Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 14 sur 14

cours de Psychologie



  1. #1
    lyapounov

    cours de Psychologie


    ------

    salut

    j'ai hésité à mettre ce post dans cette rubrique ou à demander aux modérateurs de créer une rubrique "aberrations de l'enseignement universitaire"

    j'ai lu dans un cours donné en 1° année de fac de psychologie d'une ville que je ne citerai pas puisque c'est celle où j'habite.

    "le cytosquelette des neurones est composé de tubules. A l'intérieur de ces tubules le vide dans lequel il y a un mouvement brownien d'antimatière"

    je n'ai rien changé au texte lu

    -----
    La logique sert à prouver, l'intuition sert à créer. H Poincaré

  2. Publicité
  3. #2
    JPL
    Responsable des forums

    Re : cours de Psychologie

    Quand je pense aux milliers de microtubules que l'avais à une époque sur mes photos de microscopie électronique, et j'ai raté l'antimatière qu'ils contenaient. J'aurais pu devenir célèbre.

    j'ai lu dans un cours donné en 1° année de fac de psychologie d'une ville que je ne citerai pas puisque c'est celle où j'habite.
    Ben, moi aussi (plus exactement la banlieue universitaire). J'espère que la connerie, c'est pas contagieux parce que je ne voudrais pas déménager.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  4. #3
    Armorost

    Re : cours de Psychologie

    Moi aussi en première année j'y ai eu droit (facil de savoir où c'est en regardant notre localisation) . Néanmoins si vous vous rappelez bien de vos cours, les théories que l'on nous présente ne sont que des théories, et une théorie n'est pas forcément une vérité.

    Il est dailleurs dit dans le code de déonthologie qu'il faut apprendre aux étudiants l'ensembles des théories.

  5. #4
    invite19431173

    Re : cours de Psychologie

    Citation Envoyé par Armorost Voir le message
    les théories que l'on nous présente ne sont que des théories, et une théorie n'est pas forcément une vérité.
    Ouais m'enfin là, c'est carrément du n'importe quoi ! De l'antimatière au sein de la matière, on SAIT que 'est quasi impossible...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    Jean-Guy

    Re : cours de Psychologie

    Bonjour à tous et toutes

    Moi j'ai eu "l'honneur"(?) d'étudier dans deux domaines passablement différents : la physique et les sciences humaines. (Je ne dirai pas à quelle univ : je ne veux pas être poursuivi en justice...) J'ai cru remarquer comme une différence de mentalité...

    Il y avait ce directeur de maîtrise (en sciences humaines) qui, critiquant un travail que j'avais remis, et où j'avais parlé de symptômes morbides de psychopathologies, m'a fait remarquer
    Quand on a un peu d'esprit scientifique, on ne se complaît pas dans des jugements de valeur.
    Je lui demande de quoi il parlait : il me pointe le mot "morbides". Bin... je lui rappelle que ce mot signifie "qui a trait aux maladies et à leurs symptômes". Alors il me reproche d'utiliser ce mot dans un sens très spécialisé, me rappelant que, dans un rapport tant soit peu scientifique, quand on emploie des mots dans un sens aussi restreint, on ajoute un lexique à notre travail. Alors je tourne quelques pages et lui indique un grand titre, dans les dernières pages, qui dit LEXIQUE. Puis, à la lettre "m", le mot "morbide". Puis je reviens à la page où li m'avait pointé ce mot et lui montre qu'il est suivi d'un signe indiquant que ce mot figure dans le lexique...

    Pourtant, il se dit sémiologue...

    Après trois autres erreurs du même acabit, je lui indique que je trouve amusant qu'il veuille indiquer à un physicien ce qu'est l'esprit scientifique...

    Je ne veux blesser personne en indiquant ceci, mais le côté "scientifique" de certains professeurs peut parfois laisser à désirer...

    A+

  8. #6
    _Goel_

    Re : cours de Psychologie

    @Jean-Guy : J'ai vraiment bien rigolé !!!! (je suis pas d'humeur à en pleurer !)
    Le succès c'est d'être capable d'aller d'échec en échec sans perdre son enthousiasme

  9. Publicité
  10. #7
    Jean-Guy

    Re : cours de Psychologie

    Rebonjour à tous et toutes

    Oui _Goel_ , tu as raison : mieux vaut en rire qu'en pleurer. Car l'un comme l'autre ne servent qu'à notre détente ou à notre plaisir.

