Répondre à la discussion
Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière
Affichage des résultats 31 à 60 sur 157

Hyperactivité



  1. #31
    Corazon

    Re : hyperactivité

    D'accord avec toi Triban. Mais encore, je crois que l'hyperactivité est un problème ou un trouble que relatif au milieu. C'est-à-dire que même si l'hyperactivité a des causes possiblemement intrinsèques, elle devient problématique que dans son milieu extrinsèque. Ainsi, l'hyperactif va-t-il souffrir sur 2 plans: 1- le milieu de vie qu'on lui offre est ennuyant et manque de stimulation physique et intellectuelle 2- l'incompréhension du milieu face à son comportement pourra avoir des répercussions sur sa vie sociale, mais surtout face à l'autorité.

    Son seul malheur proviendra de son rapport avec ses 2 points. Seul en lui-même ou dans un cadre adapté pour lui, l'hyperactif n'est pas moins heureux que quiconque, au contraire.

    Donc, la problématique qui se pose est: le "système" doit-il montrer plus de flexibilité et d'ouverture en s'adaptant davantage aux besoins des hyperactifs, plutôt que de les bourrer d'un médicament (et c'est pas un petit médicament innofensif là) sous prétexte de chercher leur bien et leur bonheur?

    Tant mieux s'il y a des hyperactifs qui ont trouvé leur bonheur dans la médicamentation. Mais j'ai de sérieux doutes. D'une part parce que ce sont souvent les parents qui en font le témoignage et d'autre part, les témoignages des enfants eux-mêmes ont une valeur relative car leur psychologie étant ce qu'elle est à l'âge habituel à lequel ils prennent ces médicaments, ne sont pas enclins à contester l'autorité de manière ouverte et à vouloir assumer cette contestation.

    Bref, en matière d'hyperactivité, je crois qu'il va falloir que nous posions la question différemment, à savoir si le problème ne provient pas du milieu, en partie ou en totalité. Jusqu'à maintenant, à ce que je sache, personne n'a pu écarter cette possibilité.

    -----


  2. Publicité
  3. #32
    triban

    Re : hyperactivité

    Bonjour

    Tous médicaments sont potentiellement dangereux, mais il semble ce qui sont utilisé pour les hyperactif n'ont (pour l'instant) pas démontré d'effet indésirable rédhibitoire.

    Quant à modifier le milieu, en théorie, c'est une bonne idée, mais en pratique!!!

    J'ai découvert récemment qu'il y avait 1 enfant sur 8 (en France, mais je suppose que c'est le même pourcentage dans les autres pays) qui a des troubles mentaux.
    Il faudrait dans un monde parfait, que notre société s'adapte à ces enfants (puis ces adultes).
    C'est un peu utopique !
    Actuellement il ne reste malheureusement pas beaucoup de solution pour s'occuper enfants "différents".

  4. #33
    Corazon

    Re : hyperactivité

    J'entends par "modifier le milieu" l'adapter. Après tout, on le modifie pour les handicapés, on le modifie pour les jeunes avec des retards mentaux, etc.

    L'hyperactif a tout simplement besoin d'une plus grande stimulation physique et intellectuelle. Pourquoi ne pas élaborer des programmes où ces jeunes prennent part de facon plus active aux enseignements? Pourquoi ne pas augmenter leurs heures d'activité physique; faire davantage de sorties à l'extérieur; faire davantage de démonstrations visuelles etc.?

    Je le répète, l'enseignement aux jeunes tel qu'il est pratiqué est d'un point de vue physiologique tout simplement contre nature. Faire asseoir des enfants pendant des années sur des chaises en les gavant d'exposés théoriques pour la plupart du temps discontinus (sauf en maths et en francais) et donc d'intérêt douteux, va contre leur besoin et leur développement. Peut-être la majorité des enfants est-elle capable de subir cet exercice contre-nature. Mais si je regarde le haut taux de décrochage scolaire qui touche nos écoles ici au québec, avec des pointes de 50%, je me dis que le problème est peut-être orienté en grande partie vers le système d'éducation lui-même.

