Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

dérealisation et "images mentales"



  1. #1
    physiquantique

    dérealisation et "images mentales"

    Bonjours à tous,
    j'ai déja posté quelques messages autour de la dérealisation (ou de la dissociation en géneral) .
    J'ai une question (je n'osais pas la formuler , elle me semble "personnelle") assez préocupante à poser .

    La dissociation peut -elle causer une "altération" des "images mentales" (je ne sais pas si c'est le terme "exact" selon vous , ésperant simplement que l'on ne m'agressera pas en me rappelant que je suis trop jeune pour comprendre , le problème me semble simplement nouveau et je ne pe pas tout comprendre (je ne comprends pas grand chose d'ailleurs) ) .
    Je tente de m'expliquer : lorsque j'essaye de penser à une notion , et de la représenter par une image (agréable) , celle ci devient inhabituelle et angoissante , mais surtout modifiés (des couleurs qui "virent au rouge" , parfois décoloré , ou trop "blanche").

    En ésperant qu'un personne parviendra à décrypter ma question ...

    -----

    vivons avec légerté

  2. #2
    physiquantique

    Re : dérealisation et "images mentales"

    no comment
    vivons avec légerté

  3. #3
    physiquantique

    Re : dérealisation et "images mentales"

    je ne sais comment reformuler ma question . Mais je vais en poser une autre : un "surplein" de dopamine ou je ne sais quelle autre substance psychoactive , peut-il poser des "défauts d'imagination" , la couper ou la rendre difficile d'accès ?
    vivons avec légerté

  4. #4
    mh34

    Re : dérealisation et "images mentales"

    Bonsoir.
    Un petit lien sur les syndromes de dissociation ;
    http://www.aapel.org/bdp/BLdissoFR.html

    Pour répondre directement à ta question :
    La dissociation peut -elle causer une "altération" des "images mentales"
    ; la réponse est clairement oui. Sans aucun doute.

    Dans tous les cas, et il me semble te l'avoir déjà dit, ton interlocuteur privilégié est le médecin qui s'occupe de toi. Il est le seul capable de t'orienter et de répondre à tes questions parce qu'elles concernent ton cas personnel, et comme le dit la conclusion du lien :
    le nom d'une maladie importe peu, ce qui compte, c'est d'appliquer le "bon" traitement à chaque malade
    Et ça, je le répète, seul ton médecin peut le faire ; tu dois lui faire confiance.
    Bon courage.

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. "fondamentales", "dures", "molles" ... : comment classer les sciences ?
    Par Arvirik dans le forum Epistémologie et Logique
    Réponses: 13
    Dernier message: 22/04/2017, 22h41
  2. Réponses: 6
    Dernier message: 23/08/2006, 14h59