    Car ceux que cela concerne n'en pleurent pas...

    ...et sont BEAUCOUP trop sérieux pour entendre à rire!

    D'ailleurs la science est bien trop importante pour la confier aux gens sérieux!

    A+

  11. #8
    estrellajurkid

    Re : cours de Psychologie

    Citation Envoyé par Jean-Guy Voir le message
    Bonjour à tous et toutes

    Moi j'ai eu "l'honneur"(?) d'étudier dans deux domaines passablement différents : la physique et les sciences humaines. (Je ne dirai pas à quelle univ : je ne veux pas être poursuivi en justice...) J'ai cru remarquer comme une différence de mentalité...

    Il y avait ce directeur de maîtrise (en sciences humaines) qui, critiquant un travail que j'avais remis, et où j'avais parlé de symptômes morbides de psychopathologies, m'a fait remarquerJe lui demande de quoi il parlait : il me pointe le mot "morbides". Bin... je lui rappelle que ce mot signifie "qui a trait aux maladies et à leurs symptômes". Alors il me reproche d'utiliser ce mot dans un sens très spécialisé, me rappelant que, dans un rapport tant soit peu scientifique, quand on emploie des mots dans un sens aussi restreint, on ajoute un lexique à notre travail. Alors je tourne quelques pages et lui indique un grand titre, dans les dernières pages, qui dit LEXIQUE. Puis, à la lettre "m", le mot "morbide". Puis je reviens à la page où li m'avait pointé ce mot et lui montre qu'il est suivi d'un signe indiquant que ce mot figure dans le lexique...

    Pourtant, il se dit sémiologue...

    Après trois autres erreurs du même acabit, je lui indique que je trouve amusant qu'il veuille indiquer à un physicien ce qu'est l'esprit scientifique...

    Je ne veux blesser personne en indiquant ceci, mais le côté "scientifique" de certains professeurs peut parfois laisser à désirer...

    A+

    MORTE DE RIRE !!! j'aurais bien aimé voir sa tête a ce prof

  12. #9
    Jean-Guy

    Re : cours de Psychologie

    Bonjour à tous et toutes
    Bonjour estrellajurkid

    Sa tête? Bof... rien de bien "trippant"! Il a très bien réussi à conserver son calme, à demeurer guindé (surtout quand je lui faisais remarquer une erreur) et à conserver un voix toujours en parfait contrôle. Son "esprit scientifique" est peut-être à remettre en question, mais pas son self-control...

    Bref, comme je le disais à _Goel_, c'est un monsieur sérieux...

    Peut-être un peu trop...

    Hélas...

    A+

  13. #10
    Jean-Guy

    Re : cours de Psychologie

    Rebonjour à tous et toutes

    J'ajoute ce mot pour qu'il n'y ait pas de quiproquo concernant mon post précédent (#5) : je veux informer quiconque me lira que je n'ai aucun mépris ni condescendance pour les sciences humaines. Au contraire, j'y prépare présentement un doc. Et, si je les méprisais, je n'y consacrerais pas mon temps et mon argent...

    Il me parait tout à fait naturel que les sciences humaines n'aient pas atteint un développement comparable à celui des sciences de la matière, physique en tête. En effet, la physique est bien la plus "facile" et la moins "compliquée" des sciences : elle s'occupe de connaître les éléments des éléments de la matière inanimée, le sujet le plus simple qui soit. On ne peut certes pas comparer la "complexité" d'un électron (ou d'un quark ou d'un méson etc.) avec celle d'un être humain!

    Je crois que les sciences humaines sont au stade de l'enfance, un peu comme la physique l'était au temps de Galilée et Copernic. Oui, il revenait tout naturellement à la physique d'élaborer une méthode (cartésienne ou non) de recherche vu que c'est elle qui étudie quant même le sujet le plus simple et le plus évident. Quand on considère les milliards de facteurs intervenant dans la plus simple des réactions humaines, on perçoit facilement que l'étude de l'Homme ne pouvait simplement pas précéder la physique qui, à ses débuts, étudiait des sujets comme l'accélération, le mouvement, la pesanteur...