    Or, avec de si haut taux de décrochage, comment les enfants hyperactifs, eux reconnus pour décrocher les premiers, peuvent-ils y trouver leur place?

    Est-ce si difficile de repenser les choses autrement et d'être un tant soit peu critique face à notre mode d'enseignement? Rendre les enseignements plus dynamiques intellectuellement et physiquemement ne serait-il pas un gage de réussite pour l'ensemble?

    Il y a définitivement un manque de volonté politique. J'espère au moins que les domaines scientifiques s'intéressant au développement de l'enfant se réveillent et prennent position.

  5. #34
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    si il y a des effets dangeureux, il y a depuis 2 semaines une recommendation spéciale concernant la ritaline: elle provoque des décès et des maladies cardio-vasculaires!

  6. #35
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent
    si il y a des effets dangeureux, il y a depuis 2 semaines une recommendation spéciale concernant la ritaline: elle provoque des décès et des maladies cardio-vasculaires!
    Bonjour

    Je ne suis ni médecin ni biologiste ni confronté à l' hyperactivité, il donc tout à fait possible que cette info circule et que je l'ignore totalement.
    Il est possible d'avoir les sources pour une plus grande crédibilitée de l'info?
    Il y a beaucoup d'informations qui circule sur le web non confirmées et j'ai tendance à être un peu parano lors qu'une personne à des infos révolutionnaires.

    Cette remarque ne ce veut pas être une attaque personnelle mais permettre d'avoir plus grande fiabilitée des infos qui circule sur le web.

  7. #36
    triban

    Re : hyperactivité

    La ritaline est réguliérement critiquée et défendu
    http://www.hypsos.ch/news/viewtopic.php?t=191
    http://www.rgiffard.qc.ca/documents/...iques/TDAH.pdf
    http://www.forumhyper.net/scarlett/d...pt#355,21,MPH: Etude multicentrique
    , pour l'instant et sans preuve du contraire elle n'a pas de contre-indication (sans preuves solide).
    Cependant comme je l'ai dit précédemment, je ne suis ni médecin, ni biologiste et si quelqu'un a des preuves solides il serait interressant de les diffuser.

  8. Publicité
  9. #37
    triban

  10. #38
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    d'abord je viens de lire un texte du quotidien du médecin du 3/4/2006: sur une étude de 22 enfants hyperactifs, le fait de les opérer des amygdales et des végétations divise par 2 l'hyperactivité: peut-être le manque d'oxygène la nuit (apnées du sommeil) est nuisible.
    ensuite un article de breggins qui "massacre la ritaline" fournit une autre approche du produit.
    http://.alterpsy.org/breggin.php

  11. #39
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    le lien que je viens de mettre n'est plus valide! il faut essayer forum alterpsy

  12. #40
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent
    d'abord je viens de lire un texte du quotidien du médecin du 3/4/2006: sur une étude de 22 enfants hyperactifs, le fait de les opérer des amygdales et des végétations divise par 2 l'hyperactivité: peut-être le manque d'oxygène la nuit (apnées du sommeil) est nuisible.
    Bonjour
    Comme je l'ai dit, je ne suis pas médecin, mais une "étude" avec 22 enfants ?, en statistique c'est un peu léger, il me semble, de plus comme l'émission que j'ai vu le 2/12/2004 (voir contribution n°5), il y a souvent des risque de confondre ces symptômes avec d'autres (dépression entre autres).
    Si les opérer des amygdales permet de faire disparaitre leurs problèmes, pourquoi pas, mais je suis septique
    Ensuite un article de breggins qui "massacre la ritaline" fournit une autre approche du produit.
    http://.alterpsy.org/breggin.php
    Il y a déjà une discussion sur sa théorie (voir contribution 12 14 23), de même comme je l'avais signalé il y a une critique de l'article sur
    http://www.alterpsy.org/forum/?p_lng...ry&p_entry=742
    Extrait :
    breggin
    Ceci a été confirmé par de nombreuses études.
    Réponse Marlène Wahl
    Ou elles sont ces études fantômes ???? des noms ?

