Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 37

Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?



  1. #1
    anelorette

    Question Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Bonjour à tous!
    je me pose une question en fait très simple (qui peut paraître idiote!) mais j'ai l'impression que pas grand monde ne se la pose (j'ai déjà fait une recherche sur le net mais je ne tombe pas sur les bonnes pages...)
    en fait je voudrais savoir pourquoi on pleure quand on est triste, quand on est heureux... quel mécanisme va "stimuler" le sac lacrymal? et puis même, elles servent à quoi les larmes dans la tristesse, dans la joie? parce que bon on sait que les larmes servent à humidifier les yeux mais pourquoi cette "hypersécrétion" lors d'émotions?
    est-ce que quelq'un détient la réponse?...
    merci d'avance!

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    KLASS

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    j' ai une vague idée d'une direction à creuser , pleurer s'accompagne d'une mimique et parfois de l'emission de cris qui défénitivement ont une valeur de communication chez des primates comme nous.
    Il est important de transmettre ses états d'âmes à autrui pour qu'il adapte son comportement.
    Pourquoi des larmes ? peut être qu'a l origine il y avait contraction de muscles au niveau des glandes lacrimales?
    Pourquoi les enfants et les femmes pleurent ils plus que l'homme adulte ?
    Pourquoi cette grande paix juste apres les pleurs? Y aurait il un effet sédatif avant que la chaudiére n'explose.
    réfléchis bien

  4. #3
    Tuttle

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Anelorette & Klass,


    A la question, Pourquoi les enfants et les femmes pleurent ils plus que l'homme adulte ?
    L'homme refoule ses larmes lorsqu'il s'insère dans le personnage stéréotypé résultant du processus de sa sociabilisation, Pour preuve, les petits garçons pleurent tout autant que les petites filles.
    Les larmes servent à maintenir un équilibre èmotionnel et provoque l'emission de dopamine ou du genre. Un peu comme aprés un bon jogging.

  5. #4
    Mikka

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    il y à aussi une histoire d'hormone.

    Il n'y a pas d'hormone des larmes, mais les hormones féminisme ont beaucoup plus d'impact sur l'humeur, et rend plus sensible aux émotions des autres, mais aussi plus sensible tout court.

    Voilà pourquoi certaines femme on la larme facile durant leur règles.

    Bon, après c'est de la théorie, il y à des femmes qui ne pleurs jamais, et des homme qui pleurs facilement comme toujours tout le monde ne rentrent pas dans les schéma.

    Mais des témoignage de trans-sexuel on montré que depuis qu'il avait changé de sexe il pleurait beaucoup plus facilement (lorsqu'il étaient devenu femme) ou beaucoup moins (pour ceux devenus "homme""

  6. #5
    Yliane

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Je me posais exactement la même questio, savoir que les femmes pleurent plsu que les hommes ou pas, c'est pas vraiment la question.

    Je me demande si la réaction déclenchant la larme a été étudié, car c'est qu'il semble que quand une emotion est trop forte, ca s'évacue sous forme de larme crie, ou geste....Bizarre.

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    crtvby

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Bonjour Anelorette,

    Cette question me tarabuste !!!
    Il faudrait savoir à quoi réagissent les glandes lacrymales dans cet état émotionnel...

    Bon ,en attendant de savoir, je fais une réponse poétique...

    "Pourquoi pleure t'on quand on est triste ?
    Mais, parce qu'on est triste !!!"
    Chr.B.

  9. Publicité
  10. #7
    invite638

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Si les femmes pleurent plus que les hommes, c'est parce que ceux-ci entendent dès leur plus jeune âge cette phrase incontournable " Ne pleure pas comme une fille !"

    Et comme moi aussi j'aime ce qui est poétique...

