Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 32

Aluminium et santé



  1. #1
    Narduccio

    Aluminium et santé

    Suite à un début de hors sujet sur cette discussion: http://forums.futura-sciences.com/sh...t=17808&page=1
    L'Aluminium est-il aussi dangereux que certains le prétendent pour la santé ?

    Voici les liens cités par certains des intervenants concernants l'aluminium:
    http://news.doctissimo.fr/article81.html
    http://afssaps.sante.fr/pdf/5/vigi18.pdf
    http://www.afssa.fr/ftp/afssa/basedoc/cpalu.pdf
    http://www.hc-sc.gc.ca/hecs-sesc/eau...nte_humain.htm
    http://www.ineris.fr/recherches/download/aluminium.pdf

    -----

    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  2. Publicité
  3. #2
    Narduccio

    Re : Aluminium et santé

    Je répond ici au message 103 de la discussion sur l'énergie solaire:
    Voici ce message:
    Citation Envoyé par Canberra
    Au message #96, Cécile dit que l’aluminium est un métal assez anodin, ce qui me paraît malvenu.
    L’aluminium peut avoir de terribles conséquences sur la santé (#97). Partialement, je montre que ce métal pourrait avoir des répercussions fâcheuses, et de fait qu’il faut prendre en compte ce danger potentiel dans l’élaboration d’une solution de stockage.

    En effet, nous parlons de batterie pas de cellule PV, et la quantité à traiter pourrait être faramineuse. Quels pourrait en être les effets ?

    Outre la pollution directe par l'Al, les industries travaillant l’aluminium rejettent du cadnium et du chrome que l’on retrouve dans les rivières et les sédiments. Idem pour la pollution de l’air par le fluor.
    D’autre part les hydrocarbures perfluorés émis lors de la fabrication de l’aluminium participent à l’effet de serre.

    Posté par Narduccio
    les vrais articles scientifiques restent dans le vague; en gros rien de sur, rien de prouvé, aucune correlation forte entre consommation d'aluminium (sous quelque sorte que ce soit) et une quelconque maladie.
    Penses-tu que les liens donnés (#97) ne soient pas crédibles ?
    . Si oui, à quoi servent l’AVS, l’Afssa, l’Afssaps, l’Ineris ?
    . Si non, l’aluminium ne doit pas être traité par-dessous la jambe.

    Posté par Dav79
    Les pollutions qu'elle va engendrer seront-elles négligeable à coté du gain que nous allons en tirer
    C’est effectivement une question qu’il faut se poser.


    Encore une fois (#97), je ne condamne d’emblée aucune solution, mais il me semble à propos d’anticiper plutôt que de subir.

    Un dossier très complet sur l’aluminium.
    http://www.ineris.fr/recherches/download/aluminium.pdf
    Posté par Dav79
    Les pollutions qu'elle va engendrer seront-elles négligeable à coté du gain que nous allons en tirer
    Je viens de faire une lecture très attentive des liens que tu a donné. A peu de chose près, à moins que je ne comprenne plus le français, leur conclusion est exactement celle que j'ai donnée. Des soupçons, qu'aucune étude n'est venue corrèllée. En application du principe de précaution l'on met des seuils à la consommation de l'aluminium surtout pour les nouveaux nés. Il existe des intoxications chronique mais chez des travailleurs ayant inhalé de grosses quantités de poudres d'aluminium (d'ailleurs plus aucun cas depuis 1962 et on n'est pas sur que l'aluminium soit la cause). Risque aussi chez les insuffissants rénaux, mais le lien n'est pas plus avéré. Le seul point qui plaide contre l'aluminium est que l'on le retrouve en grande quantité chez les malades atteints de malanies neuro-dégénérative et que chez les insuffissants rénaux la maladie qui apparait soit aussi une maladie neuro-dégénérative.

    Je n'ai pris que des sources gouvernementales. D'autres organismes sont beaucoup plus virulent quand à la dangerosité de l'aluminium.
    Justement, les autres organismes éliminent les peut-être et les "liens non avérés". Ce qui chez les scientifiques est entouré de tellement de conditionels est chez eux certain et prouvé!
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  4. #3
    quetzal

    Re : Aluminium et santé

    j'ai une soaur qui a fait une réaction allergique a un vaccin sur base d'aluminium, sont médecin lui a dit que c'étais courant, et qu'elle devait prendre d'autre vaccin par la suite, mais les vaccins de pasteur sont quasiment introuvable en pharmacie elle a du le leur commender elle-même.. (procedure difficile, avec justifiatif du medecin)

    comment interprétter, un pas de bol qui se repete souvant??? le medecin ne semblant pas surpris outre mesure...

    pour quel raison a ont utilisé l'aluminium plus que les base précedente alors que le risque allergique semble frequent, remarque peut-etre moins qu'avec l'ancienne base??

  5. #4
    Canberra

    Re : Aluminium et santé

    Bonjour Narduccio,

    suite de la discussion http://forums.futura-sciences.com/sh...8&page=5&pp=20
    Message #95

    Dans le propos, j'ai volontairement fait abstraction des conclusions, pour mettre en évidence la nocivité éventuelle de l'aluminium. Et donc qu'il fallait ce poser des questions avant d'opter pour cette option.

    Dans ce nouveau fil, la question que je posais est sortie du contexte, et parait donc moins pertinente.

    Le problème est le suivant :
    - augmentation sensible de notre production d'aluminium.
    Ce qui m'amène à poser deux questions :
    - quelles conséquences lors du traitement ?
    - quelles conséquences lors du stockage ?


    1. Le traitement.
    Des milliers de personnes sont exposées à l'inhalation d'Al, avec les risques que l'on sait : encéphalopathie, troubles psychomoteurs, atteinte du tissu osseux sous forme d’ostéomalacie et atteinte du système hématopoïétique sous la forme d’une anémie hypochrome.
    Je ne crois pas que pour ces personnes nous puissions parler de "métal assez anodin".

