Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 7 sur 7

Pathologie



  1. #1
    sema2805

    Question Pathologie


    ------

    Bonjour, je suis étudiante en soins infirmiers. Et j'ai une question de pathologie à vous poser...

    Ma question est:

    Si l'on considère que vous êtes un infimier(e) gradué (ou étudiant) dans un service d'urgence. Et que vous êtes face à une situation du sytle:

    "Mme X est retrouvée chez elle, couchée sur le sol, après 48 heures sans manger, ni boire... Elle n’urine plus."

    En tant qu'infirmier(e), que suspecterez-vous ?
    Que ferez-vous ? Quelle traitement "simple" préconiserez-vous*?



    Merci d'avance.

    -----

  2. #2
    myoper
    Modérateur

    Re : Pathologie

    Citation Envoyé par sema2805 Voir le message

    En tant qu'infirmier(e), que suspecterez-vous ?
    Que ferez-vous ? Quelle traitement "simple" préconiserez-vous*?
    Bonsoir,

    Exposez nous vos idées et les intervenants donneront leur sentiment.

    @+

  3. #3
    sema2805

    Re : Pathologie

    Voici ma réponse:

    Afin de déterminer la cause de l’évanouissement, je chercherai à obtenir des renseignements sur les évènements qui ont lieu avant, pendant et après l’évanouissement. Pour plus de précisions, il est nécessaire qu’un témoin soit présent pendant l’entrevue.

    Ma toute première action serai de lancer l’appel au médecin urgentiste. Lors de la rencontre, la personne doit apporter tous ses médicaments et tous les documents résumant sont état de santé. Le type d’examen à effectuer ainsi que l’étendue de l’investigation dépendent des causes possibles, de l’âge de la personne et de ses antécédents médicaux.

    Je tenterai d’abord de stabiliser l’état du patient et d’éliminer les causes graves d’évanouissement (p. ex. arythmie, infarctus). On procèdera à un examen physique, cardiaque ou neurologique complet. On pourra également évaluer l’activité cardiaque, vérifier la tension artérielle, demander des analyses sanguins, un électrocardiogramme…

    Selon les circonstances, on administrera de l’oxygène et on installera une voie veineuse. Si la cause n’est pas évidente, si l’on soupçonne une cause grave ou si des examens plus approfondies s’avèrent nécessaires, le patient devra être hospitalisé.

    • Évanouissement vagal
    • Évanouissement d’origine cardiaque
    • Evanouissement secondaire à une crise d’épilepsie
    • Evanouissement secondaire à une baisse de tension (hypotension orthostatique)

  4. #4
    myoper
    Modérateur

    Re : Pathologie

    Sans préjuger de ce qui vous est demandé, je trouve la réponse pas mal du tout.
    Je détaille un peu.

    Citation Envoyé par sema2805 Voir le message
    Afin de déterminer la cause de l’évanouissement, je chercherai à obtenir des renseignements sur les évènements qui ont lieu avant, pendant et après l’évanouissement. Pour plus de précisions, il est nécessaire qu’un témoin soit présent pendant l’entrevue.
    Oui mais comme elle a été retrouvée, il est probable qu'il y en ai pas (un témoin aurait donné l'alerte avant).
    Mais la question doit être posée.

    Ma toute première action serai de lancer l’appel au médecin urgentiste. Lors de la rencontre, la personne doit apporter tous ses médicaments et tous les documents résumant sont état de santé.
    Idem : ça doit être recherché mais il est probable que ce soit les pompiers qui amènent quelques éléments.

    Le type d’examen à effectuer ainsi que l’étendue de l’investigation dépendent des causes possibles, de l’âge de la personne et de ses antécédents médicaux.
    Toujours bien même si il est possible que la personne ne soit pas en état de s'exprimer (de façon claire, cohérente ou fiable).

    Je tenterai d’abord de stabiliser l’état du patient et d’éliminer les causes graves d’évanouissement (p. ex. arythmie, infarctus). On procèdera à un examen physique, cardiaque ou neurologique complet. On pourra également évaluer l’activité cardiaque, vérifier la tension artérielle, demander des analyses sanguins, un électrocardiogramme…
    Tout a fait, les premiers éléments orienteront les recherches suivantes.


    Selon les circonstances, on administrera de l’oxygène et on installera une voie veineuse. Si la cause n’est pas évidente, si l’on soupçonne une cause grave ou si des examens plus approfondies s’avèrent nécessaires, le patient devra être hospitalisé.
    J'ai mis en gras les points important car c'est en fonction de ça que les gestes seront dictés (par : protocoles et/ou médecin).


    • Évanouissement vagal
    • Évanouissement d’origine cardiaque
    • Evanouissement secondaire à une crise d’épilepsie
    • Evanouissement secondaire à une baisse de tension (hypotension orthostatique)
    Oui, on peut lister mais l'examen précédent aura pris en compte ces causes (les antécédents et autre circonstances auront orienté le diagnostic).

