Discussion fermée
Affichage des résultats 1 à 29 sur 29

Santé et démarche scientifique



  1. #1
    symphonie10
    Invité

    Santé et démarche scientifique

    Bonjour à tous,

    Voici le texte, destiné à tout public, que j'ai écrit pour lequel j'ai besoin d'avoir des réactions de personnes qui se disent scientifiques. Avant de me répondre merci de vous assurer de votre positionnement scientifique et de la réflexion scientifique qui s'y attache. Mon intention est d'être prête de répondre le moment venu aux détracteurs en tout genre. Merci de votre collaboration.

    III. Santé et démarche scientifique

    Le propre d’un scientifique, d’un chimiste en autre donc, du moins de celle que j’ai été et que je suis toujours c’est d’être capable de dire, stylo et papier à la main, le résultat d’une expérience uniquement à partir des équations correspondantes.
    Autrement dit, d’être capable simplement en indiquant les éléments introduits dans le milieu et leur quantité, de dire qu’elles seront les résultats des réactions, les nouvelles combinaisons qui se feront et la constitution exacte du milieu final. Tout cela uniquement muni d’un papier et d’un stylo.
    Peut-être n’avez pas l’habitude de la science et êtes vous surpris de ce que j’avance, mais heureusement qu’il en est ainsi pour la majorité des technologies humaines. Ainsi, les planches des plans de la Tour Eiffel dont je dispose d’un exemplaire chez moi. Le moindre petit écrou y est représenté avec ses dimensions exactes, le moindre angle y est calculé, de l’ascenseur au plus petit joint tout est défini au 10ième de millimètre près. Avant que l’on ne pose la première pierre des fondations TOUT est calculé, défini, précis. Heureusement qu’il en est ainsi parce que, comme moi, vous n’aimeriez certainement pas monter dans la Tour Eiffel et que tout s’écroule n’est ce pas ? Vous n’aimeriez pas monter dans un avion, un ascenseur, une voiture en doutant que tout a été calculé, défini, pensé pour que vous soyez tranquille, n’est-ce pas ?
    Et bien, il y a UN domaine, avec lequel on devrait particulièrement être attentif et vigilant, où ce qui est base scientifique rigoureuse ailleurs ne l’est plus. Et ce domaine, c’est la santé.
    Aucun chimiste au monde ne pourra vous dire ce qui se passe EXACTEMENT dans votre corps quand vous prenez ne serait-ce qu’une seule aspirine. Encore moins qu’en vous prenez 2 médicaments.
    Si on me demandait à moi, la physico-chimiste d’écrire les équations correspondantes et la constitution exacte du milieu final, je serais incapable de le faire ! Trop de constituants dont je ne connais pas les proportions. Trop de réactions physico-chimiques possibles. Je serais dans l’obligation scientifique de poser mon stylo et de dire : « Il m’est impossible de vous dire ce qui se passe exactement. Il y a trop d’inconnues, je n’ai pas assez d’information sur le milieu pour faire une analyse scientifique ».
    Mais pire encore, je ne pourrais rien dire parce que je n’aurais aucune connaissance de l’état initial. C'est-à-dire du milieu AVANT toute modification par la prise d’une aspirine ou de tout autre médicament.
    En science, du moins dans la chimie que l’on m’a enseignée, il existe un principe de base qui est de connaître l’état initial AVANT d’envisager ce qui pourrait se passer si y ajoutait quelque chose.
    Ainsi je me suis rendue compte qu’il n’y avait quasiment aucune étude qui se consacrait scientifiquement à la santé.
    Vous pensez qu’étudier les maladies c’est étudier la santé ? C’est effectivement un des conditionnements majeurs de notre société. On fait croire que plus on accorde de budget à l’étude des maladies plus on s’occupe de santé. Un paysan dirait que c’est mettre la charrue avant les bœufs. Ou encore une fois l’argent est roi. Autour de l’étude de la maladie et de la création de molécules « pour vaincre ces maladies » tourne une industrie (avec ses implications sociales) qui représentent la seconde voire la première industrie au monde. Désolée de décrire si directement la société collectivement créée dans laquelle nous vivons : la maladie rapporte de l’argent. Pas la santé.
    Pensez-vous qu’étudier l’hébreu soit la même chose qu’étudier l’anglais ? Non n’est-ce pas ? Etudier les maladies ne conduit qu’à en savoir plus sur les maladies et non sur la santé. (En étudiant les maladies nous avons exactement le résultat qu’il est logique d’avoir : nous découvrons de nouvelles maladies sans en savoir plus sur la santé.)
    La logique scientifique veut que l’on étudie la santé ce qui correspond dans mon langage de chimiste à l’état initial, AVANT que de considérer ce qui fait sortir, en toute logique, l’individu de cet état de santé initial.
    De même une bonne définition de la santé, devrait permettre de revenir facilement à cet « état initial » dont on serait sortie.
    Ce qui est loin d’être le cas comme nous le verrons dans les pages suivantes.
    La guérison, comme l’auto-guérison, posent donc UNE question fondamentale de base :
    - Qu’est ce que la santé ?
    - Si nous considérons la définition de l’Organisation Mondiale de la Santé, comment pourrais-t-on définir plus précisément la santé de manière à ce que si, pour une raison ou une autre, un individu sort de cet état de santé initial, il puisse y revenir ?
    - Y a-t-il des principes scientifiques, universels comme la loi de la gravité l’est, indépendants de la couleur de peau, de l’âge, du pays, qui permettraient à un individu de ne pas sortir de cet état initial de santé ? Autrement dit de conserver sa santé dans une optique de prévention et d’y revenir si pour une raison ou une autre il en sortait ?