    Les pleurs sont la lessive des sentiments.
    [Malcolm de Chazal]

  11. #8
    Mikka

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Citation Envoyé par Camai Voir le message
    Si les femmes pleurent plus que les hommes, c'est parce que ceux-ci entendent dès leur plus jeune âge cette phrase incontournable " Ne pleure pas comme une fille !"
    Oui, il y à une grande part de culture dans les pleurs. Dans certains pays, un homme qui pleur facilement n'est pas efféminé du tout, c'est habituel.

    Mais il y a une part biologique aussi. les femmes sont plus aptes à percevoir les émotions d'autrui, et elles ont donc le pleurs plus facile parfois.

  12. #9
    Thatslife

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Cela dit, les larmes ne sont pas l'expression de la seule tristesse.
    Elles expriment également la joie intense, la plénitude, la rage ... en fait, toute émotion vraiment forte semble avoir besoin de "sortir" sous forme de pleurs.
    Ce serait donc plutôt un mécanisme de libération lors d'un stress émotionnel.
    Un rapport avec les hormones correspondantes ? Je ne sais pas.

  13. #10
    invite638

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Citation Envoyé par Mikka Voir le message
    Mais il y a une part biologique aussi. les femmes sont plus aptes à percevoir les émotions d'autrui, et elles ont donc le pleurs plus facile parfois.
    Est-ce vrai ?
    Mais alors VOUS les hommes vous êtes vraiment insensibles !

  14. #11
    frivolle

    Post Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Mais l'univers de la larme va bien plus loin que la tristesse et est bien plus compliqué qu'il n'y paraît. Loin de n'être que de l'eau salée, c'est un liquide à la composition et à la structure très complexes. Et tout comme le rythme cardiaque, la sueur, les rougeurs, elle est révélatrice des émotions, joies ou peines, qui naissent en nous. À tel point qu'elle occupe une place de choix dans les mythologies.

    Dans l'Égypte ancienne, on pense que les hommes sont nés des larmes de Rê, le Soleil. Pour les Incas, c'est le dieu du ciel Viva*cocha qui, par ses pleurs, est à l'origine de notre monde, car « l'eau fertile des larmes est à l'origine de tout, l'immense réservoir où le ciel, les arbres et les visages se mirent ». Si, dans la Bible, on ne voit pas le Christ rire, il pleure par trois fois : les larmes sont donc signe d'humanité. Au Moyen Âge, le fait de pleurer, par dévotion ou dans un état de grâce, est valorisé et encouragé.

    Avant tout, les larmes ont un rôle lubrifiant pour les paupières, humidificateur et nutritif pour la cornée et la conjonctive de l'oeil. Elles sont produites en continu dans les glandes lacrymales, se *répandent à la surface des yeux, puis sont recueillies et transportées dans les fosses nasales par les voies lacrymales. Le film lacrymal sur la cornée est renouvelé par le clignement des paupières en moyenne toutes les 10 secondes. Son volume est d'environ 6 milli*litres et il est produit à raison de 2,4 ml par minute. Lorsque l'on dort, et que les yeux restent donc fermés, les glandes lacrymales sont légèrement *stimulées pour que le liquide coule tout seul et les vaisseaux sanguins bordant la cornée subissent une vasodilatation pour assurer le *ravitaillement en oxygène. Ce qui donne parfois, au réveil, les yeux rouges.

    Ce liquide lacrymal est produit par filtration du sang dans les *cellules des glandes lacrymales, celles-ci rajoutant quelques composés supplémentaires, comme une molécule antibactérienne, le lysozyme. C'est un véritable liquide nourricier. Car la cornée, organe vivant composé de cellules se *renouvelant régulièrement, ne possède pas de système vasculaire : des vaisseaux sanguins, même très fin, gêneraient la vision. C'est donc le liquide lacrymal qui apporte l'oxygène nécessaire au fonctionnement des cellules de la *cornée.