    D'autre part, il y a rejet de cadnium + chrome + hydrocarbure perfluoré, autant de menace sur l'environnement et notre santé, directement ou indirectement.


    2. Le stockage.
    Là, je me pose la question de savoir ce qui résulte du mélange Al-Ana.



    Pour en venir au débat :
    Posté par Narduccio
    Des soupçons, qu'aucune étude n'est venue corrèllée...
    (d'ailleurs plus aucun cas depuis 1962 et on n'est pas sur que l'aluminium soit la cause).
    Si je te comprends bien les risques liés à l'aluminium sont aujourd'hui minimes, maitrisés ou non avérés.


    Voilà ce que j'ai pû trouver à ce sujet.

    En 1993, la CGT sollicite l’INRS pour qu’il réactualise une étude épidémiologique réalisée en 1977 sur une cohorte de 6 455 ouvriers des usines françaises de production d’aluminium. Cette précédente étude avait montré une surmortalité par cancers broncho-pulmonaires chez les ouvriers ayant travaillé moins de dix ans dans l’atelier d’électrolyse, ainsi qu’un surcroît de décès (statistiquement significatif) par cancers de la vessie et tumeurs cérébrales (maladie d’Alzheimer). Déjà, le lien entre cancer de la vessie et traitement de l’aluminium avait fait l’objet d’une inscription au tableau des maladies professionnelles.
    http://www.humanite.fr/journal/1999-...99-08-5-294097
    Cette information nous incite-t-elle à penser que l'aluminium est sans conséquence sur la santé ?

  6. #5
    sterfil

    Re : Aluminium et santé

    l'aluminium est une des éléments les plus répandu de la croute terrestre 8,7% en poids. personne n'y échappe car il est un constituant des argiles et que nous en absorbons simplement à cause de sa dispersion Il y en a partout, dans nos asiettes, dans le ciment, dans les briques de nos maisons.
    S'il était aussi toxique que certaibs l'affirment, l'espèce humaine auraiit du disparaître et mâme ne jamais voir le jour.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    DonPanic

    Re : Aluminium et santé

    Slu
    Citation Envoyé par sterfil
    l'aluminium est une des éléments les plus répandu de la croute terrestre 8,7% en poids. personne n'y échappe car il est un constituant des argiles et que nous en absorbons simplement à cause de sa dispersion Il y en a partout, dans nos asiettes, dans le ciment, dans les briques de nos maisons.
    S'il était aussi toxique que certaibs l'affirment, l'espèce humaine auraiit du disparaître et mâme ne jamais voir le jour.
    L'argument est d'une grande niaiserie sachant que l'industrie de l'aluminium est née avec la capacité de produire des courants suffisamment puissants pour sa production électrolytique.
    Je ne crois pas que les ancêtres de l'homme se soient amusés à produire de l'alu, ça se saurait.

    Un élément chimique peut être toxique et donner lieu à des composés anodins ou toxiques, voir le chlore ou le sodium qui ne sont pas bien méchants sous la forme NaCl, redoutables sous leur forme native ou en comosé NaOCl

    N'empêche que l'ingestion de faibles quantités de poudre d'aluminium par des rats de labo leur provoque les mêmes symptomes que l'alzheimer.
    Les vieilles casseroles en alu ont des microcavités, il est légitime de se demander dans quel système digestif la matière de ces microcavités s'en est allée.
    Il n'est pas recommandé de cuire des aliments acides dans des casseroles en alu.
    Dans le doute, j'ai éliminé tout objet en aluminium de ma cuisine.
    Dernière modification par DonPanic ; 15/11/2004 à 23h31.

  9. Publicité
  10. #7
    Narduccio

    Re : Aluminium et santé

    Ceux qui ont lu les textes qui sont au bout des liens savent que chaque jour nous inhalons et ingérons plusieurs fois la quantité d'aluminium aui se trouve dans notre corps (ceci de manière totalement naturelle). Avant que nous apprenions à isoler et produire de l'aluminium, celui-ci était déjà un constitué assez répandu dans la croute terreste. Apparemment, si j'interprête bien ce qui est écrit dans les liens, à part pour certains travailleurs spécifiques, nous consommons autant d'aluminium que nos ancètres.
    Donc, vu les quantités énormes d'aluminium qui transitent à travers notre corps par rapport à ces besoins, s'il est aussi dangereux que le prétendent certains pourquoi ne sommes-nous pas tous malades ?
    Dans les liens, il est bien spécifié que certains composés chimiques de l'aluminium sont dangereux (il est dit dans la même ligne que l'on ne sait pas si c'est l'aliminium ou les reste du composé qui est dangereux )
    Actuellement aucun spécialiste n'est capable de répondre à cette question: "l'aluminium est-il dangereux pour l'homme ?"
    Ils répondent: "c'est possible". Aucun ne répond "oui" ou "non"!
    Cela n'interdit pas de prendre des précautions.
    Cela n'empêche pas que certains usages de l'aluminium peuvent se révèler plus dangereux que d'autres (vaccins, médicaments).
    Mais actuellement dire l'aluminium est dangereux ou l'aluminium n'est pas dangereux; aucune de ces 2 assertions n'est scientifiquement fondée. Même si l'on peut dire que certains composés et certains usages entrainent des risques sanitaires. Maios cela est le cas pour de nombreuses substances dont on médiatise bien moins les risques et les dangers.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  11. #8
    Canberra

    Re : Aluminium et santé

    Salut DonPanic
    N'empêche que l'ingestion de faibles quantités de poudre d'aluminium par des rats de labo leur provoque les mêmes symptomes que l'alzheimer.
    Intéressant ! Peux-tu me donner les références, STP ?


    Posté par Narduccio
    Actuellement aucun spécialiste n'est capable de répondre à cette question: "l'aluminium est-il dangereux pour l'homme ?"
    Ils répondent: "c'est possible". Aucun ne répond "oui" ou "non"!
    Je m'étonne aussi de ce point de vue, si il est établi que travailler dans une industrie d'aluminium est nuisible pour la santé, je ne vois pas ce qui retient certains scientifiques de se prononcer fanchement.


