Répondre à la discussion
Affichage des résultats 1 à 16 sur 16

La Vache et l'électronicien. Fantaisie.



  1. #1
    azad

    Red face La Vache et l'électronicien. Fantaisie.


    ------

    Salut
    Je place ce post en "ludique" car bien que son sujet gravite autour de l'électronique, il fait intervenir des concepts totalement étrangers à cette science. Et j'ajouterais même tellement subjectifs qu'ils échappent, et c'est heureux pour la science, à toute logique.
    Nous allons observer un "technicien" au travail devant un montage censé fonctionner mais cependant rebelle.
    Premier cas : il est l'auteur du circuit en question. Ce qui revient, ipso-facto, à supposer que le montage est bien conçu. Il a tout vérifié : le câblage, la valeur (marquée) des composants, les éventuels court-circuits. Tout semble OK. Mais, ça ne marche pas
    Second cas : il "répare" un montage conçu par un autre. Là il se sent plus serein car sa responsabilité est dégagée. Si ça ne marche pas, c'est que l'auteur du bidule est un incapable, un bidon, un nul, un radin qui économise sur tout et qu'on devrait si l'Inquisition était encore en application, placer sur un bûcher constitué par des transformateurs haute tension, tous alimentés.
    Reste, qu'il va falloir réparer.
    Notre maestro en réparation est d'abord très calme. Les mesures de bases sont vite faites. Tensions : normales. Aspect physique : rien de significatif. Echauffements : tout est clair, ce qui est froid doit l'être, ce qui devrait chauffer, chauffe.
    Maître maestro, voit son enthousiasme s'atténuer.
    Il allume son oscilloscope. Bon signe car cette fois il a affaire à une panne digne de son savoir. Las, l'horloge oscille. Un peu partout on voit des signaux qui semblent cohérents. On presse un ou deux contacts, et visiblement ils engendrent des réactions. Mais pas celles attendues.
    Bon, rien à tirer de la Raison Pure. Alors, restent l'instinct et l'expérience. Deux qualités qui jamais ne l'ont trompé. Alors on éteint tout on se jette sur son ohmmètre. Seulement, instincts et expériences, nous ramènent quelques années en arrière, voire même quelques siècles ou millénaires…. Notre expert en électronique ressemble de plus en plus au chasseur Néandertalien pistant un troupeau d'aurochs. Et dans son esprit fin, moderne et civilisé naissent les insultes les plus cinglantes que l'on puisse imaginer à l'égard des composants étalés sous ses yeux. Je passerais les plus courantes, et les plus vulgaires de crainte d'être exclus définitivement de mon forum adoré.
    Dire les qualificatifs octroyés à un condensateur électrochimique, à une diode Zener, ou à un 3055 reviendrait carrément à dévoiler les bas instincts qui nous habitent. Si notre génie du dépannage a, dans la semaine qui précède, changé deux fois de pauvres condensateurs céramiques alors tous les céramiques qu'il a sous les yeux deviennent de potentiels suspects qu'il faut traiter comme ils le méritent. Bref, l' ohmmètre n'a rien dévoilé. Sauf bien sûr un court circuit notable entre deux pistes qui, quand on les a suivi d'un bout à l'autre et en passant quatorze fois d'une face à l'autre du circuit au travers de trous métallisés que l'on insulte au passage, être tout à fait normal puisqu'on trouve au bout de nos " #@!##@& " de pistes une résistance de 22 Ω. Alors, il s'énerve notre bonhomme. Discrètement, il promène ses doigts mouillés de salive un peu partout…. pour voir. Il refroidit tout à la bombe ou chauffe au sèche-cheveux. Il n'est plus de Neandertal, le voilà devenu Pithécanthrope ……
    Bref vous m'avez suivi jusqu'ici, et c'est gentil.
    J'en reviens aux insultes que l'on profère. En discutant avec d'autres techniciens, j'ai constaté qu'il est un animal très prisé par les gens de services de maintenance, qui lui attribuent des qualités et des caractéristiques que biologistes, vétérinaires, fermiers et éleveurs ignorent tout à fait. Je veux parler de la Vache. La vache symbolise à elle seule tous les maux dont sont affectés nos composants électroniques.
    Telle Zener ou transistor fuira "comme une vache". Ou tel condensateur aussi, d'ailleurs, qui ne sera guère plus étanche. Voilà un transistor qui chauffe "comme une vache". Les vaches, "changent de valeur" comme les résistances changent de chemises. Ce transistor de puissance "dégagera" (comme une vache) quand ils est chargé de commuter nos alimentations à découpage. Les transformateurs "puent comme des vaches" quand on leur demande un peu trop d'efforts. Et l'inconstance, pour ne pas dire la malhonnêteté, du technicien prendra tout son sens quand dans une même phrase il déclarera que cette batterie est "à plat comme une vache" tandis que ce condensateur lui, sera "gonflé comme une vache" .

