Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 19 sur 19

Formations pluridisciplinaires



  1. #1
    mascarade

    Formations pluridisciplinaires


    ------

    Bonjour, je suis actuellement en terminale, et depuis quelques mois, je me pose énormément de question par rapport à mon orientation.
    Concernant mon profil, je suis plutôt bonne élève, avec une préférence pour les sciences, en particulier maths et physique. C'est par ailleurs les deux spécialités que j'ai choisi en cette ultime année de lycée. Cependant, j'ai aussi un fort attrait pour les lettres, j'ai par ailleurs choisi d'étudier les humanités et la philosophie (HLP) l'année dernière comme 3ème spécialité. Enfin, les questions d'ordre géopolitique m'intéressent beaucoup à mesure que je grandis. Je voudrais m'orienter vers une formation sélective et ambitieuse. Je souhaiterai pouvoir m'épanouir dans un métier pluridisciplinaire axé sur l'environnement. Bien consciente que ce domaine, bien que très porteur, reste peu développé aujourd'hui, je ne suis pas fermée à d'autres possibilités. Dans l'idéal, je souhaiterai devenir ingénieure généraliste avec une parfaite connaissances des droits environnementaux et des enjeux socio-politiques qu'entraînent la transition écologique. J'ai peur de paraître un peu prétentieuse avec cette présentation, et je suis bien consciente que la réalité du monde du travail est bien différente de mon rêve adolescent. Pour autant je souhaiterai le poursuivre tant qu'il m'en est encore possible.
    Ma principale requête serait de pouvoir m'orienter vers une filière pluridisciplinaire, pour le reste je suis tout à fait ouverte, que cela soit d'autres métiers ou d'autres domaines que l'écologie. Pour l'instant, voici le résultat de mes recherches, classé par ordre de préférences:

    1) le CPES de PSL
    Pluridisciplinaire au choix de l'élève, établissements scolaires prestigieux, haut niveau de sélection et possibilité d'accéder au métier d'ingénieur par admission parallèle. Je suis le forum des élèves de la formation ce qui me permet de souvent poser des questions et de découvrir leur témoignage.

    2) Licence "Sciences pour un monde durable et un impact positif" de PSL
    Formation très jeune (depuis 2020), axé sur les sciences et géosciences, avec des sciences sociales et géopolitique. Formation très complète sur l'environnement, établissements prestigieux et possibilité de devenir ingénieur par admission parallèle.

    3) Hutech de l'UTC de Compiègne
    Pluridisciplinaire entres sciences sociales et sciences dures, titre d'ingénieur "assuré" à la clé de la formation.

    4) Le BASC de SciencesPo Paris
    Plus axé sur les sciences sociales, avec un pilier scientifique avec l'Institut du Globe, dans l'idée de travailler dans le droit par exemple. Remarque: Très axé sur les géosciences et sciences sociales.

    J'ai aussi retenu la PCSI, plusieurs licences, doubles licences et écoles d'ingénieur post bac intéressantes mais moins axé sur mon projet. Je souhaiterais avoir un maximum de possibilités, sachant que les formations citées sont très, voir extrêmement sélectives.

    Pourriez vous m'indiquer d'autres formations intéressantes?
    Que pensez vous de mon profil et de mes propositions?
    Merci et bonne soirée!

    -----

  2. Publicité
  3. #2
    Kemiste
    Responsable technique

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonsoir.

    Désolé mais je pense que tu idéalises un peu les choses. Il va falloir choisir à un moment. Ingénieur généraliste ne veut pas dire que tu puisses être Ingénieur dans n'importe quel domaine tout en ayant une connaissance parfaite en droit... Cela fait beaucoup. Attention également à ce choix de formation "sélective et ambitieuse", il faut que cela ait un sens. Il ne faut pas choisir une sélection sélective pour avoir une sélection sélective. Il faut bien définir ton projet professionnel et choisir les formations en adéquation, en choisissant des formations sélectives si tu le souhaites mais également avoir un plan B, C voir D.

    Si tu souhaites avoir le statut d'Ingénieur, les formations à sélectionner en priorité sont la prépa et les Ecoles postbac. Les autres formations peuvent offrir des possibilités d'accès à des Ecoles mais ce n'est pas garanti et ce n'est pas la solution la plus simple.

    Avoir une formation pluridisciplinaire pourquoi pas mais il faut regarder si c'est en accord avec le marché du travail. Cela n'est pas forcément un plus d'avoir une multitude de compétences quand on cherche quelqu'un spécialisé dans un domaine. As-tu regardé par exemple les offres d'emploi qui pourrait correspondre à ce que tu souhaites faire ? Quelles sont les formations demandées ? Il y a-t-il beaucoup d'offres ?

