Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 28 sur 28

Lait



  1. #1
    Edelweiss68

    Lait

    Bonjour,

    Juste une petite question qui me tracasse ; d'où vient donc cette idée fausse que le lait serait un antidote à certaines intoxications ?

    J'ai été surprise qu'un de mes cours de toxicologie commence par :"Non, le lait n'est pas un antidote" mais je me suis rendu compte que certaines personnes (plus âgées) autour de moi le pensait...

    Who knows ?

    -----

    H u m a n i t y

  2. Publicité
  3. #2
    Tropique

    Re : Lait

    Bonjour,

    C'est effectivement une croyance répandue: dans certaines professions, les typographes p.ex., exposés au plomb, les travailleurs devaient boire 1/2l de lait par jour, fourni par l'employeur.
    Il y a peut-être certaines bases dans certains cas: le lait peut peut-être agir comme chélant (une hypothèse, je n'en sais rien).
    Autre hypothèse, le calcium peut peut-être se substituer à des métaux toxiques du même groupe comme le strontium (hypothèse également).
    Et enfin, quand on boit du lait, cela remplace d'autres boissons, pas nécéssairement aussi inoffensives.
    Pas de complexes: je suis comme toi. Juste mieux.

  4. #3
    Edelweiss68

    Re : Lait

    Merci pour cette première réponse mais je reste sceptique. Je ne trouve rien de vraiment fondé pouvant soutenir cette hypothèse et au contraire le lait favoriserait l'absorption gastro-intestinale des toxiques liposolubles. Mais peut-être que l'idée est effectivement partie de suppositions...
    H u m a n i t y

  5. #4
    JPL

    Re : Lait

    En effet c'était une pratique ancienne pour les personnes exposées au plomb en particulier. En je confirme que l'efficacité (très limitée) de cette pratique repose sur le fait que les protéines du lait peuvent (ou pourraient ?) chélater une partie du Pb absorbé par voie digestive, ce qui ne règle pas le cas de celui absorbé par voie respiratoire. D'autre part le Pb se fixe fortement sous forme de phosphate dans les os et tout ce qui s'oppose à une décalcification le maintient dans cet état plus ou moins séquestré (inversement on sait parfaitement que tout épisode de décalcification ou de remaniement osseux - par exemple suite à une fracture - entraîne une augmentation du Pb sanguin).

    Alors bien sûr quand on a vu, comme moi, une entreprise proposer une consommation de lait quotidienne à des ouvriers travaillant dans des cabines de peinture (risque essentiel : solvants et autres produits organiques) c'était à hurler de rire... ou a pleurer.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  6. #5
    Mahault

    Re : Lait

    On ne peut pas non plus reprocher ce genre de thérapeutique quand à l'époque les connaissances médicales n'étaient pas les même qu'aujoud'hui. Je suppose que bien des conseils actuels seront risibles par les professionnels de santé du XXII ème siècle.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    JPL

    Re : Lait

    À l'époque où je l'ai entendu dire pour des ouvriers en cabine de peinture (et l'entreprise avait l'air fière de son initiative) c'était risible.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  9. Publicité
  10. #7
    Edelweiss68

    Re : Lait

    D'accord, d'accord ! En tout cas ce n'est plus d'actualité j'imagine (espère...) ?

    EDIT : en fait c'est une question bête, c'est interdit la peinture au plomb maintenant nan ?
    H u m a n i t y

  11. #8
    naturopathe

    Le Lait

    Le lait est l'un des deux "poisons" du corps les plus mal connus du grand public.
    Le lait (de vache) à cause du lactose
    Le pain (de blé) à cause du gluten

    Beaucoup de gens qui ont des problèmes de digestion et d'allergie devraient essayer de supprimer ces deux produits alimentaires pour voir si cela ne va pas mieux après.

    Il y a des laits de toutes sortes: amande, riz, soja de chèvre à la rigueur (80% de lactose en moins par rapport au lait de vache)
    le lait d'ânesse (que l'on peut encore trouver) par contre était même utilisé à l'hôpital St Louis (qui en possédait quelques unes) pendant la guerre pour nourrir les nourrissons orphelins.

    Il y a des pains , disons des céréales sans gluten, la plus connue est le petit épeautre (et non l'épeautre), le gluten sert à donner la légèreté, il fait les trous dans le pain.