    Je crois que les sciences humaines sont les sciences de l'avenir. Et qu'elle impliqueront dans nos sociétés des bouleversements BEAUCOUP plus profonds que ceux qu'ont entraînés les sciences de la matière et de l'espace-temps. Il m'apparaît donc tout à fait naturel d'observer la confusion qui y persiste. Elles se cherchent ; elles cherchent des éléments, des principes universels... Je crois que l'éthique sera un des fondements de l'avancement de ces sciences comme la Relativité (galiléenne) a été un des fondements de la physique. En effet, l'éthique pourrait peut-être trouver des facteurs communs dans l'INTENTION des humains. Et l'intention joue certainement, chez les êtres vivants, un rôle comparable à l'énergie dans la matière inanimée.

    Le subjectif est plus difficilement saisissable que l'objectif, mais la connaissance de l'Homme passe nécessairement par sa compréhension.

    Je crois que restent à venir les Galilée et Einstein des sciences humaines. Et que leur travail sera immensément plus vaste (et influent) que celui de ces physiciens.

    Ce post, donc, pour qu'on ne se méprenne pas sur mes intentions, et pour faire connaître l'immense respect que j'ai en contemplant la mission de ces sciences.

    A+

  14. #11
    humanino

    Re : cours de Psychologie

    Bonjour

    cette discussion est assez amusante, mais je voudrais faire une reponse serieuse
    Citation Envoyé par Jean-Guy Voir le message
    la physique est bien la plus "facile" et la moins "compliquée" des sciences : elle s'occupe de connaître les éléments des éléments de la matière inanimée, le sujet le plus simple qui soit. On ne peut certes pas comparer la "complexité" d'un électron (ou d'un quark ou d'un méson etc.) avec celle d'un être humain!
    Une telle affirmation est assez delicate. En un certain sens, les mathematiques constituent la plus simple de toutes les sciences (pour autant qu'on les considere comme une science) car c'est la seule discipline dans laquelle, strictement, l'on sache de quoi l'on parle

    Dans ce sens, certes, la physique est tres simple, car les concepts sont usuellement definis assez rigoureusememt. Neanmoins, lorsqu'on va au-dela de la "simplicite" des mathematiques, comparer des disciplines comme la physique et les sciences humaines va sans nul doutes porter a polemiques Notamment lorsqu'on parle de "facilite" et/ou de "complexite". Les problemes surveniennent si l'on ne definit pas de degre de precision et/ou de rigueur.

    En sciences sociales particulierement, pour un physicien experimentateur comme moi qui fait un usage extensif de statistiques, il semble que parfois des conclusions sont tirees sur des correlations experimentalement mal etablies, pour diverses raisons, et tres notamment parce qu'il est impossible en sciences sociales d'avoir un echantillon de centaines de millions d'individus ! (contrairement a la physique).

    Au dela, je puis vous assurer que les modeles necessaires a l'extraction d'observables avec parfois 6 chiffres significatifs !, necessitent de tenir compte de tres nombreux parametres.

    Quoi qu'il en soit, bien qu'etant physicien, je suis aussi tres interesse par les sciences sociales, et je pratique a mes rares heures perdues des modelisations de phenomenes collectifs avec certains de mes amis physiciens. C'est tout a fait passionnant, et peut etre changerai-je de discipline un jour. Car je crois effectivement que les sciences sociales sont promises a un tres riche avenir, et que de la symbiose entre chercheurs provenant de differents horizons peuvent survenir des decouvertes majeures.

    Sans entrer dans cette discussion non plus, j'aimerais enfin souligner qu'il est impossible de presummer des revolutions et des bouleversements que peuvent avoir la recherche, en physique fondamentale comme en sciences sociales, sur les nos societes. Par exemple, il me semble que l'alliance entre l'intelligence artificelle, les sciences sociales et/ou politiques, et l'etude des systemes complexes (y compris le "probleme" de la renormalisation) peuvent apporter une revolution majeure dans les choix de societes. Evidemment, cette opinion personnelle est tres provocative lorsqu'on y reflechit un peu. Mais la physique fondamentale, a mon humble avis ne sera pas etrangere a la comprehension de ce qu'est la conscience et/ou l'intention, et notamment de leur role dans les phenomenes (collectifs) sociaux.
    "Puisque toute ces choses nous depassent, feignons de les avoir organisees"

  15. #12
    Jean-Guy

    Re : cours de Psychologie

    Bonjour à tous et toutes

    WOW ! On peut dire, humanino, que tu aimes aller au fond des choses!