    Peut-être, un manque d'indépendance de la recherche, et/ou une volonté de masquer certains dangers.

    Etudes censurées, chercheur licencié : les deux affaires qui discréditent l'institut
    « DÉFAUT de transparence », « manque de déontologie » : le rapport de l'Inspection générale des affaires sociales (IGAS) sur les pratiques « discutables » de l'Institut national de recherche et de sécurité (INRS), implicitement soupçonné de partialité, ne mâche pas ses mots. L'amiante mise à part, deux « affaires » portent un discrédit certain sur l'institut. L'aluminium. « Il est reproché à l'INRS d'avoir "censuré" les résultats d'une étude épidémiologique dans une usine d'aluminium de Pechiney », écrivent les inspecteurs.
    http://www.lemonde.fr/cgi-bin/ACHATS...objet_id=36577

  12. #9
    Narduccio

    Re : Aluminium et santé

    Citation Envoyé par Canberra
    Citation Envoyé par Narduccio
    Actuellement aucun spécialiste n'est capable de répondre à cette question: "l'aluminium est-il dangereux pour l'homme ?"
    Ils répondent: "c'est possible". Aucun ne répond "oui" ou "non"!
    Je m'étonne aussi de ce point de vue, si il est établi que travailler dans une industrie d'aluminium est nuisible pour la santé, je ne vois pas ce qui retient certains scientifiques de se prononcer fanchement.
    Tu as oublié ce passage:

    Même si l'on peut dire que certains composés et certains usages entrainent des risques sanitaires.
    Je n'avais pas le temps, alors permet moi de l'explixciter:
    Il se refère à ce lien: http://www.afssa.fr/ftp/afssa/basedoc/cpalu.pdf
    et plus particulièrement à ce passage:
    La quasi-totalité des effets observés chez l'homme relève du domaine de la toxicité chronique. Les premiers signes de toxicité liée à une exposition chronique aluminium ont été relevés en milieu professionnel et chez les patients hémodyalisés. Par la suite, des études menées en population générale principalement axée sur dix tonnes neurologiques ont été mises en oeuvre
    Les effets cliniques avérés de l'aluminium sur la santé humaine ont toujours été observés dans des situations engendrant une forte accumulation d'aluminium dans l'organisme. Dans ce cas, les effets décrits sont essentiellement neurologiques et osseux. Cependant, à partir de l'ensemble des données disponibles, rien ne permet à ce jour d'affirmer que l'exposition à l'aluminium par l'eau, les aliments ou les produits de santé aux doses habituellement consommées par la population française soit associé à une augmentation de risque.
    Au fait extraire d'un texte ce que l'on veut pour lui faire dire n'importe quoi s'appelle de l'amalgame.
    J'avais bien mis:
    à part pour certains travailleurs spécifiques
    et
    il est bien spécifié que certains composés chimiques de l'aluminium sont dangereux
    Maintenant, si tu veux que l'on continue une polèmique stérile libre à toi. Mais je maintien ce que je dit: rien ne prouve que pour la population générale, aux doses habituellement consommées, l'alunimiuù soit dangereux pour la santé.
    J'avais de moi-même exclus les vaccins et les médicaments (rien n'est sur, mais le principe de précaution impose de faire attention).
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  13. #10
    Canberra

    Re : Aluminium et santé

    Posté par Narduccio
    Maintenant, si tu veux que l'on continue une polèmique stérile libre à toi.
    Au départ, je pose des questions, à moi et aux autres.
    L'aluminium est-il dangereux ? On me répond, non ça ne risque rien. "métal assez anodin"
    Je trouve une étude épidémiologique montrant la dangerosité du produit, au moins pour ceux qui le travaillent.
    Je mets en avant que l'INRS a sous-estimé les résultats sanitaires de l'étude épidémiologique. Ce qui devrait nous pousser à une certaine réflexion.

    Et au final, tu me fais un procès pour polémique stérile. Je trouve que tu pousses un peu !



    Au début de la discussion.
    Posté par Narduccio
    aucune correlation forte entre consommation d'aluminium (sous quelque sorte que ce soit) et une quelconque maladie
    Concernant la polémique stérile, je ne crois pas qu'aujourd'hui tu réécrirais une telle phrase. Et puis, dis-moi si je fais de l'amalgame, mais lors de cette intervention tu n'exclus pas les professionnels : tu écris pour l'ensemble de la population.
    Quant aux professionnels, tu écris plus loin :
    Il existe des intoxications chronique mais chez des travailleurs ayant inhalé de grosses quantités de poudres d'aluminium (d'ailleurs plus aucun cas depuis 1962 et on n'est pas sur que l'aluminium soit la cause).
    Donc, même pour eux ça ne risque rien.


    Maintenant, tu précises
    rien ne prouve que pour la population générale, aux doses habituellement consommées, l'alunimiuù soit dangereux pour la santé.
    C'est une phrase beaucoup plus modéré que je ne peux qu'approuver.
    Mais cette phrase est bien loin de tes affirmations lapidaires du début de ce fil. Alors, ne taxe pas cette discussion de polémique stérile.



    Posté par Narduccio
    les vrais articles scientifiques restent dans le vague; en gros rien de sur, rien de prouvé,
    ...
    Cependant, à partir de l'ensemble des données disponibles, rien ne permet à ce jour d'affirmer que l'exposition à l'aluminium par l'eau, les aliments ou les produits de santé aux doses habituellement consommées par la population française soit associé à une augmentation de risque.
    ...
    Mais je maintien ce que je dit: rien ne prouve que pour la population générale, aux doses habituellement consommées, l'alunimiuù soit dangereux pour la santé.
    Henri Pezerat, éminent toxicologue, directeur de recherche honoraire au CNRS résume, en ces quelques phrases, une note rédigée en février 2004 : " Plusieurs études épidémiologique, dans six pays différents, ont conclu à une augmentation notable de l’incidence de la maladie d’Alzheimer en relation avec une concentration trop importante de l’aluminium dans l’eau de boisson. Consultés, l’Institut de vieille sanitaire et deux agences de sécurité sanitaire, ont publié rapports et conclusions niant, en dépit des faits, le caractère plausible d’une telle relation et refusant par là même toute mesure de prévention lors du traitement des eaux. À la carence des experts répond la carence de la santé publique. "

    On peut trouver l'ensemble de ces réflexions dans "Requiem en eau trouble" par Paul Couturiau, Fleuve noir, Mutualité française.