  13. #41
    koyote12

    Re : hyperactivité

    Bonjour,

    Vous parlez de prendre de la Ritaline comme prendre un comprimé d'Aspirine. Je rappelle quand même que la Ritaline est un médicament avec une procédure de délivrance particulière (du moins en France) !

    Pour Triban : concernant la taille de l'échantillon, c'est fort plausible. Il y a des tests statistiques pour valider ce genre d'étude avec un faible échantillon. Les forumeurs statisticiens pourraient le préciser.

    Khôi.
    Where is the will, there is a way ...

  14. #42
    triban

    Re : hyperactivité

    le site cité par vincent est
    http://www.neuropsy.fr/information/i...token=22414472
    Les auteurs demeurent prudents sur les conclusions à tirer. Pour eux, les troubles du sommeil et les apnées obstructives ne sont qu’une des composantes du problème. Ils ne prétendent en aucune façon que l’ablation des amygdales et des végétations est un traitement de la pathologie comportementale.
    L'étude a porté sur 78 enfants, si j'ai bien compris il était plus axé sur les problèmes d'apnée du sommeil, ils ont "découvert" la modification par hasard, mais ils sont prudent dans leurs conclusions.

  15. Publicité
  16. #43
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    cette étude a au moins le mérite de vouloir trouver une autre solution à l'hyperactivité même si elle ne peut pas s'appliquer à tout le monde.
    Je reste aussi persuadé dans certains cas que l'hyperactivité peut être causée par une douleur quelconque non exprimée par l'enfant

  17. #44
    triban

    Re : hyperactivité

    bonjour

    Comme il est dit dans la conclusion de l'étude, les auteurs ne considérent absolument pas que l'ablation des amygdales et des végétations comme un traitement de la pathologie comportementale (ils utilisent la terminologie anglo-saxonne).
    vincent
    Je reste aussi persuadé dans certains cas que l'hyperactivité peut être causée par une douleur quelconque non exprimée par l'enfant
    C'est une théorie absolument pas prouvée, il y aurait des indices au contraire qui démontrerait un fonctionnement "anormale" du cerveau (sans aucun jugement de valeur, ils ont hors de la norme)
    voir lien
    http://www.hypsos.ch/news/viewtopic.php?t=106
    http://www.forumhyper.net/scarlett/alaune.html

  18. #45
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    alors pourquoi cette maladie fleurit-elle soudainement?
    Pourquoi depuis quelques années les ventes de ritaline ont-elles décuplé?
    L'humanité mute-t-elle? qu'allons nous devenir?

  19. #46
    The_FD

    Re : hyperactivité

    Bonjour tout le monde

    Le débat sur la façon de traiter les enfants hyper actifs (ou plus généralement les troubles de conduites) est en ce moment des plus chauds. Je ne sais pas si vous avez entendu parler de ce rapport d'experts, honteusement signé de l'INSERM (alors que ce ne sont même pas des chercheurs INSERM qui font le boulot) qui préconise l'utilisation de médicaments (la bonne affaire pour les labos pharmaceutiques!!) comme la ritaline par exemple
    la synthèse du rapport: http://ist.inserm.fr/basisrapports/t...s_synthese.pdf

    bref ceci a donné lieu a une levée de bouclier dans le milieu médical avec notemment les pédiatres et les psy: http://www.pasde0deconduite.ras.eu.org/
    (pétition à signer)

    Tout ceci est en plus sous-tendu par la loi de Sarko sur lla prévention de la délinquance... avec rupture de secret médical etc etc
    de quoi effrayer plus d'une mère ou d'un père!

