Répondre à la discussion
Page 1 sur 2 1 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 30 sur 34

La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?




  1. #1
    miryam813

    La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Bonjour tout le monde,
    Depuis le mois de mai, on a découvert que mon cousin qui a le même âge que moi, 33 ans, a développé un cancer de la prostate. Il faut dire que dans ma famille, il y a beaucoup de cancers. Et comme je suis quelqu’un de nature très anxieuse, j’ai peur que cette maladie m’attrape un jour !
    Y’a-t-il des moyens pour l’éviter, sans effets secondaires ?
    J’ai entendu dire que la consommation pluriquotidienne de la vitamine C constitue un excellent traitement contre le cancer. Est-ce vrai ?
    Merci d’avance.

    -----


  2. Publicité
  3. #2
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Il semble, en effet, que la prise quotidienne de la vitamine C est en mesure de réduire la toxicité thérapeutique. Il a été démontré qu’elle possède un grand effet protecteur et anticancéreux.

  4. #3
    miryam813

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Pouvez-vous m’informer un peu plus ? Pensez-vous que ça soit sans risque ?


  5. #4
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Plusieurs études ont été faites pour analyser les apports alimentaires en vitamine C et le risque d’apparition de certains cancers. Le résultat montrait qu’il existe une forte corrélation entre la faible quantité de vitamine C présente dans notre organisme et le risque de cancer.

  6. #5
    mh34

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Un lien à lire sur le sujet : http://www.charlatans.info/vitaminec.shtml
    νοὗσοι δ'ἄνθρώποισιν φέρουσαι σιγῇ, ἔπει φωνὴν ἕξειλετο μητιστα Ζεύς

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Mh34, merci pour l’article qui est très intéressant. Néanmoins, je dois te dire que concernant les effets indésirables, notamment la diarrhée (qui est un symptôme bénin), cela apparaît lorsque notre organisme est saturé en vitamine C. C’est ce qu’on appelle l’atteinte du seuil de tolérance intestinale. La médecine utilise cette méthode afin d’identifier le seuil de saturation intestinal chez leurs patients. Pour éviter ce genre de désagrément il faut diviser les 3 g (ou plus de vitamine C que tu prends) tout au long de la journée . Ensuite concernant la vitamine C et les allergies. Il a été prouvé que la vitamine C a un effet antihistaminique contre les allergies... Enfin il a aussi été prouvé que la vitamine C à forte dose permet d’avoir une bonne santé osseuse. Elle permet de diminuer le risque d’avoir l'ostéoporose et permet aussi de réduire la perte de la masse osseuse chez les personnes âgées.

    Je t’envoi ci-joint des liens d’articles scientifiques
    http://orthomolecular.org/library/jo...10n02-p125.pdf
    https://omarchives.org/dr-robert-cat...a-and-disease/
    https://www.webmd.com/osteoporosis/n...c-good-bones#1
    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4842429/
    Dernière modification par fred542 ; 23/11/2018 à 13h57.

  9. #7
    yves35

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    bonjour,

    rien en littérature scientifique française? (à comité de lecture svp)

    yves

  10. Publicité
  11. #8
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Citation Envoyé par yves35 Voir le message
    bonjour,



    rien en littérature scientifique française? (à comité de lecture svp)

    yves
    ça existe ?
    La vie trouve toujours un chemin

  12. #9
    myoper

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Citation Envoyé par fred542 Voir le message
    Néanmoins, je dois te dire que concernant les effets indésirables, notamment la diarrhée (qui est un symptôme bénin), cela apparaît lorsque notre organisme est saturé en vitamine C. C’est ce qu’on appelle l’atteinte du seuil de tolérance intestinale. La médecine utilise cette méthode afin d’identifier le seuil de saturation intestinal chez leurs patients.
    A noter que la saturation de l'organisme en vitamine C n'existe pas en médecine et la tolérance intestinale concerne tout ce qu'on avale et ne reflète pas les réserves ou la saturation que peut en avoir l'organisme. A noter que la diarrhée est un symptôme pas forcément bénin, en témoigne le fait que c'est un des premiers symptôme d'un empoisonnement à la colchicine qui précède la mort.
    En dehors de ça, elle fait ce que fait toute vitamine qui est un apport indispensable pour le maintien de la physiologie du dit organisme: pas de surprise et pas de surprise non plus quand on surcharge (c'est comme l'essence dans une voiture, c'est ce qui lui donne ses performances mais inutile d'engorger les carbus).

    https://www.lanutrition.fr/les-news/...amines-c-et-e-
    Myoratorphale.

  13. #10
    minushabens

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    seul le dernier article est réellement un article publié dans une revue scientifique, et le résultat n'est pas très concluant. Tu devrais peut-être éviter d'écrire "il a été prouvé".