    Voilà comment en tant que scientifique je pose les questions de la guérison et de l’auto-guérison.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    Effie

    Re : Santé et démarche scientifique

    Je n'ai pas compris ce que tu cherches à démontrer, ni dans quel contexte tu écris ce texte (c'est le III, je présume qu'il y a 1 et 2 avant... et encore avant un titre!).
    Tu dis: "Mon intention est d'être prête de répondre le moment venu aux détracteurs en tout genre"
    Tu sembles déjà avoir dans l'idée que ton sujet (hautement polémique?) va soulever des objections.... personnellement je n'en ferai pas, puisque je n'ai pas compris.

  4. #3
    skydancer

    Re : Santé et démarche scientifique

    Bonjour,

    Premierement il y a dans ce texte quelques maladresses (peut être même des fautes d'écriture) mais c'est un autre sujet.

    Deuxiemement je ne vois pas bien ou tu veux en venir. Il y a bien une industrie pharmaceutique puissante, mais la connaissance de la chimie du corps humains ne se limitent certainement pas aux avancées de cette industrie. Ce serait comme limité la chimie générale à l'industrie du pétrole.

  5. #4
    kinette

    Re : Santé et démarche scientifique

    Bonjour,

    Je ne suis pas d'accord avec plusieurs points énoncés...
    Il est totalement faux de dire que les biologistes n'étudient que les "états problématiques" sans étudier les cas sans problèmes.
    Il est aussi faux de prétendre qu'on a une différence fondamentale avec les autres sciences. Les statistiques ne sont pas faites pour les chiens, et on les utilise en biologie mais aussi ailleurs.

    Voilà comment en tant que scientifique je pose les questions de la guérison et de l’auto-guérison.
    Je ne vois pas quelles questions sont posées, à part une critique de la démarche suivie dans l'étude de la santé/biologie humaine qui n'a à mon avis pas de raison d'être.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  6. #5
    JKM

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Bonjour à tous,

    Voici le texte, destiné à tout public, que j'ai écrit pour lequel j'ai besoin d'avoir des réactions de personnes qui se disent scientifiques. Avant de me répondre merci de vous assurer de votre positionnement scientifique et de la réflexion scientifique qui s'y attache. Mon intention est d'être prête de répondre le moment venu aux détracteurs en tout genre. Merci de votre collaboration.
    ....
    Ca me paraît intéressant comme approche. En gros, je dirais qu'on sait ce qu'est un homme plus ou moins bien portant, ou qui "fait avec" ses éventuelles maladies en utilisant des médicaments 'béquilles'. Pour l'instant, les approches de la santé consiste à éradiquer les maladies, ce qui n'est pas si mal. Il fut un temps ou on mourait de septicémie...

    Mais aujourd'hui, il est encore difficile de dire a priori si une personne réagira bien à un traitement et pas à un autre.

    Si j'ai bien compris, tu parles de faire passer la médecine d'un art de guérir à une science de la santé.
    Dernière modification par kinette ; 26/07/2007 à 17h04. Motif: citation inutile et trop longue

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    symphonie10
    Invité

    Re : Santé et démarche scientifique

    Très intéressantes les réactions. Heureusement que j'avais spécifié de s'assurer de se mettre dans un positonnement de réflexion scientifique avant de répondre !
    C'est tout de même incroyable, je dis juste la vérité scientifique à savoir :
    - qu'aucun chimiste au monde ne peut dire ce qui se passe dans un corps humain quand l'individu prend ne serait-ce que de l'aspirine
    - qu'on ne connaît pas assez le fonctionnement du corps humain quand il est en parfaite santé
    Qu'il est impossible de poser les équations chimiques. Donc que tout cela n'est PAS de la science, mais bel et bien de la cuisine.
    ET à aucun moment dans mon texte je n'ai dis qu'il ne fallait PAS prendre de médicament ou autre !
    Mais je comprends à vos réactions que le sujet de la santé génére des émotions qui empêchent d'avoir une approche scientifique rigoureuse. Merci de votre participation.
    (Je rappelle qu'en matière de santé la majorité s'accorde que les avancées sont en grande partie dûes à deux choses : une meilleure hygiène et une meilleure alimentation....)
    JKM tu as compris mon propos, preuve que lorsqu'on est ouvert à comprendre on comprend. Ce qui me sécurise quant au fait qu'il y a encore des personnes qui veulent raisonner en scientifique et aussi sur ma capacité à transmettre mes points de vues.
    Si j'ai bien compris, tu parles de faire passer la médecine d'un art de guérir à une science de la santé.
    Ce serait un peu cela, effectivement.
    Le sujet sur lequel j'écris est l'auto-guérison, je l'ai juste replacée dans le contexte global de la guérison afin de montrer en quoi l'approche actuelle de la santé n'était pas si scientifique que bien des gens le croient.
    Mais mon but n'est pas de parler de la médecine, elle continue très bien son chemin sans moi, mais de l'auto-guérison en montrant, dans la suite de mon texte, à quel point elle EST scientifique.
    Pour la suite, cela ne m'intéresse pas d'être confrontée à des gens négatifs. Je préférerais des gens ouverts, constructifs et qui ont le goût de m'encourager à mieux présenter mes idées.
    Je ne sais donc pas comment procéder avec ce sujet sur ce forum.
    JKM peut-être serais-tu intéréssé par lire le début et éventuellement la suite pour mieux comprendre ce que j'avance ?

