Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Fonte des glaces et Gulf Stream



  1. #1
    Huygens05

    Question Fonte des glaces et Gulf Stream


    ------

    Bonjour,

    <<La dernière analyse publiée par la revue Nature confirme que la masse de la calotte glaciaire du Groenland diminue. Elle montre surtout une accélération récente du phénomène : entre avril 2004 et avril 2006, la calotte s’amenuisait deux fois et demi plus vite que les deux années précédentes.
    Les chercheurs ont calculé que la calotte glaciaire du Groenland avait perdu entre 192 et 258 millions de tonnes de glace chaque année entre avril 2002 et avril 2006, avec une accélération les deux dernières années. Ces résultats coïncident avec ceux qu’une autre équipe américaine a publiés en août dans Science, également à partir des données recueillies par GRACE.>>
    http://www.futura-sciences.com/news-...s-vue_9653.php

    Vous dites dans votre dossier que c’est la formation des eaux profondes en Mer du Groenland qui est la cause de l'éfficacité du Gulf Stream par rapport au courant dans le pacifique le Kuroshio.

    Je voudrais savoir suite aux dernières observations donc, si finalement le scénario d'un ralentissement du Gulf stream n'est pas de plus en plus probable?
    Pourquoi le réchauffement climatique est il plus sensible en Artique?
    Quels conséquences auraient le ralentissement ou l'arrêt du Gulf Stream sur les autres océans et sur la faune aquatique ?

    Merci et bravo pour votre dossier sur le Gulf Stream.

    -----

  2. #2
    B. Voituriez

    Re : Fonte des glaces et Gulf Stream

    Citation Envoyé par Huygens05 Voir le message
    Bonjour,

    <<La dernière analyse publiée par la revue Nature confirme que la masse de la calotte glaciaire du Groenland diminue. Elle montre surtout une accélération récente du phénomène : entre avril 2004 et avril 2006, la calotte s’amenuisait deux fois et demi plus vite que les deux années précédentes.
    Les chercheurs ont calculé que la calotte glaciaire du Groenland avait perdu entre 192 et 258 millions de tonnes de glace chaque année entre avril 2002 et avril 2006, avec une accélération les deux dernières années. Ces résultats coïncident avec ceux qu’une autre équipe américaine a publiés en août dans Science, également à partir des données recueillies par GRACE.>>
    http://www.futura-sciences.com/news-...s-vue_9653.php

    Vous dites dans votre dossier que c’est la formation des eaux profondes en Mer du Groenland qui est la cause de l'éfficacité du Gulf Stream par rapport au courant dans le pacifique le Kuroshio.

    Je voudrais savoir suite aux dernières observations donc, si finalement le scénario d'un ralentissement du Gulf stream n'est pas de plus en plus probable?
    Pourquoi le réchauffement climatique est il plus sensible en Artique?
    Quels conséquences auraient le ralentissement ou l'arrêt du Gulf Stream sur les autres océans et sur la faune aquatique ?

    Merci et bravo pour votre dossier sur le Gulf Stream.
    Effectivement les observations récentes montrent d'une part que la calotte glaciaire Groenlandaise diminue au moins depuis 2002 et que l'extension et l'épaisseur de la banquise arctique s'amenuisent depuis 1978. Cela fait plus d'eau douce, donc une moindre densité des eaux de surface en mer du groenland et potentiellement une diminution de la formation des eaux profondes, un ralentissement du "tapis roulant" et du flux de chaleur océanique vers le Nord dans l'Atlantique. La durée restreinte des observations ne permet pas d'affirmer avec certitude que ce processus est à l'oeuvre en réponse à l'accroissement des gaz à effet de serre : il y a par exemple des fluctuations de la concentration des glaces dans l'Arctique aux échelles pluridécennales .Ainsi l'Atlantique Nord connut-il dans les années 1970 une "Grande Anomalie de Salinité" correspondant à une décharge importante , par le détroit de Fram entre le Groenland et le Spitzberg, de glace accumulée les années précédentes dans l'Arctique. Il en est résulté vraisemblablement une diminution de la production d'eaux profondes. Néanmoins il est probable que ces observations sont des indices du changement climatique. Le GIEC(Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) dans son troisième rapport de 2001 prévoit un ralentissement effectif au cours du siècle du "tapis roulant". Il ne semble pas que le quatrième rapport à paraître début 2007 revienne là-dessus. Peut-il s'agir d'un arrêt complet? Le troisième rapport du Giec ne le prévoyait pas d'ici 2100 mais restait extrêmement prudent sur le sujet compte tenu de possibles effets de seuil au-delà des quels on peut basculer irréversiblement d'un état à un autre. Quelles conséquences pourrait avoir un arrêt complet du "tapis roulant"? Difficile à dire car nous ne disposons pas de "précédents" dans l'histoire du climat. Il est vraisemblable qu'il y eut des arrêts presque complets au plus froid des périodes glaciaires. Il ne faut pas en déduire comme le font certains médias qu'un arrêt conduirait alors à un retour de conditions glaciaires en Europe. Nous sommes en effet dans une situation radicalement différente; nous sommes en période d'optimum climatique et non en période de refroidissement et nous introduisons une perturbation nouvelle , l'accroissement des gaz à effet de serre dans l'atmosphère qui atteignnent des niveaux que la Terre n'a jamais connu depuis au moins 800 000 ans et qui ne se ralentit pas. L'arrêt du tapis roulant ne mettra pas un terme à cette perturbation et pourrait se traduire par un moindre réchauffement relatif dans les régions périarctiques et notamment en Europe.