  14. #11
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    A noter que la saturation de l'organisme en vitamine C n'existe pas en médecine et la tolérance intestinale concerne tout ce qu'on avale et ne reflète pas les réserves ou la saturation que peut en avoir l'organisme. A noter que la diarrhée est un symptôme pas forcément bénin, en témoigne le fait que c'est un des premiers symptôme d'un empoisonnement à la colchicine qui précède la mort.
    En dehors de ça, elle fait ce que fait toute vitamine qui est un apport indispensable pour le maintien de la physiologie du dit organisme: pas de surprise et pas de surprise non plus quand on surcharge (c'est comme l'essence dans une voiture, c'est ce qui lui donne ses performances mais inutile d'engorger les carbus).

    https://www.lanutrition.fr/les-news/...amines-c-et-e-
    Je vous invite à en savoir plus sur la saturation de l’organisme en vitamine C en lisant le résumé de l’article « Vitamin C, TITRATING TO BOWEL TOLERANCE, ANASCORBEMIA, and ACUTE INDUCED SCURVY » publié dans la bibliothèque nationale de la médecine et l’institut de la santé des Etats-Unis (ncbi): https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7321921
    De ce fait, si cette information figure dans une revue scientifique qui est une source FIABLE, cela veut-dire que ce seuil de saturation ou de tolérance intestinale est bien RECONNU par la médecine.
    C’est vrai que la diarrhée n’est pas forcément un symptôme bénin mais ici, dans notre cas on parle des diarrhées causées par une dose élevée de vitamine C (plus que le seuil de tolérance intestinale), qui est donc considérée comme une diarrhée bénigne qui disparaît dès qu’on réduit un petit peu notre dose de vitamine C.

  15. #12
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Citation Envoyé par fred542 Voir le message
    De ce fait, si cette information figure dans une revue scientifique qui est une source FIABLE, cela veut-dire que ce seuil de saturation ou de tolérance intestinale est bien RECONNU par la médecine.
    NON
    je ne me prononce pas pour ce cas en particulier, mais ca n'est ABSOLUMENT pas une preuve de reconnaissance par "la médecine" qu'un papier figure dans le ncbi. Sinon, la mémoire de l'eau, la téléportation de l'ADN par e-mail et la génération spontanée sont reconnus aussi...?
    La vie trouve toujours un chemin

  16. #13
    minushabens

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    C'est effectivement un article publié dans une "vraie" revue scientifique, mais cette revue s'appelle "medical hypotheses" et voici un extrait de la présentation (le "scope") de la revue:

    Medical Hypotheses is a forum for ideas in medicine and related biomedical sciences. It will publish interesting and important theoretical papers that foster the diversity and debate upon which the scientific process thrives.
    (...)
    Medical Hypotheses was therefore launched, and still exists today, to give novel, radical new ideas and speculations in medicine open-minded consideration, opening the field to radical hypotheses which would be rejected by most conventional journals.
    ce journal publie des articles spéculatifs et on ne peut donc pas s'appuyer sur ces articles pour dire que tel fait a été prouvé.

  17. #14
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    ah ben voila qui enfonce le clou, j'avais même pas regardé !
    La vie trouve toujours un chemin

  18. #15
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    seul le dernier article est réellement un article publié dans une revue scientifique, et le résultat n'est pas très concluant. Tu devrais peut-être éviter d'écrire "il a été prouvé".
    Je souhaite attirer votre attention que www.orthomolecular.org est une revue scientifique qui archive des articles et des recherches scientifiques qui sont en lien avec le thème nutrition-santé, depuis 1967. WebMed est aussi une data base d’informations médicales reconnu par les professionnels de santé (médecin, pharmacien, nutritionniste, etc.) comme étant une source d’informations médicales fiables.
    Cependant, vous pouvez remplacer les références qui sont, selon vous « pas fiable » par les références suivantes :
    - http://orthomolecular.org/library/jo...10n02-p125.pdf = https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7321921
    - https://omarchives.org/dr-robert-cat...a-and-disease/ = https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6136002/

    Enfin, concernant votre remarque sur le dernier article, où vous considérez ses résultats comme n’étant pas très concluants, j’ai le plaisir de vous transmettre une méta-analyse de Cambridge University, qui confirme que des doses élevées de vitamine C sont associées à une réduction de 33 % de risque d’ostéoporose et moins de risques de fracture de la hanche https://www.cambridge.org/core/journ...76352030F428B#

  19. #16
    minushabens

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Mouais, là aussi, le journal s'appelle "orthomolecular psychiatry", donc il fait référence à la médecine "orthomoléculaire", qui est passablement controversée. De plus il ne s'agit pas d'une étude originale (il n'y a pas de données) mais d'un article de revue/opinion. Désolé mais tout ça n'est guère convaincant.