    Mais pour le lait, le lobby du lait n'a pas l'intention de laisser répandre de tels affirmations bien connues des gens qui pratiquent les médecines naturelles, et de beaucoup de médecins renseignés.
    Claude Besnou
    Dernière modification par naturopathe ; 06/03/2011 à 01h34. Motif: oubli des problèmes d'allergie

  12. #9
    Aqualung

    Re : Lait

    Beaucoup de gens ont des intolérances au lactose principalement les asiatiques. Beaucoup perdent la capacité à digérer ce lactose au cours de leur vie également.

    Quoiqu'il en soit, le lait reste un aliment très complet et qui contient un grand nombre d'élément important pour l'alimentation... Le déconseiller aux gens sous prétexte que certains y sont allergique est stupide.
    Ce genre de théorie du complot se terminant par "oui mais les lobby blabla" commencent à me courir...


    Je vais ouvrir un second topic parlant du "Lobby = point Gowdin"

  13. #10
    Edelweiss68

    Re : Lait

    Merci d'avoir répondu au monsieur du haut mais on s'éloigne du sujet initial (et je suis sûre que celui ci (de hors sujet) a déjà été abordé quelque part sur le forum).
    H u m a n i t y

  14. #11
    camaron

    Re : Le Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    Mais pour le lait, le lobby du lait n'a pas l'intention de laisser répandre de tels affirmations bien connues des gens qui pratiquent les médecines naturelles, et de beaucoup de médecins renseignés.
    Claude Besnou

    C'est la seule reponse a de telles betises.

  15. #12
    myoper

    Re : Le Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    ... l'un des deux "poisons" du corps les plus mal connus du grand public.
    Le deuxième est l'eau que l'on boit, responsable d'intoxication.
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Intoxication_par_l%27eau

    Mais j'oubliais l'air que l'on respire (l'oxygène de l'air dans ce cas mais j'en ai aussi pour l'azote), un poison absolument mortel !

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Hyperoxie
    http://www.thelin.net/laurent/plonge...html#mecanisme

    A supprimer absolument !!


    Citation Envoyé par Edelweiss68 Voir le message
    Merci d'avoir répondu au monsieur du haut mais on s'éloigne du sujet initial (et je suis sûre que celui ci (de hors sujet) a déjà été abordé quelque part sur le forum).
    Quand tu a la réponse a ta question, tu le signales pour qu'il puisse être fermé car le fil risque d'être pollué puis remonté par les grands n'importe quoi.
    Mais il n'y a pas le feu au lac.

  16. Publicité
  17. #13
    noir_ecaille

    Re : Le Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    Le lait est l'un des deux "poisons" du corps les plus mal connus du grand public.
    Le lait (de vache) à cause du lactose
    Parce que les autres laits (chèvre, brebis, humain...) ne contiennent absolument aucun lactose ???
    Et que donner à un bébé si le lactose c'est un poison, afin que ses connexions cérébrales se développent (galactose oblige) ?
    Le pain (de blé) à cause du gluten
    C'est bizarre mais en France on s'empoisonne joyeusement juste pour le fun. Parce que personne ne supporte le gluten
    Beaucoup de gens qui ont des problèmes de digestion et d'allergie devraient essayer de supprimer ces deux produits alimentaires pour voir si cela ne va pas mieux après.
    Surtout et avant tout par décision de leur médecin traitant uniquement. Celui-ci peut, pour les allergies avérées après contrôle hospitalier, diriger son patient vers un médecin nutritionniste diplômé si nécessaire.
    Mais pour le lait, le lobby du lait n'a pas l'intention de laisser répandre de tels affirmations bien connues des gens qui pratiquent les médecines naturelles, et de beaucoup de médecins renseignés.
    Claude Besnou
    La France étant grand producteur de produits laitiers à un niveau international (fromages), je ne vois pas la nécessité d'un lobbying pour faire consommer du lait, d'autant que lorsqu'il est supporter (=pas d'allergie) et bien digéré (=pas d'intolérance au lactose), c'est comme dit plus haut un aliment complet et un apport en eau, protéines, lipides complexe, sucres complexes, vitamines et calcium appréciable, qu'il faudrait pallier/remplacer pour éviter des carences.