    Si la Mutualité Française prend parti c'est que l'on peut se poser des questions.

  14. #11
    sterfil

    Re : Aluminium et santé

    je remercie celui qui a dit que mes argument étaient niais. Pour moi, les gros mots n'ont jamais été des arguments.
    ce qu'il faut savoir c'est qe l'aluminium métallique s'oxyde superficiellement, mais de manière continue et étanche dès qu'il est à l'air. cette couche d'alumine Al2O3 est transparente, mais aussi quasi insoluble.. Si l'aluminium est dans l'eau, cette oxydation se produit également.
    Or l'alumine est un constituant les plus répandus de notre croute terrestre et nous en ingérons quotidiennement celà depuis qu'il y a des hommes sur terre. Iol suffit de mal laver la salade pour en absorber plusieurs milligrammes.
    D'autre part, je connais bien les usines où on produit l'aluminium. Il y a des intoxications avec le fluor, mais jamais je n'ai entendu parler d'intoxication par l'alumine. aussi bien en france que dans d'autres pays producteurs de ce métal et très à cheval sur la sécurité du personnel.

  15. #12
    DonPanic

    Re : Aluminium et santé

    Slu
    Citation Envoyé par sterfil
    je remercie celui qui a dit que mes argument étaient niais. Pour moi, les gros mots n'ont jamais été des arguments.
    ce qu'il faut savoir c'est qe l'aluminium métallique s'oxyde superficiellement, mais de manière continue et étanche dès qu'il est à l'air. cette couche d'alumine Al2O3 est transparente, mais aussi quasi insoluble.. Si l'aluminium est dans l'eau, cette oxydation se produit également.
    Yapadkoi : dire que si l'aluminium était toxique, alors nous ne serions pas là est un argument particulièrement niais... qu'as me donner une explication cohérente à la raison pour laquelle les vieilles casseroles en alu ont de petites cavités que ne peuvent produire ni détergents ni pailles de fer, au lieu de nous seriner la couche d'alumine, qui ne protège l'alu ni de l'acide chlorhydrique, ni de la soude caustique, ce que j'ai expérimenté, donc je persiste

    J'avoue ne pas avoir eu la patience d'expérimenter l'action de l'acide citrique ou autres composés acides présents dans l'alimentation sur les récipients de cuisine en alu

    http://biogassendi.ifrance.com/biogassendi/alualz.htm
    http://www.alzheimer.ca/french/disease/causes-alumi.htm
    http://www.alzscot.org/info/aluminium.html
    http://www.reseauproteus.net/fr/Maux...c=alzheimer_pm
    http://www.55net.com/sante/Alzheimer/page3.cfm
    http://perso.wanadoo.fr/midier/cerveau/aluminium.html
    Dernière modification par DonPanic ; 16/11/2004 à 23h06.

  16. Publicité
  17. #13
    L'Hérétique

    Re : Aluminium et santé

    Citation Envoyé par DonPanic
    Slu


    ..., ni de la soude caustique, ce que j'ai expérimenté, donc je persiste
    Salut,
    C'est d'ailleur un bon truc pour préparer l'alu pour la peinture !!! Au moins elle accroche bien après
    A+

  18. #14
    Canberra

    Re : Aluminium et santé

    Posté par Sterfil
    D'autre part, je connais bien les usines où on produit l'aluminium. Il y a des intoxications avec le fluor, mais jamais je n'ai entendu parler d'intoxication par l'alumine. aussi bien en france que dans d'autres pays producteurs de ce métal
    Ceci dit, c'est bien l'inhalation de particule d'aluminium qui est mis en cause par l'étude de l'INRS.
    Comment concilies-tu ceci avec tes informations ?

  19. #15
    Canberra

    Re : Aluminium et santé

    Une première expérience menée par l'équipe du professeur Edmond Creppy, chef du laboratoire de toxicologie et d'hygiène appliquée de la faculté de pharmacie de Bordeaux, a établi que l'application de chlorure d'aluminium sur le dos rasé de souris pendant environ deux mois augmentait de façon très importante la quantité d'aluminium dans le cerveau. Plus récemment, ces chercheurs ont prouvé que l'aluminium passait la barrière placentaire. On en retrouve en plus grande quantité dans les organes des foetus, en particulier le cerveau des animaux dont la mère a reçu de l'aluminium sur la peau. Notre expérience prouve, dit le professeur Creppy, que l'aluminium absorbé par voie cutanée est plus biodisponible que celui apporté par voie orale. Avec des doses 20 à 50 fois moins importantes que l'aluminium apporté par les aliments chez nos animaux, on voit les doses d'aluminium augmenter sensiblement dans le cerveau. Pour nous, la voie cutanée est une voie d'absorption prépondérante.
    Laboratoire de Toxicologie et d'Hygiène Appliquée, Université Victor Segalen
    E. CREPPY, anciennement Président de la société Française de Toxicologie.
    Plusieurs études épidémiologiques rapportent une association géographique entre la concentration d'Al de l'eau de boisson et la prévalence de la MA (3 ; 4). Une étude très souvent citée est l'étude de Martyn et al. de 1989 (1) réalisée en Angleterre et au Pays de Galles qui conclue que le risque de MA était 1,5 fois plus élevé dans les districts où la concentration moyenne en Al était supérieure à 0, 11mg/l par rapport aux districts où la concentration était inférieure à 0,01mg. L'Al des eaux de boisson ne représente que 10% de l'apport alimentaire quotidien d'Al, mais serait la forme la plus biodisponible et, par-là même, la plus toxique.
    L'étude ALMA sur 8 ans de suivi de la Cohorte PAQUID, montre qu'une teneur en Al de l'eau de boisson > 0,1mg/l est associée à un risque de démence multiplié par 2. Cette teneur représenterait un seuil de toxicité pour l'Al (2).