  20. #17
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    rien en littérature scientifique française?
    La vulgarisation médicale est souvent faite en anglais, c'est pour cela qu'il y a peu de références en français. Néanmoins, il existe quelques études scientifiques sur la vitamine C en français :
    - https://www.lissa.fr/fr/rep/articles/12584978
    - https://www.cochrane.org/fr/CD005532...e-la-pneumonie
    - https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01198936
    Je vous invite aussi à lire un document PDF du Docteur Mathias Rath en français qui présente ses recherches scientifiques sur l’utilisation de la vitamine C accompagnée d’autres micronutriments pour traiter plusieurs maladies dégénératives : http://www.alliance-du-dr-rath-pour-...t02_screen.pdf

  21. #18
    DarkSATAN

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Tu cites à chaque fois des auteurs controversés...https://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath
    Tu peux me donner 1000 sources différentes qui corroborent avec ce que tu avances, ce n'est pas le nombre de sources qui compte, mais leur fiabilité. C'est carrément du "cherrypicking" ce que tu fais : tu vas délibérément sélectionner des sources qui vont dans le sens de ton hypothèse (la vitamine C est miraculeuse) sans regarder la fiabilité, le protocole, la méthode, si elle a été reproduite.
    La science ne se construit pas sur les anecdotes, mais sur la reproductibilité de l'expérience, l'utilisation de données empiriques, et la revue par paires.
    La démarche que tu entreprends en voulant confirmer une "croyance" est complètement sujette à des biais de sélection/confirmation.

  22. #19
    myoper

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    La vitamine C est produite par tonnes et vendue entre autres en grande surface à un prix dérisoire et consommée à larges doses sans autre motifs que ce genre de croyances mais les maladies qui devraient être évitées ou diminuées du fait de cette consommation ne le sont pas: cherchez l'erreur.
    Myoratorphale.

  23. #20
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Moi personnellement j’y crois. Nous sommes ici pour partager des opinions et non pas pour changer des « croyances ». Miryam813 a posé une question je lui ai répondu.
    Tu vas délibérément sélectionner des sources qui vont dans le sens de ton hypothèse
    Mais c’est le but, pour appuyer ma position ! Enfin, si vous tenez autant à la fiabilité, pourquoi ne faites-vous en pas preuve ? Personne ne m'a contredit en m'apportant des contre-arguments avec des sources concrètes. Ainsi notre débat ne peut pas aller bien loin, et c'est dommage.
    Je suis convaincu que si quelque chose nous intrigue autant, la première chose qu’on fait c’est de nous en informer.

  24. #21
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Citation Envoyé par fred542 Voir le message
    Moi personnellement j’y crois. Nous sommes ici pour partager des opinions et non pas pour changer des « croyances ». Miryam813 a posé une question je lui ai répondu.
    Et moi je crois que dieu est un monstre en spaghetti volant
    Sauf qu’ici on est sur un site scientifique et que les croyances personnelles ne sont pas la bienvenue
    On ne discutera que de faits scientifiquement établis, c’est à dire vérifiables avec des sources fiables et acceptées de façon consensuelle.
    D’ailleurs tout cela est clairement écrit dans la charte que vous avez validée

    Tout cela pour la forme. Pour le fond je n’ai pas fait de biblio
    La vie trouve toujours un chemin

  25. #22
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    C’est bien ce que j’ai fait, vous n’avez qu’à relire mes commentaires, pourtant je n’ai reçu aucun véritable contre-argument valable avec des sources (fiables) , qui pourrait me persuader du contraire. Vous critiquez pour critiquer. Le débat est tout bonnement stérile. Lorsque nous sommes sur un forums, c'est pour partager des avis, idées, en se basant sur des FAITS via des SOURCES ( chose à laquelle vous avez été incapable de faire). Sur ce, je ne suis pas ici pour convaincre, mais pour partager mon opinion, une opinion que j'ai forgé ( je le répète) grâce à des études concrètes basées sur des faits scientifiques, à vous de les dénoncer auprès du CNRS. Alors en attendant bon gré mal gré les faits sont là. Donc si vous n'avez aucune étude CONCRÈTE pour contre-argumenter je m'abstiendrai de vos commentaires qui n'ont aucun intérêts scientifiquement parlant.

    Bonne journée à vous
    Dernière modification par fred542 ; 27/11/2018 à 10h19.