  4. #3
    agitateur

    Re : Formations pluridisciplinaires

    La simple maitrise de l'environnement sur le seul plan scientifique et technique est déjà bien trop vaste pour une seule personne, avant même de rajouter les volets juridiques et sociétaux.
    Enviro sur quel aspect technique ? Energie ? Transport et réseaux ? Déchets ? ¨Production végétale ? Autres ?

    Il y a bien des gens qui touchent à tout en donnant l'impression de maitriser un peu sans pour autant rien comprendre et rien connaitre: les politiques élus de haut rang

    Je lis sur le site CPES:
    93% de mention TB dans les admis,
    3 ans plus tard les 2/3 vont en master et 1/3 dans diverses écoles de tous types.
    Bon, on va mettre les pieds dans le plat. Si on prend un panel d'étudiant de n'importe quelle licence ou DUT avec 93% de mention TB, on aura la même chose....Certes, CPES propose une formation variée. Mais ç quoi ça sert ? Pour l'épanouissement personnel, OK. Mais au stade trouver un job, ce qui comptera c'est le diplôme bac+5 et son intitulé, et il sera forcément plus spécialisé.

    De même, la licence monde durable vends du rêve. En reprenant leur infographie, pourquoi donc Safia, qui sera admise aux Ponts en 2023 puis diplomée en 2025 et ensuite en 2026 travaillera chez Ademe, ne pourrait elle pas envisager une prépa qui mène aux Ponts ? Le chemin y sera sans doute moins hasardeux, et de toute façon très dur et non acquis.

    Quitte à varier ses compétences ( enfin, à ce stade disons plutôt les connaissances - les compétences viendront plus tard ) il faut le construire dans l'autre sens, et là le marché peut être demandeur. Viser une très bonne école ( ingé par exemple puisque tu en parles ). Là, il y aura des accords avec possibilités d'une formation complémentaire et différente. Bien sûr, ce n'est pas accessible à tout le monde....

    Pour revenir sur PSL et leurs licence sélective, je dois quand même saluer leur démarche sur un point précis: le recrutement est à fond sur les dispositifs "meilleurs bacheliers". Ceux qui le sont et viennent de lycée un peu "réputés" n'auront de toute façon pas grand mal à trouver une formation sélective. Par contre, il est vrai qu'un super dossier dans un lycée un peu misérable au niveau de ses stats peut passer sous les radars des sélectifs. PSL crée donc un vivier de gens effectivement plutôt très bons qui seraient passé sous les radars à cause de leur établissement un peu "pourri"et / ou qui n'auraient pas osé candidater en prépa car pas vraiment dans la culture du milieu familial.

  5. #4
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Formations pluridisciplinaires

    A te lire je pense que Sciences Po serait bien.

    Hutech ne donne accès qu'à peu de spécialités à l"UTC. Pourquoi ?
    Parce que pour être ingénieur, il faut faire des sciences en full time. Ça sonne mieux en anglais

    CPES, il faut aussi faire des choix. Ce n'est pas libre non plus.

    L'environnement.....oui mais pour faire quoi ? Cela a été soulevé par agitateur.

    Si tu aimes les sciences fait des sciences. Tu complèteras par un M2 un peu pipo comme on dit.

    Faire de la sociologie, droit et penser pouvoir devenir scientifique avec 4h de maths ou physique, c'est illusoire.

    Plusieurs écoles proposent des voies énergie/environnement.

    On va supposer que tu as un bon dossier. N'oublie pas de mettre des voeux de prépa PCSI et pourquoi pas BL. Une liste de 10 voeux pas tous ultra sélectifs avec 3 voeux de sécurité. On en rediscutera si tu le souhaites.

    Je te laisse regarder les prépas BL.

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Gronome

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonjour,

    Comme toujours je vais vendre ma paroisse un petit peu ! .^^
    Je t'invite aussi à regarder la filière BCPST, et en particulier les débouchés en écoles d'agronomie ou d'écoles comme l'ENGEES. Je ne suis pas sûr que ça te convienne à 100% (et je ne sais pas si l'absence de SVT en 1e sera rédhibitoire) mais si tu penses à la PCSI pour ton projet je ne vois pas pourquoi tu ne regarderais pas la BCPST. À AgroParisTech il y a un domaine environnement où il y a pas mal de droit et d'économie enseignés, et il y a pas mal de filières qui pourraient t'intéresser comme la dominante Science Politique, Ecologie et Stratégie, un ou bien la possibilité de faire des doubles-diplômes (avec Science Po notamment). Ce que je dis est surtout valable si tu envisages un parcours scientifique.

    Tu pourras toujours retomber sur tes pattes tant que tu sais vers quoi tu veux te diriger, mais les parcours allant de sciences vers socio sont plus communs que l'inverse.