  9. Publicité
  10. #7
    kinette

    Re : Santé et démarche scientifique

    Qu'il est impossible de poser les équations chimiques. Donc que tout cela n'est PAS de la science, mais bel et bien de la cuisine.
    Tu mélanges application des données scientifiques et études scientifiques...
    Une étude sur l'effet d'un médicament reste scientifique même si on ne sait pas tout ce qui se passe, de même qu'une étude sur la structure génétique d'une population, que pas mal d'études de géologie, etc... je ne vois pas la différence.

    (Je rappelle qu'en matière de santé la majorité s'accorde que les avancées sont en grande partie dûes à deux choses : une meilleure hygiène et une meilleure alimentation....)
    Hum... si je regarde autour de moi le nombre de personnes qui ont échappé à la mort ou réglé de gros problème de santé grâce au secours de la médecin je ne dirai pas si vite que la médecine a une part négligeable dans la santé (et la survie) des gens.

    Mais mon but n'est pas de parler de la médecine, elle continue très bien son chemin sans moi, mais de l'auto-guérison en montrant, dans la suite de mon texte, à quel point elle EST scientifique.
    L'auto-guérison est scientifique... bou diou, y en a du monde qui fait de la science sans le savoir comme Monsieur Jourdain faisait de la prose... et même des bestioles super primitives font de la science aussi

    Pour la suite, cela ne m'intéresse pas d'être confrontée à des gens négatifs. Je préférerais des gens ouverts, constructifs et qui ont le goût de m'encourager à mieux présenter mes idées.
    Euh, désolée, mais sur un forum, tu risques d'être aussi confrontée à des personnes qui n'ont pas le même avis que toi... c'est le principe d'un forum. Où alors tu crées ton propre forum où tu n'acceptes que des gens qui approuvent tes idées.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  11. #8
    _Mayou_

    Re : Santé et démarche scientifique

    Bon alors j'ai pas tout lu mais rien que le début..les 1eres phrases de ton texte...tout est faux.
    Ca donne pas envie d'aller plus loin.

    Et les gens non négatifs sont donc des gens qui vont dans ton sens Ah c'est du beau !

  12. #9
    piwi

    Re : Santé et démarche scientifique

    Il y a un type très bien qui a écrit un bouquin intitulé "le normal et le pathologique". Vous devriez y jeter un oeil
    En fait une des choses intéressantes qui en ressort très rapidement c'est que la distinction entre ces deux états est loin d'être évidente.
    Ca c'est un premier point.
    Ensuite, je n'ai pas ce sentiment que les biologistes, pharmacologues, etc, ne regardent pas le "normal". On étudie l'anatomie, l'histologie, le développement embryonnaire, la physiologie, la biochimie etc... Le normal c'est le fond de la biologie. Evidemment que l'on s'intéresse au normal!
    La recherche pharmacologique est quelque chose extrêmement pointue.

    Sinon il y a ça:
    Le propre d’un scientifique, d’un chimiste en autre donc, du moins de celle que j’ai été et que je suis toujours c’est d’être capable de dire, stylo et papier à la main, le résultat d’une expérience uniquement à partir des équations correspondantes.
    Ca c'est plutôt le boulot d'un ingénieur. La science, ça n'est pas tout à fait ça!
    On pose une hypothèse, on cherche à la tester. On met au point une expérience. Soit on a le résultat souhaité, soit pas. Dans tous les cas de figures on en tire des informations qui nous permettent d'avancer. Le propre de la science c'est d'aller vers l'inconnu. De définir de nouveau modèle, de nouvelles équations si vous le souhaitez. Si l'on se contente de ce qui est connu au bout d'un moment on tourne en rond.

    Cordialement,
    piwi
    Je sers la science et c'est ma joie.... Il parait.

  13. #10
    symphonie10
    Invité

    Re : Santé et démarche scientifique

    Désolée vous n'êtes pas suffisamment scientifiques pour moi.