  26. #23
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Donc si vous n'avez aucune étude CONCRÈTE pour contre-argumenter je m'abstiendrai de vos commentaires qui n'ont aucun intérêts scientifiquement parlant.
    bien que j'ai oublié d'écrire en vert dans mon message précédent, j'interviens aussi en temps que modérateur pour faire respecter la charte, et pour vous rappeler que "personnellement j'y crois" ça n'a rien à faire ici. C'est tout.

    Maintenant, si vous voulez parler science, voici 4 méta-analyses évaluant l'effet de la vitamine C pour prévenir ou traiter le cancer (puisque c'est exactement le sujet de ce topic). Les méta-analyses ont la puissance de synthétiser les résultats de plusieurs essais cliniques, parfois des centaines, et sont donc un reflet plutôt solide de la réelle efficacité d'un traitement. Ça permet aussi de s'éviter de devoir choisir les articles intéressants (= qui appuient votre thèse) et les autres (qui la desservent)





    1. Oncologist. 2015 Feb;20(2):210-23. doi: 10.1634/theoncologist.2014-0381. Epub 2015 Jan 19. Is there a role for oral or intravenous ascorbate (vitamin C) in treating patients with cancer? A systematic review. Jacobs C(1), Hutton B(2), Ng T(2), Shorr R(2), Clemons M(2). Author information: (1)Division of Medical Oncology, Ottawa Hospital Cancer Centre, and Department of Medicine, Ottawa Hospital Research Institute, University of Ottawa, Ottawa, Ontario, Canada cjacobs@toh.on.ca. (2)Division of Medical Oncology, Ottawa Hospital Cancer Centre, and Department of Medicine, Ottawa Hospital Research Institute, University of Ottawa, Ottawa, Ontario, Canada. BACKGROUND: Many cancer patients receive supplemental ascorbate (vitamin C) in the belief that it synergizes the anticancer effects of chemotherapy and reduces its toxicity. METHODS: A systematic review was performed to evaluate the antitumor effects and toxicity of ascorbate treatment. Medline (1946 to March 2014), EMBASE (1947 to March 2014), and the Cochrane central register (1993 to March 2014) were searched for randomized and observational studies. RESULTS: Of 696 identified records, 61 full-text articles were screened and 34 were included. In total, 5 randomized controlled trials (RCTs) (n = 322), 12 phase I/II trials (n = 287), 6 observational studies (n = 7,599), and 11 case reports (n = 267) were identified. Because of study heterogeneity, no meta-analyses were performed. No RCTs reported any statistically significant improvements in overall or progression-free survival or reduced toxicity with ascorbate relative to control arm. Evidence for ascorbate's antitumor effects was limited to case reports and observational and uncontrolled studies. CONCLUSION: There is no high-quality evidence to suggest that ascorbate supplementation in cancer patients either enhances the antitumor effects of chemotherapy or reduces its toxicity. Given the high financial and time costs to patients of this treatment, high-quality placebo-controlled trials are needed. ©AlphaMed Press. DOI: 10.1634/theoncologist.2014-0381 PMCID: PMC4319640 PMID: 25601965 [Indexed for MEDLINE]

    1. Rom J Intern Med. 2013 Jul-Dec;51(3-4):152-63. Do antioxidants prevent colorectal cancer? A meta-analysis. Pais R, Dumitraşcu DL. BACKGROUND: Oxidative stress is the first step involved in mutagenesis, carcinogenesis and aging. There has been great interest in recent years in potentially health benefits of dietary and antioxidant supplements in cancer prevention. OBJECTIVES: Our primary objectives were to estimate the global effect of antioxidants on colorectal cancer incidence, adenomatous polyp recurrence, overall mortality and cancer related mortality. A secondary aim was to evaluate these effects across specific antioxidant compounds, dose and duration of antioxidant supplementation. METHODS: Using Cochrane Collaboration methodology we searched for all randomized controlled trials (RCTs) from 1966 till May 2009 (MEDLINE, Cochrane Controlled Clinical Trials Registry), comparing antioxidant supplements with placebo or no intervention on the occurrence of colorectal cancer or adenoma. The results expressed as relative risk (RR) and 95% confidence intervals (95% CI) were obtained using random and fixed effect meta-analysis. RESULTS: Twenty RCTs, including 26 8590 participants, were eligible: 12 analyzing the colorectal cancer incidence included 25 0676 participants and 8 analyzing colorectal adenoma recurrence included 17914 participants. Antioxidant supplements had no significant effect on colorectal cancer incidence or colorectal adenoma recurrence (RR = 0. 94, 95% CI, 0.84-1.06, p = 0.32) in a random-effect meta-analysis. The antioxidant supplements had no significant effect on overall mortality (RR = 1.03, 95% CI, 0.99-1.07, p = 0.12) or cancer related mortality (RR = 1.05, 95% CI, 0.94-1.16, p = 0.38) in a random effect meta-analysis. Selenium supplementation was associated with a trend in reducing colorectal cancer incidence, (RR = 0.88, 95% CI, 0.55-1.40, p = 0.59), colorectal adenoma recurrence (RR = 0.70, 95% CI, 0.43-1.14, p = 0.16) and overall mortality (RR = 0.91, 95% CI, 0.82-1.02, p = 0.09). Beta carotene alone was associated with a slight increase in colorectal cancer incidence (RR = 1.09, 95% CI, 0.92-1.29, p = 0.34) and in combination with other antioxidants it was associated with an increase in mortality (RR = 1.05, 95% CI, 0.99-1.11, p = 0.10). For both selenium and beta carotene, the effect was not statistically significant. Vitamin C and Vitamin E combination slightly reduced colorectal cancer incidence with no effect on overall mortality. CONCLUSIONS: This meta-analysis found no evidence in favor of a protective effect of the studied antioxidant supplements in the prevention of colorectal cancer or cancer related mortality. Only selenium supplementation might have anticarcinogenic effects and requires further research. PMID: 24620628 [Indexed for MEDLINE]