    D'après ce qui précède :
    - l'aluminium des eaux de boisson ne représente que 10% de l'apport alimentaire quotidien d'Al, mais serait la forme la plus biodisponible et, par-là même, la plus toxique.
    - l'aluminium absorbée par voix cutanée est plus biodisponible que par voix orale
    - l'aluminium absorbée se retrouve, en fonction de la méthode d'absorbtion, plus ou moins présente dans le cerveau
    - il existe une corrélation entre des boissons chargées en aluminium et la maladie d'Alzheimer.


    Il me semble que ceux qui se posent des questions ont raison de le faire.

    ----------------

    (1) - Martyn C.N., Barker D.J., Osmond C., Harris E.C., Edwardson J.A. and Lacey R.F. 1989. Geographical relation between Alzheimer's
    disease and aluminum in drinking water [see comments]. Lancet. 1:59-62.
    (2) - Rondeau V., Commenges D., Jacqmin-Gadda H. and Dartigues J.F. 2000. Relation between aluminum concentrations in drinking water and Alzheimer's disease: an 8-year follow-up study. Am J Epidemiol. 152:59-66.
    (3) - Flaten T.P. 1990. Geographical associations between aluminium in drinking water and death rates with dementia (including Alzheimer's disease), Parkinson's disease and amyotrophic lateral sclerosis in Norway. Environ Geochem Health. 12:152-67.
    (4) - Neri L.C., Herwitt D. 1991. Aluminium. Alzheimer's disease and drinking water. Lancet. 338:390.
    Dernière modification par Canberra ; 17/11/2004 à 14h34.

  20. #16
    DonPanic

    Re : Aluminium et santé

    Slu
    Faut boire l'eau du robinet quand on habite Paris.
    Les dopants de décantation sont à base de sels de fer en non d'aluminium.

    Citation Envoyé par Canberra
    Il me semble que ceux qui se posent des questions ont raison de le faire.
    Il me semble aussi
    Avant d'avoir entendu parler de toutes ces histoires, quand je sciais des profilés d'alu, la poudre d'alu sur la peau me provoquait une sensation très désagréable, je ne vois pas pourquoi mes sens seraient mis en alerte si c'est anodin. Autant dire que quand ça m'arrive, je me lave très soigneusement les mains...

    Ce n'est pas un préjugé contre l'alu, l'argile verte qui contient des composés aluminiques n'a jamais fait de mal à celles qui se font des masques où en médication contre les problèmes intestinaux où elle aide à la reconstitution du mucus intestinal.

  21. #17
    Narduccio

    Re : Aluminium et santé

    Dans tous les liens sérieux que vous avez donnés, on dit partout la même chose.
    J'ai extrait cela du site de protéus puisque c'est l'un des meilleurs résumés:
    Citation Envoyé par Réseau Protéus
    Causes

    On comprend encore mal l'origine de cette destruction progressive des neurones. Plusieurs facteurs de risque, autant environnementaux que génétiques, sont actuellement à l'étude (voir « Personnes à risque » et « Facteurs de risque »). Les chercheurs s'entendent pour dire que cette maladie est souvent déclenchée par un ensemble de facteurs. Une chose est certaine, on observe une diminution de la présence d'acétylcholine dans le cerveau. Voici deux modifications physiologiques qui apparaissent dans le cerveau des personnes atteintes et qui expliquent la dégénérescence des neurones :
    - formation de dépôts (plaques) de protéines « bêta-amyloïdes » dans les vaisseaux sanguins du cerveau, ce qui entraîne la libération de substances oxydatives, à effets destructeurs sur les neurones;
    - accumulation de protéines « Tau » anormales, qui altère l'enchevêtrement des cellules nerveuses.
    Facteurs de risque

    * L'âge : de loin, le facteur de risque le plus important. Au Canada, en 1994, la maladie d'Alzheimer affectait1,48 :
    - 1 % des personnes âgées de 65 à 74 ans;
    - 7 % des personnes âgées de 75 à 84 ans;
    - 26 % des personnes âgées de 85 ans et plus.
    * L'hypertension, le diabète, l'artériosclérose et le tabagisme doublent ou triplent le risque de souffrir de la maladie d'Alzheimer.
    * Aspects faisant actuellement l'objet de recherches :
    - faible niveau d'éducation;
    - blessures à la tête;
    - certaines maladies : syndrome de Down, arthrite, troubles cardiovasculaires, hypertension;
    - mode de vie : alimentation, exercice, consommation d'alcool, de café ou de tabac;
    - exposition à des substances dans l'environnement ou dans le cadre d'activités professionnelles : aluminium, plomb, etc.
    Diminution de l'exposition à l'aluminium

