Affichage des résultats du sondage: Pourquoi écrire des poèmes ?

Votants
2. Vous ne pouvez pas participer à ce sondage.
  • Pour être plus entendu ?

    1 50,00%
  • Les poèmes sont plus dramatiques ?

    0 0%
  • Autre chose ? (préciser évidemment)

    1 50,00%
Sondage à choix multiple
Affichage des résultats 1 à 8 sur 8

Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?



  1. #1
    Proof

    Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?


    ------

    Bonjour,

    en me promenant sur Internet et spécialement sur des blogs "d'adolescents perdus", qui n'ont plus tellement "envie de vivre", j'ai découvert qu'ils écrivaient des poèmes. Leur créativité artistique sera plus développé (pas forcément meilleur mais plus présente) que celle d'un adolescent heureux. Comment expliquer ceci ?

    Est ce le résultat d'un appel au secours, les poèmes permettent ils d'exprimer les sentiments d'une façon plus tragique, qu'en pensez-vous ?

    PS : je ne savais pas trop où placer ce message, j'espère que je ne me suis pas trop égarer dans la catégorie...

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Eusarduenn

    Re : Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?

    Beaucoup d'adolescents ont recours à la poésie, c'est vrai. Peut-être parce que ses multiples formes permettent une expression beaucoup plus libre que la prose, en général. Et puis il y a l'image d'Epinal du poète, aussi.
    La poésie cristallise. En ce sens, elle se rapproche du cri. L'adolescence crie, souvent. Et, souvent, son mal-être. Mais on peut aussi crier de joie...
    Ceci dit, la poésie réside moins dans la forme que dans l'essence : un acte peut être poétique, alors qu'un poème peut être aussi dénué de poésie qu'un plat de nouilles. Sans sel.
    Pour en revenir aux adolescents, la plupart d'entre eux cessera d'écrire au bout de quelques mois, quelques années. Sans doute parce que, leur mal-être allant s'amenuisant ( tout est relatif, mais c'est une autre histoire... ) l'origine "thérapeutique" de leur démarche poétique n'aura plus de sens. Que leur capacité d'indignation aura fondu.
    Et qu'ils ne franchiront pas le pas déterminant consistant à ne plus écrire (que) pour soi, mais pour le lecteur. Avec ce que je crois être le fondement de l'attitude poétique : une capacité à aller là où les autres ne vont pas (plus) ; au bout de ses sentiments, de ses espaces intérieurs, quels qu'ils puissent être et quoi qu'il en coûte.
    Et "les chants désespérés" ne sont pas - forcément - les plus beaux. Même s'ils appuient sans doute là où ça fait mal derrière les armures et autres masques sous lesquels se dissimulent tant et tant qui, un jour, écrivirent des poésies. Parfois très belles.
    Pour le reste, j'aime assez la réponse d'un poète (dont j'ai malheureusement oublié le nom) à quelqu'un qui lui demandait pourquoi il écrivait : "Vous viendrait-il à l'idée de demander à un oiseau pourquoi il chante ?"
    Dites-leur bien qu'on est seulement de passage...

  4. #3
    Gwyddon

    Re : Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?

    Pour élargir la question à plus large que les adolescents, il se trouve que beaucoup de nos poètes ont écrit des poésies souvent mélancoliques et parfois désespérées, cette désespoir s'exprimant sous le ton de l'ironie, de la colère ou de la résignation devant la vie : Mallarmé, De Vigny, Hugo (dans les années 1830, ou dans le recueil des Contemplations), Baudelaire (qui cherche la beauté dans le mal), certains poèmes de Rimbaud, Verlaine et ses poèmes saturniens, etc...

    Cette liste (non exhaustive ) montre bien que le désespoir et la tristesse influencent sur la création artistique, car écrire un poème c'est d'abord et avant tout pour soi, c'est une manière de s'exprimer (j'aime beaucoup la citation donnée par Eusarduenn ) et le poème est une des manières de dire ce que l'on ressent dans des moments forts et que l'on ne pourrait dire autrement (lors de la mort de sa fille, Hugo n'aurait pu mieux dire ce qu'il ressentait autrement que par son magnifique poème "Demain dès l'aube..." que beaucoup d'écoliers apprennent, mais comprennent-ils vraiment le sens profond de ce poème ?)


    D'un point de vue plus scientifique, on peut aussi se dire que l'écriture est une catharsis mentale, et cela explique peut-être (pour en revenir aux adolescents) pourquoi les jeunes en désespoir écrivent des poèmes
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  5. #4
    invite73192618

    Re : Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?

    La question du sondage n'entre pas dans la thématique du forum => suppression.


    Le titre est également différent de la question de ton message, et cette dernière supose d'accepter ton à-priori sur la créativité des ado malheureux. Peux-tu nous argumenter cela?

    Ton argument de visionnage de blog n'est bien sur pas suffisant: 1-tu n'as pas fait de mesure objective 2-les variables heureux/malheureux créatif/non créatifs blogeur/non blogeur ne sont pas contrôlées. Ainsi même si on acceptait que ce que tu as cru noter est objectif on peut l'expliquer en disant que les ado malheureux et les ado créatifs ont plus de chances de tenir un blog: ça donnerait une relation apparente mais non causale entre le caractère malheureux et le caractère talentueux.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gwyddon

    Re : Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?

    Pour compléter mon post précédent, je tenais aussi à affirmer que le malheur ne suffit pas pour être talentueux bien entendu, et qu'un poète peut écrire sans être mélancolique, désespéré, etc...