  14. #11
    richard 31

    Re : Santé et démarche scientifique

    bonsoir,
    ceci, je le relève, car suis trop heureux de l'écrire pour l'approuver a 100%/

    Hum... si je regarde autour de moi le nombre de personnes qui ont échappé à la mort ou réglé de gros problème de santé grâce au secours de la médecin je ne dirai pas si vite que la médecine a une part négligeable dans la santé (et la survie) des gens.
    car a ce jour,
    je n'aurai jamais écrit ce post, (difficile entre 6 planches)
    et si ce n'était qu'une fois!!!!!!,
    pourtant,
    cela aussi a ce jour,
    je suis en excellente santé,
    mais j'avoue que je reste perplexe sur l'auto-guérison,
    ben oui!!
    il y a de quoi,
    comment aurai-je fait si j'avais du m'appuyer sur mes connaissances personnelles??
    je ne suis pas médecin
    et n'y connais rien en maladie non détectable par mes sens,
    sauf si c'est trop tard,
    j'en béni encore les médecins qui ont signalé ce que j'avais avant d'en avoir le moindre soupçon,
    ma mère n'a hélàs pas eu cette chance,
    vous m'inquiétez sérieusement en lisant cela,
    ce terme d'auto-guérison me fait frémir
    cordialement
    richard 31

    la nature nous a doté du meilleur outil "LE CERVEAU" (+ le net)

  15. #12
    Gwyddon

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Désolée vous n'êtes pas suffisamment scientifiques pour moi.
    Ou au contraire on l'est trop ? Vous rendez-vous compte de votre agressivité et de votre manque d'écoute ? C'est-à-dire tout le contraire de l'attitude d'un scientifique.

    Et je rappelle que la chimie, la physique, la biologie sont des sciences expérimentales. Si vous n'êtes pas capable de vous rendre compte de cela, inutile de se prétendre scientifique.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  16. Publicité
  17. #13
    Europa73

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Heureusement que j'avais spécifié de s'assurer de se mettre dans un positonnement de réflexion scientifique avant de répondre !
    Bonsoir,

    Excuses les, ils sont si jeunes et inaptes à se satelliser à ton niveau.

    je dis juste la vérité scientifique à savoir
    L'inverse, c'est la fausseté scientifique ?

    qu'on ne connaît pas assez le fonctionnement du corps humain quand il est en parfaite santé
    Ca c'est un discours scientifique, notez bien les gars...

    Donc que tout cela n'est PAS de la science, mais bel et bien de la cuisine.
    Notez bien là aussi...

    ET à aucun moment dans mon texte je n'ai dis qu'il ne fallait PAS prendre de médicament ou autre !
    C'est le genre d'argument défensif utilisé pour se justifier de quelque chose.
    Si ton raisonnement est honnête et correcte pourquoi te justifier ?

    Mais je comprends à vos réactions que le sujet de la santé génére des émotions qui empêchent d'avoir une approche scientifique rigoureuse. Merci de votre participation.
    Un complot sûrement, entre 3 personnes dont moi qui ne comprennent rien, 1 éventuel "fan" et le constat d'une charmante modératrice qui elle même n'avoue pas tout comprendre, c'est sûre il règne içi une ambiance émotionnellement chargée et si en plus tu rajoutes le fait que la majorité d'entre nous n'ont pas de climatiseurs, là c'est prendre un risque.

    JKM tu as compris mon propos, preuve que lorsqu'on est ouvert à comprendre on comprend. Ce qui me sécurise quant au fait qu'il y a encore des personnes qui veulent raisonner en scientifique et aussi sur ma capacité à transmettre mes points de vues.
    Etonnant que la seule personne qui trouve quelque chose à dire soit un Chevalier virtuel de la science combattant les vilains pseudos-scientifiques qui pourraient fouler le sol de FSG. Quelle ouverture, chapeau.

    Ce serait un peu cela, effectivement
    Tu vois, tu es d'accord avec moi.

    Le sujet sur lequel j'écris est l'auto-guérison, je l'ai juste replacée dans le contexte global de la guérison afin de montrer en quoi l'approche actuelle de la santé n'était pas si scientifique que bien des gens le croient.
    Notez bien encore là c'est du gras...

    Mais mon but n'est pas de parler de la médecine
    On l'avait remarqué, ou du moins si tu en parles c'est pour la dénigrer un peu afin d'élever ton raisonnement ou du moins ton futur raisonnement, pardon.


    elle continue très bien son chemin sans moi, mais de l'auto-guérison en montrant, dans la suite de mon texte, à quel point elle EST scientifique.
    Tu devrais commencer par là, non ?


    Pour la suite, cela ne m'intéresse pas d'être confrontée à des gens négatifs.
    Cool, positive man, bon je fume un peu de moquette et je te rejoins.

    Sinon, si tu veux un conseil, arrêtes de nous prendre pour des bobos avec ton discours démaguoge et lances toi vraiment car je ne vois pas ou tu veux en venir mais il parait évident que tu en es intimement convaincu.