  8. #6
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonsoir Kemiste,
    Merci pour votre réponse!
    Je souhaite cependant préciser quelques points sur ma démarche de recherche.
    Je suis bien consciente que tôt ou tard, je devrais choisir une voie. Dans l'absolu, je m'oriente plutôt vers le domaine de l'énergie en environnement. Cependant, n'ayant que 17 ans, je trouve prématurer de me fermer à un poste très précis, alors que je ne connais pas encore les vrais attentes du métier. J'envisage ainsi le génie des procédés et la chimie dans un second temps. Pour préciser mon projet professionnel, je serai par ailleurs en stage d'observation dans les prochaines semaines.

    Comme dit dans mon premier message, c'est dans un idéal, un monde parfait où tous mes rêves d'exaucent, que je souhaiterais devenir "ingénieure généraliste avec une parfaite connaissance du droit et des enjeux socio-environnementaux". Je ne prétends évidemment pas pouvoir concrétiser ce rêve, mais je souhaiterai pouvoir m'en rapprocher un minimum, en devant ingénieure avec une petit complément en sciences sociales par exemple.

    Si j'utilise l'expression "formation sélective et ambitieuse", c'est pour pouvoir évoluer dans un environnement à forte stimulation intellectuelle. Je pense m'être mal exprimée dans mes propos en faisant l'amalgame entre formation sélective et émulation intellectuelle.

    Par ailleurs, j'ai aussi retenu des formations moins sélectives, notamment des licences dans le domaine des géosciences et de l'environnement, comme préciser à la fin de mon message. Ma liste de vœux s'élèvent pour l'instant à 8, avec autant de vœux sélectifs que de vœux non sélectifs, et des prépas graduelles. Elle est loin d'être définitive et je suis en recherche constante de nouvelles options.

    Concernant ma volonté de devenir ingénieure, là est tout le nœud du problème! Mon but n'est pas à tout prix de devenir ingénieure. Ce n'est pas sans raison que des formations avec des admissions parallèle figure dans mes vœux. Ainsi, je suis tout à fait ouverte à continuer en master. Comme dit dans mon premier message, ma seule requête est d'évoluer dans une formation pluridisciplinaire puis de me concentrer sur les sciences à haute dose s'il le faut. Ou inversement, évoluer en sciences puis obtenir un complément pluridisciplinaire ensuite (puisqu'il me semble que beaucoup de personnes me conseillent ce parcours). Mon but n'est pas de travailler sur tous les fronts et d'être capable de parler de tout, je voudrais pouvoir acquérir une ouverture sur le monde assez intéressante pour compléter mes connaissances scientifiques, afin d'être plus innovante sur le long terme.

    Enfin, je vous avoue ne pas du tout avoir ciblé aussi précisément mon orientation sur le marché du travail. En mon sens, et peut être à tort, il faut d'abord cibler ce que l'on aime faire et ce que l'on est sur de ne pas vouloir faire, puis, à chaque étape de notre évolution en tant que personne, affiner, année par année, son profil. Vous pouvez très bien me reprocher de manquer de pragmatisme, je l'admets moi même. De plus j'ajouterai qu'il y a bien une nuance entre étudier sans but et étudier ce que l'on aime sans avoir de métier précis en tête. Je ne veux pas une formation pluridisciplinaire car je ne sais pas ce que je veux faire, j'aimerais une formation pluridisciplinaire pour avoir une vision complète sur un domaine précis (en l'occurrence l'environnement et l'énergie). Mais je pense, peut être très innocemment, qu'imposer des choix et des injonctions sociales à des jeunes tout juste adulte est loin d'être constructif.

    Merci pour votre retour!
    Dernière modification par mascarade ; 15/10/2020 à 18h01.

  9. Publicité
  10. #7
    agitateur

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Agro tech paris est l'exemple type de ce que j'ai évoqué avec une école ingé top niveau, avec pas mal d'ouvertures.
    Après c'est sûr qu'on y rentre pas comme dans un moulin.

  11. #8
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Je retiens que tu nous parles de ton projet, que tu nous demandes un avis mais que tu n'écoutes ni les conseils ni les remarques.

    Si tu veux faire des sciences, les formations ci-dessus ne sont pas pour la plupart adaptées.

  12. #9
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonsoir agitateur,
    Merci pour votre réponse!
    Je me répète un peu mais je pense que mon message n'était pas très claire. Pour préciser ma démarche, voici un extrait de ma réponse à Kemiste sur l'aspect pluridisciplinaire:
    Ma seule requête est d'évoluer dans une formation pluridisciplinaire puis de me concentrer sur les sciences à haute dose s'il le faut. Ou inversement, évoluer en sciences puis obtenir un complément pluridisciplinaire ensuite (puisqu'il me semble que beaucoup de personnes me conseillent ce parcours). Mon but n'est pas de travailler sur tous les fronts et d'être capable de parler de tout, je voudrais pouvoir acquérir une ouverture sur le monde assez intéressante pour compléter mes connaissances scientifiques, afin d'être plus innovante sur le long terme.
    Je ne m'aventurerai jamais à jouer les sophistes!
    J'aimerais donc m'orienter vers le domaine énergétique, mais ce choix reste encore très fébrile dans mon esprit. Le génie des procédés et la chimie m'intéressent de plus en plus. Je serai par ailleurs en stage d'observation la semaine prochaine pour préciser ce point.