    L'aluminium a été mis en cause dans le déclenchement de la maladie d'Alzheimer parce que l'on a trouvé une concentration anormale de ce métal chez certaines personnes souffrant de la maladie. Le lien reste à démontrer, mais certaines statistiques sont néanmoins alarmantes. Ainsi, en France, une étude de l'INSERM réalisée dans deux départements indique que les personnes buvant une eau contenant plus de 0,1 mg d'aluminium par litre voient leur risque doubler ou tripler.5,6 Au Canada, les autorités fédérales appliquent le principe de précaution et demandent que l'eau acheminée aux citoyens contiennent moins de 0,1 mg/l.6 En raison de l'incertitude qui règne sur cette question, certains suggèrent d'éviter d'utiliser les poêlons ou les casseroles en aluminium pour la cuisine. D'autres jugent cela inutile, car cette source d'aluminium ne représente que de 1 mg à 2 mg par jour sur les 9 mg à 14 mg absorbés chaque jour par le biais des aliments.
    D'autres sites passent des interrogations ou des incertitudes à des certitudes franches et fermes.
    ACtuellement, pour la population générale, les variations de consomation d'aluminium ne semblent pas entrainés des variations du nombre de malades. L'aluminium semble être un cofacteur, à moins qu'il ne soit une conséquence. Il est vrai que s'il l'ont est sur qu'il s'agit de l'aluminium, on ira pas chercher ailleurs. Or dans l'état des connaissances, il me semble que dire: "c'est l'aluminium!" est criminel. Que l'on applique le principe de précaution et que l'on essaye de baisser la consomation moyenne d'aluminium; OK. Mais, il faut continuer les recherches pour trouver soit la vraie cause de cette maladie, soit commun l'aliminium agit. (je rapelle que l'aluminium n'est que l'une des pistes possibles, il est d'ailleur mis en dernière ligne parmis les causes possibles).
    Sur un plan plus général, Je trouve de plus en plus énervant et criminels, les sites, médias et personnes qui à partir d'interrogations légitimes condamment tout de suite un produit ou un élément. Parce qu'ensuite, une fois la vraie raison trouvée, il faut "laver les cerveaux" avant que l'on arrive à convaincre les personnes des bonnes précautions à prendre. Ensuite, on se retrouve avec des personnes qui portent plainte parce qu'elles estiment que leur cancer de la thyroïde est du à Tchernobyl, alors qu'il est scientifiquement démonté que ce n'est pas le cas (du moins en Europe Occidentale). Des personnes qui dans quelques temps dénonceront la justice qui sera obligée de leur donner tort avec un député-maire de Bègles qui les soutiendra. Laissons à la science le temps de travailler sereinement.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  22. #18
    DonPanic

    Re : Aluminium et santé

    Slu
    Citation Envoyé par Narduccio
    Dans tous les liens sérieux que vous avez donnés, on dit partout la même chose.
    il me semble que dire: "c'est l'aluminium!" est criminel. Que l'on applique le principe de précaution et que l'on essaye de baisser la consomation moyenne d'aluminium; OK. Mais, il faut continuer les recherches pour trouver soit la vraie cause de cette maladie, soit commun l'aliminium agit. (je rapelle que l'aluminium n'est que l'une des pistes possibles, il est d'ailleur mis en dernière ligne parmis les causes possibles).
    Sur un plan plus général, Je trouve de plus en plus énervant et criminels, les sites, médias et personnes qui à partir d'interrogations légitimes condamment tout de suite un produit ou un élément. Parce qu'ensuite, une fois la vraie raison trouvée, il faut "laver les cerveaux" avant que l'on arrive à convaincre les personnes des bonnes précautions à prendre.
    Tu as une très curieuse conception du crime et de ce qui serait criminel.
    S'il y a risque de démence sénile par familiarité avec certains usages de l'alu, ce qui est criminel est de ne rien faire, me semble-t-il.
    Toutes les études sur l'Alzheimer indiquent une corrélation avec présence d'aluminium dans le cerveau.
    En tous cas laver le cerveau de l'aluminium qui pourrait s'y concentrer apparait être une gageure que je prefère m'abstenir d'avoir à faire.

    Ce n'est pas mon refus d'usage alimentaire de l'alu qui va ruiner l'industrie de l'alu.

    A Narduccio, l'Aluminium reconnaissant

  23. Publicité
  24. #19
    Narduccio

    Re : Aluminium et santé

    Ce que je reproche cet qu'à lire certains sites, c'est sur on connait le responsable de la maladie d'Alzheimer!
    Or que disent les sites sérieux: objectivement on ne sait pas!
    Par exemple:
    * L'hypertension, le diabète, l'artériosclérose et le tabagisme doublent ou triplent le risque de souffrir de la maladie d'Alzheimer.
    Quel est le rapport avec l'aluminium ?
    Et ça:
    * Aspects faisant actuellement l'objet de recherches :
    - faible niveau d'éducation;
    - blessures à la tête;
    - certaines maladies : syndrome de Down, arthrite, troubles cardiovasculaires, hypertension;
    - mode de vie : alimentation, exercice, consommation d'alcool, de café ou de tabac;
    - exposition à des substances dans l'environnement ou dans le cadre d'activités professionnelles : aluminium, plomb, etc.
    Alors si tu estime qu'il faut arrêter de consommer de l'aluminium, tu as raison. Mais il faut être cohérent et arrêter de boire de l'alcool, du café, de fumer du tabac, augmenter son niveau d'études, porter un casque en permanence, changer d'alimentation, faire baisser sa tension, surveiller son coeur et ses artères, de même que ses articulations.
    Mais, cela ne sont que des escuses pour éviter de désigner le coupable principal. L'aluminium, bien sur.
    Citation Envoyé par Canberra
    Il me semble que ceux qui se posent des questions ont raison de le faire.
    Ou ais-je dit qu'il fallait arrêter de se poser des questions. Je plaide justement pour que l'on ne s'arrête pas sur le premier suspect mais que l'on aille au fond des choses. Que l'on démontre le lien unissant l'aluminium et alhzeimer ou que l'on trouve le vrai coupable et surtout que l'on arrive à soigner cette maladie qui est une ruine de l'esprit.
    Mais si l'on a trouvé le coupable pourquoi on se fatiguerait à faire encore des recherches ? Il suffit d'éliminer l'aluminium de notre nourriture et de notre environnement!
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  25. #20
    DonPanic

    Re : Aluminium et santé

    Citation Envoyé par Narduccio
    Alors si tu estime qu'il faut arrêter de consommer de l'aluminium, tu as raison. Mais il faut être cohérent et arrêter de boire de l'alcool, du café, de fumer du tabac, augmenter son niveau d'études, porter un casque en permanence, changer d'alimentation, faire baisser sa tension, surveiller son coeur et ses artères, de même que ses articulations.
    Mais, cela ne sont que des escuses pour éviter de désigner le coupable principal. L'aluminium, bien sur.

