fait avec, au pire il faut une médication. Je doute fort qu'on puisse y remédier par un régime alimentaire. Mais vous pouvez toujours essayer si ça vous tente; il s'agit d'avoir une alimentation saine et équilibrée, c'est-à-dire...
    Truckin Joe, pèlerin devant l'Éternel

  28. #114
    Corazon

    Re : hyperactivité

    Beaucoup de n'importe quoi dans tout ça. Évidemment qu'on ne peut pas régler le problème de l'hyperactivité par l'alimentation.

    D'autre part, l'hérédité n'explique pas à elle seule l'hyperactivité. Il y a plusieurs facteurs mis en cause. Et dans un cas comme dans l'autre, il demeure difficile d'établir le lien causal.

  29. Publicité
  30. #115
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    On ne peut pas réagir aux maux de la société par du "tout-chimique". Quand on sait qu'on va donner un antidépresseur pour "soigner" l'éjaculation précoce (dapoxétine) on est en droit de se demander si les labos ne poussent pas à la consommation et si toutes ces études sur l'hyperactivité, les articles de journaux dessus n'ont pas été faits à l'instigation des labos.
    Je persiste à penser que l'hyperactivité est un faux problème et qu'on devrait plutôt parler d'"enfant symptôme" comme on le dit en psychologie pour faire comprendre que ce trouble relèverait plutôt de la thérapie familiale.

  31. #116
    Truckin Joe

    Re : hyperactivité

    Bonjour,

    Tout à fait d'accord avec les deux précédents messages de Vésicule et docteur Vincent. La question est de savoir où finit l'hérédité et où commence l'environnement (familial, scolaire, socio-économique, politique, culturel, etc.) Il n'y a pas de cause unique ni de solution unique. Il s'agit de bien se documenter, de peser les pour et les contre, de fréquenter d'autres personnes concernées (dans les groupes d'entraide par exemple - les témoignages et l'expérience des uns éclairent la souffrance des autres), pour prendre une décision éclairée.

    Salutations fraternelles,
    Truckin Joe, pèlerin devant l'Éternel

  32. #117
    Jiav

    Re : hyperactivité

    Un peu d'archéologie...

    ne serait-ce qu'arréter les sucres raffinés, c'est facile, j'ai calmé un gosse en interdisant de mettre la boite de sucre sur la table! il piochait dedans du matin au soir. quelques fois cela peut être des erreurs grossières comme celles-ci. Il faudrait peut-être une "école des parents"
    ... parce que par hasard je viens de tomber sur:

    1149: Biol Psychol. 1987 Apr;24(2):95-100.

    Glucose improves attention and reaction to frustration in children.

    Benton D, Brett V, Brain PF.

    There have been many suggestions that both dietary sugar and the level of blood glucose may be associated with abnormal behaviour. To examine this question 60 six- and seven-year old children were given a drink that contained either 25 grams of glucose or a placebo towards the end of the school day. They were then subjected to one test that required sustained attention and to a second that was intentionally frustrating. Those given the drink containing glucose were more capable of sustaining attention and showed fewer signs of frustration.
    ...1987
    L'été vient.

  33. #118
    nikkita2

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par pitchou Voir le message
    bonjour,
    les difficultés de sommeil sont un des effets secondaires du traitement par Ritaline. je ne suis pas du tout d'accord avec ceux qui sont indéniablement contre ce traitement. je travaille auprès d'enfants TDAH (Trouble d'Attention avec/sans Hyperactivité) qui sont parfois placés sous Ritaline et je peux vous assuré que c'est très efficace !! Vous avez des enfants qui sont rejetés à l'école, qui travaillent mal; et d'un coup ils sont calmes, font preuve d'attention et DONC peuvent exprimer pleinement leur compétences!!! je pense que parfois il faut être pragmatique!
    il faut également savoir que dans certains cas ce trouble s'atténue avec l'age donc il se peut que lorsque tu arretera tu n'en auras plus besoin. par ailleurs, il est aprfois nécessaire d'avoir un suivi psychologique pour accepter de vivre snas ce traitement car la dépendance psychologique peut exister chez certains patients, par peur de ne pas être capacble de vivre sans.
    pour explication la Ritaline est un psychostimulant qui en agit sur des zones qui ont un role inhibiteur, c'est donc pour cela qu'elle calme.
    Pitchou
    Désolée si je ne comprends rien
    Si la ritaline est une molécule de la famille des amphés
    si je ne me trompe pas les amphétamines sont des speedants ? Donc pourquoi donner du speed à quelqu'un qui l'est déjà ?
    Merci de m'expliquer
    doit y avoir quelque chose qui m'échapper ou est ce que le speed a sur quelquu'n de déjà hyper actif un effet paradoxal?
    Nikita

  34. #119
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par Jiav
    1149: Biol Psychol. 1987 Apr;24(2):95-100.
    Glucose improves attention and reaction to frustration in children.
    Benton D, Brett V, Brain PF.
    Bonjour
    Amusant comme étude, effectivement c'est très intéressant, ça va exactement à l'encontre de certaines pratiques recommandées par des organismes "douteux", maintenant, l'être humain est tellement étrange (il y a eu il y a quelque temps une discussion sur l'effet placebo, c'est peut être à mettre en parallèle)
    Merci de cette info

    P.S. pour nikkita2 il y a eu plusieurs échanges sur ce "paradoxe" dans cette discussion (je crois page 2 puis plus loin, bonne recherche)

  35. #120
    Corazon

    Re : hyperactivité

    On s'éloigne presque du sujet.

    Pour en revenir aux psychostimulants, cela réfère à la sous-activité de centres probablement dopaminergiques ou sérotoninergiques du cerveau, sous-activité qui est mise en cause dans le TDAH selon certaines hypothèses ou thèses. Les psychostimulants réactiveraient donc ces centres, ramenant en outre la concentration.

Sur le même thème :

Page 4 sur 6 PremièrePremière 4 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. hyperactivité
    Par woinie dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/10/2008, 18h05
  2. schizophrénie et hyperactivité
    Par Boglee dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 02/11/2006, 09h06
  3. hyperactivité et cerveau
    Par triban dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/01/2006, 10h11