    Je pense ne pas lire les mêmes ressources que vous concernant le CPES. En filières sciences, la plus axé sur les écoles d'ingénieurs, c'est plutôt l'inverse: plus de 60% partent en école d'ingénieurs. Statistiques à nuancer par ailleurs, car les chiffres datent de 2017, et de ce que j'ai pu avoir comme témoignage, les élèves du CPES se tournent de moins en moins vers les écoles d'ingénieurs (ils étaient en effet 1/3 à passer les épreuves cette année). Je soulignerai cependant que je ne souhaite pas intégrer le CPES pour son rayonnement auprès des recruteurs mais bien pour mon épanouissement personnel.

    J'ai envisagé, très longtemps une prépa. Mes parents sont par ailleurs très réticents à l'idée que je me détourne de cette voie. Je ne doute pas que la prépa est une voie royale pour les écoles d'ingénieur, c'est un fait avéré depuis des décennies (ou même plus!). Cependant, au fil de discussions, de portes ouvertes et de réflexion sur moi même, je doute que la prépa soit vraiment faite pour moi. En terme de stimulation scientifique, la prépa est un modèle parfait. Ma capacité de travail est relativement élevée mais j'ai parfois du mal à gérer mon stress. De plus, le ressenti général des préparationnaires m'a semblé être le même pour tous: la diversité des matières leur manquent, de manière plus ou moins prononcé. Aujourd'hui, il existe tellement d'alternatives à la prépa que je ne saurai me résoudre à sacrifier 2 ans de ma vie, avec le risque que je m'adapte très mal au rythme. Je ne supprime pas pour autant l'option prépa de ma liste de voeux, loin de là. Je souhaite juste pouvoir avoir le choix entre d'autres formations, qui me correspondent peut être plus à mes capacités et à mon profil, quitte à choisir un chemin plus hasardeux.

    Je retiens votre proposition de spécialisation après un cursus d'ingénieur. J'avais en effet étudier cette possibilité, notamment après être tombé sur les doubles formations de science po avec différentes écoles d'ingenieurs.

  13. #10
    grenadine95
    Animateur Orientation

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Nous y voilà. Tu cherches à contourner la prépa. Oui, il y a des voies de contournement mais elles ne sont pas sans risques. Alors qu'une prépa mène avec une quasi certitude en 2 ou 3 ans à une école d'ingénieur.

    L'INSA Lyon propose une formation énergie et environnement.

  14. #11
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonsoir grenadine95,
    Merci pour votre retour!
    Je commencerai tout d'abord par souligner le fait que j'écoute bien les conseils et les remarques que vous me soumettez. Parfois je me rends compte que mon message a peut être mal été interprété, c'est pourquoi je semble défendre mes positions. En réalité, je ne fais que les redéfinir afin de mieux comprendre mes questionnements. Veuillez m'excusez si j'ai semblé manqué de considération envers votre point de vue, là n'était pas mon intention.

    Concernant l'UTC;
    Il me semblait pourtant, d'après le site de l'UTC, qu'il était possible de se spécialiser dans une des 5 spécialités de l'UTC à la suite du cursus Hutech, sans contraintes. Au bout des 3 ans du cursus, je souhaiterai ainsi me diriger vers le génie des procédés. Ainsi je ne comprends pas bien en quoi l'Hutech me fermerait des portes s'il arrivait que j'aille à l'UTC. Pourriez vous m'éclairer?

    L'avantage que je donnais au CPES, c'était justement ce choix progressif. En effet il faut faire un choix dès la deuxième année, mais la formation laisse un "sursis" d'un an.

    Je retiens par ailleurs grâce à votre retour et à celui d'agitateur le fait de reporter à plus tard ma volonté de faire des sciences sociales, en me tournant en priorité vers des études d'ingénieures.

    J'avais envisagé la prépa BL un temps, très fortement. Cependant les débouchés m'ont vite freinées. Je ne suis pas particulièrement portée sur le commerce. Les IEP m'intéressent mais seulement sur des formations assez précises (comme le BASC). De plus, la BL ne propose pas de physique ni de chimie dans son tronc commun, matières que j'affectionne particulièrement. Aux portes ouvertes, les élèves n'avaient pas non plus su me passionner sur leur formation, c'est pourquoi j'ai renoncé à cette idée.