    sinon pour rester un peu plus dans le débat en cours dans cette discussion: un article récent (parmis d'autre) sur l'effet de la ritaline sur la croissance entre 6 et 12ans...
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/entrez/q...=pubmed_docsum
    the flying dancer

  20. #47
    Jiav

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par The_FD
    ce rapport d'experts, honteusement signé de l'INSERM (alors que ce ne sont même pas des chercheurs INSERM qui font le boulot
    Peut-être devrais-tu lire ou relire le rapport que tu mets en lien: on y voit dès les premières pages les affiliations des chercheurs impliqués et ceux des coordinateurs.

    Citation Envoyé par The_FD
    bref ceci a donné lieu a une levée de bouclier dans le milieu médical avec notemment les pédiatres et les psy:
    "Ils" commencent fort:
    Citation Envoyé par Pasde0deConduite
    Nous demandons (..) :
    - de renoncer à (...) toute disposition qui envisagerait des politiques de détection d’enfants présentant une pathologie supposée (...)
    Ha bon on ne doit plus chercher à détecter quels enfants sont malades ou à risque de l'être? Ils se sont relus à tête reposée avant de publier ça?

    Citation Envoyé par Pasde0deConduite
    - d’organiser une expertise pluridisciplinaire d’intérêt collectif sur la petite enfance
    considérant la santé psychique de l’enfant dans son environnement.
    Autrement dit de refaire ce qu'a fait l'inserm, en mieux j'imagine? Je m'interroge sur le critère qui les satisfera: une étude réellement meilleure ou une étude qui ira dans le sens de leurs croyances (largement affichées sur leur site)?

    Si c'est le premier tant mieux: c'est un sujet qui mérite effectivement des recherches approfondies. Si c'était le deuxième, ça reviendrais à faire passer des idéologies avant le bien-être des enfants. N'est-ce pas?

    Citation Envoyé par The_FD
    sinon pour rester un peu plus dans le débat en cours dans cette discussion: un article récent (parmis d'autre) sur l'effet de la ritaline sur la croissance entre 6 et 12ans...
    Bon du concret! Le lien causal n'est pas démontré, mais ça suffit pour considérer qu'il y a un risque potentiel -et donc un argument contre l'utilisation de la ritaline. Après il faut mettre en balance la somme des avantages attendus versus tous les inconvénients (réels ou potentiels), individuellement pour chaque enfant. Il y a des cas où une croissance éventuellement moindre ou retardée sera un moindre mal, d'autres ou ce sera couillon de prendre le risque.

    Comme tu dis le débat est chaud en ce moment. Personnellement je trouve ça bizarre de faire d'une question de choix médical une question politique avec appel à pétition à la clef.

  21. #48
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    Personnellement je trouve ça bizarre de faire d'une question de choix médical une question politique avec appel à pétition à la clef.[/QUOTE]

    c'est qu'on touche au contrôle systématique des populations par le biais de l'enfance. Je cite le rapport Bénisti: "il faut ouvrir les maternelles aux pédopsychiatres" "Il faut former le corps enseignant aux notions de pédopsychiatrie". Implicitement, les psy détiendront le pouvoir, dirons si un enfant est politiquement correct ou non. La ritaline n'est qu'un moyen de contrôle de plus.

  22. Publicité
  23. #49
    The_FD

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par jiav
    Peut-être devrais-tu lire ou relire le rapport que tu mets en lien: on y voit dès les premières pages les affiliations des chercheurs impliqués et ceux des coordinateurs.
    justement, de quel droit l'INSERM, organisme publique, signe-t-il un tel rapport?