    Ou ais-je dit qu'il fallait arrêter de se poser des questions. Je plaide justement pour que l'on ne s'arrête pas sur le premier suspect mais que l'on aille au fond des choses. Que l'on démontre le lien unissant l'aluminium et alhzeimer ou que l'on trouve le vrai coupable et surtout que l'on arrive à soigner cette maladie qui est une ruine de l'esprit.

    Mais si l'on a trouvé le coupable pourquoi on se fatiguerait à faire encore des recherches ? Il suffit d'éliminer l'aluminium de notre nourriture et de notre environnement!
    Personne n'a nié que l'alzheimer est une maladie multifactorielle.

    Le sujet est, me semble-t-il, Aluminium et Alzheimer, pas Alzheimer et Café Tabac.
    Personne n'allume une cigarette ou ne boit un café à son insu, par contre la plupart avalent de l'alu sans le savoir. Les fiumeurs savent ce qu'ils inhalent, vu l'intense matraquage qu'ils subissent.

    Ta plaidorie serait plus convaincante si tu t'abstenais de parler de crime à propos de ceux qui veulent une plus ample information, là, franchement, tu passes carrément pour un copain assidu des Péchiney et autres Alcan

  26. #21
    Narduccio

    Re : Aluminium et santé

    Citation Envoyé par DonPanic
    Ta plaidorie serait plus convaincante si tu t'abstenais de parler de crime à propos de ceux qui veulent une plus ample information, là, franchement, tu passes carrément pour un copain assidu des Péchiney et autres Alcan
    Je parle de crime parce que sur certains site, il y a un seul responsable: l'aluminium.
    Je ne parle pas de crime contre ceux qui demandent plus d'informations. Je parle de crimes contre ceux, et ils sont nombreux, qui laissent entendre que l'on connait le responsable, et qu'il s'agit de l'aluminium. Certains liens donnés, laisseraient même penser que l'on condamne au silence les tenants de la thèse "aluminium impliqué dans Alzheimer".
    Or, il s'agit bien d'une maladie multifactorielle. Donc, il faudrait continuer la recherche sur l'imbrication des divers facteurs. Dire que l'aluminium est le responsable d'Alzheimer est criminel. Personne n'est capable de dire si l'aluminium a une part de responsabilité dans Alzheimer et si oui qu'elle est cette part de responsabilité. Quand je dit que personne n'en est capable, je parle bien entendu de scientifiques reconnus et respectés. Parce qu'à ce que j'en voit pour d'autres la cause est antendue et jugée. De plus, on en revient toujours au même point, si l'aluminium est responsable, comment justifier que nous ne sommes pas tous atteints par Alzheimer ? Puisque nous consommons plus d'aluminium qu'il ne serait néccésaire pour nous contaminer. Et des les zones ou on trouve plus d'aluminium que dans d'autre pourquoi il y a des gens qui ne vont pas contacter Alzheimer. Donc, apparemmment, il y a quelque chose qui amplifierait cette contamination. Et dans ce cas, à moins d'éliminer tout contact alimentaire avec l'aluminium, et cela est impossible, nous ne pouvons éviter de devenir malades.

    PS: le sujet est l'aluminium estil dangereux pour la santé. Dans cette optique, on peut dire qu'il est dangereux pour certains travailleurs particulièrement exposés à certaines formes d'aluminium. Dans le cas d'Alzheimer, pour moi, la question n'est toujours pas tranchée.
    Dernière modification par Narduccio ; 18/11/2004 à 11h18.
    "Une théorie n'est scientifique que si elle est réfutable". Karl Popper

  27. #22
    Canberra

    Re : Aluminium et santé

    La maladie d'Alzheimer déclenché par le seul aluminium, ou en conjonction avec d'autres facteurs ? Je n'en sais rien, je ne suis pas spécialiste et ce n'est pas le sujet du fil.

    En ce qui me concerne, j'ai tâché de mettre en évidence que l'Al ne dois pas être pris à la légère et qu'il faut se méfier des conclusions toutes faites.

    Avec l'Inrs qui caviarde ses rapports (1) (à la demande de qui ?) et la non-reconnaissance du facteur eau aluminisée dans la maladie d'Alzheimer (2), ce qui me choque le plus dans ce fil, c'est l'assujettissement de la science et de la santé publique face à d'autres intérêts.

    (1) Message #8, rapport de l'IGAS.
    (2) Message #10, Henri Pezerat + Mutualité française - Message #15, (2) + (3) + (4)

  28. #23
    frank braem

    Re : Aluminium et santé

    bonjour vous tous,
    je suis un ex-héroinomane et je fumais cectte héroine.
    Je la fumais sur des feuilles d'aluminium.
    Entre fumeurs, nous avions coutume de dire que le côté brillant de la feuille était beaucoup plus toxique que l'autre. On le burlait donc avant de se servir de la feuille pour mettre l'héroine et la chauffer par en dessous avec un briquet.
    Je suis désolé, vous ne vous attendiez certainement pas à une telle question et j'ai un peu honte de poster ici.
    Mais c'est pour moi du passé et je me soucie maintenant beaucoup pour ma santé. J'aimerias donc savoir à quel point j'ai pu me détruire pendant des années.
    La question : Est-ce que d'après vous un côté de la feuille d'aluminium (les rouleaux que l'on achète pour emballer nos produits frais) est plus toxique que l'autre ??
    Est-ce vraiment toxique d'inhaler quelque chose de chauffé sur une feuille d'aluminium, sachant que la bouche et le nez se trouve à 5 cm de la feuille qui est chauffée à rouge ???
    Vais-je mourrir prématurément d'un cancer des poumons ???
    Quelles sont les mauvais effets de l'aluminium ??

    Je vous en prie, répondez-moi.
    Je vous en remercie par avance.