    Le film de larmes possède plusieurs couches. La plus superficielle est la plus riche en corps gras pour limiter l'évaporation *natu*relle de l'eau. L'intermédiaire est la plus riche en oxygène et dio*xyde de carbone. Celle qui est *directement en contact avec la cornée est la plus visqueuse, un peu comme un mucus riche en protéines et « contrôle » la répartition du film.

    Influx nerveux

    Plusieurs causes peuvent être à l'origine de variations dans la production et la sécrétion du *liquide lacrymal. Il peut s'agir de causes physiques, vent, froid, etc., qui vont augmenter la production pour lutter contre le desséchement. Mais la cause qui nous intéresse le plus est celle des émotions. Celles-ci sont « gouvernées » en premier lieu par notre cerveau archaïque « reptilien » avant d'être relayées par notre néocortex, le « cerveau de la raison ».

    Ainsi, une joie intense, une douleur, une peine vont déclencher des messages qui vont venir dire aux glandes lacrymales d'augmenter leur production de liquide lacrymal. Ses voies naturelles d'évacuation (les voies lacrymales) se remplissent, saturent et l'excédent s'écoule alors de l'oeil directement sur le visage. Les larmes coulent. Et leur composition est alors bien *différente des larmes créées, par exemple, par l'épluchage des oi*gnons. Ces dernières contiennent beaucoup moins de protéines que les pleurs d'émotions. Dans celles-ci, on trouve une plus grande quantité d'hormones, dont la prolactine, qui stimule la production de lait, et l'hormone leucine encéphaline qui elle, agit naturel*lement sur la douleur.

    La présence de cette prolactine expliquerait, en partie, que les femmes, de leur puberté à leur ménopause, pleurent en moyenne quatre fois plus que les hommes. Jusqu'à environ 12 ans, les filles ne pleurent pas plus que les garçons (taux de prolactine équivalent). À 18 ans, en revanche, elles en sécrètent 60 % de plus que les garçons.

    L'analyse de la composition chimique des larmes explique également leur effet bénéfique. D'une part parce que le message nerveux qui provoque les larmes entraîne donc l'apparition d'antalgiques naturels. D'autre part parce qu'elles permettent une meilleure élimination des molécules responsables du stress ou de toxines *apparues sous l'effet du stress. Une étude a même calculé que pleurer diminue la tristesse ou la colère d'environ 40 %. Alors, à vos larmes, citoyens...

  15. #12
    MaliciaR

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Citation Envoyé par Mikka Voir le message

    Mais il y a une part biologique aussi. les femmes sont plus aptes à percevoir les émotions d'autrui, et elles ont donc le pleurs plus facile parfois.
    Euh tu m'excuseras, mais pas d'accord du tout...
    Si quelqu'un est "apte", comme tu dis, à percevoir les émotions des autres, c'est qu'il est attentionné et sensible à ce qui se passe émotionnellement chez ceux qui l'entourent. Cela vaut-il pour autant dire que la personne a les larmes faciles? Je suis désolée, mais dire que les femmes sont plus sensibles à leur entourage et plus "aptes" à ressentir de l'empathie que les hommes, donc plus attentionnées que les hommes, relèvent d'une idée assez sexiste...
    (J'ai mis le mot apte entre "" parce que l'aptitude est une qualité physique : être apte de signifie pouvoir; or, ici la question n'est pas "peuvent-ils pleurer ou pas comme elles?" mais comment ça se produit...)
    Je ne connais pas les mécanismes physiologiques qui font que nous pleurons, mais il y a des mécanismes socio-psychologiques qui font que les hommes adultes cacheront plus souvent leurs larmes que les femmes. Parce qu'on leur inculque depuis qu'ils sont petits qu'un homme, ça pleur pas Je suis fille et je pleure moins souvent que beaucoup de garçons, alors...

    Cordialement,

    Cordialement,
    An expert is one who knows more and more about less and less.

  16. Publicité
  17. #13
    Mikka

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Je suis d'accord, la principale raison est culturelle.