    Citation Envoyé par jiav
    Ha bon on ne doit plus chercher à détecter quels enfants sont malades ou à risque de l'être? Ils se sont relus à tête reposée avant de publier ça?
    dépister les enfents peut être... mais il faut voir sur quels critères objectifs d'une part, et d'autre part l'obligation de les dénoncer à la police "pour prévention" est une idée sans commentaire; qui rappelle les plus sombres heures de l'humanité.
    Que fait on du secret médical, de la confiance accordé au psy quand on vient lui raconter ses problèmes? Quelles sont les conséquences pour un gamin fiché dès 3 ans? ce sont des choses qui vont le suivre toute sa vie, quelles vérités prédictives pour de tels critères?

    Citation Envoyé par jiav
    Autrement dit de refaire ce qu'a fait l'inserm, en mieux j'imagine? Je m'interroge sur le critère qui les satisfera: une étude réellement meilleure ou une étude qui ira dans le sens de leurs croyances (largement affichées sur leur site)?

    Si c'est le premier tant mieux: c'est un sujet qui mérite effectivement des recherches approfondies. Si c'était le deuxième, ça reviendrais à faire passer des idéologies avant le bien-être des enfants. N'est-ce pas?
    Aucun clinicien dans l'expertise INSERM, seulement des expériences sur les rats de laboratoire et l'utilisaton de l'outils statistique... ce n'est pas avec ça que l'on fait de la médecine, surtout en psychiatrie.
    Le seul clinicien qui y était impliqué a claqué la porte en plein milieu de l'expértise...
    De plus, les experts n'ont consulté aucun organisme de santé publique du pays avant de publier ces recommandations!
    the flying dancer

  24. #50
    Jiav

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent
    c'est qu'on touche au contrôle systématique des populations par le biais de l'enfance. Je cite le rapport Bénisti: "il faut ouvrir les maternelles aux pédopsychiatres" "Il faut former le corps enseignant aux notions de pédopsychiatrie". Implicitement, les psy détiendront le pouvoir
    Quelle idée fantasmatique! Reprenons ces phrases en les modifiant: "il faut ouvrir les maternelles aux infirmières" "Il faut former le corps enseignant aux notions d'infirmerie". Ces phrases te permettent-elles de dire "Implicitement, les infirmières détiendront le pouvoir"? Tu semble prêter des pouvoirs paranormaux aux psy...

    Citation Envoyé par docteur vincent
    La ritaline n'est qu'un moyen de contrôle de plus.
    Considérais-tu possible que, accessoirement, ça puisse être un médicament?

    Citation Envoyé par The_FD
    de quel droit l'INSERM, organisme publique, signe-t-il un tel rapport?
    Du droit qu'il a mis ses chercheurs dessus... honnêtement je n'arrive pas à saisir où tu vois un scandale à ce niveau. Si tu peux m'éclaircir par ce que je suis franchement perplexe. Par exemple pourquoi as-tu écris "ce ne sont même pas des chercheurs INSERM qui font le boulot?", alors qu'il y a une trollée de chercheurs INSERM indiqués comme contributeurs à ce rapport, incluant tous les coordonnateurs?

    Citation Envoyé par The_FD
    dépister les enfents peut être...
    Ouf.. merci pour eux! Renonces-tu à signer cette pétition, qui fait de l'interdiction du dépistage sa première demande?

    Citation Envoyé par The_FD
    l'obligation de les dénoncer à la police "pour prévention" est une idée sans commentaire
    Certes. Où as-tu vu ça dans le rapport que tu cites STP?

    Citation Envoyé par The_FD
    Aucun clinicien dans l'expertise INSERM
    Ha bon? Je serais très surpris qu'il n'y ai aucun expert en psychiatrie ni aucun clinicien dans le rapport que tu cites (pas moyen d'y accéder à nouveau pour vérifier: le lien est mort ou en sommeil à l'heure où j'écris). Si c'était le cas ce serait effectivement problématique. Néanmoins, tu me permettras de douter de la véracité de ce point jusqu'à preuve du contraire.