    Et vous ? Quelle est votre animal défouloir préféré ?

    -----
    Dernière modification par azad ; 26/03/2014 à 01h06.

  2. Publicité
  3. #2
    Médiat

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Bonjour,

    Et vous ? Quelle est votre animal défouloir préféré ?
    Le troll de forum, espèce malheureusement commune, et heureusement non protégée, et la chasse est ouverte toute l'année
    Je suis Charlie.
    J'affirme péremptoirement que toute affirmation péremptoire est fausse

  4. #3
    JPL
    Responsable des forums

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Sans parler que l'électronique craint l'humidité. Alors quand il pleut comme vache qui pisse*... !


    * Variante due à un usage ancien du mot vache : pleuvoir comme gendarme qui se soulage.
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  5. #4
    vincent66

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Bonsoir,
    Ayant déjà eu à faire à des "circuits fantômes" je dirais "charogneries de gremlins!!!"...
    Leonardo était ingénieur "sans papier", et moi diplômé juste...technicien...

  6. A voir en vidéo sur Futura
  7. #5
    WizardOfLinn

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Certains invoquent parfois ce sympathique animal, pourtant peu répandu dans nos contrées :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Phoque_commun

  8. #6
    CM63

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Bonjour,

    Moi je préfère faire référence à une pratique sexuelle réprimée par la morale jusque vers le 3ième tiers du XXième siècle, laissant tranquille le règne animal, qui n'y est pour rien, le pauvre.

    Bonne journée.
    Déjà de base.

  9. Publicité
  10. #7
    phuphus

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Bonjour,

    étant à priori plus mécanicien qu'électronicien, je peste dès qu'un mécanisme quelconque "pèse le poids d'un âne mort". Bien entendu, aucun âne n'a été maltraité pendant le montage dudit mécanisme.

  11. #8
    WizardOfLinn

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    "bug" (=insecte) finit par être utilisé en dehors de son domaine d'origine, l'informatique.

  12. #9
    azad

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    CM63 :
    Ha qu' en termes galants, ces choses-là, sont dites.

  13. #10
    JPL
    Responsable des forums

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Non la citation exacte est :

    Ah ! Qu'en termes galants ces choses-là sont mises.
    Honni soit qui mal y pense (devise de l'ordre anglais de la jarretière).
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  14. #11
    azad

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    honte à moi !

  15. #12
    roro222

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Citation Envoyé par azad Voir le message
    Et vous ? Quelle est votre animal défouloir préféré ?
    Salut
    En principe, c'est notre cher "Bon dieu" que l'on insulte devant une panne récalcitrante et pas les vaches
    Les pauvres, elle n'y sont pour rien
    Et en patois s'il vous plait
    "milla diou", " culé dé dious", "chin diou", "puté dé diou", etc etc etc
    Dernière modification par roro222 ; 27/03/2014 à 16h32.
    Le nombre d'imbéciles est incalculable,il y a de fortes probabilités que j'en suis

  16. Publicité
  17. #13
    azad

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Mais quand même, il faut bien reconnaître que quand son instinct, sa chance ou son expérience - trois choses qui souvent n'en font qu'une - l'ont guidé droit au coupable, ce dernier à presque droit aux honneurs militaires. Et c'est presqu'avec respect, on le dépose dans son linceul ; je veux dire : dans la corbeille.
    Les beaux sentiments s'envolent pour laisser la place aux injures quand le coupable n'est pas fair play. Et la qualité de l'injure est au moins proportionnelle au carré du temps passé à le démasquer.
    Lui n'aura pas droit aux cérémonies de la corbeille funéraire, d'autant qu'une fois isolé du montage qu'il rendait boiteux il traîne quelque temps sur l'établi où là même il continue à nous narguer et à attiser notre haine. Sal…pes de vaches.