    Cordialement,
    Europa

  18. #14
    symphonie10
    Invité

    Re : Santé et démarche scientifique

    Vous rendez-vous compte de votre agressivité et de votre manque d'écoute ?
    C'est de moi dont vous parlez ? Mais pour vous c'est ce qui doit correspondre à de la modération peut-être ?
    hhumm effectivement nous ne sommes vraiment pas sur la même longueur d'onde.
    Peu importe tout ça n'est qu'un jeu comme, en tant que scientifiques, vous le savez n'est ce pas ?



    Amusez-vous bien !

  19. #15
    Yoghourt

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Autrement dit, d’être capable simplement en indiquant les éléments introduits dans le milieu et leur quantité, de dire qu’elles seront les résultats des réactions, les nouvelles combinaisons qui se feront et la constitution exacte du milieu final.
    cinétique chimique, a pu?
    impact des conditions aux limites du milieu, a pu?
    intervalles de confiance et vérification des hypothèses du modèle, a pu?
    conséquences du principe d'incertitude d'Heisenberg, a pu!

    Peut-être n’avez pas l’habitude de la science et êtes vous surpris de ce que j’avance
    Rhoooooo!!!! On se connait?
    mais heureusement qu’il en est ainsi pour la majorité des technologies humaines.
    Ok, on prend les paris? Je vous donne les principes et équations qui servent à effectuer un placement-routage d'un chip de 10mm² en techno 90nm, et vous me le faites à la mano, chiche!
    Interdit de tricher: vous n'avez pas le droit à la calculatrice pour faire quelque calcul que ce soit, et vous devez résoudre ça avant de mourrir de vieillesse.

    Avouez que je suis bon prince, j'aurai pu vous demander de redémontrer Fermat sans avoir accès à quelque machine ni aux publis des 50 dernières années.

    Le moindre petit écrou y est représenté avec ses dimensions exactes (...)tout est défini au 10ième de millimètre près
    Faudrait savoir, c'est exact ou avec une marge d'incertitude?
    Ca me rappelle l'anecdote des premières pièces du Rafale dessinées sous Catia. Catia ne gérait pas les chaines de côte minimale. Résultat: les pièces "exactes" ne s'emboitaient pas

    Vous n’aimeriez pas monter dans un avion, un ascenseur, une voiture en doutant que tout a été calculé, défini, pensé pour que vous soyez tranquille, n’est-ce pas ?
    AAAAAuuuuuummmm, prions mes frères et soeurs la divine science et le divin calcul. Haro contre les primitifs qui ont de tout temps osé faire des canots sans maîtriser les calculs sous-jacents qui font que "ça flotte".

    « Il m’est impossible de vous dire ce qui se passe exactement. Il y a trop d’inconnues, je n’ai pas assez d’information sur le milieu pour faire une analyse scientifique ».
    Bah alors, faut pas jeter l'éponge comme ça.

    En science, du moins dans la chimie que l’on m’a enseignée, il existe un principe de base qui est de connaître l’état initial AVANT d’envisager ce qui pourrait se passer si y ajoutait quelque chose.
    "Du moins", c'est là que le bât blesse.
    Le paradigme que vous présentez n'est pas propageable à toutes les sciences. L'exemple le plus marrant qui me vient à l'esprit pour ça est la datation au carbone 14. Propager l'exemple de la chimie (enfin, d'une partie du vaste domaine qu'est la chimie) à la totalité de la démarche scientifique est un sophisme.
    Ainsi je me suis rendue compte qu’il n’y avait quasiment aucune étude qui se consacrait scientifiquement à la santé.
    Sophisme, le retour de la vengeance du fils prodigue
    Vous pensez qu’étudier les maladies c’est étudier la santé ? C’est effectivement un des conditionnements majeurs de notre société.
    Et allez, on vient de passer de la médecine et son éducation, à la sociologie, en passant par la politique. Jolie pirouette.
    Apparemment, vous ne connaissez pas d'un poil la façon dont la médecine est enseignée.

    Pensez-vous qu’étudier l’hébreu soit la même chose qu’étudier l’anglais ? Non n’est-ce pas ?
    Si, au contraire, mais probablement pas pour les raisons auxquelles vous pensez. M'enfin, on est sur un forum scientifique et non littéraire, il me semble.

    Bon allez, j'ai bien ri, mais on nage ici en pleine démarche pseudo-scientifique.
    Un raisonnement, aussi génial soit-il, est censé s'appuyer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions
    Dernière modification par Yoghourt ; 26/07/2007 à 22h28.
    éco-rénovation: l'aïkido du BTP

  20. #16
    Gwyddon

    Re : Santé et démarche scientifique

    Bonsoir,

    Une remarque en passant : un physicien ou un chimiste n'a jamais la prétention de connaître exactement le fonctionnement de quelque chose. Au contraire, tout l'art du physicien et du chimiste est de savoir poser les bonnes approximations, pour aboutir à une plus ou moins bonne compréhension du phénomène.