    Ma liste de PCSI est en effet graduelle. J'attends d'avancer plus dans mon année de terminale pour l'affiner afin qu'elle corresponde bien à mon profil et à mon dossier scolaire. Je la présenterai, je pense au forum des prépas qui sera peut être plus en adéquation avec le sujet. Il me semble par ailleurs vous y avoir vu, sous le même pseudo, grenadine, à moins que je ne me trompe. Nous nous reparlerons donc peut être sur un autre forum!

    Enfin je ne comprends pas votre dernier message. A part le BASC de Science Po, qui est, je l'admets, vraiment moins axé sciences, les autres formations que je présente repose sur un pillier scientifique majeur. Le CPES avec sa filières sciences, la licence de PSL avec le 3/4 de son programme en sciences du vivant et outils numériques et le cursus Hutech, qui, par nature est une formation scientifique en ingénierie. Ainsi, je ne saisis pas vraiment en quoi ses formations soient si inadaptées. Pourriez vous m'éclairer?

    Merci et bonne soirée!

  15. #12
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Je viens de voir votre dernier message,
    Oui j'envisage aussi l'Insa de Lyon dans mes options, c'est la seconde école d'ingénieur post bac auquel je m'intéresse. Je ne l'ai pas citée car je n'avais pas encore bien fini mes recherches là dessus, je ne voulais pas m'avancer avant d'être sûre que leur cursus était adéquate.
    Je trouve un peu réducteur de considérer les autres formations comme des moyens de contourner la prépa. Je veux faire des sciences certes, mais la prépa scientifique n'est pas la seule solution, surtout que je ne veux pas forcément devenir ingénieur. Je vois vraiment les autres formations comme des voies à part entière. C'est pourquoi le risque de ne pas accéder à une école d'ingénieur ne me dérange pas.

  16. Publicité
  17. #13
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonsoir Gronome
    Je n'avais pas envisagé la BCPST car peut attirée par les sciences de la vie et de la terre. Assez paradoxal pour quelqu'un qui se dit intéressée par l'environnement. Je viens donc de vérifier mes possibilités: dans une conférence de directeurs d'études supérieures agronomes, la SVT est obligatoire, au moins en première. Mes choix sont donc limités. Après rien ne coûte de tenter, mon dossier sera peut être tout de même retenu.
    agitateur cite aussi AgroParisTech, je me renseignerai plus sur mes possibilités autour de cette école. Sans compter que les dominantes que vous me présentez sont plus qu'intéressantes pour mon projet!
    Merci et bonne soirée!
    Dernière modification par mascarade ; 15/10/2020 à 19h19.

  18. #14
    agitateur

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Bonsoir[B]
    J'aimerais donc m'orienter vers le domaine énergétique,
    Nous y sommes.
    A ce stade, dans un monde idéal, la voie est tracée.
    Prépa généraliste type MP, école généraliste de bon niveaux, puis un bon Double Diplôme.

    Signalons aussi qu'il est factuellement plus facile ( heu...pardon, moins difficile ) d'obtenir un DD de bin rang en science science sociale ou humaine APRES un Top école ingé que l'inverse.
    Pour être plus précis: une top école ingé peut te permettre d'accéder à un diplôme de Programme Grande Ecole dans une voie autre que science. Les master 2 des écoles sont évaluées en dessous. Inversement, une top école non science te permettra d'acceder à un master de l"école Science, pas son PGE. Ca fait une sacrée différence. Le sceau d'une école ne fait pas tout, il faut voir quel programme tu y fais, les recruteurs ne sont pas tous dupes....

    Pour terminer, que les choses soient plus claires: je ne suis pas pour autant un ardent défenseur des prépa / école, je suis un pur produit fac. Master 2 recherche dans un domaine de niche ( sans thèse, je n'en voulais pas de toute manière ) , peu de mains suffisent à compter les diplômés tous les ans. Puis un DD en "gestion". Sauf que ce M2R et cette voie n'existe pas en filière ingé , et donc donc sans concurrence. C'est le corolaire d'un domaine de niche...mais ça construit un CV "rare" sur une cible finale qui est donc par définition restreinte. Quand tu es à ton stade de réflexion aussi dispersée, c'est une voie que je ne saurai encourager.

  19. #15
    Kemiste
    Responsable technique

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Je suis bien consciente que tôt ou tard, je devrais choisir une voie. Dans l'absolu, je m'oriente plutôt vers le domaine de l'énergie en environnement. Cependant, n'ayant que 17 ans, je trouve prématurer de me fermer à un poste très précis, alors que je ne connais pas encore les vrais attentes du métier. J'envisage ainsi le génie des procédés et la chimie dans un second temps. Pour préciser mon projet professionnel, je serai par ailleurs en stage d'observation dans les prochaines semaines.
    Je ne dis pas qu'il faut choisir un poste mais déjà un domaine. Faire du GC ou de la chimie orga ne va pas demander les mêmes études.

