Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 15 sur 15

Rôle de la fièvre




  1. #1
    pti chimiste

    Rôle de la fièvre

    Bonjour à tous.

    J'ai besoin de vous pour m'oter un doute.
    Depuis que je suis petit, j'ai toujours cru que la fièvre servait à détruire un agent pathogène en augmentant la température.
    Cela dit en me renseignant, j'ai découvert que les prostaglandines étaient à l'origine de l'élévation de la température. Or lorsqu'on prend un antipyrétique on les inhibe et donc pas d'élévation de température.
    Alors pourquoi les inhibe-t'on alors que la fièvre est censé nous "guérir"?
    J'aimerais que quelqu'un m'aide à comprendre.

    Merci pour votre réponse

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    magical

    Re : Rôle de la fièvre

    la fievre nous "gueri".
    Si tu as de la fievre tu sauras que tu es malade...

  4. #3
    magical

    Re : Rôle de la fièvre

    je complete:"Il s'agit généralement d'une réaction de défense contre une agression interne (par exemple une infection) appelée à activer certains mécanismes immunitaires et inflammatoire."


  5. #4
    zendub

    Re : Rôle de la fièvre

    La fièvre est bénéfique pour luter contre les agents pathogène. Son but est de stimuler le système immunitaire en augmentant la production et l'efficacité des agents !

    Ceci dit elle entraine des effets "secondaire" non dangereux mais assez désagréable ! Et évidemment c'est ce qu'on cherche à stopper lorsque tu prend du paracétamol ou autre salicylé !
    "la vie est une farce" E. Ionesco - section santé for ever :D

  6. #5
    myoper

    Re : Rôle de la fièvre

    ... et l'organisme luttera aussi contre la fièvre (transpiration ...).
    (Bonsoir quand méme).

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    nexus6

    Re : Rôle de la fièvre

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    ... et l'organisme luttera aussi contre la fièvre (transpiration ...).
    Bonjour,
    Disons que l'organisme limitera l'augmentation de température pour qu'elle ne dépasse pas les limites supportable, la transpiration a aussi pour but d'éliminer les toxines et déchets produits pendant l'infection.
    La fièvre ne doit pas être confondue avec l'hyperthermie, qui est un emballement du système de régulation thermique que même les antipyrétiques ne peuvent contrôler...

    Un très bon article sur le sujet : http://www.unige.ch/cyberdocuments/t...lezP/these.pdf

    Personnellement, je ne donne des antipyrétiques à mes enfants que quand ils se sentent mal ou en cas de douleur seule ou associée (ou avant un certain âge, car les nourrissons ont parfois du mal à réguler correctement leur température corporelle).
    Sachant que la fièvre est plus utile à 39/40 qu'à 38, la température seule n'est pas un indicateur suffisant pour donner ces médicaments, de plus les actions physiques (déshabiller, bain 1 ou 2 degré en dessous, passer un linge humide) ont toujours été plus efficaces que les médicaments (dans mon expérience).
    Je surveille aussi l'action du médicament (effet sur la chute de température ou pas) et surtout la forme de la fièvre (frissons ou non, mal-être ou pas, hallucinations, délire, douleurs, courbe de température typique de certaines affections virales connues).
    Je considère que plus l'antipyrétique a été efficace moins il était nécessaire, je prend donc très au sérieux les fièvres réfractaires car elles risquent plus d'être de l'hyperthermie ou d'origine bactérienne plus grave.
    En tant qu'adulte, je me permet de ne pas traiter ma fièvre (surtout qu'elle dépasse rarement les 38,5), voir de me couvrir pour la maintenir ou même l'augmenter (surtout dans le cas où j'ai une sensation de froid).
    Je ne découvre pas mes enfants si ils me disent avoir froid, car il me semble que l'organisme augmenterai encore plus sa température interne en réaction...

  9. #7
    myoper

    Re : Rôle de la fièvre

    Il est vrai que de faire baisser systématiquement la fiévre est un réflexe plus qu'une nécessité et que les actions physiques sont très efficaces, mais se couvrir en plus risque de la faire trop monter (surtout chez les tout petits) et générer une hyperthermie maligne (hyperthermie = température > a 37.5 environ ou fièvre).
    A notre époque les courbes de températures "caractéristiques" (bactériennes ou parasitaires, en général) s'observent rarement et je ne pense pas que l'on puisse reconnaitre les affections virologiques sur la courbe de température, (qu'il faudrait prendre de facon précise toutes les heures).
    La sueur restera composée d'eau et d'électrolytes et sauf a considerer l'acide lactique (et quelques autres acides a l'état de traces produits aussi pendant l'effort) comme des toxines, elle n'épure pas ces derniéres. D'ailleurs on ne sait toujours pas avec certitude si la composition de la sueur reflète plus le milieu intérieur ou celui des glandes sudoripares.
    Si quelqu'un dit avoir froid, c'est qu'a priori, il y a vasoconstriction périphérique et le signal envoyé au cerveau provoque les frissons pour se réchauffer, tandis que la température centrale augmente (capte le sang périphérique): les attitudes a ce sujet peuvent etre partagées (dans ton lien, il y a possibilité d'effet bénéfique dans les péritonites).
    Le sujet reste complexe ...

  10. Publicité
  11. #8
    pti chimiste

    Re : Rôle de la fièvre

    Merci pout toutes ces informations et pour le lien.