    Salutations,

    Frank

  29. #24
    kinette

    Re : Aluminium et santé

    Bonjour Frank,

    Je ne pense pas que tu aies à t'inquiéter plus que ça par rapport au risque "aluminium", il me semble peu probable que le métal passe dans la fumée respirée après chauffage (des chimistes pourront confirmer ou infirmer).
    Les risques dans ton cas seront je pense plus liés à d'autres produits ayant pu passer dans ce qui est inhalé (goudrons...) et à la drogue elle-même.
    Sinon, je ne sais pas si les feuilles d'aluminium du commerce sont de l'aluminium pur, ou sont traités avec d'autres produits, il faudrait rechercher.

    Cordialement,
    K.
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  30. Publicité
  31. #25
    sterfil

    Re : Aluminium et santé

    Citation Envoyé par kinette
    Bonjour Frank,

    Je ne pense pas que tu aies à t'inquiéter plus que ça par rapport au risque "aluminium", il me semble peu probable que le métal passe dans la fumée respirée après chauffage (des chimistes pourront confirmer ou infirmer).
    Les risques dans ton cas seront je pense plus liés à d'autres produits ayant pu passer dans ce qui est inhalé (goudrons...) et à la drogue elle-même.
    Sinon, je ne sais pas si les feuilles d'aluminium du commerce sont de l'aluminium pur, ou sont traités avec d'autres produits, il faudrait rechercher.

    Cordialement,
    K.
    Petite précision: l'aluminium est un des éléments les plus répandus de la croute terrestre; 8,13% il entre dans la composition des argiles et donc de notre vaisselle. nul ne peut échapper à son existence. Bien sur il peut se trouver sous des formes quasi insolubles, mais pas obligatoirement.

  32. #26
    L'Hérétique

    Re : Aluminium et santé

    Citation Envoyé par sterfil
    Petite précision: l'aluminium est un des éléments les plus répandus de la croute terrestre; 8,13% il entre dans la composition des argiles et donc de notre vaisselle. nul ne peut échapper à son existence. Bien sur il peut se trouver sous des formes quasi insolubles, mais pas obligatoirement.
    Salut,
    Les argiles ne sont-elles pas des silicates d'Al ? il me semble que ce sont des composés très stables et difficilement transformables en d'autres composés plus solubles. D'ou à mon avis peut de risque de ce coté là.
    En fait, ce sont plutot des sels solubles d'Al qui sembles être impliqués.
    A+
    [I] "Tout ce que j'écris est faux !! " [/I]

  33. #27
    marquinho

    Re : Aluminium et santé

    "Tout est poison. Rien n'est poison. C'est la dose qui fait le poison." (Paracelse, médecin et alchimiste du XVIIème siècle).
    L'ingestion d'aluminium se fait sous forme d'ions aluminium Al 3+. Ceux-ci sont présents dans tous les aliments dès lors que l'on cuisine dans des ustensiles en aluminium, ou qu'on les enveloppe dans des feuilles d'aluminium (sandwiches, cuisson en papillotes, support de pizza). Les petits trous dans le fond des vieilles casseroles en alu résultent de l'oxydation chimique des atomes Al en ions Al 3+ solubles. On les retrouve donc dans les aliments. Plus ce qu'on cuisine est acide (l'oxydant), plus cette oxydation est accélérée (voilà pourquoi les confitures se font dans des casseroles en cuivre qui ne subit pas l'oxydation par les acides courants). Les quantités ingérées par ce biais sont infimes: une vieille casserole dont le fond est parsemé de petites cavités a perdu de la matière de l'ordre du gramme. Cette quantité s'est retrouvée dans les centaines de kilos, voire les tonnes d'aliments qui y ont été cuisinés. Vous imaginez la dilution ...
    Même les PCB (dioxines) sont sans danger en-dessous d'un certain seuil. On en trouve 30 picogrammes par gramme de graisse dans le lait maternel, dix fois plus que dans le lait de vache. Faut-il recommander aux femmes de ne plus allaiter?
    Le bon sens doit primer. On ne peut pas affirmer qu'un produit est toxique sans citer des références sérieuses. Se référer à des sources syndicales ou journalistique (Le Monde p.ex) n'est pas crédible.
    Poincaré, le mathématicien, a dit ceci:
    "La pensée ne peut se soumettre à une idée, à une opinion, à un parti, à une religion, à une passion, si ce n'est aux faits eux-mêmes. Car se soumettre, ce serait cesser d'être."

  34. #28
    myoper

    Re : Aluminium et santé

    Citation Envoyé par marquinho Voir le message
    Les quantités ingérées par ce biais sont infimes: une vieille casserole dont le fond est parsemé de petites cavités a perdu de la matière de l'ordre du gramme. Cette quantité s'est retrouvée dans les centaines de kilos, voire ...
    Bonjour,

    Je profite de la remontée de ce fil pour vous demander si vous avez sous la main quelques sources qui estiment ce "transfert" d'alu vers la nourriture.
    Merci d'avance et bon WE.

  35. #29
    Edelweiss68

    Re : Aluminium et santé

    "En moyenne, les Canadiens absorbent environ 10 milligrammes d'aluminium par jour provenant surtout des aliments. À peine un ou deux milligrammes émanent des chaudrons ou des casseroles. Certains associent l'aluminium à la maladie d'Alzheimer, mais cela n'est pas encore clairement démontré. Selon l'Organisation mondiale de la Santé, un adulte peut absorber sans danger plus de 50 milligrammes d'aluminium chaque jour."

    http://www.hc-sc.gc.ca/hl-vs/iyh-vsv...sinier-fra.php

  36. #30
    myoper

    Re : Aluminium et santé

    Merci.

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Aluminium
    Par goonny dans le forum Physique
    Réponses: 2
    Dernier message: 16/10/2007, 10h16
  2. service de santé des armées (santé naval)
    Par alexandra1347 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 28/02/2007, 15h04
  3. aluminium
    Par Amauryaulait dans le forum Physique
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/05/2006, 15h59
  4. aluminium
    Par pysenlit dans le forum Chimie
    Réponses: 7
    Dernier message: 16/02/2006, 17h48