    Un oubli qui en est un dans votre cas : les conséquences de cette chute et cet état allongé sur le sol.
    Il est évident que ce sera pris en compte dans l'examen général mais cela doit vous orienter et vous évoquer des soucis a prévoir.
    Tous les mots comptent (allongée-sol/sans boire/48 h/ n'urine plus).

  5. A voir en vidéo sur Futura
  6. #5
    Hazel

    Re : Pathologie

    Je ne sais pas jusqu'où il faut aller dans le détail, s'il suffit de dire " examen cardiaque " pour avoir les points ou si tu dois détailler un peu plus, mais j'aurais quand même parlé des choses essentielles, à savoir en arrivant vérifier si elle est consciente, si elle respire ( à tout hasard puisque ce n'est mentionné nulle part de manière claire dans l'énoncé, l'arbre de prise en charge des premiers secours part pourtant de là ), l'état d'hydratation ( si elle est agée et n'a pas bu depuis deux jours ) avec le pli cutané ( bien que pas très fiable chez les personnes âgées ) etc...

    Prévenir les secours c'est la bonne chose à faire, mais puisqu'on y est précise que tu composes le 15 ( je me souviens de dossiers d'externat de médecine où le numéro " 15 " était coté quelques points dans la correction, pourquoi pas ici aussi ).

  7. #6
    sema2805

    Re : Pathologie

    Je vous remercie de m'avoir énnoncé vos suggestions ainsi que vos correctifs.

    J'aurai peut être dû le dire avant, mais je trouve aussi que mon énoncé n'est pas assez claire et net... J'ai l'impression que certains éléments manquent.

    C'est pourquoi, je ne sais pas à quel point, je devrai détaillé ma réponse. Mais, je pense qu'il vaut mieux détaillé au plus que de dire l'essentiel.

    Personnellement, je ne suis pas sûre que ce cas, est un cas d'évanouissement et que personne n'a fait la remarque...
    Je me pose la question, en me disant que voilà "est ce qu'un évanouissement peut durer 2 jours (48 heures) ?
    Autrement dit, je ne suis pas sûre... Est ce que ça peut être une autre pathologie ?

    J'ai aussi envie de vous poser la question en rapport avec l'alcalose/l'acidose métabolique.. Est-ce qu'on peut faire un lien avec ces termes ?


    A bientôt.

  8. #7
    myoper
    Modérateur

    Re : Pathologie

    Citation Envoyé par sema2805 Voir le message
    ... J'ai l'impression que certains éléments manquent.
    Bien sur, c'est pour que vous puissiez les supposer et que l'examinateur puisse vérifier que vous pensez a ce qu'on appelle les diagnostics différentiels (des référentiels et protocoles permettent de ne pas passer à coté).

    C'est pourquoi, je ne sais pas à quel point, je devrai détaillé ma réponse. Mais, je pense qu'il vaut mieux détaillé au plus que de dire l'essentiel.
    Oui et non car ils vous sera demandé, à un certain moment (qui n'est peut être pas venu), de ne pas donner de réponses qui ne dépendent pas de vous (médecin, par ex) mais devoir montrer que vous connaissez à peu près la démarche qu'il va effectuer (le dire sans le dire).


    Personnellement, je ne suis pas sûre que ce cas, est un cas d'évanouissement et que personne n'a fait la remarque...
    Je me pose la question, en me disant que voilà "est ce qu'un évanouissement peut durer 2 jours (48 heures) ?
    On l'appelle simplement "coma", le terme évanouissement est le langage commun.

    Autrement dit, je ne suis pas sûre... Est ce que ça peut être une autre pathologie ?
    La pathologie et donc le diagnostic sera réservé pour la sortie du patient. Vous en êtes à la description et à la démarche de soins que vous avez commencé a décrire.
    Reste a la mettre en forme et dans l'ordre.

    J'ai aussi envie de vous poser la question en rapport avec l'alcalose/l'acidose métabolique.. Est-ce qu'on peut faire un lien avec ces termes ?
    Bien sur : avec cette anurie et cet absence d'apport hydrique (ajouté a une station prolongée sur le sol ... ) on s'attend a quelques troubles, dont acido-basiques ...


    ]

Discussions similaires

  1. [Biochimie] Pathologie Hemoglobine foetale
    Par abeillee dans le forum Biologie
    Réponses: 4
    Dernier message: 11/04/2010, 18h19
  2. [Biologie végétale] Pathologie végétale
    Par BuBu63 dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 05/12/2009, 17h22
  3. [Zoologie] pathologie des hirondelles
    Par streshydrique dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 04/06/2009, 12h20
  4. [Physiologie] Pathologie inconnue
    Par climbing_ninja dans le forum Biologie
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/11/2007, 18h09
  5. Ethologie et pathologie
    Par actae dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 1
    Dernier message: 26/05/2006, 21h27
Découvrez nos comparatifs produits sur le sport et la santé.