Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 13 sur 13

Arc Electrique



  1. #1
    Gaara

    Arc Electrique


    ------

    Bonjour à tous,

    Voilà je voudrai attirer votre attention sur cette Vidéo , ou comment se passer du coiffeur

    http://www.dailymotion.com/relevance...lectrique_news

    HALUCINANT çà fait FLIPPER


    je verrais plus une ligne à Haute tension de la même manière çà c'est sûr.


    PS: vous direz que je suis victime de la Peur collective mais non, c'est juste une précaution

    et vous aussi faites attention ^^



    -----
    Et enfin on plaît aux filles... D'abord on houuhouuhouu <3

  2. Publicité
  3. #2
    YBaCuO

    Re : Arc Electrique

    Bonsoir,
    Cette vidéo montre un essai d'une ouverture de ligne par un sectionneur.
    L'arc se comporte de cette façon à cause du champ magnétique créé par le courant et à cause de la convection de l'air chauffé par l'arc.

    Les sectionneurs ne sont pas fait pour interrompre un courant, c'est le rôle du disjoncteur. Ils servent à isoler de façon visible un circuit électrique. L'apparition d'un arc électrique prolongé est révélatrice de leur faible pouvoir de coupure.

  4. #3
    Jean-Guy

    Re : Arc Electrique

    Bonjour à tous et à toutes
    Bonjour YBaCuO

    Peux-tu me rappeler la différence entre un disjoncteur et un sectionneur? Je crois que c'est la vitesse du bris de contact et le fait que, dans un disjoncteur, l'arc est "soufflé" (mécaniquement ou magnétiquement) non?

    Merci à l'avance

  5. #4
    YBaCuO

    Re : Arc Electrique

    Bonjour,

    Un sectionneur est un dispositif d'ouverture d'un circuit électrique mais contrairement à un disjoncteur il n'a aucune capacité à interrompre un courant comme l'illustre la video.

    Dans un disjoncteur l'arc est effectivement "soufflé" mécaniquement et magnétiquement mais l'organe de coupure est confiné dans une chambre de coupure invisible de l'extérieur. Ainsi pour ouvrir une ligne on actionne d'abord les disjoncteurs puis ensuite les sectionneurs, ces derniers permettent d'un coup d'oeil de voir la configuration des postes de transformation. La maintenance des divers appareils se trouvant dans un poste de transformation en devient plus sûr.

    Quelques infos par ici:
    http://www.rte-france.com/htm/fr/med...ue/chemins.jsp

  6. #5
    _Goel_

    Re : Arc Electrique

    Salut !
    Merci pour le lien !
    très intéressant !
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  7. A voir en vidéo sur Futura
  8. #6
    magicc

    Re : Arc Electrique

    Merci pour l'intensité de cette video , j'en suis encore survolté.
    Celui qui part de zero pour n'arriver à rien n'a de merci à dire à personne. Pierre Dac

  9. Publicité
  10. #7
    Jean-Guy

    Re : Arc Electrique

    Bonjour à tous et à toutes

    Qu'il y ait arc, je comprends. Qu'il monte à cause de l'air qu'il chauffe lui-même, facile à comprendre. Qu'il se tortille sous son propre champ magnétique, ça va de soi. Qu'il s'éteigne tout soudainement se comprend aussi si on sait que, dès que le courant commence à diminuer, l'air commence à se dé-ioniser et sa résistance augmente, ce qui diminue le courant ce qui fait augmenter la résistance de l'air, ce qui diminue le courant... le tout très rapidement.

    Mais il y a une chose que je ne comprends pas.

    Qu'il atteigne une telle longueur, même au début.

    Cela suggère un inductance de ligne vraiment non négligeable, non?

    Je sais : il y a des milliers de moteurs (incluant les réfrigérateurs ), de transformateurs etc. connectés en aval.

    Mais quant même : cela suppose un facteur de puissance assez loin de l'unité. non? Donc des pertes non négligeables. N'y a t-il pas, en France, des correcteurs du facteur de puissance, tels des condensateurs synchrones ? (En supposant que cette ligne soit française...)

    Je sais qu'une rupture du courant par des moyens mécaniques comme un disjoncteur ou un sectionneur donne une valeur absolue de di/dt très élevée et que la moindre inductance réagira par un fort voltage comme en fait foi l'arc qu'on observe dans le document proposé par kimuto. Je demeure quant même surpris de la durée et de la longueur atteintes par l'arc, qui semblent être symptômatiques d'une assez pauvre correction du facteur de puissance.