    1. Cochrane Database Syst Rev. 2004 Oct 18;(4):CD004183. Antioxidant supplements for preventing gastrointestinal cancers. Bjelakovic G(1), Nikolova D, Simonetti RG, Gluud C. Author information: (1)Cochrane Hepato-Biliary Group, Copenhagen Trial Unit, Centre for Clinical Intervention Research, Dept. 7102, H:S Rigshospitalet, Copenhagen University Hospital, Blegdamsvej 9, DK 2100 Copenhagen, Denmark. g.bjelakovic@ctu.rh.dk Comment in Evid Based Nurs. 2005 Apr;8(2):48. Update in Cochrane Database Syst Rev. 2008;(3):CD004183. BACKGROUND: Oxidative stress may cause gastrointestinal cancers. The evidence on whether antioxidant supplements are effective in preventing gastrointestinal cancers is contradictory. OBJECTIVES: To assess the beneficial and harmful effects of antioxidant supplements in preventing gastrointestinal cancers. SEARCH STRATEGY: We identified trials through the trials registers of the four Cochrane Review Groups on gastrointestinal diseases, The Cochrane Central Register of Controlled Trials on The Cochrane Library (Issue 1, 2003), MEDLINE, EMBASE, LILACS, and SCI-EXPANDED from inception to February 2003, and The Chinese Biomedical Database (March 2003). We scanned reference lists and contacted pharmaceutical companies. SELECTION CRITERIA: Randomised trials comparing antioxidant supplements to placebo/no intervention examining the incidence of gastrointestinal cancers. DATA COLLECTION AND ANALYSIS: Two reviewers independently selected trials for inclusion and extracted data. The outcome measures were incidence of gastrointestinal cancers, overall mortality, and adverse events. Outcomes were reported as relative risks (RR) with 95% confidence interval (CI) based on fixed and random effects meta-analyses. MAIN RESULTS: We identified 14 randomised trials (170,525 participants), assessing beta-carotene (9 trials), vitamin A (4 trials), vitamin C (4 trials), vitamin E (5 trials), and selenium (6 trials). Trial quality was generally high. Heterogeneity was low to moderate. Neither the fixed effect (RR 0.96, 95% CI 0.88 to 1.04) nor random effects meta-analyses (RR 0.90, 95% CI 0.77 to 1.05) showed significant effects of supplementation with antioxidants on the incidences of gastrointestinal cancers. Among the seven high-quality trials reporting on mortality (131,727 participants), the fixed effect (RR 1.06, 95% CI 1.02 to 1.10) unlike the random effects meta-analysis (RR 1.06, 95% CI 0.98 to 1.15) showed that antioxidant supplements significantly increased mortality. Two low-quality trials (32,302 participants) found no significant effect of antioxidant supplementation on mortality. The difference between the mortality estimates in high- and low-quality trials was significant by test of interaction (z = 2.10, P = 0.04). Beta-carotene and vitamin A (RR 1.29, 95% CI 1.14 to 1.45) and beta-carotene and vitamin E (RR 1.10, 95% CI 1.01 to 1.20) significantly increased mortality, while beta-carotene alone only tended to do so (RR 1.05, 95% CI 0.99 to 1.11). Increased yellowing of the skin and belching were non-serious adverse effects of beta-carotene. In four trials (three with unclear/inadequate methodology), selenium showed significant beneficial effect on gastrointestinal cancer incidences. REVIEWERS' CONCLUSIONS: We could not find evidence that antioxidant supplements prevent gastrointestinal cancers. On the contrary, they seem to increase overall mortality. The potential cancer preventive effect of selenium should be studied in adequately conducted randomised trials. DOI: 10.1002/14651858.CD004183.pub2 PMID: 15495084 [Indexed for MEDLINE]
    1. Fam Pract. 2011 Jun;28(3):243-52. doi: 10.1093/fampra/cmq115. Epub 2011 Jan 27. The effect of supplemental vitamins and minerals on the development of prostate cancer: a systematic review and meta-analysis. Stratton J(1), Godwin M. Author information: (1)Primary Healthcare Research Unit, Agnes Cowan Hostel, St. John's Newfoundland, A1B 3V6, Canada. BACKGROUND: Vitamin supplementation is used for many purposes with mainly alleged benefits. One of these is the use of various vitamins for the prevention of prostate cancer. METHODS: We conducted a systematic review and meta-analysis on this topic. Pubmed, Embase and the Cochrane Database were searched; as well, we hand searched the references in key articles. Randomized controlled trials (RCTs), cohort studies and case-control studies were included. The review assessed the effect of supplemental vitamins on the risk of prostate cancer and on disease severity and death in men with prostate cancer. RESULTS: Fourteen articles were included in the final assessment. Individually, a few of these studies showed a relationship between the ingestion of supplemental vitamins or minerals and the incidence or severity of prostate cancer, especially in smokers. However, neither the use of multivitamin supplementation nor the use of individual vitamin/mineral supplementation affected the overall occurrence of prostate cancer or the occurrence of advanced/metastatic prostate cancer or death from prostate cancer when the results of the studies were combined in a meta-analysis. We also conducted several sensitivity analyses by running meta-analysis using just the higher quality studies and just the RCTs. There were still no associations found. CONCLUSIONS: There is no convincing evidence that the use of supplemental multivitamins or any specific vitamin affects the occurrence or severity of prostate cancer. There was high heterogeneity among the studies so it is possible that unidentified subgroups may benefit or be harmed by the use of vitamins. DOI: 10.1093/fampra/cmq115 PMID: 21273283 [Indexed for MEDLINE]
    Je n'ai pas pris le temps de chercher plus loin, et les méta analyses que je vous montre ne sont pas spécifiquement dédiées à la vitamine C, mais je pense qu'avec 4 meta, d'auteurs différentes, et couvrant plusieurs dizaines (je n'ai pas recherché d'overlaps, trop de boulot) d'articles peer-reviewed, c'est un petit peu parlant, non ?

