Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Gs, Ao, Nao



  1. #1
    muller.charles

    Gs, Ao, Nao


    ------

    Bonjour

    Merci pour votre dossier très pédagogique. Deux questions sur un même thème, relatif au chapitre 3 de ce dossier :

    A-t-on observé des corrélations entre les phases positives / négatives d'AO et NAO et les variations du GS et de ses courants dérivés (à l'échelle pluri-annuelle ou pluri-décennale) ? Si oui, sait-on en dernier ressort expliquer l'évolution des indices AO/NAO, notamment la longue phase positive entamée dans les années 1970 (variabilité naturelle ou variabilité forcée par le réchauffement anthropique) ?

    Cordialement.

    CM

    -----
    Réchauffement : la science ou le mythe ?

  2. #2
    B. Voituriez

    Re : Gs, Ao, Nao

    Citation Envoyé par muller.charles Voir le message
    Bonjour

    Merci pour votre dossier très pédagogique. Deux questions sur un même thème, relatif au chapitre 3 de ce dossier :

    A-t-on observé des corrélations entre les phases positives / négatives d'AO et NAO et les variations du GS et de ses courants dérivés (à l'échelle pluri-annuelle ou pluri-décennale) ? Si oui, sait-on en dernier ressort expliquer l'évolution des indices AO/NAO, notamment la longue phase positive entamée dans les années 1970 (variabilité naturelle ou variabilité forcée par le réchauffement anthropique) ?

    Cordialement.

    CM
    Vous soulevez là un problème très important et non résolu: celui des interactions entre l'océan et l'atmosphère aux échelles décennales.
    De même que l'on définit la "NAO"(différence de pression atmosphérique entre les Açores et l'Islande ) pour caractériser les variations de la circulation atmosphérique d'ouest aux latitudes tempérées on peut définir une NAO océanique comme la différence de niveau de la surface de l'océan entre le point "haut" des Bermudes et le point "bas" du Labrador. Ces différences de hauteur mesurées grâce aux satellites altimétriques correspondent effectivement à des différences de pression océanique et plus elles sont fortes et plus les courants(Gulf Stream) qui coulent entre ces points sont intenses. On a montré ainsi que la NAO océanique(et donc le flux du GS) suivait les variations de la NAO atmosphérique avec un retard de 18 mois à 2 ans compte tenu de l'inertie océanique. On a montré également que la position la plus nord atteinte par le Gulf Stream suivait avec un décalage équivalent les variations de l'indice NAO.Il y a donc bien relation entre Gulf Stream et NAO. Si l'on comprend bien pourquoi des anomalies fortement positives de NAO entraînent un renforcement des courants on ne sait pas comment l'atmosphère répond en retour à cette accélération de la circulation océanique. Il n'est pas impossible(mais non démontré) que les fortes anomalies positives de NAO des années récentes(il y en a déjà eu dans le passé mais de moindre ampleur) soient le résultat du réchauffement global auquel cas on pourrait s'attendre à un moindre ralentissement du "tapis roulant" . Incertitude donc sur les relations NAO/GS/"Tapis roulant"/climat. Ce qui malheureusement est source d'incertitude sur la signification des variations observées faute de disposer d'observations et de mesures océaniques sur de longues périodes.

    bv

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. NaO et CLOA
    Par annia dans le forum Chimie
    Réponses: 2
    Dernier message: 13/01/2007, 11h10