  11. #8
    _Goel_

    Re : Arc Electrique

    Citation Envoyé par Jean-Guy Voir le message
    Je sais : il y a des milliers de moteurs (incluant les réfrigérateurs ), de transformateurs etc. connectés en aval.
    Euh... Je pense qu'il n'y a que quelques transformateur qui sont reliés... des transfos abaisseurs de tension. Mais, dans ce cas, c'est toute la demande en énergie électrique en aval du sectionneur qui doit être potentialisée sous forme d'inductance.

    (mais, bon, à confirmer car je suis pas un pro dans ce domaine)
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  12. #9
    Jean-Guy

    Re : Arc Electrique

    Bonjour à tous et toutes

    Citation Envoyé par Goel
    Mais, dans ce cas, c'est toute la demande en énergie électrique en aval du sectionneur qui doit être potentialisée sous forme d'inductance.
    Bien oui : je parlais bien de ce qu'il y a en aval.

    Néanmoins, pour qu'un arc atteigne une telle longueur, il faut un très très haut voltage, probablement plus haut que la tension nominale de la ligne. Les installations vues dans ce clip ne sont pas celles d'une ligne à 3 ou à 7.5 mégavolts. Donc, ça laisse supposer une réation très inductive. D'où ma question concernant le facteur de puissance et l'efficacité de cette ligne...

  13. #10
    YBaCuO

    Re : Arc Electrique

    Une autre vidéo:
    http://fr.youtube.com/watch?v=PpYE9NN2_bs

    Je ne pense qu'il soit necessaire d'avoir un très haut voltage, du moment que l'on a une source d'énergie permettant de chauffer l'arc électrique celui-ci ce maintient.

    S'il y avait des surtensions, les parafoudres interviendraient et on aurait des arcs sur les éclateurs.

  14. #11
    lajuersy

    Re : Arc Electrique

    Il n'y a pas spécialement besoin que la charge soit inductive pour créer un arc électrique.
    Trois paramètres principaux rentrent en compte:
    La tension entre les électrodes (plus la tension est élevée, plus l'arc se produira avec un écartement important). En l'occurence,le mécanisme s'ouvrant lentement dans la vidéo, l'arc se crée au départ avec une distance inter-électrode faible. Une fois l'air ionisé, l'arc s'auto entretient car l'air devient conducteur.
    Le courant passant dans le circuit avant ouverture. En effet, pour que l'air reste ionisé, il faut un courant de passage relativement important, sinon l'arc se crée tout de même mais s'arrête rapidement. Il est évident que ce type de ligne fait passer un courant très important.
    La forme des électrodes (un arc se crée plus facilement sur une électrode pointue)

    Bien sûr la constitution du gaz traversé intervient également.

    Je pense que votre confusion vient du fait que effectivement, lorsqu'il y a une charge inductive connectée, et que le circuit s'ouvre, l'inductance s'oppose à la variation de courant et donc la tension augmente. Une fois la tension suffisament forte, l'arc se crée (principe de l'allumage des moteurs à essence). Mais attenion, ce phénomène n'est vrai qu'avec un courant continu, ce qui n'est à priori absolument pas le cas sur une ligne de ce type.

    Néanmoins, sur ce type de réseau, la tension est largement assez forte pour créer l'arc naturellement sans inductance et le courant suffisament important pour le maintenir.

  15. #12
    _Goel_

    Re : Arc Electrique

    tiens, j'y pense :
    la ddp s'annulant 50 fois par seconde... cela n'est pas suffisant pour couper l'éclair ?
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  16. Publicité
  17. #13
    Jean-Guy

    Re : Arc Electrique

    Bonjour à tous et toutes

    Citation Envoyé par _Goel_ Voir le message
    tiens, j'y pense :
    la ddp s'annulant 50 fois par seconde... cela n'est pas suffisant pour couper l'éclair ?
    Bin non, la preuve! D'abord le croisement zéro dure peu de temps, puis il y a une persistance de l'ionisation qui garde l'air conducteur un certain temps. C'est d'ailleurs pourquoi les fluorescents demeurent allumés aussi.

    Et ceci est d'autant plus vrai si le courant est un peu déphasé par rapport à la tension (VAR ou facteur de puissance plus bas que l'unité).

    A+

Sur le même thème :

Discussions similaires

  1. Arc éléctrique
    Par adil_0203 dans le forum Physique
    Réponses: 34
    Dernier message: 07/09/2010, 19h28
  2. Arc électrique...
    Par Crepuscule2 dans le forum Électronique
    Réponses: 4
    Dernier message: 03/04/2007, 11h40
  3. un arc electrique
    Par Melanphos dans le forum Physique
    Réponses: 8
    Dernier message: 03/01/2007, 08h23
  4. Créer un arc électrique
    Par pedro270586 dans le forum Électronique
    Réponses: 3
    Dernier message: 08/10/2005, 13h05