    Citation Envoyé par nexus6 Voir le message
    Sachant que la fièvre est plus utile à 39/40 qu'à 38, la température seule n'est pas un indicateur suffisant pour donner ces médicaments...
    Pourquoi à cette température, la fièvre est-elle plus utile?
    Cela voudrait dire que plus la température est haute, plus le système immunitaire est efficace?


    Cordialement

  12. #9
    myoper

    Re : Rôle de la fièvre

    Citation Envoyé par pti chimiste Voir le message
    Pourquoi à cette température, la fièvre est-elle plus utile?
    Cela voudrait dire que plus la température est haute, plus le système immunitaire est efficace?
    Certains pathogènes se multiplient idéalement vers 37° et leur croissance est donc inhibée avec l'augmentation de température. Sauf effet de seuil, a voir pour chaque "éspèce", plus l'augmentation (la différence) sera importante moins elles se multiplieront (comme tu l'as proposé dans ton premier message).

  13. #10
    nexus6

    Re : Rôle de la fièvre

    Oui, le sujet est très complexe, d'ailleurs il doit y avoir des pathogènes qui se multiplient encore plus avec la fièvre, non ?
    Pour les courbes de températures, on peut bien-sûr identifier difficilement à coup sûr chaque maladie mais en relevant la température 2 ou 3 fois par jour, ça peux donner des informations importantes au médecin.

    Une page avec des courbes de maladies infantiles (à vérifier et uniquement valable pour les personnes non vaccinées car elles peuvent développer des formes atténuées et donc différentes):
    http://www.infobebes.com/bebe/sante/...ier-la-maladie

    Ou d'autres sources :
    http://www.santeguerir.fr/contenu.php?id_guerir=1775

  14. #11
    etoile64

    Re : Rôle de la fièvre

    Quand je suis passée en pédia, ma chef de service arrivait quasiment à chaque fois à diagnostiquer la maladie avant les résultats des examens complémentaires rien que sur l'allulre de la fièvre...

    Bien sûr, elle a pas mal d'années d'expérience derrière elle, et ca ne l'empêchait pas e demander un ECBU pour confirmer sa suspicion de pyelo, mais bon

  15. #12
    myoper

    Re : Rôle de la fièvre

    Citation Envoyé par etoile64 Voir le message
    Quand je suis passée en pédia, ma chef de service arrivait quasiment à chaque fois à diagnostiquer la maladie avant les résultats des examens complémentaires rien que sur l'allulre de la fièvre...
    Y compris les viroses ? Ceci dit avec beaucoup d'expérience ...
    On peut considérer que les profils de températures donnés ici par nexus 6:
    http://www.infobebes.com/bebe/sante/...ier-la-maladie
    ne sont (peut etre) pas faux.
    Mis a part les infections bactériennes, ont peut constater que les profils de température de la varicelle, grippe, rougeole ou rubéole sont différents de celui des rhino, virose ou exanthème alors que ce sont toutes des viroses qui peuvent donner des rhinos ou autres exanthèmes (ou autre éruptions), "l'exanthème subit" ou 6eme maladie n'est pas la seule virose donnant des exanthèmes (je ne suis meme pas sur qu'on l'attribue a un seul virus).
    Puis si on va consulter, a priori, on a commencé a donner un anti-pyrétique quelquonque, ce qui va modifier la courbe.

  16. #13
    etoile64

    Re : Rôle de la fièvre

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Y compris les viroses ? Ceci dit avec beaucoup d'expérience ...
    On peut considérer que les profils de températures donnés ici par nexus 6:
    http://www.infobebes.com/bebe/sante/...ier-la-maladie
    ne sont (peut etre) pas faux.
    Mis a part les infections bactériennes, ont peut constater que les profils de température de la varicelle, grippe, rougeole ou rubéole sont différents de celui des rhino, virose ou exanthème alors que ce sont toutes des viroses qui peuvent donner des rhinos ou autres exanthèmes (ou autre éruptions), "l'exanthème subit" ou 6eme maladie n'est pas la seule virose donnant des exanthèmes (je ne suis meme pas sur qu'on l'attribue a un seul virus).
    Puis si on va consulter, a priori, on a commencé a donner un anti-pyrétique quelquonque, ce qui va modifier la courbe.
    Non, quand même pas les différentes viroses entre elles en détails

  17. #14
    myoper

    Re : Rôle de la fièvre

    Citation Envoyé par etoile64 Voir le message
    Non, quand même pas les différentes viroses entre elles en détails
    Je viens de réaliser en te lisant que les virus courants ne doivent pas représenter une très grosse partie de l'activité d'un service hospitalier.

  18. #15
    sandidu122

    Re : Rôle de la fièvre

    Coucou!!
    La prise de la température avec un thermomètre digital ou auriculaire révèle une fièvre faible si son résultat ne dépasse pas 38,5 ° chez l’adulte et 37,8 ° chez le nourrisson.
    Une température peu élevée favorise la guérison, car le processus de la fièvre active le système immunitaire.

Discussions similaires

  1. Fievre
    Par cimamonti dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 4
    Dernier message: 21/11/2011, 11h37
  2. Symptome langue blanche + fievre
    Par Non inscrit dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 08/03/2008, 20h42
  3. TPE : la fievre catarrhale
    Par tiphtouf dans le forum TPE / TIPE et autres travaux
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/03/2007, 22h16
  4. L'utilité de la fièvre
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 25/11/2006, 12h37
  5. régles abondantes fièvre
    Par tinou31 dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 19/11/2006, 15h10