Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 12 sur 12

bouffées délirantes



  1. #1
    Mamzelle-lune

    Exclamation bouffées délirantes

    Voilà je voudrais avoir des renseignements sur les bouffées délirantes , sur internet je trouve que ce sont des personnes qui ont d'un seul coup des hallucinations , qu'is ne savent plus ou il sont ect ect ...
    Ma mere m'a parlé de bouffé délirante quand on déprime et qu'on a des envie de suicides !
    Je voudrais en savoir plus sur ses bouffées délirantes !

    Merci d'avance !

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Mamzelle-lune

    Re : bouffées délirantes

    Citation Envoyé par Mamzelle-lune Voir le message
    Voilà je voudrais avoir des renseignements sur les bouffées délirantes , sur internet je trouve que ce sont des personnes qui ont d'un seul coup des hallucinations , qu'is ne savent plus ou il sont ect ect ...
    Ma mere m'a parlé de bouffé délirante quand on déprime et qu'on a des envie de suicides !
    Je voudrais en savoir plus sur ses bouffées délirantes !

    Merci d'avance !
    " La parole peut être plus tranchante que la lame "

  4. #3
    crtvby

    Re : bouffées délirantes

    Bonjour Mamzelle,

    Tu as 16 ans ! Les bouffées délirantes ce sont des états psychiques liées à des maladies spécifiques. Rien à voir avec le simple acces de déprime.
    Rien a voir non plus avec ce qu'on peut ressentir à 16 ans quand on a le vague à l'âme.
    Bref, il vaudrait mieux que tu t'intéresses à autre chose à ton âge (gentiment dit, hein ?)
    Bye.
    Chr.B.

  5. #4
    aquilegia

    Re : bouffées délirantes

    Citation Envoyé par crtvby Voir le message
    Tu as 16 ans ! Les bouffées délirantes ce sont des états psychiques liées à des maladies spécifiques. Rien à voir avec le simple acces de déprime.
    Bonjour,
    il me semble avoir entendu que les bouffées délirantes pouvaient être favorisées par un état dépressif (pas une simple déprime, mais bien une dépression au sens médical du terme).
    Un dérèglement profond du cycle veille-sommeil (comme en salle de réveil à l'hopital après certaines opérations nécessitant des soins constants), ou une deshydratation peuvent il me semble également favoriser l'apparition de bouffées délirantes, bien que ce ne soient pas des maladies.

    De manière générale, les bouffées délirantes (qui sont assez impressionnantes) nécessitent des soins médicaux immédiats, même si les causes ne sont pas forcément graves. Et ça peut très bien se soigner dans beaucoup de cas.

    Je ne suis pas sûre qu'il soit très judicieux de dire à une adolescente de s'occuper de choses de son age plutôt que de poser ce genre de question, car n'importe qui peut voir une personne de sa famille ou de ses amis atteint par ce genre de trouble (même si c'est rare), et en avoir entendu parler peut aider à réagir correctement.

    Je pense qu'il vaut mieux obtenir une réponse claire, qui démystifie une question un peu troublante, plutôt que de rester dans le flou, même à 16 ans.

  6. #5
    crtvby

    Re : bouffées délirantes

    Bonjour,
    Je réponds à Aquilegia.
    Le questionnement de Mamzelle peut se préciser dans la discussion...si les motivations étaient par exemple liées à un problème de proche ou autre.
    C'est pourquoi, je ne trouvais pas -EN PREMIER JET- forcèment judicieux d'exprimer les notions de psychoses qui sont le principal générateur de bouffées délirantes, etc.et rarement chez l'ado de ton âge...
    Mais chacun ses choix.
    Si Mamzelle a une source sérieuse de s'inquiéter, elle a la parole; si c'est juste en passant parce qu'elle en a entendu parler, et ben ce sont des domaines dont on peut parler, avec parcimonie...quel est le problème alors ?
    Chr.B.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    aquilegia

    Re : bouffées délirantes

    Citation Envoyé par crtvby Voir le message
    Si Mamzelle a une source sérieuse de s'inquiéter, elle a la parole; si c'est juste en passant parce qu'elle en a entendu parler, et ben ce sont des domaines dont on peut parler, avec parcimonie...quel est le problème alors ?
    A partir du moment où un de ses proches lui en a parlé, je trouve normal qu'elle se pose des questions.

    Elle a déjà cherché sur le net, et n'a pas trouvé de réponses.
    Si tu as les connaissances nécessaires, pourquoi ne pas le faire, en adaptant ta formulation à son âge, plutôt que de lui dire que ce n'est pas de son âge?
    De plus, je suppose que si elle est vraiment curieuse, elle va continuer à chercher sur le net de toutes façons....

    On devrait pouvoir répondre à toutes les questions des enfants, sans leur dire "tu comprendras plus tard, ou tu comprendras quand tu seras confronté au problème". (perso, si à 16 ans j'avais su ce qu'étaient des bouffées délirantes, j'aurais peut-être pu mieux réagir quand j'y ai été confrontée plus tard).

    Bon enfin, de toutes façons, au final tu as tout à fait raison quand tu dis : "Si Mamzelle a une source sérieuse de s'inquiéter, elle a la parole" Même si à mon avis, elle a le droit de se renseigner même si elle n'a pas de raison de s'inquiéter.