    Citation Envoyé par The_FD
    les experts n'ont consulté aucun organisme de santé publique du pays avant de publier ces recommandations!
    Celle-là c'est la meilleure: de qui les organismes de santé publique tiennent-ils leur informations tu penses?
    Dernière modification par Jiav ; 11/05/2006 à 03h49.

  25. #51
    The_FD

    Re : hyperactivité

    Du droit qu'il a mis ses chercheurs dessus... honnêtement je n'arrive pas à saisir où tu vois un scandale à ce niveau. Si tu peux m'éclaircir par ce que je suis franchement perplexe. Par exemple pourquoi as-tu écris "ce ne sont même pas des chercheurs INSERM qui font le boulot?", alors qu'il y a une trollée de chercheurs INSERM indiqués comme contributeurs à ce rapport, incluant tous les coordonnateurs?
    Dans les chercheurs il y a 3 statutaires inserm, les autres (coordinateur entre autres) ne sont que des attachés pour l'occasion de ce rappot précisément. Disons que l'inderm leur a accordé confiance, mais sur quelle base, comment les ont-ils recrutés, comment cela se fait qu'il n'y a aucun médecin ou chercheur des hopitaux Saint Anne et Cochin-Necker par exemple (pour ne parler que de Paris) alors qu'ils sont tous deux centre référents en pédopsychiatrie.

    Ouf.. merci pour eux! Renonces-tu à signer cette pétition, qui fait de l'interdiction du dépistage sa première demande?
    bien sûr que non je ne renonce pas à signer la pétition. L'organisation d'un dépistage obligatoire est une décision lourde et difficile à prendre éthiquement, et ne devrais de toute façon en aucun cas passer par l'école!! Je ne sais pas en france quelles maladies sont soumises à un depistage obligatoire, mais on ne peut pas traiter la tuberculose et les troubles psychiatriques sur le même plan.
    De plus que fais tu de la loi du 4 Mars sur le droit des malades?

    Certes. Où as-tu vu ça dans le rapport que tu cites STP?
    ce n'est pas (encore) dans le rapport, c'est la loi Sarko en cours de discusion à l'assemblée, et qui tiens bien évidemment compte de ce rapport...
    Une fois deplus la médecine n'et pas un outils politique... surtout de prévention de la délinquance

    Ha bon? Je serais très surpris qu'il n'y ai aucun expert en psychiatrie ni aucun clinicien dans le rapport que tu cites (pas moyen d'y accéder à nouveau pour vérifier: le lien est mort ou en sommeil à l'heure où j'écris). Si c'était le cas ce serait effectivement problématique. Néanmoins, tu me permettras de douter de la véracité de ce point jusqu'à preuve du contraire.
    comme dit plus au... où sont les professeur de médecine ou autres chercheurs de Saint Anne et Cochin Necker?

    Celle-là c'est la meilleure: de qui les organismes de santé publique tiennent-ils leur informations tu penses?
    Les organismes des santé publique sont justement les gardiens des recommandations, ils tiennent compte non seulement des expériences sur les rats de labo, mais aussi des lois en application et de l'éthique. Je ne vois pas comment on peut ignorer leurs avis, elles ne sont pas là pour faire de la figuration.
    the flying dancer

  26. #52
    Jiav

    Re : hyperactivité

    Bon alors si je résume ce que tu (The_FD) as dit jusqu'ici:
    -il n'y a aucun chercheur inserm sur le rapport. Enfin si: mais pas beaucoup.
    -c'est ok pour le dépistage chez les enfants. Enfin non: il faut signer une pétition qui appelle à l'interdiction de tout dépistage.
    -aucun expert en psychiatrie ni aucun clinicien n'a participé au rapport. Enfin si: mais aucun de Saint Anne et Cochin Necker.
    -le rapport appelle à la dénonciation à la police. Enfin non: Ce n'est pas le rapport c'est la loi Sarko. Enfin pas vraiment: ce n'est pas inscrit dans une loi mais ça pourrait l'être.
    -c'est honteux que l'inserm ai signé ce rapport car il n'a pas été fait par ses chercheurs. Enfin si: mais les coordinateurs n'ont pas été embauchés à vie, et en plus ils ne m'ont pas dit comment il ont été choisi.