    Donc toujours consulter son médecin traitant avant de faire une grosse bêtise tout seul
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  18. #14
    myoper

    Re : Le Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    Le lait est l'un des deux "poisons" du corps les plus mal connus du grand public.
    C'est une réponse qui va bien avec le pseudo, a partir d'information obtenues scientifiquement par d'autres (si des recherches de naturophat(i)es scientifiquement validées existaient, ça se saurait), des conclusions déformées en sont tirées.
    Pour se démarquer et essayer de se légitimer, cette activité doit donner des réponses différentes de celles que les autres professions qui reflètent l'état actuel de la science donnent et elles seront donc au pire fausses et au mieux n'importe quoi mais en tout cas non valides.

  19. #15
    flo1885

    Re : Lait

    Sans aller dans le sens extrême de mon collègue naturopathe, je me sens obligée d'intervenir.
    Je dois dire que j'ai fait fait quelques recherches sur les articles relatifs aux bienfaits du lait, à force d'entendre "3 produits laitiers par jour" (je déteste la publicité, ça m'énerve et j"aime bien la mettre en défaut).
    AUCUNE ETUDE n'étaye cette affirmation qui provient directement des vendeurs de lait. C'est typiquement la fausse info santé (je pense aux pubs actimel, activia, etc.) qui veut se faire passer pour scientifique alors qu'elle ne l'est pas. On veut ressembler aux "5 fruits et légumes par jour". C'est vendeur.
    Aucune étude à ce jour n'a établi que le lait était indispensable à la santé des adultes. Au mieux une innocuité. CF une simple recherche medline pour ceux qui veulent s'y coller.
    Donc stop à la publicité mensongère. Perso j'adore le fromage (miam) mais c'est purement gastronomique.
    Dernière modification par flo1885 ; 07/03/2011 à 19h11.

  20. #16
    Edelweiss68

    Re : Le Lait

    Citation Envoyé par myoper Voir le message
    Quand tu a la réponse a ta question, tu le signales pour qu'il puisse être fermé car le fil risque d'être pollué puis remonté par les grands n'importe quoi.
    Mais il n'y a pas le feu au lac.
    Bon, on va dire que j'ai eu ma réponse puisque j'imagine qu'on ne reviendra plus sur le sujet initial.
    H u m a n i t y

  21. #17
    myoper

    Re : Lait

    Citation Envoyé par flo1885 Voir le message
    Aucune étude à ce jour n'a établi que le lait était indispensable à la santé des adultes. Au mieux une innocuité.
    Tout à fait, le lait contient un certain nombre de nutriments que l'on peut trouver ailleurs comme (presque) tous les autres aliments.
    Ceci dit, difficile pour les nouveaux nés de s'en passer.

    La publicité est ... de la publicité et l'organisme va avoir besoin d'un certains nombre de protéines, vitamines, calcium ... facilement trouvables dans le lait et de façon préférentielle dans les habitudes alimentaires européennes.

    .
    Dernière modification par myoper ; 07/03/2011 à 21h38.

  22. #18
    swift 2540

    Re : Lait

    Citation Envoyé par Edelweiss68 Voir le message
    EDIT : en fait c'est une question bête, c'est interdit la peinture au plomb maintenant nan ?
    Oui et non...
    Oui pour l'industrie, et la peinture en bâtiments, voitures, ...
    Non pour les artistes peintres, notamment ceux qui "rénovent" les tableaux anciens.
    Maintenant, il n'y a pas que le plomb de toxique dans les peintures, il suffit de voir le retrait des jouets en bois pour peintures toxiques
    Mais ça c'est autre chose...

  23. Publicité
  24. #19
    JPL

    Re : Lait

    Dans les pigments traditionnels anciens il y avait aussi le cinabre (mercure), des composés de cadmium, d'arsenic et de cuivre, le cobalt... Sans parler aussi de pigments utilisés dans les céramiques (un très célèbre jaune à base d'oxyde d'uranium...).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  25. #20
    camaron

    Re : Lait

    Citation Envoyé par flo1885 Voir le message
    Donc stop à la publicité mensongère. Perso j'adore le fromage (miam) mais c'est purement gastronomique.
    Comment fais tu pour qu'il n'y ai rien de nutritionnel lorsque tu manges ton fromage ?