  9. Publicité
  10. #7
    crtvby

    Re : bouffées délirantes

    Bonjour,
    Je réponds à Aquilegia:
    chacun son avis, mais je trouve que c'est trop "boum boum" de balancer tout ce qu'on sait sur un sujet de psychopathologie sans avoir une idée fine et circonstanciée des raisons du questionnement du demandeur, ici Mamzelle, 16 ans.
    Après tout, c'est Freud qui disait que, dans ce domaine là, on a pas réussi à définir l'homme normal: ça veut dire qu'on peut se retrouver "apparentés ou attirés ou identifiés" dans des listes "froides" de symptômes à des maladies parfois un peu , comment dire, effrayantes presque...et cela peut avoir des conséquences néfastes...ce qui n'est pas le but recherché, ici.
    Chr.B.

  11. #8
    Mamzelle-lune

    Re : bouffées délirantes

    Bon alors pour vous répondre à tous , lors d'une discussion à table avec mes parents on en a parlé car j'ai une copine à ma soeur qui en a une ect ect donc je voulais juste avoir un peu plus de renseignements sur ça , oui je suis curieuse , et la curiosité n'est pas un défaut
    Merci pour toutes vos réponses à ce sujet !

  12. #9
    Cyrille999

    Lightbulb Re : bouffées délirantes

    Citation Envoyé par Mamzelle-lune Voir le message
    Voilà je voudrais avoir des renseignements sur les bouffées délirantes , sur internet je trouve que ce sont des personnes qui ont d'un seul coup des hallucinations , qu'is ne savent plus ou il sont ect ect ...
    Ma mere m'a parlé de bouffé délirante quand on déprime et qu'on a des envie de suicides !
    Je voudrais en savoir plus sur ses bouffées délirantes !

    Merci d'avance !
    Une bouffée délirante est un concept psychiatrique français, du psychiatre Valentin Magnan (en 1886 si je me souviens bien...).

    Il existait, à cette époque (et encore aux notres), des personnes qui faisaient des délires, souvent paranoïaques ou mystiques, ça durait quelques jour, maximum quelques semaines, puis la personne revenait à un état antérieur et ne développait pas de schizophrénie: Voilà ce qu'est la BDA (Bouffée délirante aigüe); La personne était consciente, souvent, d'avoir déliré.

    Après ce concept s'est modifié, et certaines personnes, malheureusement peuvent évoluer vers une psychose plus grave pour certaines BDA.

    Dans tous les cas, il faut surveiller: Des facteurs de bons pronostics, ce sont l'âge mature, une bonne insertion sociale, le critique du délire, pas de prises de substances psychotropes.

    Certaines personnes développent des BDA lorsqu'elles utilisent du chit ou autres substances, il faut dans ce cas là les surveiller, car ce sont des personnes fragiles...


    Cyrille

  13. #10
    kediv

    Unhappy Re : bouffées délirantes

    bonjour,

    je suis mariée avec 2 enfants et je suis confrontée aux bouffées délirantes avec recrudescence. il ne s'agit pas de moi, mais de mon mari. En septembre 2005, il a eu une première et une deuxième en juillet 2008 à quelque jours de la naissance de notre deuxième enfant.
    après un séjour de 2 semaines en hopital, il est sorti avec une panoplie de médicaments.il a eu un arrêt de travail d'un mois entre juillet et Août puis a repris son travail.
    Aujourd'hui, je cherche à l'aider car le traitement a été arrêté mais il se sent sans entrain. il fait des insomnies.....
    Que dois-je faire?
    Est-il considéré comme malade chronique? doit-il constitué un dossier Cotorep? LA maladie peut-elle évoluée vers la schizophrénie?
    doit-il consulter un psychotérapeute?
    A sa sortie de l'hopital, il a consulté un psychiatre qui n'écoutait quasiment pas ce qu'il disait et qui lui racontait des histoires d'autres patients voir de confrères malades, sous traitements?
    Aidez-moi à y voir plus clair?
    Dernière modification par kediv ; 07/03/2009 à 17h39. Motif: nouvelle discusion a propos de

  14. #11
    mh34

    Re : bouffées délirantes

    Bonsoir.
    A priori, c'est à son médecin traitant qu'il appartient de répondre à toutes ces questions,avec l'aide des spécialistes qui se sont occupés de lui.
    Il est important que votre mari se sente bien et en confiance avec son psychiatre ; si celui qu'il a consulté ne lui convient pas, il ne doit pas hésiter à en changer. Demandez son avis à votre médecin traitant, c'est lui qui "centralise" tout ce qui concerne la santé de ses patients, donc il est bien placé pour vous conseiller et éventuellement l'adresser à un autre spécialiste.
    Bon courage.

  15. #12
    Mertseger

    Re : bouffées délirantes

    les psychiatres au CMP se contentent tres souvent de suivre le patient, bref de faire l'ordonnance

    si tu cherches du soutien il y a l'assistante sociale, la MDPH qui pourra te guider, des associations, psychologue du CHS

    faut chercher par toi meme, sinon tu devras supporter ça toute seule
    et à la fin tu le supporteras plus....

  16. Publicité

Sur le même thème :