Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Disgueusie




  1. #1
    noir_ecaille

    Disgueusie

    Bonjour,

    Actuellement je suis victime d'un problème de disgueusie, et ce depuis que j'ai débuté un traitement de "somnifère léger".

    Existe-il des palliatifs efficaces hormis les bains de bouche -- qui n'ont pas d'effets notables -- ou les pastilles à sucer -- car mon boulot exige une grande disponibilité tant téléphonique que physique ?

    Comment se fait-il qu'un tel phénomène se produise ? Saturation sanguine ? Autre phénomène ?

    Merci d'avance.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    LXR

    Re : Disgueusie

    Discussion déplacée.

    LXR

  4. #3
    myoper

    Re : Disgueusie

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Actuellement je suis victime d'un problème de disgueusie, et ce depuis que j'ai débuté un traitement de "somnifère léger".
    C'est la premiere chose a vérifier pour ne pas mettre la responsabilité sur le dos d'une coincidence et si elle s'avère, vous avez la solution.


  5. #4
    noir_ecaille

    Re : Disgueusie

    Aucune mention de ce symptôme dans la notice de la boîte -- dont la liste est courte (somnolence, allergie, problème rénaux).

    Néanmoins, 1h00 après la prise, j'ai systématiquement une vague d'amertume très nette et très accentuée. La coïncidence est troublante puisque je n'ai jamais connu de tels symptômes auparavant. Dois-je le mentionner auprès de mon médecin ?

    Quant à un éventuel arrêt, j'ai bien tenté de me passer de la pilule du dodo. Le problème c'est que je suis en début de traitement et que sans prise, je fais une nuit blanche ou bien le sommeil (s'il se décide) ne me prend que pendant une petite heure. Ce n'est pas de gaité de coeur (je ne vais jamais chez le médecin avant qu'il ne soit trop tard), et ça amplifiait d'autres problèmes (grande migraineuse au Maxalt).

    C'est pourquoi je cherche à comprendre avant de faire une bêtise

  6. #5
    mh34

    Re : Disgueusie

    Il existe une classe d'hypnotiques qui provoque cet effet secondaire désagréable mais sans conséquence. C'est peut-être le cas du vôtre.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    noir_ecaille

    Re : Disgueusie

    Quels seraient les inconvénients ou les différences thérapeutiques d'un changement de classe ?

    J'ai probablement pris un médicament d'une autre classe antérieurement -- des gouttes pour dormir.
    Sauf que je me réveillais mal et j'avais un désagréable "relent" de migraine -- difficile de mieux le décrire : c'est différent du mal de tête, plus proche de mes symptômes habituels de détresse migraineuse (flashs sporadiques mais très espacés de douleur aiguë type migraine habituelle dans un fond dilué de mal de tête, apathie, état nauséeux, hypersensibilité physique [vue, odorat, ouïe, goût, touché]).

    Quelles sont ces classes (avec des liens ce serait super ) ?

  9. #7
    Edelweiss68

    Re : Disgueusie

    Bonsoir,

    Certains psychotropes peuvent être responsables de dysgeusie dû à la xérostomie (bouche sèche) qu'ils induisent mais ce n'est pas forcément le mécanisme impliqué dans tous les cas.

    Au niveau des anxiolytiques/hypnotiques (Alprazolam, diazépam, oxazépam, flurazépam, zopiclone…), on peut retrouver une agueusie, hypogueusie ou dysgueusie dans 0.1 à 6% des cas par blocage de certains récepteurs membranaires, inhibition de la gustine, inhibition de la transmission neuronale des récepteurs.

    Concernant les antidépresseurs (Amines tertiaires et secondaires, trazodone, bupropion, sertraline, paroxétine, venlafaxine), on peut retrouver une dysgueusie, hypogueusie ou phantogueusie dans 0.1 à 9% des cas par inhibition des récepteurs 5-HT et NA, inhibition de la transmission neuronale des récepteurs, xérostomie...

    Source:Stomatologie [22-012-F-10]
    Médicaments psychotropes en stomatologie et en odontologie

  10. Publicité
  11. #8
    myoper

    Re : Disgueusie

    Citation Envoyé par noir_ecaille Voir le message
    Néanmoins, 1h00 après la prise, j'ai systématiquement une vague d'amertume très nette et très accentuée.
    Ca semble sans appel.
    Pour être suffisamment sur, il faut faire l'épreuve de l'arret et de la reintroduction.
    Le plus raisonnable est d'en parler au médecin pour voir s'il est utile de le changer (pas le médecin) ou si garder cet inconfort peut être utile pour pouvoir se sevrer ultérieurement et le plus tot possible (du médecin aussi).

  12. #9
    noir_ecaille

    Re : Disgueusie

    Merci pour toutes ces informations