    Tu m'excuseras de quitter une discussion aussi édifiante

  27. #53
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    la ritaline est peut-être un médicament, mais de la classe des amphétamines et de la cocaïne.
    le rapport de l'INSERM n'est pas un projet de loi mais une expertise collective, le rapport Benisti est un projet de loi.Je souligne que le sieur Benisti n'a pas voulu nous envoyer la liste des "concepteurs" du projet.
    il faut recouper le projet de l'INSERM avec le rapport Bénisti, il y a peut-être confusion, les 2 se complètent.
    Le rapport Bénisti dit:"il faut mutualiser les connaissances" "il faut redéfinir le secret professionnel", c'est à dire qu'un bambin sera fiché à partir de 3 ans et tout le monde connaitra ses petites frasques (mordre ses copains, voler un stylo) y compris le maire: il sera cerné! donc ce projet en appelle à une dénonciation au maire.
    Oui pour le dépistage, mais médicalement, surtout pas le dépistage de masse comme le préconise Bénisti.

  28. #54
    The_FD

    Re : hyperactivité

    @ jiav

    si tu ne veux pas faire la différence entre "une tentative d’instrumentalisation des pratiques de soins, sous couvert de « caution scientifique », dans le champ pédopsychiatrique à des fins de sécurité et d’ordre public" et le dépistage "purement médical" (d'ailleurs en partie assuré par les PMI), c'est ton choix. Mais la différence existe et elle est fondamentale.

    Si tu ne veux pas non plus faire la différence entre les façons françaises et anglo saxonnes d'aborder la psychiatrie c'est encore ton choix. Mais sache que chez nous le recours aux psychostimulants chez un enfants de 36 mois "qui mord ses camarades" n'est pas systématique. Et surtout les familles doivent être demandeuses de soins, sauf exceptions prévues par la loi, on ne peut obliger un individu à se soigner.

    Je ne sais pas ce que les etrangers connaissent en matière d'organisation des soins en France, mais nous avons d'autres experts autrement reconnus que ceux qui viennent de la maison des adolescents (crée par l'opération "pièces jaunes" de Mme Chirac soit dit en passant) et que les exemples de Saint Anne et Cochin ou Necker ne sont (justement) que des exemples et ce ne sont pas les seuls (des exmples toutefois parlant étant donné les temples de la psychiatrie que sont ces deux hopitaux parisiens).
    the flying dancer

  29. Publicité
  30. #55
    shokin

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par kinette
    Attention tout de même aux excès: j'ai l'impression que la grande tendance aux USA est de donne des calmants à des gosses simplement un peu turbulents, parce qu'on est dans le cadre d'une société très normalisantes, (...)
    Comme le ritalin au Québec.

    http://www.etape.qc.ca/drogues/ritalin.htm

    Un aspect qui est souvent négligé concerne les conséquences psychosociales du traitement pharmacologique du TDA-H avec le Ritalin. L'utilisation de ce produit peut modifier la perception que l'enfant a de sa propre efficacité et de son sens des responsabilités. Le fait de prendre ce médicament peut renforcer l'idée de l'enfant qu'il est différent des autres et lui laisser croire qu'on n'attend pas de lui qu'il se comporte de façon appropriée pour son âge. De plus, la famille et les professeurs renforcent souvent cette notion en traitant différemment l'enfant hyperactif. Par exemple, lorsqu'un enfant commet une faute mineure, il est fréquent que l'adulte demande à l'enfant hyperactif : "As-tu pris ton médicament ce matin ?" alors que la même faute commise par un frère ou un camarade entraînera généralement un commentaire l'incitant à se conduire correctement. Ce genre de situation laisse sous-entendre à ce dernier qu'il a une certaine capacité de se contrôler alors que dans le cas de l'hyperactif, on recherche un correctif externe sous forme de médication.
    Il y avait l'année passée un article du devoir sur le ritalin :

    http://www.ledevoir.com/2005/06/11/84019.html?268

    Shokin
    Pardon, humilité, humour, hasard, tolérance, partage, curiosité et diversité => liberté et sérénité.