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Comme dit dans mon premier message, c'est dans un idéal, un monde parfait où tous mes rêves d'exaucent, que je souhaiterais devenir "ingénieure généraliste avec une parfaite connaissance du droit et des enjeux socio-environnementaux". Je ne prétends évidemment pas pouvoir concrétiser ce rêve, mais je souhaiterai pouvoir m'en rapprocher un minimum, en devant ingénieure avec une petit complément en sciences sociales par exemple.
    C'est pour ça qu'il faut quand même déjà se rapprocher de la réalité. Essaye d'atteindre un objectif qui n'existe pas c'est compliqué.

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Si j'utilise l'expression "formation sélective et ambitieuse", c'est pour pouvoir évoluer dans un environnement à forte stimulation intellectuelle. Je pense m'être mal exprimée dans mes propos en faisant l'amalgame entre formation sélective et émulation intellectuelle.
    Il y aura une forte stimulation intellectuelle si tu vas vers une formation qui te plait, peu importe si elle est sélective ou non

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Concernant ma volonté de devenir ingénieure, là est tout le nœud du problème! Mon but n'est pas à tout prix de devenir ingénieure. Ce n'est pas sans raison que des formations avec des admissions parallèle figure dans mes vœux. Ainsi, je suis tout à fait ouverte à continuer en master. Comme dit dans mon premier message, ma seule requête est d'évoluer dans une formation pluridisciplinaire puis de me concentrer sur les sciences à haute dose s'il le faut. Ou inversement, évoluer en sciences puis obtenir un complément pluridisciplinaire ensuite (puisqu'il me semble que beaucoup de personnes me conseillent ce parcours). Mon but n'est pas de travailler sur tous les fronts et d'être capable de parler de tout, je voudrais pouvoir acquérir une ouverture sur le monde assez intéressante pour compléter mes connaissances scientifiques, afin d'être plus innovante sur le long terme.
    Les sciences à haute dose ça ne veut pas dire grand chose. Les formations seront orientées vers un domaine à un moment. Tu ne peux pas faire une formation poussées dans plusieurs domaines en même temps. Si on prend l'exemple de la chimie, il y a déjà plusieurs domaines et il faut le temps pour être experts dans tous. Tu ne pourras pas en même temps avoir une formation poussée en bio, énergétique...

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Enfin, je vous avoue ne pas du tout avoir ciblé aussi précisément mon orientation sur le marché du travail. En mon sens, et peut être à tort, il faut d'abord cibler ce que l'on aime faire et ce que l'on est sur de ne pas vouloir faire, puis, à chaque étape de notre évolution en tant que personne, affiner, année par année, son profil. Vous pouvez très bien me reprocher de manquer de pragmatisme, je l'admets moi même. De plus j'ajouterai qu'il y a bien une nuance entre étudier sans but et étudier ce que l'on aime sans avoir de métier précis en tête. Je ne veux pas une formation pluridisciplinaire car je ne sais pas ce que je veux faire, j'aimerais une formation pluridisciplinaire pour avoir une vision complète sur un domaine précis (en l'occurrence l'environnement et l'énergie). Mais je pense, peut être très innocemment, qu'imposer des choix et des injonctions sociales à des jeunes tout juste adulte est loin d'être constructif.
    Sans vouloir être direct c'est une vision un peu naïve. Oui il faut aller vers un domaine qu'on aime, c'est essentiel mais il faut avoir un but. On a l'impression que tu t'éparpilles pour un métier qui n'existe pas. Malheureusement il y a la réalité du marché du travail et il faut en prendre compte. A un moment tu va être en concurrence avec des candidats qui auront peut-être la formation qui collera mieux aux postes proposés.