    MAIS, il a été prouvé que les femmes mettait beaucoup moins de temps à reconnaitre l'émotion exprimé par le visage d'une personne, que les hommes.

    évidement ce n'est pas parce qu'elle reconnaissent plus vite qu'elles pleurs plus facilement.

    Des transexuelles hommes devenus femmes admettent eux même qu'il sont plus sensible à certains sujet.

    Je vois vraiment pas ce qui a de sexiste la dedans!

  18. #14
    kinette

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Citation Envoyé par Mikka Voir le message
    Je vois vraiment pas ce qui a de sexiste la dedans!
    Ce qu'il y aurait de sexiste est d'affirmer sans arguments et j'en vois pas de valable à l'heure actuelle) que la base d'une différence statistique est biologique.
    De plus il faudrait aussi avoir une idée de l'importance de la fameuse différence et du recouvrement des distributions... parce que dire qu'il y a une différence, quel intérêt si ça se joue à un chouillat?

    K.i repense à cette vieille étude qui montrait que les femmes parlaient plus que les hommes... étude invalidée par une étude plus récente (évolution des différences? ).
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  19. #15
    Mikka

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Là, c'est voir du sexisme dans ce qui t'arranges!

    T'en pis si tu ne veux pas de discution.

  20. #16
    kinette

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Citation Envoyé par Mikka Voir le message
    Là, c'est voir du sexisme dans ce qui t'arranges!

    T'en pis si tu ne veux pas de discution.
    Euh, je ne comprends pas ta réaction? Je ne t'ai pas taxé de sexiste, j'ai expliqué qu'observer des différences (mais vaut mieux aussi donner une idée de leur importance, car une différence dans l'absolu ne veut rien dire) n'est pas la même chose que prétendre qu'elle est biologique quand on n'en a aucune preuve (et qu'on peut raisonnablement penser que c'est lié à la culture).
    Et je ne vois pas ce qui m'arrangerait ou non dans cette histoire
    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  21. #17
    Mikka

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    quelques soit mes affirmation, ce n'est sexiste que si tu considère que la sensibilité est une faiblesse, ce qui n'est pas mon point de vue en tous cas.

    J'abandonne mon argument sur les transexuelle vue que comme il ne sort pas de "Nature" ou d'une citation de quelqu'un de plus crédible que moi il n'a pas de valeur.

  22. #18
    kinette

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Citation Envoyé par Mikka Voir le message
    quelques soit mes affirmation, ce n'est sexiste que si tu considère que la sensibilité est une faiblesse, ce qui n'est pas mon point de vue en tous cas.

    J'abandonne mon argument sur les transexuelle vue que comme il ne sort pas de "Nature" ou d'une citation de quelqu'un de plus crédible que moi il n'a pas de valeur.
    Bonjour,
    Les sexisme, ce n'est pas que donner des défauts aux femmes et des qualités aux hommes... c'est comme dire que le racisme ça serait seulement attribuer des défauts spécifiquement à ceux qui ne sont pas tout blancs... ça peut évidemment être dans les deux sens...
    Et même prétendre que "les femmes sont douées pour les langues (sous-entendu "faites pour ça") et "les mecs pour les maths", c'est aussi sexiste, même si on n'attribue pas de valeurs à ces prétendues douances différentes.

    Quand à tes propos sur les transexuels, je ne vois absolument pas en quoi ça pourrait prouver quoi que ce soit, même si c'était avéré scientifiquement qu'ils se trouvent "plus sensibles à certains sujets"

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  23. Publicité
  24. #19
    Pippin

    Wink Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Hello,

    Selon moi, si les Hommes sont moins sensibles, c'est parce qu'ils le refoulent, se pensant plus forts que les Femmes. Je suis d'accord avec Camai, c'est l'éducation qui influence la sensibilté des garçons. Les parents les comparent à des filles et ceux-ci, en réponse, veulent se montrer fort lorsqu'il veulent pleurer.