    Euh sinon

    C'est de moi dont vous parlez ? Mais pour vous c'est ce qui doit correspondre à de la modération peut-être ?
    hhumm effectivement nous ne sommes vraiment pas sur la même longueur d'onde.
    Je m'exprime en tant que simple utilisateur, et je suis outré de voir à quel point vous avez employé un ton agressif à la moindre contradiction. Je l'ai dit en termes polis, si vous préférez je peux être moins poli, c'est vous qui voyez
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  21. #17
    JPL

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Le sujet sur lequel j'écris est l'auto-guérison
    Manque de bol, c'est la seule chose dont tu ne dis rien dans ton baratin !
    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Si on me demandait à moi, la physico-chimiste d’écrire les équations correspondantes et la constitution exacte du milieu final, je serais incapable de le faire ! Trop de constituants dont je ne connais pas les proportions. Trop de réactions physico-chimiques possibles. Je serais dans l’obligation scientifique de poser mon stylo et de dire : « Il m’est impossible de vous dire ce qui se passe exactement. Il y a trop d’inconnues, je n’ai pas assez d’information sur le milieu pour faire une analyse scientifique ».
    Ah, mais il faudrait peut-être que tu découvres qu'il y a une science qui s'appelle la biologie qui est... légèrement... plus complexe que la chimie sur laquelle elle s'appuie (entre autres choses).
    Donc quand on ne sait pas on se tait.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  22. #18
    f6bes

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Voilà comment en tant que scientifique je pose les questions de la guérison et de l’auto-guérison.
    Bsr à tous,
    Ben c'est pas la "symphonie inachevée", vous l'achevez plus tot cette Symphonie !
    Vous etes vraiment durs avec les scientifiques, les gars !!
    Allez bonne nuit à tous !
    Dernière modification par f6bes ; 26/07/2007 à 23h57.
    "Ce fut la goutte d'eau de trop qui mit le feu aux poudres!"

  23. Publicité
  24. #19
    symphonie10
    Invité

    Re : Santé et démarche scientifique

    Quant à ceux qui croient que je ne connais rien ni à la recherche, ni à la biologie et au reste... mais bon à quoi bon polémiquer nous sommes en désaccord sur une base fondamentale qui consiste à chercher à comprendre AVANT de lancer ses missiles !
    Il est vrai qu'internet est le parfait reflet de notre société. J'avais oublié.
    Mais c'est parfait ainsi puisque VOS réactions inutilement et stupidement agressives m'ont permis de me rendre compte que je perdais mon temps à parler de l'étude de la santé.
    Ce qui m'importe à moi c'est l'intégrité avec laquelle j'agis dans ma vie et pas que je sois approuvée par des individus qui se croient tellement arrivés, qui croient tellement qu'ils savent déjà tout, qu'ils ne trouvent plus utile de poser des questions ou de remettre en cause leurs connaissances.
    Puis-je me permettre de signaler au biologiste que tout est juste question d'échelle ?
    La matière c'est la matière que l'on parle d'un morceau de bois ou d'une cellule humaine. Autrement dit, dois-je vous l'apprendre qu'au sein du morceau de bois comme au sein de la cellule humaine, ce qui prévaut c'est l'atome ?
    Ainsi à cette ECHELLE, c'est en terme d'énergie que l'on parle. Mais j'oubliais vous savez déjà tout et êtes convaincu que SEUL votre point de vue A du sens ! Au fait, êtes vous capable d'envisager que le corps humain est en lui-même conçu pour interpréter des vibrations ?

    Comme je ne me reconnais pas dans votre communauté je demande expressément ma désinscription de ce forum.
    Merci.

  25. #20
    Gwyddon

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    C'est effectivement le cas pour les gens comme vous.
    Mmh... C'est quoi "des gens comme JPL" ?


    Pour information, j'ai été ingénieure au CEA où je synthétisais des molécules radioactives (hum il vaut mieux savoir ce que l'on fait n'est ce pas ?), je ne crois pas qu'on m'aurait fait confiance si je n'avais pas été une scientifique plus que rigoureuse.
    Malheureusement vous n'avez fait preuve nulle part dans votre discours d'esprit scientifique. Vous confonder rigueur et science : l'une est certe nécessaire à l'autre, mais il n'y a sûrement pas équivalence.

    De plus, pourquoi sortir un argument d'autorité au sujet de votre profession ? En quoi être ingénieur au CEA vous donne la compétence en matière de biologie et de santé ?

    Quant à ceux qui croient que je ne connais rien ni à la recherche, ni à la biologie et au reste...
    C'est en substance ce que vous montrez par vote attitude. Je suis physicien, ce n'est pas ça qui me donne le droit par exemple et de donner un avis peremptoire sur la géologie, et d'envoyer balader les géologues quand ils reprennent ou questionnent ma démarche sur leur discipline.

    mais bon à quoi bon polémiquer nous sommes en désaccord sur une base fondamentale qui consiste à chercher à comprendre AVANT de lancer ses missiles !
    Hors-sujet. Que vient faire la mention de "missiles" ici ?

