Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Sexe et vieillissement




  1. #1
    aNyFuTuRe-

    Sexe et vieillissement

    Bonjour,

    Pensez vous que l'activité sexuelle (régulière) tout au long de sa vie peut influer sur le vieillissement d'un individu ? C'est-à-dire pensez vous que plus notre sexualité est "épanouie" tout au long de la vie, plus les signes de vieillesse (les signes non liées a des maladie "graves" mais plutôt a l'équilibre global du corps) peuvent être contenus, limités ou retardés ?
    Connaissez vous des études sérieuses la dessus?

    Je m'explique, il a été prouvé que l'activité sexuelle stimulait le système endocrinien par la production d'hormones telles que les endorphines ou la testostérone, chez l'homme, peut-être d'autres... Elle permet aussi le maintien d'une "activité physique" et permet de brûler les graisses par exemple.
    Enfin il semblerait que l'activité sexuelle permet une diminution du stress, del'anxiété mais ceci dû, a mon avis, par la production d'hormones.

    Pour finir, si l'on se place d'un point de vue de la séléction naturelle, qui favorise les individus apte a la reproduction a subsister, une personne qui garderait une activité sexuelle pendant une longue durée durant son existence ne pourrait-elle pas transmettre a sa descendance des caractères nouveaux? ( Je parle ici d'une distinction entre la personne qui aurait une actvité sexuelle épanouie jusqu'a la grossesse opposé à une personne qui par exemple ne pratiquerait l'activité sexuelle que la fois où il ferait un enfant. (ceci etant évidemment hypothétique))

    Le dernier paragraphe est en fait une autre question, plus de génétique qu'autre chose qui m'est venu en écrivant, donc désolé si je n'ai pas été très clair sur la fin)

    Merci

    -----

    « la sensation varie comme le logarithme de l'excitation ». loi de Weber-Fechner

  2. Publicité
  3. #2
    aquilegia

    Re : Sexe et vieillissement

    Citation Envoyé par aNyFuTuRe- Voir le message
    Pour finir, si l'on se place d'un point de vue de la séléction naturelle, qui favorise les individus apte a la reproduction a subsister,
    Bonjour,
    la sélection naturelle ne permet pas aux individus ayant la plus grande activité sexuelle de vivre plus longtemps, elle permet aux individus ayant le plus grand nombre d'enfants viables de voir leurs gènes mieux représentés dans la génération suivante (c'est mathématique).
    En gros, plus un gène permet à un individu d'avoir d'enfants (viables bien sûr), plus il aura de chances d'être fréquent à la génération suivante, et ainsi de fil en aiguille, d'envahir la population (on dit qu'il se fixe).

    La sélection peut donc favoriser des gènes qui rendent les individus très aptes à la reproduction au détriment de leur espérence de vie (ex les espèces où toute l'énergie est mise dans la première reproduction, qui tue l'individu).
    Citation Envoyé par aNyFuTuRe- Voir le message
    une personne qui garderait une activité sexuelle pendant une longue durée durant son existence ne pourrait-elle pas transmettre a sa descendance des caractères nouveaux?
    Les mutations se produisent lors des divisions cellulaires. Plus une cellule se divise, plus la probabilité de voir apparaître au moins une mutation devient grande.
    Pour les femmes, les ovocytes sont déjà tous formés à la naissance.

    Pour les hommes, par contre, les spermatozoïdes sont formés tout au long de la vie (avec ou sans vie sexuelle épanouie), donc peut-être que la probabilité d'observer des mutations augmente avec l'âge, mais je n'en suis pas sûre. En tous cas, ça n'a rien à voir avec l'intensité de la vie sexuelle...
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

  4. #3
    aNyFuTuRe-

    Re : Sexe et vieillissement

    Citation Envoyé par aquilegia Voir le message
    Pour les hommes, par contre, les spermatozoïdes sont formés tout au long de la vie (avec ou sans vie sexuelle épanouie), donc peut-être que la probabilité d'observer des mutations augmente avec l'âge, mais je n'en suis pas sûre. En tous cas, ça n'a rien à voir avec l'intensité de la vie sexuelle...

    inténsité de la vie sexuelle voulait dire production hormonale pendant une longue période de la vie et donc (là est la question), est-ce bénéfique ?
    « la sensation varie comme le logarithme de l'excitation ». loi de Weber-Fechner


  5. #4
    aquilegia

    Re : Sexe et vieillissement

    Citation Envoyé par aNyFuTuRe- Voir le message
    inténsité de la vie sexuelle voulait dire production hormonale pendant une longue période de la vie et donc (là est la question), est-ce bénéfique ?
    Je ne sais pas si c'est "bénéfique" mais je ne vois pas pourquoi ça favoriserait les mutations, et donc l'apparition de "caractères nouveaux".
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant. (Pierre Dac)

Discussions similaires

  1. Détermination du sexe
    Par una dans le forum Biologie
    Réponses: 11
    Dernier message: 30/05/2006, 19h02
  2. sexe ?
    Par BABAR dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 7
    Dernier message: 26/04/2006, 18h00
  3. Le déterminisme du sexe
    Par Canelle27 dans le forum Biologie
    Réponses: 10
    Dernier message: 28/02/2006, 12h55
  4. Le sexe de l'enzyme ?
    Par Jubi dans le forum Biologie
    Réponses: 21
    Dernier message: 24/10/2004, 07h08