    Bonne journée également
    Dernière modification par Flyingbike ; 27/11/2018 à 11h07.
    La vie trouve toujours un chemin

  27. #24
    minushabens

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Citation Envoyé par fred542 Voir le message
    Néanmoins, il existe quelques études scientifiques sur la vitamine C en français :
    - https://www.lissa.fr/fr/rep/articles/12584978
    - https://www.cochrane.org/fr/CD005532...e-la-pneumonie
    - https://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-01198936
    ça n'a aucun rapport avec le cancer. D'un effet bénéfique de la vitamine C sur la pneumonie on ne peut pas inférer qu'elle a un effet sur les cancers. Les panacées ça n'existe pas.

  28. #25
    Fustigator

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Citation Envoyé par minushabens Voir le message
    Les panacées ça n'existe pas.
    Et le sirop Typhon alors ?

  29. #26
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Alors vous êtes convaincu ou on continue le débat ?
    La vie trouve toujours un chemin

  30. #27
    myoper

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Citation Envoyé par Flyingbike Voir le message
    Alors vous êtes convaincu ou on continue le débat ?
    Plaisantin...
    De ce que je lis, il n'y a pas de débat, il me semble que les arguments donnés ne feront que renforcer la croyance. D'ailleurs, vu la disponibilité de la dite vitamine C et son faible coût, on remarque bien que plus personne ne meurt du cancer que c'est sur puisque c'est écrit sur internet et signé par des docteurs !
    Ceci dit, de grosses doses de vitamines seront d'un très bon effet sur les lithiases rénales.
    Citation Envoyé par fred542 Voir le message
    C’est bien ce que j’ai fait, vous n’avez qu’à relire mes commentaires, pourtant je n’ai reçu aucun véritable contre-argument valable avec des sources (fiables) , qui pourrait me persuader du contraire.
    Citation Envoyé par fred542 Voir le message
    Moi personnellement j’y crois. Nous sommes ici pour partager des opinions et non pas pour changer des « croyances ».
    Nonobstant ce cas particulier de la vitamine C, d'une manière générale, ce genre de croyance se fonde sur le fait que "les anti-oxydant, bons pour la santé", devraient pouvoir être pris en quantité la plus importante possible pour une santé la meilleure possible et que l'oxydation, c'est la mort, la mauvaise santé mais sans penser que sans "oxydation", il n'y a pas de vie possible ni qu'à trop forte doses, certaines études ont montré un effet pro-cancer.
    Myoratorphale.