  31. #56
    nico7

    Re : hyperactivité

    Il existe aussi une approche alimentaire pour traiter l'hyperactivité. Cela mérite d'être connu !
    C'est plus contraignant que la prise de médicaments chimiques mais cela vaut le coup.
    Mieux vaut en effet traiter les causes que les conséquences du problème. Encore faut-il accepter de voir les causes réelles des problèmes, mais cela est un autre débat.

    www.hyperactif.net

    nico

  32. #57
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    ne serait-ce qu'arréter les sucres raffinés, c'est facile, j'ai calmé un gosse en interdisant de mettre la boite de sucre sur la table! il piochait dedans du matin au soir. quelques fois cela peut être des erreurs grossières comme celles-ci. Il faudrait peut-être une "école des parents"

  33. #58
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    Je viens de lire dans Votre Santé que l'armée américaine refuse d'enrôler les jeunes qui ont été traités par la ritaline avant l'âge de 12 ans car ils trouvent cette drogue sur ordonnance dangereuse

  34. #59
    triban

    Re : hyperactivité

    Citation Envoyé par docteur vincent
    alors pourquoi cette maladie fleurit-elle soudainement?
    Bonjour

    Il me semble qu'il y avait un accord pour dire que ce n'était pas une maladie mais un trouble, ce qui n'est pas du tout la même chose.
    Il y a plusieurs approches pour traiter l'hyperactivité la Ritaline n'est qu'un approche ( bien qu'il semble que se soit l'une des plus efficace).
    De plus comme il a été dit plus d'une fois, il y a un risque de confondre ces symptômes avec d'autres (dépression entre autres). Les médecins qui prescrivent doivent prendre le temps de bien vérifier que c'est bien un Hyper.

    nico7
    Il existe aussi une approche alimentaire pour traiter l'hyperactivité. Cela mérite d'être connu !
    www.hyperactif.net
    J'ai des gros doutes sur la crédibilité de ce site
    (exemple "d'info" sur le site)
    -Un professeur jette un froid sur le mythe des vaccins
    -Comment vivre sans vaccins, aticle de la revue Bio contact janvier 05
    docteur vincent
    ne serait-ce qu'arréter les sucres raffinés, c'est facile, j'ai calmé un gosse en interdisant de mettre la boite de sucre sur la table! il piochait dedans du matin au soir. quelques fois cela peut être des erreurs grossières comme celles-ci. Il faudrait peut-être une "école des parents"
    Le traitement contre toutes les formes d'Hyperactivité sont la supression des sucres?
    Il y a une étude pour prouver cette affirmation?
    J'ai pour ma part plus confiance en un développement de la neurobiologie pour permettre de corriger ce trouble (s'il est nécessaire de le corriger, voir exemple de Vésicule) mais traiter tous les Hyper en leurs supprimant le sucre ne me parait pas crédible

  35. #60
    docteur vincent

    Re : hyperactivité

    ça parait un peu simplet comme ça, on foctionne au coup par coup, chaque enfant est différent, il n'y a quand même pas un gène ou un virus qui est la cause de l'hyperactivité.

Sur le même thème :

Page 2 sur 6 PremièrePremière 2 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. hyperactivité
    Par woinie dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 01/10/2008, 18h05
  2. schizophrénie et hyperactivité
    Par Boglee dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 27
    Dernier message: 02/11/2006, 09h06
  3. hyperactivité et cerveau
    Par triban dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 26/01/2006, 10h11