    Vous noterez que je ne parle pas d' arrêt du Gulf Stream mais précise bien du "tapis roulant" dont l'arrêt éventuel n'implique aucunement celui du Gulf Stream qui est un courant généré par le vent associé à l'anticyclone des Açores. Pour qu'il disparaisse il faudrait que le vent cesse de souffler et que la Terre arrête de tourner. C'est bien la formation des eaux profondes et le "tapis roulant" qui dépendent de la densité des eaux de surface qui peuvent s'arrêter.

    La faune aquatique. Vaste question qui pose le problème de l'évolution des écosystèmes océaniques en fonction des variations climatiques. On sait qu'il existe des relations entre conditions climatiques et ressources halieutiques: par exemple anchois et sardines du Pérou et le phénomène ElNiño, les harengs et la morue dans l' Atlantique Nord etc..Il peut s'agir de simples migrations en fonction de l'évolution de certains paramètres comme la température par exemple(on observe une "poussée" vers le nord de l'Atlantique et en Méditerranée d'espèces plutôt tropicales). Il peut s'agir aussi de perturbations plus profondes du fonctionnement des écosystèmes marins. Il faut savoir que ceux-ci sont très dépendants de la dynamique des océans. De manière générale par exemple les nutriments (nitrate, phosphate etc....) indispensables à la production primaire qui est à la base des réseaux trophiques se trouvent en profondeur. Pour qu'une région océanique soit fertile il faut qu'un mécanisme physique amène ces nutriments des couches profondes de l'océan vers les couches bien éclairées de surface siège de la photosynthèse. Cela peut se faire par le mélange dû au vent ou par des courants verticaux induits dans certaines conditions de circulation océanique. Une augmentation de la température de surface de l'océan, en accroissant la stabilité de la couche de surface, sera un frein à ces flux de nutriments des couches profondes vers la surface qui se répercutera sur toute la chaîne alimentaire. Dans certains cas le renforcement des vents par exemple peut compenser cet effet et même augmenter la productivité.
    Dans ce domaine comme pour la prévision climatique nous ne pouvons qu'expérimenter, simuler sur ordinateur grâce à des modèles; la méthode expérimentale en laboratoire ici ne marche pas. Si l'on dispose maintenant de bons modèles (toujours perfectibles) pour le climat couplant l'ensemble des compartiments, atmosphère, océans, cryosphère, surface continentale on est encore assez loin de coupler la dynamique des océans à celle des écosystèmes marins pour faire des prévisions: c'est un domaine de recherche actuellement en plein développement.

    bv

  3. #3
    Huygens05

    Re : Fonte des glaces et Gulf Stream

    Merci beaucoup Mr Bruno Voituriez d'avoir donné autant d'éclaircissement et surtout de votre temps.

    Cordialement

Discussions similaires

  1. Fonte des glaces
    Par Follium dans le forum Physique
    Réponses: 3
    Dernier message: 04/04/2007, 17h11
  2. sondage2:fonte des glaces
    Par paul-vince dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/11/2006, 16h00
  3. Gulf Stream : des changements inattendus
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 12
    Dernier message: 04/12/2005, 23h35
  4. La fonte des glaces!!!
    Par justdance dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/10/2005, 17h19