    Enfin je rejoins Jiav à propos des blogs, ils ne sont pas significatifs de la population adolescente et ne permettent pas une étude statistique fiable (combien d'ados ne font pas de blogs par exemple ?)
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  8. #6
    Eusarduenn

    Re : Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Pour compléter mon post précédent, je tenais aussi à affirmer que le malheur ne suffit pas pour être talentueux bien entendu, et qu'un poète peut écrire sans être mélancolique, désespéré, etc...
    Ouf ! J'ai craint un moment que nous nous avancions vers "l'art - thérapie" qui sous-tendrait que tout artiste soit un "malade"... sujet délicat s'il en est.
    Concernant l'adolescence, pour apporter ma modeste pierre à la réflexion, je me demande dans quelle mesure l'adolescent "en détresse" ne lance pas davantage son cri au poète qu'à la poésie ?
    Je m'explique : pour avoir commis quelques opuscules poétiques, il est advenu que des enseignants, après avoir fait lire trois textes (deux d'auteurs défunctés et un d'auteur contemporain, dont les noms leur étaient inconnus jusqu'au dépouillement) les invitent à écrire une lettre au poète. Que de déchirures, écrites avec une telle vérité, une telle force, qu'elles m'ont bouleversé ; et bouleversé les enseignants qui, souvent, tombaient des nues !
    Est-ce un hasard ? J'en doute. Le poète (tel que je le conçois, et ça se discute), s'il n'est pas (Kodak) un "éternel adolescent", partage avec les adolescents une sensibilité, cette capacité d'indignation que j'évoque plus haut, qui ne peut que jaillir de son travail s'il est bien fait. On pourrait avancer que le poète, s'il accepte de vieillir, refuse de devenir (Kodak) "adulte". En ce, il est sans doute un interlocuteur privilégié pour l'adolescent, qui se projette en lui.
    Ce que j'écris la n'a pas de prétention scientifique. Ce qui ne veut pas dire qu'il soit dénué de justesse à ce niveau : d'autres participants voudront bien infirmer, confirmer, ou moduler.
    Quant au talent... vaste question... "Du travail, du travail, et encore du travail", dirait l'autre. Et de la justesse, de la sincérité, qui transcendent le temps et les modes. Qui touchent l'autre, le lecteur, dans ce qu'il a de plus secret, de plus vrai.
    Dites-leur bien qu'on est seulement de passage...

  9. Publicité
  10. #7
    anais263

    Re : Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?

    Bonjour a tous.Je vais faire plus simpliste,un ado a un besoin constant de dire:je vais pas bien,pourquoi tant d incomprehension,pourquoi la guerre...j'en passe.Pourquoi epiloguer sur ce qui est beau et va bien?Un ado qui va bien parlera du sujet mais n ecrira pas de long et beau poeme.Et je ne suis qu un exemple parmi tant d autre mais beaucoup de chose que j'ai ecrite par le passé ressembler a quelque chose dans la douleur,il y resorter les larmes.Les poemes d amour sont plutot gnangnan et sans interet.Et puis il veut que l ont soient a l'ecoute,et si il va bien,ont passe nous meme a autre chose...(dsl pour ce vilain orthographe mais voici une de mes profonde lacune)

  11. #8
    Cyrille999

    Talking Re : Est ce que le désespoir, la tristesse influencent la créativité artistique ?

    Citation Envoyé par Proof Voir le message
    Bonjour,

    en me promenant sur Internet et spécialement sur des blogs "d'adolescents perdus", qui n'ont plus tellement "envie de vivre", j'ai découvert qu'ils écrivaient des poèmes. Leur créativité artistique sera plus développé (pas forcément meilleur mais plus présente) que celle d'un adolescent heureux. Comment expliquer ceci ?

    Est ce le résultat d'un appel au secours, les poèmes permettent ils d'exprimer les sentiments d'une façon plus tragique, qu'en pensez-vous ?

    PS : je ne savais pas trop où placer ce message, j'espère que je ne me suis pas trop égarer dans la catégorie...
    Pour répondre à ta question, il faudrait faire une étude. Un groupe de bloggeurs mélancoliques, un groupe de poètes, un groupe contrôle d'adolescents. Et hop !

    Du point de vue de la créativité, il semblerait que la population des poètes soient, pour une partie, mélancoliques et créateurs; Mais il existe plus de créativité dans la joie-manie que dans la mélancolie; Si tu désires des sources, il y a "Ces enfants qui tiennent le coup" de Cyrulinik qui donne des exemples, ainsi qu'un tableau sur les périodes de création de certains poètes ou "Psychologie de la créativité" un excellent livre de Todd Lubart et où le chapitre 9 est lié à la créativité et les troubles mentaux.

    Bien à toi,
    Cyrille, poète pas mélancolique

Discussions similaires

  1. Peinture artistique
    Par poorche dans le forum Chimie
    Réponses: 6
    Dernier message: 28/09/2007, 10h48
  2. Faculté de médecine et désespoir...
    Par Energyroller dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 19
    Dernier message: 18/09/2007, 23h45
  3. flou artistique
    Par cathou dans le forum Matériel astronomique et photos d'amateurs
    Réponses: 1
    Dernier message: 18/05/2006, 20h16
  4. Energie renouvelable : lançons un concours de solutions. Mot d'ordre : créativité !
    Par angelfred dans le forum Environnement, développement durable et écologie
    Réponses: 41
    Dernier message: 02/05/2005, 09h13