  26. #21
    flo1885

    Re : Lait

    Citation Envoyé par camaron Voir le message
    Comment fais tu pour qu'il n'y ai rien de nutritionnel lorsque tu manges ton fromage ?
    J'aime le fromage parce que c'est bon. C'est gras, c'est salé, c'est calorique, et j'ai déjà suffisamment de calcium sur d'autres aliments. Je ne considère qu'en consommant du fromage je fasse du bien à ma santé. Ceci dit je ne suis pas une hygiéniste, et je fais plein d'autres choses tout aussi voire plus dommageables (en toute connaissance de cause)

  27. #22
    naturopathe

    Re : Lait

    Citation Envoyé par Aqualung Voir le message
    Beaucoup de gens ont des intolérances au lactose principalement les asiatiques. Beaucoup perdent la capacité à digérer ce lactose au cours de leur vie également.

    Quoiqu'il en soit, le lait reste un aliment très complet et qui contient un grand nombre d'élément important pour l'alimentation... Le déconseiller aux gens sous prétexte que certains y sont allergique est stupide.
    Ce genre de théorie du complot se terminant par "oui mais les lobby blabla" commencent à me courir...
    Et bien non : « Quoiqu'il en soit, le lait n’est pas un aliment très complet et qui contient un grand nombre d'élément important pour l'alimentation » au contraire, le lait est un poison pour l’organisme !