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    J'ai envisagé, très longtemps une prépa. Mes parents sont par ailleurs très réticents à l'idée que je me détourne de cette voie. Je ne doute pas que la prépa est une voie royale pour les écoles d'ingénieur, c'est un fait avéré depuis des décennies (ou même plus!). Cependant, au fil de discussions, de portes ouvertes et de réflexion sur moi même, je doute que la prépa soit vraiment faite pour moi. En terme de stimulation scientifique, la prépa est un modèle parfait. Ma capacité de travail est relativement élevée mais j'ai parfois du mal à gérer mon stress. De plus, le ressenti général des préparationnaires m'a semblé être le même pour tous: la diversité des matières leur manquent, de manière plus ou moins prononcé. Aujourd'hui, il existe tellement d'alternatives à la prépa que je ne saurai me résoudre à sacrifier 2 ans de ma vie, avec le risque que je m'adapte très mal au rythme. Je ne supprime pas pour autant l'option prépa de ma liste de voeux, loin de là. Je souhaite juste pouvoir avoir le choix entre d'autres formations, qui me correspondent peut être plus à mes capacités et à mon profil, quitte à choisir un chemin plus hasardeux.
    Je ne pense pas que le principal soucis de la prépa soit l'absence de diversité de matières. Le but de la prépa est d'entrer dans une Ecole et en général tu sais dans quel domaine. Si tu veux faire une Ecole de chimie les autres matières t'intéressent moins... Comme l'a dit grenadine, tu cherches à contourner la prépa. Les alternatives ne sont que des illusions de facilité. Il y aura plus de concurrence en ne faisant pas prépa et rien ne te garantit d'accéder à une Ecole. Si entrer dans une Ecole est une option, il n'y a pas de questions à se poser il faut tenter prépa. Si cela ne te convient pas tu as des équivalence pour continuer à la fac. L'inverse est moins simple.

  20. #16
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonsoir Kemiste,
    Mon message s'est effacé lorsque j'ai voulu l'envoyer, j'ai du le réécrire. Veuillez m'excusez pour cette réponse tardive!
    J'ai longuement retravailler mon projet professionnel afin de répondre le plus efficacement à votre commentaire. Partons de votre conseil de me tourner vers le métier d'ingénieur. Après avoir éplucher les différents "types" d'ingénieur en environnement, je pense avoir trouvé un domaine assez précis pour avancer dans ma réflexion. Je pense que le métier d'ingénieur éco-concepteur serait le plus à même de me convenir. Il touche à l'environnement et à l'énergie tout en devant garder un esprit ouvert sur la demande sociétale et les évolutions juridiques. Ainsi, je pense que ce domaine pourrait convenir à mon profil. Quand pensez vous? Mes recherches sont encore toutes fraîches, j'ai peut être mal saisi les compétences premières requises pour ce métier.
    En épiant les offres d'emploi sur Internet, il m'a semblé que les recruteurs cherchait des profils d'ingénieur généraliste, d'ingénieur des procédés, d'ingénieur en énergie ou d'ingénieur en environnement. Ce dernier est un peu moins cité, au profit d'une "expérience dans l'environnement".
    Je continue activement de chercher des formations d'ingénieur des procédés intéressantes. Les écoles d'ingénieur généraliste et énergie sont plus faciles à identifier, avec la diversité des cursus liés à l'environnement et l'énergie. C'est pourquoi je concentre pour l'instant mes recherches que sur l'ingénieur procédés.
    Dans le cadre de mon projet, je crois que les procédés énergétiques sont les plus adéquates. Par ailleurs, je ne saisis pas bien la nuance entre procédés, conception et recherche et développement. Je serai ravie d'être éclairée à ce sujet.

    Ensuite concernant les écoles. J'ai visité le site de AgroParistech sur les conseils du forum car leurs formations me paraissent plus qu'intéressantes. Agro recrute uniquement des BCPST en prépa. Or je n'ai pas vraiment le profil d'une BCPST (pas d'SVT). A moins d'une remise à niveau en SVT, je ne pourrais donc pas accéder à cette filière, ou alors difficilement. Agro me semble ouvert à différents profils, du moins bien plus que d'autres écoles d'ingénieurs à bac +2. Ainsi, dans le cas précis d'AgroParisTech, ne serait il pas judicieux de se tourner vers les admissions parallèles?

    Je suis bien consciente que la prépa est la voie faite pour les écoles d'ingénieurs, et que les admissions parallèles sont loin d'être faciles. Les établissements hors prépa, par définition, ne prépare pas aux concours et ne sont pas des structures adaptées aux élèves qui veulent faire une école d'ingénieur. Si j'adhérais parfaitement au modèle des prépas, j'aurais choisi sans hésiter la prépa: elle représente la voie royale et la voie la plus logique d'accès aux écoles. J'aimerais revenir sur cette expression, "tenter prépa". Je n'ai pas envie de tenter une orientation, en sachant pertinemment que son modèle ne me convient pas tout à fait. Tenter une formation en n'y croyant pas vraiment serait pour moi un échec. Le passage entre lycée et études supérieures représente un gros changement, c'est pourquoi je voudrais me diriger vers une formation qui me convienne pleinement. Quitte à me détourner de la prépa, je suis prête à revoir à la baisse ma vie professionnelle future: me tourner vers un master et être employé à des postes inférieurs à celui d'ingénieur, tant que le domaine dans lequel j'évolue me corresponde.

    En espérant avoir répondu à vos remarques, bonne journée!
    Dernière modification par mascarade ; 17/10/2020 à 10h35.