  18. #14
    Pio2001

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Citation Envoyé par azad Voir le message
    Et vous ? Quelle est votre animal défouloir préféré ?
    Si je devais en choisir un, ce serait la truie. Le truie comporte une seule syllabe, que l'on peut envoyer à la figure du composant récalcitrant comme un direct du droit, sans avoir à s'étaler sur d'autres phonèmes. Les consonnes sont particulièrement agressives et aptes à blesser les surfaces les plus dures par leur raclement grossier. Les voyelles, stridentes en harmoniques, s'articulent autour d'une diphtongue qui permet de remuer le couteau dans la plaie d'un mouvement rotatif particulièrement sadique.

    Citation Envoyé par vincent66 Voir le message
    Bonsoir,
    Ayant déjà eu à faire à des "circuits fantômes" je dirais "charogneries de gremlins!!!"...
    Là il y a erreur. Ce ne sont pas des Gremlins, mais des Shadoks. Les Shadoks, chacun le sait, ont été transformés en objets il y a bien longtemps, mais sans rien perdre de leur méchante absurdité.

    Citation Envoyé par CM63 Voir le message
    Moi je préfère faire référence à une pratique sexuelle réprimée par la morale jusque vers le 3ième tiers du XXième siècle, laissant tranquille le règne animal, qui n'y est pour rien, le pauvre.
    C'est lorsqu'on la pratique sur les mouches que je m'attriste pour ces pauvres bêtes.

    Citation Envoyé par phuphus Voir le message
    étant à priori plus mécanicien qu'électronicien, je peste dès qu'un mécanisme quelconque "pèse le poids d'un âne mort". Bien entendu, aucun âne n'a été maltraité pendant le montage dudit mécanisme.
    Ce qui sous-entend qu'un âne mort pèse plus lourd qu'un âne vivant. Logique, me direz-vous, vu qu'il est plus grand couché que debout !

    Mes références littéraires utilisent l'âne comme mesure du temps plutôt que du poids : "le temps de tuer son âne à coups de figues molles".
    L'unité de temps complémentaire étant "le temps pour une châtaigne de tomber d'un tabouret".

    Citation Envoyé par WizardOfLinn Voir le message
    "bug" (=insecte) finit par être utilisé en dehors de son domaine d'origine, l'informatique.
    Il y en a beaucoup. Dans mes références cinématographiques, on parle de systèmes ayant "plus de bugs qu'une boutique d'appâts".

    Citation Envoyé par JPL Voir le message
    Honni soit qui mal y pense (devise de l'ordre anglais de la jarretière).
    Oh ! Niçois qui mal y pense ?
    N'oublions pas le proverbe "Je ponce, donc j'essuie".
    D'ailleurs, c'est en se mouchant que l'on devient moucheron... et c'est en sciant que Léonard devint scie.
    Dernière modification par Pio2001 ; 27/03/2014 à 19h38.
    Dans un espace vectoriel discret, les boules fermées sont ouvertes.

  19. #15
    JPL
    Responsable des forums

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Citation Envoyé par Pio2001 Voir le message
    C'est lorsqu'on la pratique sur les mouches que je m'attriste pour ces pauvres bêtes.
    Pourquoi ? Elles peuvent aimer !
    Rien ne sert de penser, il faut réfléchir avant - Pierre Dac

  20. #16
    azad

    Re : La Vache et l'électronicien. Fantaisie.

    Alors, là, n'en déplaise à Mediat, je vais faire du vrai troll.
    Je sais que c'est mal sur un sujet aussi sérieux, mais cette question de mouches capables d'amour, me remet en mémoire les travaux d'un entomologiste (très sérieux, lui) spécialisé dans l'étude de la mouche domestique et qui montrait sur des vidéos une mouche mâle confectionner avec amour de petites boulettes de je ne sais quoi mais en tout cas de choses qu'aiment les mouches, et ensuite les offrir à la belle de son coeur.
    Il semblerait donc que, oui, les mouches sont capables d'amour. Alors, les Tristan et les Iseult, les Paul et Virginie ou autres Roméo et Juliette, peuvent bien aller se rhabiller. Et m^me les Roux et Combaluzier dans la foulée.

Discussions similaires

  1. Question/Réponse - Lentilles de couleur, fantaisie... attention aux lentilles cosmétiques
    Par V5bot dans le forum Commentez les actus, dossiers et définitions
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/12/2011, 23h00
  2. Miroir fantaisie ?
    Par DrumHarder dans le forum Physique
    Réponses: 4
    Dernier message: 28/02/2010, 17h27
  3. La vache!
    Par martini_bird dans le forum Science ludique : la science en s'amusant
    Réponses: 39
    Dernier message: 27/10/2004, 22h48