    Il est vrai qu'internet est le parfait reflet de notre société. J'avais oublié !
    Un parfait sous-entendu qui s'applique très bien à vous.

    Mais c'est parfait ainsi puisque VOS réactions inutilement et stupidement agressives m'ont permis de me rendre compte que je perdais mon temps à prendre un angle scientifique.
    Depuis le début vous n'avez pas d'angle scientifique. A la moindre contestation, sans agressivité, de la part de kinette, vous avez pris la mouche et vous êtes rendue coupable d'agressivité. Ouvrez un peu les yeux et essayez de faire preuve d'un peu d'humilité que diable !

    Ce qui m'importe à moi c'est l'intégrité avec laquelle j'agis dans ma vie et pas que je sois approuvée par des individus qui se croient tellement arrivés, qui croient tellement qu'ils savent déjà tout, qu'ils ne trouvent plus utile de poser des questions ou de remettre en cause leurs connaissances.
    La seule personne qui croit tout savoir dans ce sujet est vous : vous arrivez avec un texte polémique et dès que l'on vous contredit vous vous emportez.

    Puisque vous persistez à être agressif, je me permets de vous dire ce que vous êtes : un pseudo-scientifique qui a balayé le peu de conscience scientifique qui l'habitait.

    Comme je ne me reconnais pas dans votre communauté je demande expressément ma désinscription de ce forum.
    Bon vent
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  26. #21
    Gwyddon

    Re : Santé et démarche scientifique

    Tiens au passage vous avez écrit pendant mon message, et ce que vous écrivez est même je dirais une preuve que vous ne maîtrisez même pas les concepts de la physique moderne...

    La matière c'est la matière que l'on parle d'un morceau de bois ou d'une cellule humaine. Autrement dit, dois-je vous l'apprendre qu'au sein du morceau de bois comme au sein de la cellule humaine, ce qui prévaut c'est l'atome ?
    Doit-on vous apprendre le concept d'émergence, ou dit autrement "le tout est plus que la somme de ses parties" ? Malheureusement pour vous, votre phrase a environ 100 ans de retard sur la science. Vous ne savez donc pas comment décrire correctement un semi-conducteur par exemple... Dommage !

    Ainsi à cette ECHELLE, c'est en terme d'énergie que l'on parle. Mais j'oubliais vous savez déjà tout et êtes convaincu que SEUL votre point de vue A du sens !
    Je me trompe ou c'est plutôt vous qui semblez être convaincu de détenir la vérité ?

    Au fait, êtes vous capable d'envisager que le corps humain est en lui-même conçu pour interpréter des vibrations ?
    Pourriez-vous expliquer cette phrase ? Puisque vous semblez être fan de rigueur, veuillez me définir le terme de "vibration" dans cette phrase.
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  27. #22
    aNyFuTuRe-

    Re : Santé et démarche scientifique

    PArdonnez moi mais où est l'interêt de répondre a cette personne dénuée du moindre bon sens? En effet, avancer des idées mais "interdire" que les gens puisse débattre sur ces dernières ou puisse même demander des eclaircissements est tout simplement anti-scientifique au plus haut point...
    Si le CEA recrute des gens avec des mentalités pareil, alors moi je préfère abandonner la science et faire une fac de psycho...

    Enfin voila, les post de symphonie ne paraissent vraiment pas à leur place sur ce forum...


    .... Ou alors c'est simplement de la pure provocation
    « la sensation varie comme le logarithme de l'excitation ». loi de Weber-Fechner

  28. #23
    JPL

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par Gwyddon Voir le message
    Pourriez-vous expliquer cette phrase ? Puisque vous semblez être fan de rigueur, veuillez me définir le terme de "vibration" dans cette phrase.
    Oui, moi aussi j'aimerais bien avoir une analyse, imprégnée de rigueur scientifique, de cette affirmation.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  29. #24
    Gwyddon

    Re : Santé et démarche scientifique

    Bonsoir,

    Effectivement c'est inutile que je réponde pour convaincre, mais si d'autres lisent, je préfère qu'il y ait une réponse ou du moins des pistes d'interrogations quant à la démarche usitée ici
    A quitté FuturaSciences. Merci de ne PAS me contacter par MP.