    C'est un cercle vicieux, car les parents mettent ses idées (naïvements sexistes) dans la tête des garçons, qui du coup veulent jouer les courageux face aux filles et pour s'attirer les récompenses des parents. Deplus, en considérant que ce ne soit pas le cas avec tous les garçons, ils s'influencent entre eux, traitant à leurs tour les garçon sensibles de mauviettes, ces derniers à leur tour refoulent leurs sentiments... C'est une suite d'influences.

    J'aimerais ajouter que je trouve le féminisme paradoxal, il cherche l'égalité des sexes (considérant que ce n'est pas le cas) et prône la galenterie,...
    Mais laisser les femmes entrer les premières et leur tenir la porte est un peu comme si on les considérait comme des êtres plus fragiles et faibles.

    Je précise que c'est un avis personnel

  25. #20
    kinette

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Citation Envoyé par Pippin Voir le message
    J'aimerais ajouter que je trouve le féminisme paradoxal, il cherche l'égalité des sexes (considérant que ce n'est pas le cas) et prône la galenterie,...
    Mais laisser les femmes entrer les premières et leur tenir la porte est un peu comme si on les considérait comme des êtres plus fragiles et faibles.

    Je précise que c'est un avis personnel
    C'est un peu HS dans cette histoire, et de plus c'est un cliché du "féminisme"... et de toute façon, lutter contre le sexisme n'est pas une lutte à sens unique "pour les femmes", ni une lutte pour que "tout le monde soit pareil", c'est une lutte pour la liberté des membres de chaque sexe à développer les qualités, activités, etc... qu'ils ont envie sans être bloqués par des clichés, des stéréotypes.

    K
    Nomina si nescis, perit et cognito rerum.

  26. #21
    Novocaine

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Salut,
    peut on répondre à cette question intéressante svp?

    Bonjour à tous!
    je me pose une question en fait très simple (qui peut paraître idiote!) mais j'ai l'impression que pas grand monde ne se la pose (j'ai déjà fait une recherche sur le net mais je ne tombe pas sur les bonnes pages...)
    en fait je voudrais savoir pourquoi on pleure quand on est triste, quand on est heureux... quel mécanisme va "stimuler" le sac lacrymal? et puis même, elles servent à quoi les larmes dans la tristesse, dans la joie? parce que bon on sait que les larmes servent à humidifier les yeux mais pourquoi cette "hypersécrétion" lors d'émotions?
    est-ce que quelq'un détient la réponse?...
    merci d'avance!

  27. #22
    lolo83200

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    bonjours a tous, j ai lu un doc sur le net qui parlais du mental, ca expliquais que toute les contrariétés de la vie, stress, pression, decepection sont stokées sou form de toxine, et que le fait de pleurer permet de les evacuer. ca parait logique et c'est pour ca que pleurer est naturel pour les homme comme pour les femme. voila, j esper vous avoir un peut éclairé avec ma petite culture.

  28. #23
    lolo83200

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    et de la meme facon quand nous somme heureux, par exemple l amour rend aveugle, comme une drogue trop de joie fait planner

  29. #24
    noir_ecaille

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Dû à beaucoup de sérotonine ?

    Ce qui m'intrigue : j'ai cru lire une fois qu'il existe plusieurs types de larmes. Des infos ?
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  30. Publicité
  31. #25
    bonbon1234

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    "dire que les femmes sont plus sensibles à leur entourage et plus "aptes" à ressentir de l'empathie que les hommes, donc plus attentionnées que les hommes, relèvent d'une idée assez sexiste..."

    Je pense que je ne t'apprends en te disant qu'Il y a des différences entres les hommes et les femmes. Au niveau hormonale par exemple, c'est prouvé. Je ne vois donc pas pourquoi les femmes ne pourraient pas etre plus "réceptives" "sensibles" que les hommes. Et je ne vois encore moins ce qu'il y a de sexiste la dedans.