    La réputation du lait de vache comme boisson fortifiante et reminéralisante par son calcium est-elle justifiée ? De nombreuses recherches ont d'abord conduit médecins, hygiénistes et chercheurs à soupçonner sa nocivité pour, aujourd'hui, l'affirmer et considérer le lait de vache comme un aliment non spécifique à l'homme. Cette idée heurte nos croyances.
    Comment et pourquoi le lait de vache est-il nocif pour la santé de l'être humain ? Et jusqu'où cette nocivité peut-elle conduire ? Existe-t-il des solutions de substitution ?
    Comme les alcools, le tabac, le sucre blanc, les graisses cuites, le lait de vache est un produit nocif. Nous consommons et abusons de tous ces produits, ne voyant pas au-delà de la satisfaction immédiate de nos besoins.
    Si le lait n'est pas bon pour les enfants qu'en est-il pour les adultes et surtout les personnes âgées qui prennent un grand bol de lait chaud tous les soirs. Avec Anne Laroche-Walter, étudions pourquoi le lait de vache est nocif pour la santé de l'être humain ? En voici les principales raisons.
    Code génétique inadapté
    Les hormones contenues dans le lait de vache sont des véhicules d'informations et vont transmettre au rhinencéphale du veau des informations adaptées à cette espèce animale particulière. Ainsi la programmation génétique de croissance spécifique au veau (par exemple peser 500 kg à six mois) va être enregistrée dans le cerveau archaïque d'un nourrisson qui, lui, dans le même temps, ne doit peser que 7 à 8 kg !
    Cette information non spécifique, qui ne correspond en rien à la croissance normale de l'être humain, va perturber le mécanisme sensible du système hormonal coordonné par le couple hypothalamus-hypophyse et, de ce fait, déclencher toute une série d'adaptations fâcheuses pour le bon fonctionnement physiologique de l'individu. Quand bien même, mal¬gré cela, l'organisme humain serait capable de s'adapter à cette désinformation, il le ferait au détriment d'autres fonc¬tions s'étalant sur la vie entière de l'individu et même sur des générations. C'est ce qui se produit.
    C'est pourquoi le danger ne porte ni sur la quantité de produits laitiers absorbés, ni même sur la qualité biologique : le lait de vache issu de l'agrobiologie contient absolument les mêmes informations néfastes et non adaptées à l'espèce humaine. Une seule goutte de lait, même cachée dans un gâteau, suffit à dérégler le processus du métabolisme.
    En conséquence, on constate, dans la plupart des cas, des réactions négatives du bébé lors du sevrage passant du lait maternel au lait de vache ou aux laits dits maternisés, qui restent malgré tout spécifiques à l'espèce animale car composés avec du lait de vache.
    Cette information ne se trouve pas dans la viande de bœuf qui n'a pas les mêmes caractères d'information. Il est plus dangereux pour la santé de l'homme de consommer des laitages que de la viande de bonne qualité biologique.
    Du calcium non fonctionnel
    Nous trouvons dans le lait de vache, tout comme dans le lait maternel, du calcium. Celui-ci est dosé suivant les besoins du veau ou ceux du bébé. Non seulement les besoins ne sont pas les mêmes mais si grande que soit la proportion de calcium dans le lait de vache, celui-ci ne pourra en aucun cas être disponible pour l'organisme humain. En effet, les protéines spécifiques contenues dans le lait animal et ayant pour fonction de transmettre l'information nécessaire à l'élaboration de l'osséine (filet à l'intérieur du cartilage destiné à retenir les minéraux) ne seront pas adaptées à notre espèce mais au veau, donc totalement inopérantes pour l'être humain. C'est pourquoi le bébé, l'enfant, ou l'adulte, auront très peu d'osséine et de ce fait, retiendront mal les minéraux, entraînant une déminéralisation progressive.
    Il semblerait que l'organisme, d'une part se défait de ces sels minéraux circulant dans le système sanguin par défaut d'osséine et, d'autre part accumule ces mêmes sels (contenus en trop grande quantité dans le lait de vache) dans des endroits tissulaires et organiques du corps.
    Des graisses saturées
    Dans le lait maternel, les graisses sont essentiellement constituées d'acides gras polyinsaturés. Le lait de vache, lui, contient essentiellement des acides gras saturés à grosses molécules lipidiques que le foie de l'être humain a du mal à digérer et à métaboliser. Le système biliaire se fatigue par une suractivité pour tenter de dissoudre un produit incompatible avec le système digestif.
    Il est important de savoir que le lait de vache a la propriété de fixer les toxines déjà présentes dans le corps et principalement celles qui viennent s'y ajouter par l'alimentation. C'est pourquoi, lors d'une maladie aiguë ou chronique (grippe, angine, infection), il est indispensable de supprimer tous les produits laitiers afin de retrouver la santé. De plus, les graisses qui ne sont pas éliminées seront absorbées au niveau de l'intestin grêle, passant ainsi dans le sang.
    Certaines graisses (acides gras polyinsaturés) ont une importance capitale pour le développement du cerveau et du système nerveux. Le cerveau de l'être humain ayant une croissance plus rapide que celui des autres mammifères, il est donc important de lui fournir des graisses de bonne qualité, c'est-à-dire insaturées, de provenance maternelle ou bien végétale.
    Par ailleurs, la croissance harmonieuse du bébé se fait à partir de la lactoferrine contenue dans les protéines du lactosérum maternel.
    Une pauvreté en lactose
    Le lait maternel, biologiquement adapté à l'homme, contient 50 % et plus de lactose que le lait de vache. Ses propriétés sont non seulement énergétiques et déterminantes dans le processus de l'assimilation des minéraux et de la constitution de la flore intestinale, mais encore participent grandement à la protection contre les germes pathogènes.