  31. #28
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    Pardon je m’adressais à Fred qui demandait du palpable quant à l’absence de bénéfice de la prise de vitamine C contre le cancer.
    Malheureusement c’est pas aussi simple !
    La vie trouve toujours un chemin

  32. #29
    fred542

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    NON
    Je ne me prononce pas pour ce cas en particulier, mais ça n'est ABSOLUMENT pas une preuve de reconnaissance par "la médecine" qu'un papier figure dans le ncbi. Sinon, la mémoire de l'eau, la téléportation de l'ADN par e-mail et la génération spontanée sont reconnus aussi...?
    Ce n’est pas un simple papier qui figure dans le ncbi, mais plutôt des informations scientifiques publiée par la bibliothèque nationale des Etats-Unis. Malheureusement, l’accès à cet article scientifique était restreint et on ne pouvait lire que le résumé. Je vous l’envoi complet. Pour le bien de la science il est intéressant de partager différentes opinions : : http://orthomolecular.org/library/jo...10n02-p125.pdf

    Mouais, là aussi, le journal s'appelle "orthomolecular psychiatry", donc il fait référence à la médecine "orthomoléculaire", qui est passablement controversée. De plus il ne s'agit pas d'une étude originale (il n'y a pas de données) mais d'un article de revue/opinion. Désolé mais tout ça n'est guère convaincant.
    C’est vrai, malheureusement, la médecine orthomoléculaire est rejetée, négligée et largement ignorée par la plupart des professionnels de la santé. Je me demande pourquoi ce refus catégorique, pourtant, c’est la médecine qui a traité plusieurs maladies sans agresser notre organisme, je vous invite à lire dans la littérature scientifique sur :
    - Les cas traités par le Docteur Frédérique Klenner en utilisant des fortes doses de vitamine C, entre autres la polio.
    - Le Docteur Robert Cathcart
    - Irwin stone
    - Linus Pauling
    - Thomas E.Levy.

    Tu cites à chaque fois des auteurs controversés... https://fr.wikipedia.org/wiki/Matthias_Rath
    Tu peux me donner 1000 sources différentes qui corroborent avec ce que tu avances, ce n'est pas le nombre de sources qui compte, mais leur fiabilité. C'est carrément du "cherrypicking" ce que tu fais : tu vas délibérément sélectionner des sources qui vont dans le sens de ton hypothèse (la vitamine C est miraculeuse) sans regarder la fiabilité, le protocole, la méthode, si elle a été reproduite.
    La science ne se construit pas sur les anecdotes, mais sur la reproductibilité de l'expérience, l'utilisation de données empiriques, et la revue par paires.
    La démarche que tu entreprends en voulant confirmer une "croyance" est complètement sujette à des biais de sélection/confirmation.
    Tout d’abord, Wikipédia n’est ni une source fiable ni une source scientifique.
    Ensuite, la plupart des médecins qui ont défendu la vitamine C ont reçu des attaques. Chose légitime, parce qu’une substance comme la vitamine C qui peut fournir de meilleurs résultats - sans effet secondaire – pour une fraction du coût, met le monopole des médicaments et ses gains en péril.
    Des études citées dans le livre du docteur Thomas E.Levy qui a pour titre « La panacée originelle, la vitamine C » ( que je vous invite à lire) indiquent clairement, que l’incidence des maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux, le cancer et les maladies dégénératives chroniques pourraient diminuer de 50% ou plus, si l’ensemble de la population prenait des doses élevées de vitamine C. L’industrie pharmaceutique actuelle ne pourrait survivre à une telle pilule amère.
    Attention je ne dis pas que la vitamine C est « miraculeuse », mais c’est un micronutriment qui nous permet de prévenir et traiter plusieurs maladies en association avec d’autres nutriments aussi nécessaires. Par exemple : dans la littérature scientifique des fortes doses de vitamine C ont traité l'hépatite aigue, mais en aucun cas elles ont traité l’hépatite chronique.