  21. #17
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    J'ai oublié d'ajouter que la fac m'attire un peu moins, car je pense avoir besoin d'encadrement dans mes études. La possibilité de passer par les équivalences fac n'est donc pas vraiment un avantage à la prépa pour moi... (a noter que la licence de PSL dont j'ai parler plus haut repose sur des effectifs de 30 élèves, je l'associe donc moins au modèle fac)

  22. #18
    mascarade

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Bonjour agitateur
    Merci pour ses précisions! Je pense donc que les écoles d'ingénieurs seront plus adéquates pour constituer mon projet.
    J'ai essayé de préciser ma réflexion dans mon message pour Kemiste, peut être auriez vous des remarques par rapport à ce message.
    Enfin j'aurais juste une question sur un sujet qui m'a interpellé pendant mes recherches. Science po propose en partenariat avec l'ISAE Supaero un double diplôme. Sur leur site internet, il est par ailleurs décrit que les étudiant(e)s de Sciences po pourront obtenir le "titre d'ingénieur Isae Supaero" au terme de leur cursus de 3 ans, dont seulement 2 à l'ISAE. Je pensais pourtant que le titre d'ingénieur était protégé de manière à ce qu'il soit nécessaire de faire 3 ans d'études au sein d'une école d'ingénieur. Science Po joue-t-il sur les mots en utilisant le terme "titre d'ingénieur" ou est-ce avéré?

    https://www.sciencespo.fr/ecole-mana...e-supaero.html

  23. Publicité
  24. #19
    Kemiste
    Responsable technique

    Re : Formations pluridisciplinaires

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Je suis bien consciente que la prépa est la voie faite pour les écoles d'ingénieurs, et que les admissions parallèles sont loin d'être faciles. Les établissements hors prépa, par définition, ne prépare pas aux concours et ne sont pas des structures adaptées aux élèves qui veulent faire une école d'ingénieur. Si j'adhérais parfaitement au modèle des prépas, j'aurais choisi sans hésiter la prépa: elle représente la voie royale et la voie la plus logique d'accès aux écoles.
    Ce sujet a été plusieurs fois débattu sur le forum, c'est dommage de passer à côté d'une formation qui est faite pour ça. Quand tu dis que la prépa ne te convient pas, que veux-tu dire ? Quelle vision de la prépas as-tu ?

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    J'aimerais revenir sur cette expression, "tenter prépa". Je n'ai pas envie de tenter une orientation, en sachant pertinemment que son modèle ne me convient pas tout à fait. Tenter une formation en n'y croyant pas vraiment serait pour moi un échec.
    Par tenter, je voulais dire le mettre dans ses vœux en espérant être accepté pas tenter de réussir. Ceci dit, tous tes choix seront une tentative que ce soit les études ou les emplois. Quelle que soit la formation choisie rien ne garantit que tu y arriveras mais tu tenteras. Tu tenteras également de répondre à des offres d'emplois...

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Le passage entre lycée et études supérieures représente un gros changement, c'est pourquoi je voudrais me diriger vers une formation qui me convienne pleinement.
    Tu sembles oublié un point important, c'est que les études sont aussi là pour former à un métier. Il faut savoir faire quelques concessions pour arriver où on veut.

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    Quitte à me détourner de la prépa, je suis prête à revoir à la baisse ma vie professionnelle future: me tourner vers un master et être employé à des postes inférieurs à celui d'ingénieur, tant que le domaine dans lequel j'évolue me corresponde.
    Ce n'est pas forcément aussi simple. Avec un M2 tu auras une concurrence des ingénieurs et l'accès à des postes "inférieurs" ne sera pas favorisés pour autant. Si tu penses à des postes comme techniciens, il y a assez de candidats qui ont le diplôme pour.

    Citation Envoyé par mascarade Voir le message
    J'ai oublié d'ajouter que la fac m'attire un peu moins, car je pense avoir besoin d'encadrement dans mes études. La possibilité de passer par les équivalences fac n'est donc pas vraiment un avantage à la prépa pour moi... (a noter que la licence de PSL dont j'ai parler plus haut repose sur des effectifs de 30 élèves, je l'associe donc moins au modèle fac)
    Je trouve que c'est en contradiction avec ce que tu as dit avant. Si tu as besoin d'un encadrement, la prépa est faite pour toi.

Discussions similaires

  1. Formations RR RG
    Par Okabe dans le forum Questions sur les choix d'orientation
    Réponses: 5
    Dernier message: 14/11/2019, 20h01
  2. Réponses: 0
    Dernier message: 06/09/2015, 17h03
  3. Formations du Paléocène
    Par Fishbedfan dans le forum Paléontologie
    Réponses: 6
    Dernier message: 07/07/2015, 20h24
  4. PPE (Projets Pluridisciplinaires en Equipe) Pont levant. CAPTEURS
    Par rafawel dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/01/2009, 19h30