    Les mathématiques? De mon point de vue, ce n'est pas une science, mais le langage des sciences. C'est un outil de réflexion. Avant leur emploi généralisé, les "philosophes de la nature" raisonnaient avec des discours ("logos") dans leur langue maternelle. Ceci érige t-il le grec au niveau d'une science? Si je dis "L'intensité lumineuse perçue est inversement proportionnelle à l'intensité de la source et inversement proportionnelle au carré de la distance", je parle français. Si je dis "Soient P la puissance lumineuse d'une source, I l'intensité perçue et d la distance de la source, alors I = P/d^2", je parle algèbre. Mais je dis la même chose. Les équations sont un moyen plus visible, plus simple d'exprimer des ratios, des fonctions etc. que les autres langues et, de ce fait, facilitent grandement les manipulations des quantités, mais on pourrait en faire autant en français, en anglais, en reo tahiti, en papou... Alors non, pour moi, les mathématiques sont un formidable outil scientifique, mais pas une science en elles-mêmes. Une autre considération qui renforce ce point de vue est que les mathématiques permettent toutes sortes d'Univers, mais seules l'expérimentation et l'observation permettent de trancher entre le "réel" et le "plausible". À titre d'illustration, prenons les géométries d'Euclide, de Riemann et de Lobachevsky : bien que chacune soit 100% cohérente (donc mathématiquement "vraie"), elles sont mutuellement exclusives. Laquelle décrit le mieux l'Univers dans lequel nous vivons?

    Tu dis
    Sans entrer dans cette discussion non plus, j'aimerais enfin souligner qu'il est impossible de presummer des revolutions et des bouleversements que peuvent avoir la recherche, en physique fondamentale comme en sciences sociales, sur les nos societes.
    Je comprends ta prudence, mais cependant je persiste et signe! Et même, j'insiste!!! Pas n'importe quelle science humaine. Pas, par exemple, comment sont apparus différents types de musique et pourquoi la musique orientale est différente de la musique européenne. Mais, si on tente d'appliquer une éthique, surtout à des domaines comme la politique et la spéculation, là il y aura des controverses, des dégâts, des protestations, et pas toujours issues de la bonne volonté! Et même des guerres. Mais, comme tu dis, ceci sort du domaine des sciences ludiques (de fait, ça ne sera pas ludique du tout!) et de la présente discussion. Mais viens donc en discuter avec nous dans "Fausse neutralité des sciences" au
    http://forums.futura-sciences.com/po...4.html#1037604
    En me basant sur ta réponse, je crois que tu seras très intéressé par cette discussion. C'est un rendez-vous, humanino. Et ce rendez-vous s'adresse aussi à tous et toutes ceux et celles que cela intéresse.

    À bientôt

  16. Publicité
  17. #13
    Médiat

    Re : cours de Psychologie

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    En un certain sens, les mathematiques constituent la plus simple de toutes les sciences (pour autant qu'on les considere comme une science) car c'est la seule discipline dans laquelle, strictement, l'on sache de quoi l'on parle
    Autant je suis d'accord avec la première partie de ta phrase autant je suis en désaccord avec la dernière partie, d'ailleurs je ne suis pas le seul :
    Citation Envoyé par Bertrand Russell
    Les mathématiques sont la seule science ou l'on ne sait pas de quoi on parle ni si ce qu'on dit est vrai
    Citation Envoyé par Jean-Guy
    Les mathématiques? De mon point de vue, ce n'est pas une science, mais le langage des sciences
    Débat vu et revu 1000 fois : non seulement les mathématiques ne se réduisent pas être un outil pour les autres sciences, mais certains (Alain Badiou par exemple) pensent même, et l'idée me séduit, qu'elles sont l'ontologie (l'étude de l'être en tant qu'être).
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  18. #14
    JPL
    Responsable des forums

    Re : cours de Psychologie

    Citation Envoyé par humanino Voir le message
    cette discussion est assez amusante, mais je voudrais faire une reponse serieuse
    Normal : on est dans le forum Science ludique et non dans Débats scientifiques !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

Discussions similaires

  1. cours de statistiques L2 psychologie
    Par Anna F dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 5
    Dernier message: 11/10/2007, 23h58
  2. psychologie
    Par the-best-damn-thing55 dans le forum Orientation après le BAC
    Réponses: 1
    Dernier message: 04/07/2007, 23h05
  3. Psychologie de l'espace-psychologie du temps : au coeur de la géographie
    Par albius21 dans le forum Psychologies (archives)
    Réponses: 4
    Dernier message: 02/03/2006, 05h22