    Aucun lait d'origine animale ne protège l'homme contre les germes pathogènes et autres parasites. Bien au contraire, ils en favorisent la prolifération par la modification du milieu digestif et intestinal qu'entraîne inévitablement leur absorption.
    Les protéines du lactosérum contenues dans le lait maternel contiennent des protéines anticorps (lysozymes, gammaglobulines, immunoglobulines) qui jouent un rôle de grande importance dans la lutte contre les infections, d'autant plus que le nourrisson n'a pas établi sa barrière immunitaire intestinale.
    D'où, une fois de plus, l'importance de nourrir l'enfant au lait maternel et d'abandonner le lait de vache favorisant les parasites en tout genre.
    Des molécules géantes
    Les éléments constitutifs du lait de vache et du lait maternel sont différents, notamment par la grosseur des molécules et des protéines ainsi que par leur formule biochimique.
    Le milieu digestif est également différent selon l'espèce : l'estomac du veau sécrète de la caillette, celui du bébé de la présure pour dégrader et coaguler leurs laits respectifs. Ainsi, on constate que la caillette du veau est cent fois plus puissante et active que la présure du nourrisson, parce que les molécules constituantes du lait de vache sont nettement plus grosses que celles du lait maternel.
    Notre foie doit fournir un effort considérable pour dégrader une trop grosse molécule d'origine animale. Le bébé fabrique de la présure jusqu'à l'âge de trois ans. Au-delà de cet âge, si nous le forçons à boire du lait de vache après son sevrage, son organisme se verra forcé de fabriquer de la présure (lactase) pour digérer un aliment qui ne lui est donc pas nécessaire, au détriment des autres fonctions organiques.
    Le bébé supporte très mal le sevrage lorsqu'on lui substitue au lait maternel du lait de vache dit maternisé. Le rejet et les perturbations sont immédiats.
    Ses premières manifestations seront des selles qui s'éclaircissent (c'est une atteinte biliaire), des nausées et des vomissements pouvant aller jusqu'à l'étouffement, conséquence d'une intolérance au lait de vache, troublant la fonction stomacale ou biliaire. Des rougeurs, des boutons, des croûtes pourront surgir ainsi que des diarrhées. Les réactions du bébé seront d'autant plus fortes que celui-ci aura de la vitalité. La plupart des mamans, mal informées, persévèrent dans cette pratique. Le bébé, par nécessité, finit par s'adapter tant bien que mal à ce régime alimentaire non spécifique.
    Les Africains possèdent très peu d'enzymes (lactase) pour digérer le lait de vache. Ils sont donc plus exposés que les Occidentaux à des dérèglements digestifs aux conséquences fâcheuses. Le lait de vache et ses sous-produits (fromage, yaourt, beurre) sont contre-indiqués dans les pays tropicaux.
    Les facteurs toxiques
    Avec tous ses divers procédés de pasteurisation, d'homogénéisation et de stérilisation UHT, le lait de vache perd ce qui, à la rigueur, pourrait nous aider à nous débarrasser d'une molécule toxique, c'est-à-dire ses enzymes.
    Les enzymes sont des facteurs d'assimilation intervenant par catalyse. Sous la chaleur des divers procédés de longue conservation et de protection, le lait de vache se défait de ses enzymes qui sont toutes très sensibles et dont la survie est nulle à haute température.
    Dans la fabrication de certains fromages, et plus spécialement les fromages de Hollande, l'addition de tous les conservateurs (polyphosphate, nitrate), est très dangereuse pour la santé de l'homme. Les phosphates ont une action inhibitrice sur la fixation du calcium, d'où le nombre croissant de personnes consommant du fromage ou des produits laitiers atteintes de spasmophilie. Il faut donc se méfier de la fausse information concernant l'apport de calcium par les laitages.
    Pour compliquer l'affaire, les vaches subissent divers traitements (hormones de croissance, vaccins, antibiotiques). Elles sont elles-mêmes alimentées par des produits traités qui transmettent une forte teneur en toxines dans le lait, ajoutant à tous les facteurs déjà énumérés un danger de plus pour la santé de l'homme.
    Les produits laitiers d'Europe inondent le marché et s'expatrient vers les autres pays, notamment les pays tropicaux dont le climat ne permet pas aux consommateurs leur assimilation : de nombreux problèmes de santé en découlent... Sans en soupçonner leur origine. Pourquoi, au moment où les médias dénoncent la viande contaminée par la maladie de la vache folle, ne se préoccupe-t-on pas de la qualité du lait de vache ?
    Malgré tout ce qui vient d'être dit à propos des méfaits des produits laitiers sur la santé, ceux-ci peuvent cependant être d'un recours temporaire dans certaines circonstances, même si ce n'est pas l'idéal. Qui n'a pas entendu l'histoire d'un nouveau-né souffrant d'intolérance ou d'une absence de lait maternel sauvé par un lait de substitution (vache ou chèvre) ?
    Le lait de chèvre, plus léger, moins gras, est mieux toléré par l'enfant que le lait de vache. L'idéal serait de lui donner du lait d'orge ou d'amande dont les valeurs nutritives lui conviennent parfaitement. Le lait de riz est très apprécié en cas de diarrhée.
    Les yaourts (ensemencés par des bactéries lactiques) sont plus digestes et plus assimilables que le lait, et peuvent avoir une action efficace et active sur la flore intestinale. Les yaourts au soja nature peuvent les remplacer. En petite quantité car il ne faut pas oublier que le soja contient des purines.
    La meilleure source d'acide lactique se trouve dans les choucroutes, carottes et betteraves lacto-fermentées, toujours en petite quantité.
    Dernière modification par JPL ; 18/05/2011 à 19h31. Motif: Ajout de balise