    La vitamine C est produite par tonnes et vendue entre autres en grande surface à un prix dérisoire et consommée à larges doses sans autre motifs que ce genre de croyances mais les maladies qui devraient être évitées ou diminuées du fait de cette consommation ne le sont pas : cherchez l'erreur.
    L’erreur c’est dans la dose consommée de vitamine C, c’est une question de dose ingérée.
    En fait, l’être humain est parmi les rares mammifères qui ne fabriquent pas leurs propres vitamine C suite à une ancienne mutation génétique.
    Si on compare la synthèse de vitamine C chez les animaux par rapport à l’homme, on constate par exemple que la chèvre synthétise presque 5 g de vitamine C par jour et beaucoup plus si elle est exposée au stress. Or, l’apport journalier recommandé pour l’homme est 80 mg à la limite l’OMS recommande 110 mg.
    Chaque personne est unique et chaque personne a des besoins spécifiques en vitamine C qui dépendent de plusieurs facteurs : stress, tabac, alcool, pollution, sexe, âge, poids, symptômes à traiter et etc. De coup, pour éviter toutes ces maladies et les combattre, chacun doit chercher sa dose optimale en vitamine C.
    Maintenant, si vous voulez parler science, voici 4 méta-analyses évaluant l'effet de la vitamine C pour prévenir ou traiter le cancer (puisque c'est exactement le sujet de ce topic). Les méta-analyses ont la puissance de synthétiser les résultats de plusieurs essais cliniques, parfois des centaines, et sont donc un reflet plutôt solide de la réelle efficacité d'un traitement. Ça permet aussi de s'éviter de devoir choisir les articles intéressants (= qui appuient votre thèse) et les autres (qui la desservent)
    Vous avez raison, il y a plein d’études scientifiques qui négligent l’importance des effets thérapeutiques de la vitamine C par voie orale et par voie intraveineuse pour traiter et prévenir le cancer et mêmes d’autres maladies « incurables » par la médecine.
    Comme j’ai déjà expliqué, il y’ a des intérêts financiers pour les industries pharmaceutiques qui financent à leur tour les études scientifiques qui prouvent l’inefficacité de la vitamine C. Les Big Pharma dépense des milliards pour influencer l’opinion publique, pour financer les bourses des écoles de médecine et pour les subventions des recherches.
    Il faut aussi savoir que les doses de vitamine C généralement utilisées dans ces études sont des doses minimes qui ne permettent pas d’avoir cet effet anti-cancéreux souhaité.
    En revanche, la clinique américaine Riordan utilise la vitamine C pour traiter le cancer en menant des recherches scientifiques par rapport à ce sujet. Je vous invite à découvrir ces études :
    https://riordanclinic.org/research-s...rbate-therapy/

  33. #30
    Flyingbike

    Re : La vitamine C pourrait-elle prévenir et aider à guérir le cancer ?

    vous êtes un rigolo

    Je vous sors des méta analyses, vous me répondez
    Comme j’ai déjà expliqué, il y’ a des intérêts financiers pour les industries pharmaceutiques qui financent à leur tour les études scientifiques qui prouvent l’inefficacité de la vitamine C. Les Big Pharma dépense des milliards pour influencer l’opinion publique, pour financer les bourses des écoles de médecine et pour les subventions des recherches.
    avec comme appui des sources comme

    • Intravenously administered vitamin C as cancer therapy: three cases. Padayatty S, Riordan H, Hewitt S, Katz A, Hoffer L, Levine M. Canadian Medical Association Journal, 2006, 174(7):937-942
    "three cases"

    • Effects of high dose ascorbate administration on L-10 tumor growth in guinea pigs. Casciari J, Riordan H et al. Puero Rico Health Sciences Journal, 2005, 24(2):145-150
    "guinea pigs", en plus c'est de la xenograft

    Cytotoxicity of ascorbate, lipoic acid, and other antioxidants in hollow fibre in vitro tumours
    "in vitro"

    • Intravenous ascorbate as a tumor cytotoxic chemotherapeutic agent. Riordan N, Riordan H, Meng X, Li Y, Jackson J. Medical Hypotheses, 1995, 44(3):207-213
    "medical hypotheses"

    qui viennent d'un site sur lequel on a directement sur la page
    "shop nutrients"
    "donate"


    J'ai fait quelques recherches sur un éventuel effet bénéfique de "hautes doses" de vitamine C pour traiter le cancer. Tout ce qu'on voit dans les différentes revues, c'est que in vivo chez l'humain il n'y a rien de palpable, du moins pour l'instant.
    La vie trouve toujours un chemin

Page 1 sur 2 1 DernièreDernière

Discussions similaires

  1. Actualité - Un traitement prometteur pourrait guérir l'asthme
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 4
    Dernier message: 01/09/2015, 14h14
  2. Mieux prévenir et guérir l'hiver
    Par Anais Le Bec dans le forum Santé et médecine générale
    Réponses: 1
    Dernier message: 12/12/2007, 17h14
  3. Actu - La vitamine D protège-t-elle contre le cancer ?
    Par RSSBot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/11/2007, 13h45