    Voila.. mais ce n'est que mon avis !

  32. #26
    noir_ecaille

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Un avis ou un préjugé ?

    Qu'il existe des différences même évidentes (ex : appareils génitaux) n'implique pas de facto des mécanismes différents pour tout et n'importe quoi. Notamment d'un point de vue hormonal, on sait par exemple que la testostérone (produite par les gonades et les glandes surrénales) agit sur la libido tant masculine que féminine. La sérotonine et l'endomorphine participent tant chez l'homme que chez la femme aux mécanismes neurologiques de la récompense. Il n'y a donc pas nécessairement des différences psychosomatiques d'un sexe à l'autre -- plutôt d'un individu à l'autre en fonction du passif.
    "Deviens ce que tu es", Friedrich W. Nietzsche

  33. #27
    bonbon1234

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Alors voilà ou nos points de vu divergent.. Pour moi L'homme et la femme ont des "objectifs" ou "missions" bien différentes. Je parle de l'instint primitif des deux sexes. L'homme (comme chez beaucoup dautres animaux) doit féconder le plus de femme possible, c'est notre instinct de reproduction. La femme quant à elle, garde la progéniture 9mois en elle et ensuite a un lien tout particulier avec l'enfant. Un lien que le père ne pourra jamais avoir. C'est l'instinct matenel qui veut ça .. Si il y a déjà des différences a ce niveau la, ça me parait très probable que la sensibilité des homme et des femme soit différente . Après je suis d'accord pour dire que le passif joue aussi. Et le fait que, suite a sa socialisation , l'homme montre moins ses émotions. Mais je suis intimement persuadé qu'il y a des différences innées entre l'homme est la femme.

  34. #28
    mh34

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Merci de rester dans le sujet et de ne pas déborder. Pour le sujet que vous évoquez et la façon de le traiter demandée sur ce forum ( point 6 de la charte), veuillez vous reporter à ce fil : http://forums.futura-sciences.com/de...e-ethique.html
    Ω ξειν', αγγέλλει Λακεδαιμονίοις ότι τήδε κείμεθα τοις κείνων ρήμασι πειθόμενοι

  35. #29
    lau-val

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    bonjour, alors pourquoi pleure-t-on ? homme et femmes confondus bien sur
    du lx goto 8 pouces au dobson LB de 400mm tout un monde encore + en passant au UL

  36. #30
    Xoxopixo

    Re : Pourquoi pleure-t-on quand on est triste?

    Bonjour,

    une hypothèse valable :
    Le bébé, fille ou garçon, pleure lorsqu'il subit un désagrément.
    Il s'agit un comportement inné (il n'a pas besoin d'apprendre ce comportement).
    Normalement, les adultes s'occupent alors du problème.
    problème -> pleur -> plus de problème.

    Un fois ce comportement installé, validé donc, le déconditionnement est plus difficile.
    D'un point de vue social, une fille qui pleure, "c'est normal", à ce moment l'entourage qui accede positivement à sa détresse renforce ce comportement.
    Pour le garçon, d'un point de vue social, pleurer n'est pas bien vu, le déconditionnement se fait plus facilement.
    La difference de propention à pleurer entre les hommes et les femmes est donc purement social.

    Pleurer serait donc un comportement inconscient dont la fonction est de résoudre un problème.
    Ca ne résoud aucun problème lorsqu'on est seul face à celui-ci, mais l'inconscient ne le sait pas.
    En bon vivant, rien ne vaut un bonne logique ternaire.

Sur le même thème :

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. pourquoi la glace colle quand on y met les mains?
    Par miketyson42 dans le forum Physique
    Réponses: 13
    Dernier message: 24/11/2011, 17h04
  2. Pourquoi pleure-t-on ?
    Par julien_4230 dans le forum Neuropsychologie et Psychologie
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/12/2005, 18h31
  3. Réponses: 2
    Dernier message: 21/09/2005, 13h37