  28. #23
    JPL

    Re : Lait

    D'une part tu pourrais utiliser la balise Quote quand tu cites quelqu'un : ce n'est pas à un modérateur de faire le travail à ta place.

    D'autre part il a déjà été expliqué que c'est du n'importe quoi délirant.
    Donc la prochaine fois que quelqu'un vient réciter ici son petit catéchisme (ou livre rouge, au choix) anti-lait ça partira à la poubelle en tant de fausse science caractérisée.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  29. #24
    myoper

    Re : Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    Et bien non : « Quoiqu'il en soit, le lait n’est pas un aliment très complet
    Vous pouvez raconter ce que vous voulez, ça ne changera pas la composition du lait.
    En 0.23 secondes : http://www.lycee-pascal-colmar.net/p.../ST2S/lait.pdf ...

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    et qui contient un grand nombre d'élément important pour l'alimentation » au contraire, le lait est un poison pour l’organisme !
    C'est bien connu, il doit y avoir au moins 30 millions de morts par jour rien qu'en France, à commencer par tous les bébés qui en prennent !

    Je ne prends pas la peine non plus de relever la quantité d'erreurs véhiculées par cette théorie toute personnelle mais en lisant ça, je ne suis pas vraiment étonné que la naturopathie fasse des dégâts dès qu'elle s'occupe de la santé des gens.

    Citation Envoyé par Charte Voir le message
    6. Ayez une démarche scientifique. Ce forum n'est pas un lieu de discussion sur de soi-disant phénomènes paranormaux ou "sciences" parallèles. Toutes idées ou raisonnement (aussi géniaux soient ils) doivent reposer sur des faits scientifiquement établis et non sur de vagues suppositions personnelles, basées sur d'intimes convictions.

    D'autre part la seule vocation de Futura-Sciences étant la vulgarisation scientifique de bon niveau ce n'est pas le lieu pour des questionnements ou remises en cause de théories admises dont seuls des spécialistes ont les compétences pour débattre, ni pour l'exposé de théories strictement personnelles. Une telle démarche aurait sa place uniquement dans un séminaire ou un congrès scientifique.
    Ce qu'il y a de bien, c'est que je peux tenir exactement le même raisonnement que le naturopathe et en déduire qu'il ne faut rien avaler, y compris ce qu'il propose (parce qu'il aime ça ?) et mourir de faim.

  30. Publicité
  31. #25
    pelkin

    Re : Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    Les hormones contenues dans le lait de vache sont des véhicules d'informations et vont transmettre au rhinencéphale du veau des informations adaptées à cette espèce animale particulière. Ainsi la programmation génétique de croissance spécifique au veau (par exemple peser 500 kg à six mois) va être enregistrée dans le cerveau archaïque d'un nourrisson qui, lui, dans le même temps, ne doit peser que 7 à 8 kg !
    Vaut mieux entendre cela que d'être sourd ... quoique

    Chérie, le bébé il pèse combien ?

    250.

    Grammes ?

    Ben non, kilogs.

    Et merde, trop tard, encore un bébé parti pour les 500

  32. #26
    naturopathe

    Thumbs up Re : Lait

    C'est vrai que les gens comme moi qui ne sont pas des moutons ne viennent pas beaucoup sur ce genre de forum où l'on rabâche à (petite) longueur de temps ce que les médias à la solde des laboratoires pharmaceutiques vous impriment dans le cerveau!
    Pauvres de vous "scientifiques" dans le vrai mauvais sens du mot!
    Restez entre-vous, vous le valez bien.

  33. #27
    JPL

    Re : Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    Restez entre-vous, vous le valez bien.
    Alors adieu !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  34. #28
    myoper

    Re : Lait

    Citation Envoyé par naturopathe Voir le message
    Pauvres de vous "scientifiques" dans le vrai mauvais sens du mot!
    C'est une bonne idée de changer le sens des mots rien qu'en le disant.
    Bientôt on aura le bien mauvais et le mauvais bien.


Discussions similaires

  1. lait = !!
    Par bestha dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 23/11/2008, 11h10
  2. [Microbiologie] Le lait
    Par khitchi dans le forum Biologie
    Réponses: 2
    Dernier message: 23/08/2008, 16h13
  3. le lait
    Par ma margotte dans le forum Chimie
    Réponses: 1
    Dernier message: 25/03/2007, 18h22
  4. le lait
    Par FAY9AL dans le forum Chimie
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/12/2006, 15h35
  5. Le lait...
    Par Vin'Z dans le forum Chimie
    Réponses: 11
    Dernier message: 11/09/2005, 11h58