  30. Publicité
  31. #25
    bardamu

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Très intéressantes les réactions. Heureusement que j'avais spécifié de s'assurer de se mettre dans un positonnement de réflexion scientifique avant de répondre !
    C'est tout de même incroyable, je dis juste la vérité scientifique à savoir :
    - qu'aucun chimiste au monde ne peut dire ce qui se passe dans un corps humain quand l'individu prend ne serait-ce que de l'aspirine
    - qu'on ne connaît pas assez le fonctionnement du corps humain quand il est en parfaite santé
    Qu'il est impossible de poser les équations chimiques. Donc que tout cela n'est PAS de la science, mais bel et bien de la cuisine.
    ET à aucun moment dans mon texte je n'ai dis qu'il ne fallait PAS prendre de médicament ou autre !
    Mais je comprends à vos réactions que le sujet de la santé génére des émotions qui empêchent d'avoir une approche scientifique rigoureuse. Merci de votre participation.
    (Je rappelle qu'en matière de santé la majorité s'accorde que les avancées sont en grande partie dûes à deux choses : une meilleure hygiène et une meilleure alimentation....)
    Bonjour,
    je crois que vous êtes en train de découvrir que la biologie n'est pas la chimie...
    Il est évident que de même qu'un chimiste n'utilise pas tout à fait les mêmes outils expérimentaux et théoriques que les physiciens, le biologiste n'utilise pas ceux du chimiste.
    La biologie est loin de se réduire à la biochimie, à une accumulation analytique de réactions chimiques. Un indicateur de santé biologique est par exemple la température corporelle qui ne dépend pas forcément d'une réaction chimique particulière mais de l'ensemble homéostatique que constitue l'organisme avec ses propres régulations.
    L'étude de l'action d'un corps chimique sur la santé se base donc sur les indicateurs propres à l'objet d'étude, propres à l'organisme dans son ensemble, et pas sur des réactions biochimiques élémentaires. Si par exemple on isole qu'un psychotrope agit sur les récepteurs dopaminergiques cérébraux, on peut soupçonner son effet biologique mais il faut encore faire des tests cliniques pour voir comment l'organisme réagit réellement au psychotrope, si il sera métabolisé avant d'agir, modifié etc. et si in fine il aura un effet au niveau global.

    En chimie, vous ne connaissez pas l'état nucléaire des atomes en jeu parce que c'est sur le niveau des états électroniques que se passe l'essentiel de la chimie. En physiologie, on peut ne pas connaître l'ensemble des réactions chimiques parce que c'est sur le niveau physiologique que porte l'étude.

    Conclusion : pour savoir comment se définit l'état de santé en médecine, il vaut mieux partir de ce qui se fait en médecine plutôt qu'en chimie.
    Ethica, IV, 43 : Titillatio excessum habere potest et mala esse.
    Spinoza

  32. #26
    Europa73

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par symphonie10 Voir le message
    Pour information, j'ai été ingénieure au CEA où je synthétisais des molécules radioactives
    Bonsoir,

    Ce topic aura au moins servi à une chose, j'ai enfin trouvé pourquoi mon petit chien racaille est mort d'un cancer de la thyroïde , tu crois que s'il avait utilisé l'auto-guérison déductive il s'en serait sortit ?


    Europa

  33. #27
    kinette

    Re : Santé et démarche scientifique

    Citation Envoyé par aNyFuTuRe- Voir le message
    PArdonnez moi mais où est l'interêt de répondre a cette personne dénuée du moindre bon sens? En effet, avancer des idées mais "interdire" que les gens puisse débattre sur ces dernières ou puisse même demander des eclaircissements est tout simplement anti-scientifique au plus haut point...
    Si le CEA recrute des gens avec des mentalités pareil, alors moi je préfère abandonner la science et faire une fac de psycho...

    Enfin voila, les post de symphonie ne paraissent vraiment pas à leur place sur ce forum...


    .... Ou alors c'est simplement de la pure provocation
    Bonjour,

    Je pense que tu as raison... je vais fermer.
    J'avoue avoir hésité au départ mais trouvé "intéressantes" certaines réactions et certains raisonnements (ou non-raisonnements) et je pense que cette discussion n'a pas été close avant non pas à cause de son intérêt "scientifique" de départ mais peut-être d'une certaine curiosité de la modération pour voir comment ça allait évoluer (oui, on est aussi des êtres humains, et on a du coup aussi un certain intérêt à voir comment agissent et réagissent les autres).

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  34. #28
    Lord M

    Re : Santé et démarche scientifique

    Salut !

    Si il fallait compter le nombre de fois ou des "scientifiques" sont venus ici pour insulter discrètement les biologistes en leur disant que franchement, ce qu'ils font n'est pas de la science, au mieux du bricolage...
    Lord M

    What we do in life echoes in eternity

  35. #29
    kinette

    Re : Santé et démarche scientifique

    J'ai donc fermé cette discussion.
    Je ne sais encore pas si on la laisse visible sur le forum ou si on l'élimine (c'est en discussion).

    Je recommande à tous la lecture de la charte du forum (si ce n'est déjà fait).
    N'oubliez pas qu'un forum de discussion est fait... pour discuter.

    Cordialement,
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Preuves & démarche scientifique
    Par Europa73 dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 6
    Dernier message: 30/06/2007, 12h53
  2. Quels sont les requis minimum d'une démarche qu'on qualifie de scientifique ?
    Par Macss dans le forum Discussions scientifiques
    Réponses: 51
    Dernier message: 27/05/2007, 23h56
  3. service de santé des armées (santé naval)
    Par alexandra1347 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2007, 15h04